Le coronavirus 2019-nCoV est devenu officiellement le COVID-19 (OMS)

L’organisation mondiale de la Santé (OMS) a officiellement annoncé, mardi 11 février 2020, le nouveau nom du coronavirus provisoirement baptisé coronavirus 2019-nCoV.

Le nouveau officiel de ce coronavirus responsable d’une épidémie extrêmement dangereuse et meurtrière sera désormais COVID-19.

La nouvelle dénomination retenue se décompose comme suit: CO (Corona) VI (Virus) D (Disease=maladie) en plus de 19 pour l’année de sa découverte puisqu’il a été identifié le 31 décembre 2019.

En Chine, la Commission Nationale de la Santé désigne toujours ce virus par la dénomination provisoire de « Pneumonie du Nouveau Coronavirus » (PNC) et NCP suivant l’acronyme en Anglais (Novel Coronavirus Pneumonia).

L’Organisation Mondiale de la Santé considère le COVID-19 comme une « très grave menace » pour le monde.

Pour le moment la plupart des pays se focalisent sur l’impératif d’éviter toute panique et de minimiser l’impact du COVID-19. Des governments ont commencé à pratiquer la censure à ce sujet et certains n’ont pas hésité à emprisonner des individus ayant émis des blagues sur le net à ce sujet. Il semble que la situation soit d’une gravité exceptionnelle et inédite: le COVID-19 ne ressemble pas au SARS dont il est proche ni au MERS ni aux autres virus apparus depuis le début des années 2000. Sa dangerosité a nécessité la mobilisation des meilleures unités militaires spécialisées dans la guerre biologiques en Chine et l’ensemble des moyens d’un pays de la taille de la Chine. Ce qui nous renseigne sur l’ampleur de la menace.

Pour le moment seul le président américain Donald Trump semble ne pas être préoccupé par l’épidémie du nouveau coronavirus COVID-19 en déclarant que ce dernier disparaîtra probablement vers le mois d’avril avec le début de la chaleur…une déclaration qui a enflammé les réseaux sociaux chinois dont une grande partie évoque la thèse des bioarmes à effet latent et disruptif.

Publicités

9 Replies to “Le coronavirus 2019-nCoV est devenu officiellement le COVID-19 (OMS)”

  1. La #Chine vient finalement d’avouer officiellement que la #Pandémie est incontrôlable :  elle avait truqué les chiffres pour des raisons politiques et financières… Le #Krach, un moment arrêté a finalement repris de plus belle.
    Le Directeur de l’OMS, Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus est pris en flagrant déli de mensonge.

    Plus que jamais la crise de la  »gouvernement » centraliste ( structurellement mensongère) prend l’eau sous l’effet des réseaux sociaux. Y compris la Chine et l’ONU…

    blob:https://mail.protonmail.com/92cfe54e-c251-4d5b-ac5f-91c8438f3cce

    1. La bio arme est en train d’infecter toute la planète…
      De+, on a toujours pas le moyen de décider si c’est une vraie fuite partie de Wuhan ou une attaque lancée à Wuhan… On verra QUI sort le vaccin …

  2. Dans le port de Yokohama, la contamination progresse sur le « Diamond Princess »

    02) Japonya’nın #Yokohoma Limanı’nda karantina altına alınan #DiamondPrincess te 39 kişide daha #COVID19 virüsü tespit edildi.
    Böylelikle gemide tespit edilen virüs vaka sayısı 175’e ulaştı.
    Gemi halen Çin anakarası dışında en fazla virüs tespit edilen yer.
    #Coronavirus
    #Wuhan

    https://twitter.com/omerfaruksahinx/status/1227548551284174849

  3. Donald Trump et son équipe ont en priorité le maintien de la bulle des marchés financiers et, pour cela, ils ont bien l’intention de gérer la communication des événements chinois en fonction de la perspective des prochaines élections présidentielles américaines de novembre 2020.

    Les malades sont regroupés dans de vastes camp sanitaires… avec un minimum de soins sanitaires.

    Dans le monde communiste, il faut savoir se sacrifier pour les Oligarques de Pékin et le pays. Pourquoi les gens ne veulent-ils pas aller dans les camps? Beaucoup de ceux qui entrent dans ces camps ne reviendront jamais vivants, et c’est donc vraiment une question de vie ou de mort pour beaucoup de gens d’y échapper. Au nom de la « sécurité publique » les décrets tombent les uns après les autres avec des sanctions pouvant aller jusqu’à la condamnation à mort.
    Source : liesi

  4. sauf que le ncov est potentiellement non-saisonnier.

