Publicités

Syrie: des habitants d’un petit village près de Qamechli caillassent des blindés US

Source: Al-Ikhbarya Surya
Publicités

11 thoughts on “Syrie: des habitants d’un petit village près de Qamechli caillassent des blindés US

  1. La réactivité disproportionnée n’est pas une exclusivité étatsunienne

  2. Et c’est reparti «comme en 14 !», les troupes de la coalition (il faut lire étasuniennes), tirent sur des civiles désarmés (la caillasse n’est pas considérée comme une arme, que je sache…) sous-titre d’un article paru le 12 février 2020 sur le site Suptnik: «Un échange de tirs s’est produit entre des forces de la coalition internationales et des forces syriennes pro-gouvernementales à Qamichli, a annoncé un porte-parole de la coalition, le colonel Myles B.Caggins. Selon Sana, les tirs des militaires américains ont fait des victimes.» il s’agit en fait des habitants d’un village syrien (dans la région de Qamichli), deux personnes ont été tuées, dont un enfant ; « Dans le même temps, d’après un correspondant de l’agence SANA, un homme a été tué et un autre blessé à l’est de Qamichli dans des tirs ouverts par les forces menées par les États-Unis contre deux villages dont les habitants s’étaient réunis près d’un poste de l’armée syrienne pour empêcher le passage de véhicules blindés américains. Mais une vidéo de l’incident montre des hommes qui marchent calmement. À un moment donné, on entend ce qui semble être un coup de feu et rien de plus. Les tirs des militaires de la coalition contre des civils non loin de Qamichli ont fait deux morts dont un enfant, a indiqué pour sa part une source à Sputnik.» Les Etasuniens ont tiré de nombreux coup de feu avec des armes automatiques, et à part un traducteur (?), il s’agit d’hommes de troupes étasuniennes.

      1. et contrairement à ce qu’ont affirmé certains médias, il n’y a pas eu de bombardement de l’aviation étasunienne, après cet incident qualifié de très grave: « L’US Air Force n’a pas bombardé l’armée syrienne près de Qamishli » : source Par Bureau de nouvelles 2020-02-12 BEYROUTH, LIBAN (15 h 10) – Une source militaire syrienne a démenti les informations selon lesquelles les États-Unis auraient bombardé un poste gouvernemental dans le district d’Al-Qamishli du gouvernorat d’Al-Hasakah aujourd’hui. Selon la source, la Coalition américaine a effectué des vols à basse altitude au-dessus de la ville de Khirbat Amo, qui était le lieu d’une escarmouche entre les forces américaines et les manifestants dans les zones rurales d’Al-Qamishli. La source a déclaré que la plupart des manifestants étaient membres de la tribu Al-Ghanamah du sud d’Al-Qamishli et n’étaient pas des «miliciens du régime» comme certains rapports le suggéraient. Alors que les Forces nationales de défense (NDF) étaient présentes sur les lieux, la source a ajouté qu’elles n’étaient pas habillées en civil. Depuis l’incident, une vidéo a fait surface montrant des véhicules blindés américains coincés dans l’herbe au sud d’Al-Qamishli. Les véhicules militaires américains ont ensuite été remorqués hors de la zone après l’incident de mercredi.

    1. c’est pour gagner les coeurs. Ou bien être certain de se faire dérouiller une fois de plus, il y a des amateurs.

    1. Distribution de kornet et mines. Avec quelques milliers de soldats ils ne peuvent pas tenir. C

Répondre à rocbalie Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :