COVID-19: La croisière du « Diamond Princess » tourne au cauchemar

La croisière du Diamond Princess tourne au cauchemar. Plus de 3700 passagers et membres d’équipage sont en quarantaine à bord de ce navire au Japon. Le nombre de personnes infectées par le coronavirus COVID-19 ne cesse d’augmenter et il vient de dépasser le cap des 13% de l’ensemble de la population gardée en quarantaine. Les autorités US et canadiennes ont décidé de rapatrier leurs ressortissants bloqués à bord du paquebot mais il semble qu’officiellement une quinzaine de ressortissants US sur les 380 évacués ont été déclarés infectés. En réalité, la quarantaine a échoué et le virus se répand.

Update: la quarantaine du Diamond Princess est un échec sans précédent selon les autorités sanitaires japonaises.

L’évacuation de passagers US à bord d’avions s’est elle aussi révélée catastrophique puisque il y avait des personnes infectées à bord.

Publicités

18 Replies to “COVID-19: La croisière du « Diamond Princess » tourne au cauchemar”

  1. Il paraît que les morts même hors de chine sont tous d’origine asiatique, je ne sais pas si c’est vrai existerait il une arme ethnique ???

  2. Selon une radio anglaise le chiffre a encore évolué : 542 contre 454… il était temps de rapatrier… encore 3 jours et tout le bateau y passait… mais j’ai déjà vu cette technique de mettre la poussière sous le tapis ( que ce soit en Chine ou à bord du Diamond Princess) lors de l’épidémie Ebola en Afrique occidentale comme au Congo Kinshasa.

  3. En passant, une idée de cadeau à faire à soi-même ou ses proches : le concentrateur portable à dioxygène. Si tout se passe comme c’est envisageable, ce sera beaucoup plus tendance que le dernier I-bidule (en rupture lui aussi, bien sûr)…

    1. En effet ce sera une excellente idée cadeau d’ici très peu de temps. Pour le moment rupture des stocks de masques dans plus d’une trentaine de pays dont la France. Les gouvernements s’en sont accaparés.

  4. Le cas du Diamond Princess illustre le degré réel de contagiosité de ce nouveau SARS CoV. C’est bien plus parlant que les chiffres officiels chinois. Reste à voir le devenir des contaminés mais nous ne le saurons sans doute pas. Je soupçonne d’ailleurs que les évacuations ont pour objectif principal d’éviter d’exposer un mouroir géant qui declancherait une panique mondiale.

    1. C’est un échec sans précédent affirment les japonais. Les évacués Américains en ont infecté d’autres sur les vols du retour et le responsable nippon de la quarantaine a lui même été infecté.

      1. Eh bien voilà une franche réussite! S’il s’agit de guerre biologique, il faut agir comme en temps de guerre : il n’aurait jamais fallu rapatrier des contaminés potentiels ou avérés un peu partout dans le monde. C’est proprement stupide en effet. D’autant qu’il se pourrait que d’ici peu, les populations des pays concernés se montrent bien plus expéditives envers les malades supposés.

    2. Le rapatriement des américains en provenance du vaisseau Fantôme Diamond Princess ( Princesse de Diamant) tourne au fiasco : à l’image de la Technosphère dans son ensemble.
      Les cas du bateau en croissance exponentielle malgré le confinement en cabine (454 en deux semaines !) ont montré qu’aucune technique de confinement n’était efficace contre cette bio-arme. Il semble que ce bateau à lui-seul dépasse les chiffres officiels hors de Chine et hors Diamond (435)… Du coup cela pourrait devenir gênant sans parler de la nécessité morale de rapatrier les ressortissants. Même le test diagnostic sanguin s’est fait dépasser par l’invisibilité du virus … D’ailleurs, il n’y a qu’à voir la tenue de infirmiers américains pour réfuter définitivement les histoires de serpents, chauve-souris, pangolin et autre grippette… Il s’agit d’une pandémie ultra-contagieuse sur laquelle le mensonge retarde le plus possible la panique… laquelle arrivera donc encore plus fort car fort tard…

      1. Il est clair depuis le début que ce virus n’avait rien à voire avec la grippe commune et qu’il était extrêmement contagieux. Les chinois ne sont pas stupides. Ils ont compris dès le troisième jour qu’ils avaient affaire avec quelque chose de bien plus dangereux que le SRAS. D’autant plus que les symptômes changent au cas par cas.
        Pour revenir au Diamond Princess. Le destin a voulu que c’est de ce paquebot de luxe que va se répandre la pandémie. Les officiels nippons ont admis qu’il est désormais établi qu’une quarantaine est impossible sur un bateau de croisière de ce type.
        Pour les employés de l’ambassade US à Tokyo, ils ont fait de l’excès de zèle: en voulant rapatrier par tous les moyens leurs ressortissants sans attendre le résultat des analyses du sang (la fin justifie les moyens), ils se retrouvent avec un immense problème.

        1. @Strategika51 Il ne faut pas céder à la panique, l’été approche et avec la hausse des températures le virus va très vite disparaître.

          1. Non, l’humidité et la température n’influencent pas sa multiplication, ça a été confirmé dans une publi officielle.

            En revanche, l’instrumentalisation politique pointe déjà son nez chez nous. Agnès buzyn appelle les services d’urgences à se préparer à une situation de pandémie, pour plus tard faire susurrer que de toute manière le service de santé ne pourra jamais faire face à un tel afflux, et qu’il faudrait que les gens s’auto-isolent à domicile.
            On distribue 2000 iphones au cobayes de corona-croisières.
            Starlink a remis 60 satellites en orbite.
            Les startups tournent à fond les ballons pour produire une alternative techno aux couteux hôpitaux…

            Peu importe l’origine, ça appartient déjà à l’histoire. La question qui nous impactera le plus est: qui écrira l’histoire qui est en train de se jouer sous nos yeux ? Le vainqueur, certes. Pas forcément celui qui a lâché le truc. S’il existe.

  5. pourquoi rapatrier ses ressortissant infecté si ce n’est our leurs administrer un traitement dans la plus grande discrétion ?

      1. Y’a pas be soin d’être rappeur pour comprendre que c’est un SIDA ( Inde) , ni d’être sur le Diamond Princess pour s’apercevoir que ça vole en effet…

        J’imaginais que les USA utilisaient des vols spéciaux pour les rapatriements. D’ailleurs, je crois avoir compris qu’ils sont stockés sur des zones de quarantaine, comme en Chine, mais en plus petit, sur d’ex bases aériennes militaires ( plus pratique pour atterrir…). Qu’il y ait infection parmi les rapatriés tombe sous le sens puisqu’ils sont stockés ensemble en quarantaine.

        Bref, les gens qui rêvent d’évasion parce qu’ils montent sur un bateau se retrouvent pris dans une sorte de Justice immanente, laquelle n’a pas finit de régler les comptes de Dieu avec l’Humanité… deux ou trois choses…

        C’est un angle non politique et par conséquent invisible : dommage, car il se pourrait bien qu’il y ait un lien entre l’insistance de Dieu et la surdité de l’Humanité actuelle… et , là non plus, y’a pas besoin d’être rockeur burkinabé pour savoir qui va gagner…

        Et là je ne parle que de la Justice immanente ( sur Terre). C’est un avant-goût de celle de l’au-delà… hélassssssss

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.