    Je copie ici une traduction d’un forum interne RPC. La question des super spreaders n’y semble plus une question, de leur point de vue.

    20 jours se sont écoulés depuis la fermeture de la ville le 23 janvier à Wuhan. Il s’agit probablement des 20 jours les plus longs de toute la mémoire chinoise.

    Nous avons connu une crise mondiale sans précédent et chaque jour est plein de choc, de chagrin, d’anxiété et d’émotion.

    En seulement 20 jours

    Quelqu’un vient de prendre des vacances et a été forcé d’errer dans un autre pays

    Quelqu’un rend visite à un parent, mais reste dans sa ville natale pour toujours

    Quelqu’un a perdu ses parents et est devenu orphelin

    Quelqu’un a perdu la vie et est devenu un héros

    Personne ne s’attendait à ce que le début de 2020 nous oblige à apprendre à minimiser la vie et la mort et à chérir chaque jour que nous vivons.

    Bien que 20 jours se soient écoulés et que le nombre de patients nouvellement diagnostiqués ait fluctué, le point d’inflexion de l’épidémie n’est pas encore arrivé. À partir de 13h30 aujourd’hui

    42708 personnes diagnostiquées en Chine

    7333 d’entre eux étaient gravement malades

    En outre, 21 675 cas suspects

    1017 morts

    4005 personnes guéries

    Le nombre de patients confirmés a dépassé 40 000, le nombre de décès a dépassé 1 000 et le nombre de cas suspects et de patients graves a augmenté. Rafraîchissez à nouveau la capacité mentale de chacun.

    La situation de l’infection en Chine n’est ni bonne ni mauvaise, mais la situation en dehors de la Chine est un peu inquiétante.

    Le nombre de navires de croisière japonais infectés double

    Des super infecteurs sans histoire de voyage en Chine apparaissent

    Avertissement de mise à niveau de l’Organisation mondiale de la santé

    Cela aggrave l’anxiété dans le cœur de chacun.

    Une croisière cauchemardesque japonaise confirmée a grimpé à 136 personnes!

    L’équipage de passagers a lancé un appel d’urgence à l’aide!

    Hier, le navire de croisière de luxe « Diamond Princess » amarré au port de Yokohama, au Japon, a encore une fois resserré le cœur du monde. Ce navire de croisière cauchemardesque est devenu le centre de l’épidémie, à l’exception de la Chine.

    A partir de ce lundi

    136 personnes ont été diagnostiquées avec une nouvelle pneumonie coronaire sur le bateau de croisière

    6 de ces patients sont australiens

    Et plus de cas suspects attendent toujours les résultats des tests

    Tous les patients confirmés sont envoyés à l’hôpital local et plus de 3 500 personnes sur le bateau de croisière vivent au milieu de l’année.

    Le voyage de retour initial a été retardé et le voyage de croisière romantique est devenu un cauchemar. Les touristes de plus de 30 pays sont coincés sur le bateau de croisière depuis une semaine et doivent être mesurés et stérilisés chaque jour. Parallèlement à l’augmentation des cas diagnostiqués, les émotions sont presque au bord de l’effondrement. Hier, les membres indiens de l’équipage du navire de croisière ont commencé à lancer des appels à l’aide:

    « Dépêchez-vous des gens en bonne santé!

    Si cela continue, tout le monde sera infecté!  »

    J’espère que le gouvernement pourra envoyer des forces de secours dès que possible

    Le bateau de croisière est arrivé à Yokohama, au Japon, le 3 février, avec plus de 3 700 passagers et membres d’équipage. Parce qu’un passager est tombé malade en passant par Hong Kong et a été diagnostiqué avec une pneumonie néo-coronaire, le bateau de croisière a été isolé pendant 14 jours après son arrivée à Yokohama. En seulement une semaine, le nombre de cas confirmés sur le bateau de croisière a grimpé à 136, et de nombreux passagers ont commencé à développer des symptômes de fièvre, montrant que le virus est très contagieux. Cela doit se soucier de la santé des autres sur la croisière.

    Diagnostic confirmé pour les Britanniques qui ne sont jamais allés en Chine

    Infecter 4 pays en 5 jours

    En plus de doubler le nombre de diagnostics confirmés sur les navires de croisière japonais, il existe également une série de cas qui font ressentir au monde la terrible transmission du nouveau virus de la couronne.

