Are There Patriot Anti-Ballistic Missile Defense Systems in Iraq?-By Steve Brown

This article is initially in English. Please choose French language option (above on the right) to read it in its original form. If your browser is in English, the default mode would result in an altered text. Thanks for your understanding.

Certainly the US military limits information about particular missile defense systems deployed at particular bases and quite rightly so. However the US media has publicly stated that there are no Patriot missile defense systems at US military bases in Iraq. It’s important to know the truth, in consideration of the Iran strikes on US bases in Iraq on January 8th.

Publicly available reports even on the wiki (about US army brigades that use the MIM 104, some are in Iraq) and from the Arms Control Association verify the widespread use of the Raytheon-developed MIM-104 and Lockheed Martin PAC-3 in the US invasion and occupation of Iraq in 2003:

[Link: Arms Control Association: https://www.armscontrol.org/act/2003-11/press-releases/army-report-details-patriot-record-iraq-war ]

After 2004 good public info anywhere about US MIM-104 Patriot missile deployments got real scarce. And there are few sources willing to reveal themselves publicly to assert that MIM-104’s do exist at US bases in Iraq, even if they do exist.

Logically however the notion that the US government/military spends trillions on defense but does not have anti-missile defense systems at its military bases in a war zone, boggles the mind. And that is just what the public is expected to believe.

The argument from the DoD-linked analysts is that later MIM-104’s have been produced in limited numbers and are in such great demand elsewhere, for example in Kuwait and Saudi Arabia, they cannot be spared. But there has been no ballistic missile attack versus Kuwait, ever – and no ballistic missile attack versus Saudi Arabia since Desert Storm in 1991. The argument that big demand for GEM-T / MIM-104’s prevents them from being deployed in Iraq is weak at best and more likely false, since the US has so many important bases in Iraq to defend.

Another argument is that the situation on the ground changed when the US war in Iraq supposedly turned to defeating ISIS and the army didn’t need Patriot ABM’s because ISIS had no ballistic missiles. It’s exceedingly unlikely however that the Pentagon failed to appreciate the ballistic missile vulnerability of US troops in Iraq. And if the Pentagon has disregarded that vulnerability, then we have another and different outrage — one that should be in the public dialogue. Furthermore, that the safety of Kuwait and Saudi Arabia is more important to the US Pentagon than the lives of US soldiers in Iraq, should put this in perspective for a president and people who constantly pledge their support to the US military.

So, it seems the MIM-104 controversy is deliberately ignored or dismissed by the western media, so the public will remain unaware of how US militarist policy is truly operating with regard to their many military engagements. And that the US deliberately stood down to allow Iran to strike its bases in Iraq is a notion difficult to swallow in the west. But in this author’s considered opinion and research done, that is precisely what happened. It’s interesting too that no one has written otherwise – ie that a US defensive stand down did not occur in Iraq – at least from all this author has seen and read.

The subject is important too, because the folks appearing on US media to tout war with Iran – like former government officials Stephen Hadley and Jeh Johnson – represent Raytheon and Lockheed Martin respectively and they produce the ABM’s. But Johnson and Hadley both failed to divulge their defense industry ties while touting war in their interviews with the US media. And the same Washington Post media proposing that Patriot MIM-104’s do not exist on US bases in Iraq is the very same media touting for more missiles and more militarist expenditure.

Once again, the media’s message is for taxpayer’s to hand over their money to the military while touting “nothing to see here, move on.” One can only wonder for how long we will just keep “moving along” with that message.

Steve Brown

Steve Brown is the author of « Iraq: the Road to War » (Sourcewatch) editor of « Bush Administration War Crimes in Iraq » (Sourcewatch) « Trump’s Limited Hangout » and « Federal Reserve: Out-sourcing the Monetary System to the Money Trust Oligarchs Since 1913 ». Steve is an antiwar activist, a published scholar on the US monetary system, and has appeared as guest contributor to The Duran, Fort Russ News, and Herland Report, Lew Rockwell Report, The Ron Paul Institute, and Strategika51. Twitter: @newsypaperz

Publicités

2 Replies to “Are There Patriot Anti-Ballistic Missile Defense Systems in Iraq?-By Steve Brown”

  1. Y a-t-il des systèmes de défense antimissile balistique Patriot en Irak ? par Steve Brown

    Il est certain que l’armée américaine limite les informations sur certains systèmes de défense antimissile déployés dans des bases particulières, et ce à juste titre. Cependant, les médias américains ont déclaré publiquement qu’il n’y a pas de systèmes de défense antimissile Patriot sur les bases militaires américaines en Irak. Il est important de connaître la vérité, compte tenu des frappes de l’Iran sur les bases américaines en Irak le 8 janvier.

