Lavrov confirme une information de Strategika 51, l'Iran poursuit une nouvelle stratégie asymétrique pour dégager les forces US/OTAN de l'ensemble de la région centrale du monde

Le Chef de la diplomatie russe, Serguei Lavrov, a confirmé une information que Strategika 51 a été le seul à rapporter au sujet de l’attaque balistique iranienne du 08 janvier 2020 contre les bases US dans la province irakienne d’Al-Anbar et au Kurdistan irakien selon lesquelles des chasseurs-bombardiers US de type F-35 survolaient les confins irako-iraniens très peu de temps avant la destruction du Boeing 737-800 ukrainien par la défense aérienne iranienne.

«Il y a des informations selon lesquelles, après l’attaque [contre des bases US en Irak], les Iraniens s’attendaient à une nouvelle frappe américaine. Ils ne savaient pas sous quelle forme, mais il y avait au moins six F-35 en vol dans l’espace aérien juste à la frontière iranienne. Ce sont des informations, à mon avis, qui doivent être encore revérifiées. Mais je veux juste souligner que la nervosité est toujours présente dans de telles situations», a affirmé Serguei Lavrov selon le réseau d’informations russe Sputnik.

Strategika 51 a en effet reçu une information le 08 janvier 2020 sur le décollage d’avions de combat US de type Lockheed-Martin F-35 Lightning II et de Lockheed Martin F-22 Raptor de plusieurs bases de pays du Golfe peu après que les premières salves de missiles balistiques iraniens se soient abattus avec une violence inouïe sur la base aérienne d’Ain Assad dans la province irakienne d’Al-Anbar en Irak occidental. Ce qui a non seulement mis en état de combat l’ensemble du dispositif de défense anti-aérienne de la République islamique d’Iran mais a provoqué le décollage téméraire d’avions de combat iraniens pour intercepter la menace. Il est apparu plus tard que des avions de combat US se sont approchés des frontières iraniennes pour simuler une attaque aérienne en concomitance avec une solide cyberattaque et de multiples brouillages électromagnétiques pour leurrer la défense iranienne et lui faire croire à une attaque aérienne. Les radars iraniens étaient totalement saturés d’objets hostiles et il a fallu beaucoup de sang-froid aux officiers de la défense antiaériennes pour ne pas déclencher un tir de barrage massif et décharger la plupart des batteries de missiles SAM. Seule exception, l’équipage d’un système TOR M1 (9M331) modifié dépendant d’une des brigades du dispositif défensif de Téhéran, a lancé deux missiles Sol-Air contre un Boeing 737-800 civil ukrainien, tuant 180 personnes à bord.

La tragédie du Boeing 737-800 ukrainien dont la responsabilité a été courageusement assumée par Téhéran commence à livrer quelques secrets: les dizaines d’arrestations effectuées par les unites de la police militaire iranienne au sein des forces aérospatiales iraniennes ont permis la découverte de saboteurs et il n’est plus exclu à ce stade que l’ordre de tir adressé au chef de l’unité ou son absence soit un sabotage intelligent.

Dans tous les cas de figure, la succession des événements depuis l’assassinat du général-major Qassem Sulaimani indique que:

  1. Aucune défense antimissile ou anti-balistique US ne semble fiable et les performances supposées des systèmes d’armes du type Patriot ne sont que de l’emballage marketing pour booster les ventes à des pays alliés;
  2. Que la force Al-Quds, le petit corps de 15 000 hommes issus des Pasdarans et destinés aux opérations de guerre asymétrique à l’étranger a pu être inflitrée;
  3. Que les Etats-Unis ont déclenché l’une des plus importantes cyberattaques contre l’infrastructure informatique et communicationnelle de la défense iranienne avec des résultats limités;
  4. Que des avions de combat US avaient simulé une attaque contre l’Iran le 08 janvier 2020 pour renforcer la réalité virtuelle d’une attaque aérienne à des fins de déstabilisation;
  5. Que le pouvoir iranien et à sa tête le Guide Suprême de la Révolution iranienne, l’Ayatollah Ali Khamenei s’est mobilisé pour une guerre totale mais asymétrique avec les Etats-Unis et Israël avec pour objectif affiché: dégager l’ensemble des forces US/OTAN du Moyen-Orient et dans la foulée d’Afghanistan et du Golfe.

Que l’on s’y trompe pas. Par un seul acte, Washington s’est embourbé dans un labyrinthe géostratégique qui a déjà entamé l’image des Etats-Unis en tant que superpuissance globale. Le prêche de l’Ayatollah Ali Khamenei du 17 janvier 2020 dans une mosquée de Téhéran, le premier depuis 2012, a très fortement marqué les esprits. C’est le genre de discours que même un observateur très averti des affaires du Moyen-Orient n’aurait jamais cru entendre de son vivant. Le ton de Khamenei ne laisse subsister aucun doute sur la volonté de Téhéran de se doter de tous les moyens possibles de dissuasion face à une menace existentielle.

