Stats

  • 6 350 665 Hits
360TotalSecurity WW
Paradox [CPS] WW
Paradox [CPS] WW
28/11/2020

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

Des blindés turcs à Sarmada au nord d’Idlib en Syrie septentrionale, Ankara menace Damas et Moscou tout en cherchant un appui aérien français

Des chars de type M-60 et des véhicules blindés de combat des forces armées turques ont investi la localité de Sarmada au nord d’Idleb, la dernière province rebelle de Syrie.

Techniquement l’afflux de forces terrestres turques à Idlib est une intervention militaire directe de l’Otan en Syrie puisque les turcs cherchent désormais une couverture aérienne que les Américains ne veulent pas fournir auprès de la France dont le porte-avions Charles de Gaulle (42 500 tonnes) est susceptible de fournir. Cependant ce type de vaisseau n’est pas protégé contre de simples tirs de missiles balistiques comme ceux, redoutables de precision, que l’Iran a balancé sur des bases militaires US. Un fâcheux incident impliquant l’unique porte-avions nucléaire français aurait certainement d’immenses répercussions politiques internes en France. Un risque que l’Etat profond français (qui n’a rien à voire avec la technostructure ou le gouvernement apparent) n’est pas près de prendre pour le compte d’un pays tiers.

En attendant que des F-15 de l’US Air Force effectuent quelques sorties au dessus d’Idlib, les menaces turques contre la Russie ont atteint un niveau inédit. L’ambassadeur de la fédération de Russie à Ankara reçoit régulièrement des menaces de mort et des promesses selon lesquelles les turcs vont empiler des grattes-ciel avec les crânes des soldats de l’Armée russe si Moscou continue à soutenir Damas.

La haine viscérale tenace que voue le président turc Tayep Reçep Erdogan à son homologue syrien Bashar Al-Assad semble sans limites et ne saurait être expliquée par les seules et très profondes divergences idéologiques ou religieuses entre les deux hommes. Erdogan est un frère musulman alors qu’à-Assad est l’ennemi juré de l’organisation mondiale des frères musulmans; Erdogan est un capitaliste pro-US néo-Ottomane tandis qu’à-Assad est un progressiste de gauche panarabiste anti-impérialiste. Erdogan est Sunnite et Al-Assad est Alaouite. Enfin Erdogan veut une nette zone d’influence dans le nord de la Syrie tandis que Al-Assad revendique la province du Hatay donnée à la Turquie moderne par la France.

Idlib demeure l’un des nœuds gordiens du conflit. Les turcs ne veulent aucun aucunement lâcher ce qu’ils considèrent comme leur protectorat et apparament ni la France ni Israël et leurs alliés ne veulent d’une éventuelle défaite des extrémistes qu’ils ont longtemps fait semblant de combattre avant que le monde ne découvre la grosse supercherie du « terrorisme ».

%d blogueurs aiment cette page :