Le noble geste de Vladimir Poutine avec un membre de la Garde d'honneur palestinienne

Publicités

7 Replies to “Le noble geste de Vladimir Poutine avec un membre de la Garde d'honneur palestinienne”

  1. Nouvelle Constitution russe (seulement après que le résultat d’un referendum prévu à cet effet – proposé aux seuls *Russes –, l’entérine ou pas ? Les changements de cette «nouvelle Constitution russe», seraient mineurs (?) selon l’auteur de cet article, et certains la qualifie même, de «Constitution poutinienne»…)
    Extrait d’un article intitulé: «La vie après Poutine», écrit par Dmitry Orlov – Le 17 janvier – Source Club Orlov.
    « … Premièrement, les Russes sont une nation sans patrie. Si cela semble bizarre, c’est parce que ça l’est. Dans la Constitution russe, il n’y a que deux utilisations du mot « russe » : « Fédération de Russie » (qui est définie comme un « État multinational », et « langue russe », qui est sa langue officielle avec de nombreuses autres, mais il n’y a aucune mention du « peuple russe »). Les Russes ethniques représentent environ les deux tiers de la population, mais aucune partie de la Fédération de Russie, ni la totalité de celle-ci, ne leur appartient à proprement parler.
    **Comparons cela aux Juifs : non seulement ils ont l’État d’Israël, qui est défini comme un « État juif », mais ils ont aussi la Région autonome juive au sein de la Fédération de Russie où ils pourront retourner si l’expérience israélienne ne fonctionne pas (à nouveau). Birobidjan (la capitale de la Région autonome juive) est beaucoup plus intéressante que Babylone, et son dirigeant, Alexandre Levintal, professeur d’économie et fils naturel, est bien meilleur que ne l’était le roi Nabuchodonosor.
    Une partie de cette attitude dédaigneuse envers les Russes est un héritage de la Révolution russe. Les révolutionnaires communistes, Lénine et Trotski en particulier, voyaient le peuple russe comme un tas de bois d’allumage à jeter sous le feu de la révolution mondiale, étaient biaisés en faveur de divers autres groupes ethniques et luttaient contre le «chauvinisme russe». Staline est rapidement tombé du train de la révolution mondiale, mais la Russophobie bolchevique a ensuite relevé sa tête hideuse sous Khrouchtchev et Brejnev. Comme une grande partie des dirigeants russes des années 1990, lorsque la constitution actuelle a été rédigée, et d’abord au sein du parti communiste de l’Union soviétique, cette même attitude a prévalu.
    Un autre aspect qui a influencé la décision d’exclure toute mention des Russes de la Constitution russe a trait à la crainte bien fondée du nationalisme ethnique russe. Le nationalisme est en effet un phénomène laid et fantastiquement destructeur, comme en témoigne le chauvinisme nationaliste extrême actuellement affiché dans un certain nombre de pays de l’ancien bloc de l’Est, notamment l’Ukraine, l’Estonie, la Lettonie, la Lituanie et la Pologne. L’Ukraine, avec ses défilés nazis, est plus qu’horrible, mais même la Biélorussie, dont la population est tout simplement russe, a sa frange lunatique d’extrémistes nationalistes qui font de leur mieux pour brouiller les pistes. Dans la Fédération de Russie, il y avait autrefois un mouvement nationaliste, mais il a été étouffé. La dernière fois que j’ai vérifié, certains de ses membres les plus radicalisés purgeaient encore de longues peines de prison pour activités extrémistes. L’idéologie communiste internationaliste étant morte comme un clou de porte et la menace nationaliste en Russie étant maintenant bien maîtrisée, il est peut-être temps de s’attaquer au problème bizarre des Russes qui sont une nation sans patrie – en inscrivant les Russes comme nation titulaire de toute la Fédération de Russie dans la Constitution russe. Il serait également utile de mentionner la culture russe. Le russe est reconnu comme la langue commune et officielle, mais sans être consolidé par la culture russe, développée pendant un millier d’années, il ne peut que devenir un amas de caractères cyrilliques et le niveau de langage qui en résultera sera assez bas. Cela étant fait, la prochaine étape naturelle consiste à reconnaître, directement dans la Constitution russe, le droit au retour, qui est un principe reconnu en droit international et inscrit dans les conventions internationales. Dans le droit russe, ce droit est actuellement prévu de manière ponctuelle par une combinaison de lois administratives et d’ordonnances présidentielles directes – par exemple, en accordant des privilèges spéciaux aux Russes d’Ukraine ou de la Biélorussie tout en refusant ces mêmes droits aux Russes vivant ailleurs. Un demi-million de personnes de ces deux pays ont reçu des passeports russes depuis que ces privilèges ont été promulgués.
    Cela c’est produit (le changement, soi-disant mineur, de la «nouvelle Constitution russe»), après que le gouvernement du P.M., Dmitri Medvedev, ait présenté sa démission (démission collective, et en son nom) au Président Vladimir Poutine, qui l’a – bien entendu – accepté.
    *En Russie, la notion de «peuple russe» a été bannie à tout jamais… (à moins que?)
    **la comparaison et les précisions qui y sont faites, ne sont certainement pas fortuites!
    PS: Les représentants de la Douma ont approuvé, à l’unanimité, la réforme constitutionnelle présentée par Vladimir Poutine le 15 janvier2020. Le texte repassera devant la chambre basse le 11 février 2020 avant d’être soumis à un référendum (scrutin populaire).

    1. Bonne année du « rat de métal » à vous Strategika51, ainsi qu’à toustes) vos très nombreux(ses) lectrices et lecteurs, 2020 ne sera pas une année banale… c’est signé sergio

  2. Que faisait le képi d’un soldat de la garde républicaine par terre.
    Cela à été fait intentionnellement !! ou dans un geste de précipitation à l’annonce de l’arrivée des deux présidents !!
    Poutine à superbement réagit.

  3. La Délivrance du Peuple Juif vis à vis des Nations (Gueoula) passe par la destruction des Nations (Balagan).

    1. « un geste de précipitation à l’annonce de l’arrivée des deux présidents !!

      meme conclusion que vous .

      Amicalement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.