L’Iran semble avoir pris la mesure de la menace de la guerre de cinquième génération visant à créer des dissensions et des révoltes au sein de sa population par une nouvelle ingénierie du chaos interne, ce que Washington ne cache plus et il est fort probable qu’à ce jeu, le plus faible ne soit pas celui que l’on désigne. Les ennemis de l’Iran comptent beaucoup sur les sanctions économiques et financières dont l’impact sur la population et l’économie iraniennes sont plus qu’effroyables pour aboutir à une révolution colorée d’un nouveau type qui serait appuyé par toute la panoplie diplomatique, militaire et informationnelle de la guerre hybride totale. Mais l’Iran dispose encore de nombreuses cartes: l’Afghanistan est une cause totalement et irrémédiablement perdue pour les Etats-Unis; l’Irak est un terrain d’affrontement idéal et la Syrie et le Liban abritent des forces alliées aguerries par de très longues années de guerre. Cette guerre est celle de la résilience avec des camps non monolithiques ni d’un côté ni de l’autre.

Pour sa part, l’Ayatollah Khamenei, l’un des hommes d’Etat les plus intelligents et les plus fins actuellement au pouvoir, semble poursuivre une stratégie asymétrique d’un nouveau type dont les contours sont totalement étrangers à l’esprit occidental et l’efficacité dans la non-action est plus prononcée que dans l’action. Tout dépendra de la perception des pays Arabes des enjeux colossaux auxquels fait face la région MENA ou la partie centrale du monde et pour le moment tout indique que l’Iran a de grande chances de l’emporter sur le plan stratégique et politique.

Publicités

22 Replies to “Lavrov confirme une information de Strategika 51, l'Iran poursuit une nouvelle stratégie asymétrique pour dégager les forces US/OTAN de l'ensemble de la région centrale du monde”

  1. Ordure toi-même Bartleby. Tes menaces valent autant que ton courage qui te fait régulièrement dresser des écrans de fumée derrière de multiples pseudonymes.

  2. Pécho sur le site MoA :
    « … La guerre avait des règles. Tous les officiers supérieurs ou américains de l’armée américaine aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne, en israel et leurs alliés devront continuer à regarder par-dessus leur épaule lorsqu’ils quitteront leur propre pays. israel a déjà annulé des voyages en *Arabie saoudite pour des raisons de sécurité. Les gants sont retirés et l’affectation ciblée frappera-t-elle les alliés des États-Unis ? la famille du président est un jeu équitable, les personnes qui parrainent le prophète (?) orange de la misère, Pompous Pompeoo. Esper ou tout général auront un temps très paranoïaque sachant que les règles de la guerre qui les protégeaient autrefois d’une affectation ciblée ne s’appliquent plus. Après tout, si l’Amérique peut le faire, *qu’est-ce qui empêcherait leurs adversaires d’en faire autant ?
    *sauf que ces abrutis, continuent d’investir de nombreux pays d’Amérique latine, malgré le fait que leurs silhouettes apparaissent dans les viseurs de fusil à longue portée…
    ** excellente question, et quand bien même ils auraient décidé de se munir de rétroviseurs, dorénavant leurs vies (surtout celles des sionistes) ne tient plus qu’à un fil !

  3. Les capacités du système de brouillage iranien … peuvent désactiver un drone en quelques minutes.

    « Dans une interview à la « Federal News Agency », l’expert militaire, Igor Korotchenko, a commenté des informations selon lesquelles l’armée iranienne aurait décidé de se protéger contre de nouvelles attaques américaines similaires en utilisant un systéme de brouillage électronique pour affronter les drones. » :

    https://french.almanar.com.lb/1619488

  4. Ce que nous disions était vrai! (nous excluons la tripoté de branleurs sionistes qui sévissent activement sur notre site bien aimé, Strategika51, ces ordures, à fond pour le régime d’apartheid et virulemment anti-palestiniens!, raciste et criminel en diable, bien au-delà de ce que l’on pouvait imagine ; sachez pourritures immondes, que nous allons vous faire la peau!, et définitivement…

    1. errata: Ce que nous déclarons était infiniment vrai! (d’office, nous excluons la tripoté de branleurs sionistes qui sévissent activement sur notre site bien aimé, Strategika51, ces ordures, à fond la caisse pour le régime d’apartheid sioniste, virulemment anti-palestiniens!, raciste et criminel en diable, bien au-delà de ce que l’on pourrait imaginer ; sachez, bande de pourritures immondes, que nous allons vous faire la peau, définitivement!…