    Des rapports disponibles publiquement, même sur le wiki (sur les brigades de l’armée américaine qui utilisent le MIM 104, certaines sont en Irak) et de l’Association pour le contrôle des armements, vérifient l’utilisation généralisée du MIM-104 développé par Raytheon et du Lockheed Martin PAC-3 lors de l’invasion et de l’occupation de l’Irak par les Etats-Unis en 2003 :

    [Lien : Arms Control Association : https://www.armscontrol.org/act/2003-11/press-releases/army-report-details-patriot-record-iraq-war ]

    Après 2004, les bonnes informations publiques sur les déploiements de missiles US MIM-104 Patriot sont devenues rares. Et il y a peu de sources prêtes à se révéler publiquement pour affirmer que les MIM-104 existent dans les bases américaines en Irak, même s’ils existent.

    Logiquement, cependant, l’idée que le gouvernement/l’armée américaine dépense des billions pour la défense mais n’a pas de systèmes de défense anti-missile dans ses bases militaires en zone de guerre, dépasse l’entendement. Et c’est exactement ce que le public est censé croire.

    L’argument des analystes liés au DoD est que les MIM-104 ultérieurs ont été produits en nombre limité et sont tellement demandés ailleurs, par exemple au Koweït et en Arabie Saoudite, qu’ils ne peuvent pas être épargnés. Mais il n’y a jamais eu d’attaque de missiles balistiques contre le Koweït – et aucune attaque de missiles balistiques contre l’Arabie saoudite depuis Tempête du désert en 1991. L’argument selon lequel la forte demande de GEM-T / MIM-104 les empêche d’être déployés en Irak est au mieux faible et plus probablement faux, puisque les Etats-Unis ont tant de bases importantes à défendre en Irak.

    Un autre argument est que la situation sur le terrain a changé lorsque la guerre américaine en Irak a soi-disant tourné à la défaite d’ISIS et que l’armée n’a pas eu besoin de Patriot ABM parce qu’ISIS n’avait pas de missiles balistiques. Il est cependant extrêmement improbable que le Pentagone n’ait pas compris la vulnérabilité des troupes américaines en Irak aux missiles balistiques. Et si le Pentagone n’a pas tenu compte de cette vulnérabilité, alors nous avons une autre et différente indignation – qui devrait faire l’objet d’un dialogue public. En outre, le fait que la sécurité du Koweït et de l’Arabie saoudite soit plus importante pour le Pentagone que la vie des soldats américains en Irak devrait mettre cela en perspective pour un président et un peuple qui promettent constamment leur soutien à l’armée américaine.

    Il semble donc que la controverse sur le MIM-104 soit délibérément ignorée ou rejetée par les médias occidentaux, de sorte que le public ne saura pas comment la politique militariste américaine fonctionne réellement en ce qui concerne leurs nombreux engagements militaires. Et le fait que les États-Unis aient délibérément décidé de permettre à l’Iran de frapper ses bases en Irak est une notion difficile à avaler en Occident. Mais selon l’opinion réfléchie de l’auteur et les recherches effectuées, c’est précisément ce qui s’est passé. Il est intéressant aussi que personne n’ait écrit autrement – c’est-à-dire qu’un retrait défensif américain ne s’est pas produit en Irak – du moins d’après tout ce que cet auteur a vu et lu.

    Le sujet est également important, car les personnes qui apparaissent dans les médias américains pour vanter la guerre avec l’Iran – comme les anciens responsables du gouvernement Stephen Hadley et Jeh Johnson – représentent respectivement Raytheon et Lockheed Martin et ils produisent les ABM. Mais Johnson et Hadley ont tous deux omis de divulguer leurs liens avec l’industrie de la défense tout en vantant la guerre dans leurs entrevues avec les médias américains. Et le même média du Washington Post qui propose que les Patriot MIM-104 n’existent pas sur les bases américaines en Irak est le même média qui réclame plus de missiles et plus de dépenses militaristes.

    Une fois de plus, le message des médias est que les contribuables doivent remettre leur argent aux militaires tout en leur racontant qu’il n’y a  » rien à voir ici, passez à autre chose « . On ne peut que se demander combien de temps nous allons continuer à  » avancer  » avec ce message.

    Steve Brown

    Steve Brown est l’auteur de  » Iraq : the Road to War  » (Sourcewatch) ; éditeur de  » Bush Administration War Crimes in Iraq  » (Sourcewatch) ;  » Trump’s Limited Hangout  » et  » Federal Reserve  » : Outsourcing the Monetary System to the Money Trust Oligarchs Since 1913 « . Steve est un activiste anti-guerre, un érudit publié sur le système monétaire américain, et a été invité à contribuer à The Duran, Fort Russ News, et Herland Report, Lew Rockwell Report, The Ron Paul Institute, et Strategika51.

    Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.