    Un Britannique qui n’est jamais allé en Chine a été diagnostiqué

    En quelques jours, il a infecté au moins 11 personnes

    A transmis le virus à la Grande-Bretagne, la France, la Suisse et l’Espagne

    La semaine dernière, un Britannique s’est évanoui à cause d’une fièvre. Après avoir été transporté à l’hôpital, il a été diagnostiqué avec un nouveau patient atteint de pneumonie coronarienne. Mais l’homme n’est jamais allé en Chine. Après avoir suivi l’empreinte de l’homme au cours du dernier mois, le ministère britannique de la Santé a trouvé une énorme chaîne d’infection similaire au début du film « Infectious Diseases ».

    Bien que l’homme ait été infecté à Singapour du 20 au 22 janvier, bien qu’il ne soit pas allé en Chine, au cours de la période du 20 au 22 janvier, il a assisté à une conférence d’affaires de 100 personnes à Singapour. Participation chinoise. Le ministère britannique de la Santé estime que l’homme britannique a été infecté par le virus à Singapour.

    Du 24 au 28 janvier, un Britannique qui a infecté 11 personnes pendant la période d’incubation asymptomatique en France s’est ensuite rendu dans les Alpes pour skier avec des amis. Du 24 au 28 janvier, lui et un groupe d’autres compagnons ont vécu dans un chalet de deux chambres, dont cinq ont été confirmés infectés.

    Après avoir séjourné à Genève le 27 janvier, l’homme britannique a mis fin à ses vacances dans les Alpes et s’est rendu à Genève pour le transit.Maintenant, le vol qu’il a fait pour entrer et sortir de Genève était à risque d’infection …

    Le 8 février, cinq Britanniques qui vivaient dans la même pièce qu’un Britannique à Paris ont été confirmés dans un hôpital parisien, dont un enfant. Six autres sont encore en cours de test et les résultats sont inconnus.

    Un homme espagnol qui a été diagnostiqué un contact avec un homme britannique en Espagne le 8 février a été diagnostiqué à Makalo. Bien que l’homme ne présente aucun symptôme évident, il a amené le virus à Makalo, en Espagne. La femme et les enfants ont également été isolés.

    Le 10 février, quatre personnes infectées ont été diagnostiquées au Royaume-Uni et quatre personnes infectées rentrées de France en France ont été confirmées.

    L’homme britannique, malheureusement infecté à Singapour, a infecté au moins 11 de sa famille et de ses amis! Tous les passagers du même vol ont dû être soumis à une observation médicale; la cabine de vacances Alpine et le personnel du bar à proximité ont été isolés; une clinique médicale britannique où il travaillait Le centre est temporairement fermé pour inspection; plus d’une centaine de personnes dans trois écoles primaires britanniques ont été testées comme contacts étroits …

    5 jours seulement

    Un Britannique est devenu une source d’infection pour marcher

    Amener le virus dans 4 pays

    L’Organisation mondiale de la santé est concernée:

    Des patients sans antécédents de voyage chinois ont propagé le virus dans le monde entier

    Récemment, davantage de patients similaires à ce britannique ont été diagnostiqués, ce qui a amené l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à s’inquiéter de la propagation mondiale du nouveau virus de la couronne.

    Rédacteur en chef: Quan

    Le contenu ci-dessus est reproduit à partir du Forum de York.Yiyi.com apporte des modifications mineures au contenu, ce qui ne signifie pas que ce site Web est d’accord avec ses vues et est responsable de son authenticit

  5. Crisis-O-Rama
    [… Mais il existe aussi une théorie selon laquelle le coronavirus permettrait de couvrir les défaillances en cascade du système bancaire chinois, corrompu et sournois. Le pays avait déjà franchi certaines frontières en matière de démographie, de consommation d’énergie et de croissance industrielle qui le poussaient vers une contraction, pour la première fois depuis deux générations. Le coronavirus a entraîné l’arrêt de la production de grandes choses comme les voitures et de petites choses comme les téléphones portables, et les lignes d’approvisionnement des marchés mondiaux se ferment. Cela constitue le premier grand test de l’économie mondiale intégrée, ainsi que du modèle économique mondial saturé par la dette. …]

    https://lesakerfrancophone.fr/crisis-o-rama

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.