      1. Sergio ou Mahmoud ? Pourquoi cette obsession des « sionistes » qui, au passage, ont plus de poids, de réseaux et d’influence dans le monde que ton peuple, quel qu’il soit. Et personne ne leur fera la peau, surtout pas les pays musulmans sunnites, dont la plupart, par peur de l’Iran ou pour d’autres raisons, mangent dans leur main. Je pense aussi que les États-Unis utilisent le régime iranien —qui pour moi est une sorte de Golem— pour équiper militairement les pays du Golfe, et rapprocher Israéliens et Arabes sunnites contre leur ennemi commun. Et ça marche plutôt bien. 300 millions d’Arabes manipulés comme des enfants par quelques millions de « sionistes » et leurs serviteurs américains…

        1. C’est un peu réducteur. Dans ce cas là ces poignée de « sionistes » a réussi à réduire en esclavage économique 700 millions d’européens et d’américains…

        2. second round:
          Manif monstre prévue demain, vendredi 24 janvier 2020, dans tout l’Irak unifié pour une circonstance unique et exceptionnelle: exiger le départ immédiat de toutes les forces armées étasuniennes (toutes y compris leurs tueurs dans l’ombre). Le peuple irakien, leur demande expressément de quitter fissa leur pays, et pour toujours ; et aussi pour venger et honorer la mémoire de leurs héros et martyres: les officiers assassinés à l’aéroport de Bagdad: le major général Qassem Soleimani et ses compagnons, le brigadier général Hossein PourJafari, le colonel Shahroud Mozaffarinia, le major Hadi Taremi et le capitaine Vahid Zamanian, et seront sans aucun doute, tous prochainement vengés!

          1. second round (suite et certainement pas « la fin »): Sayyed Moqtada al-Sadr (ce dirigeant représente environ vingt millions d’Irakiens, prêt à en découdre) a pris les commandes de la résistance contre la présence américaine. Et vos chers amis, rencontreront de sérieux et graves problèmes, s’il leur venait à l’esprit d’essayer de l’assassiner lâchement, comme ce fut le cas pour le major général Qassem Soleimani et ses compagnons, le brigadier général Hossein PourJafari, le colonel Shahroud Mozaffarinia, le major Hadi Taremi et le capitaine Vahid Zamanian. Ce sont définitivement des lâches!

          2. second round (suite et certainement pas « la fin »): Bagdad: une immense foule dans la rue pour réclamer l’expulsion des Américains, une foule s’étendant sur plus de 8 kms!

      2. Ordure toi-même Bartleby. Tes menaces valent autant que ton courage qui te fait régulièrement dresser des écrans de fumée derrière de multiples pseudonymes.

  5. Il est clair qu’a present, l’Iran doit absolument se doter de l’arme nucleaire, elle n’a plus le choix si elle veut continuer a exister et a ne pas finir comme l’Irak ou l’Afghanistan. Suivre l’exemple Nord Coreen

    1. Vous souhaitez une guerre nucléaire ? Vous pensez qu’Israel sera la seule cible de l’Iran ? Les Iraniens, contrairement aux Français, n’ont pas oublié la guerre Iran-Irak et le soutien de certains pays occidentaux au regretté Saddam Hussein..

      1. Ce n’est pas ce que j’ai dis, posseder l’arme nucleaire est une garantie de paix, croyez vous que si la Russie ne possecait pas l’arme elle serait aujourd’hui debout? Croyez vous que si l’Irak l’avait possede elle aurait ete envahi? Enfin, pensez-vous que si la Coree du Nord ne l’avair pas eu elle serait dans une paix relative aujourd’hui?
        Ce que je veux dire par la, c’est que posseder l’arme atomique est une garantie de ne pas se faire attaquer et depecer, des fois faut avoir recours a de grands moyens pour garantir sa securite et etre tranquille « si tu veux la paix, prepare la guerre »

        1. Bonjour,
          l’enjeu n’est pas rester figé et se protéger contre un éventuel envahissement, mais de battre l’ oncle sam et ses acolytes…
          pour instaure enfin la paix planétaire ?

