Stats

  • 6 336 609 Hits
360TotalSecurity WW
Paradox [CPS] WW
Paradox [CPS] WW
25/11/2020

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

Le coronavirus 2019-nCoV est devenu officiellement le COVID-19 (OMS)

L’organisation mondiale de la Santé (OMS) a officiellement annoncé, mardi 11 février 2020, le nouveau nom du coronavirus provisoirement baptisé coronavirus 2019-nCoV.

Le nouveau officiel de ce coronavirus responsable d’une épidémie extrêmement dangereuse et meurtrière sera désormais COVID-19.

La nouvelle dénomination retenue se décompose comme suit: CO (Corona) VI (Virus) D (Disease=maladie) en plus de 19 pour l’année de sa découverte puisqu’il a été identifié le 31 décembre 2019.

En Chine, la Commission Nationale de la Santé désigne toujours ce virus par la dénomination provisoire de « Pneumonie du Nouveau Coronavirus » (PNC) et NCP suivant l’acronyme en Anglais (Novel Coronavirus Pneumonia).

L’Organisation Mondiale de la Santé considère le COVID-19 comme une « très grave menace » pour le monde.

Pour le moment la plupart des pays se focalisent sur l’impératif d’éviter toute panique et de minimiser l’impact du COVID-19. Des governments ont commencé à pratiquer la censure à ce sujet et certains n’ont pas hésité à emprisonner des individus ayant émis des blagues sur le net à ce sujet. Il semble que la situation soit d’une gravité exceptionnelle et inédite: le COVID-19 ne ressemble pas au SARS dont il est proche ni au MERS ni aux autres virus apparus depuis le début des années 2000. Sa dangerosité a nécessité la mobilisation des meilleures unités militaires spécialisées dans la guerre biologiques en Chine et l’ensemble des moyens d’un pays de la taille de la Chine. Ce qui nous renseigne sur l’ampleur de la menace.

Pour le moment seul le président américain Donald Trump semble ne pas être préoccupé par l’épidémie du nouveau coronavirus COVID-19 en déclarant que ce dernier disparaîtra probablement vers le mois d’avril avec le début de la chaleur…une déclaration qui a enflammé les réseaux sociaux chinois dont une grande partie évoque la thèse des bioarmes à effet latent et disruptif.

%d blogueurs aiment cette page :