  6. Il faut se mettre à l’évidence qu’il n’est plus permi pour l’Iran et la coalition iranienne de la résistance, de rester inerte à toutes les humiliations qu’ils subissent régulièrement par des attaques répétés, sans être condamnés par les représentants de l’ONU, Dont objectifs premiers de l’organisation sont le maintien de la paix et la sécurité internationale.
    Le terrain e la justice internationale est vide, les Iraniens et la résistance vont occuper ce terrain vide, pour construire les règles de la justice internationale les concernant.
    Et c’est ce qui s’appliquera dorénavant.
    L’ONU et une coquille vide, inutile, partial et complice des tragédies que de nombreux pays subissent à travers me monde.
    Dorénavant, il y aura deux camps diamétralement opposés, les opprimés contre les oppresseurs.
    Le droit n’existe plus.
    Merci à l’ONU et à son bras armé, l’OTAN.

    1. Vous parlez de camps opposés et mettez vraisemblablement les oppresseurs dans le « camp » occidental, mais il me semble que de plus en plus de citoyens manipulés de ce camp, sont exaspérés d’êtres le support d’une vermine appelée les « zélites » et que ce macrobiote commence à bouger un peu.

      1. @ALIBHABA  » mais il me semble que de plus en plus de citoyens manipulés de ce camp, sont exaspérés d’êtres le support d’une vermine appelée les « zélites » et que ce macrobiote commence à bouger un peu. »
        BSM: Oui. Raison pour laquelle les Russes, les iraniens…vont probablement faire en sorte d’éviter au maximum la mort des civiles ainsi que la destruction systématique des infrastructures civiles ( éviter les tapis de bombes, le Shock and Awe). Stratégie de communication basée sur la différenciation qui vise à renvoyer aux citoyens du bloc où le soleil se meurt l’image que leurs dirigeants sont les véritables barbares, montrer qu’on aurait pu mais qu’on ne l’a pas fait parce que, contrairement à l’ennemi, on a du respect pour la vie . C’est l’image que l’Iran vient de renvoyer dans son bombardement du 8 janvier. Il aurait pu tuer des milliers de soldats mais il ne l’a pas fait . Secrètement, implicitement, voire explicitement beaucoup de soldats de l’Empire du chaos et des membres de leurs familles remercient au fond d’eux-mêmes l’Iran d’avoir agit en sachant doser et diriger sa colère. Ils savent ,qu’en fait, ils doivent leur vie non pas à leur dirigeants mais aux dirigeants de l’Iran. Si cette hypothèse, le comportement de l’Iran obéit à une stratégie de différenciation qui vise le retournement de l’opinion dans le camp adverse (bloc où le soleil se meurt), a une once de véracité , alors que vaut-elle ? A-t-elle une chance de réussir vu la puissance médiatique du bloc où le soleil se meurt ? En tout cas pour beaucoup de gens l’Iran, la Russie, la Corée du Nord, le Venezuela…., tous les pays qui s’opposent au bloc où le soleil se meurt, sont dirigés par des monstres sans que pour autant ils se rendent comptent que ce qui fait de ces gens des monstres c’est essentiellement leur opposition à l’Empire du chaos, voire même pas opposition mais d’être insuffisamment obéissant . Dans leur tête, il n’y a pas l’once d’un doute. Apporter le doute, offrir des récits différents sur un même évènement, tel est le rôle que se donnent peut-être des médias tel que RT ou Sputniks…. Raison suffisante pour qu’ils soient vilipendés, non pas parce que ils rapportent des Fake News mais bien parce qu’ils se donnent pour mission de dire une certaine vérité sur le bloc où le soleil se meurt. Dire la vérité dans un système construit sur le mensonge systématique c’est comme transgresser un tabou, un interdit . Dans la guerre pour le contrôle des consciences, RT représente un véritable danger pour le bloc où le soleil se meurt. L’avantage de la propagande par la vérité sur la propagande par le mensonge, c’est sa cohérence : cohérence logique, et cohérence avec le réel, les faits ; tandis que la propagande par le mensonge est obligée d’enfiler les fictions mensongères les unes après les autres sans autre souci que de justifier un mensonge par un autre mensonge et ce faisant on finit par s’auto- intoxiquer. Un fait reste un fait, on peut le recouvrir de tous le sable du désert, il n’en demeure pas moins un fait. Chaque soldat de l’Empire du chaos qui se trouvait à Erbil sait que l’Iran l’avait dans sa ligne de mire et qu’il ne la pas éliminé.
        L’Hystérie de plus en plus présente dans les sociétés du bloc où le soleil se meurt aussi bien chez les membres de l’élite dirigeante que chez des simples citoyens est certes un symptôme du narcissisme, d’un égo de plus en plus démesuré qui supporte de moins en mois d’être contredit mais aussi ‘ probablement l’un des symptômes de la perte des capacités de raisonnements logiques à partir des faits . De plus en plus ce qui compte c’est l’émotion. Je pleure, j’existe, j’ai raison; je vocifère avec colère, j’existe, j’ai raison…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.