Des blindés turcs à Sarmada au nord d’Idlib en Syrie septentrionale, Ankara menace Damas et Moscou tout en cherchant un appui aérien français

Des chars de type M-60 et des véhicules blindés de combat des forces armées turques ont investi la localité de Sarmada au nord d’Idleb, la dernière province rebelle de Syrie.

Techniquement l’afflux de forces terrestres turques à Idlib est une intervention militaire directe de l’Otan en Syrie puisque les turcs cherchent désormais une couverture aérienne que les Américains ne veulent pas fournir auprès de la France dont le porte-avions Charles de Gaulle (42 500 tonnes) est susceptible de fournir. Cependant ce type de vaisseau n’est pas protégé contre de simples tirs de missiles balistiques comme ceux, redoutables de precision, que l’Iran a balancé sur des bases militaires US. Un fâcheux incident impliquant l’unique porte-avions nucléaire français aurait certainement d’immenses répercussions politiques internes en France. Un risque que l’Etat profond français (qui n’a rien à voire avec la technostructure ou le gouvernement apparent) n’est pas près de prendre pour le compte d’un pays tiers.

En attendant que des F-15 de l’US Air Force effectuent quelques sorties au dessus d’Idlib, les menaces turques contre la Russie ont atteint un niveau inédit. L’ambassadeur de la fédération de Russie à Ankara reçoit régulièrement des menaces de mort et des promesses selon lesquelles les turcs vont empiler des grattes-ciel avec les crânes des soldats de l’Armée russe si Moscou continue à soutenir Damas.

La haine viscérale tenace que voue le président turc Tayep Reçep Erdogan à son homologue syrien Bashar Al-Assad semble sans limites et ne saurait être expliquée par les seules et très profondes divergences idéologiques ou religieuses entre les deux hommes. Erdogan est un frère musulman alors qu’à-Assad est l’ennemi juré de l’organisation mondiale des frères musulmans; Erdogan est un capitaliste pro-US néo-Ottomane tandis qu’à-Assad est un progressiste de gauche panarabiste anti-impérialiste. Erdogan est Sunnite et Al-Assad est Alaouite. Enfin Erdogan veut une nette zone d’influence dans le nord de la Syrie tandis que Al-Assad revendique la province du Hatay donnée à la Turquie moderne par la France.

Idlib demeure l’un des nœuds gordiens du conflit. Les turcs ne veulent aucun aucunement lâcher ce qu’ils considèrent comme leur protectorat et apparament ni la France ni Israël et leurs alliés ne veulent d’une éventuelle défaite des extrémistes qu’ils ont longtemps fait semblant de combattre avant que le monde ne découvre la grosse supercherie du « terrorisme ».

Publicités

13 Replies to “Des blindés turcs à Sarmada au nord d’Idlib en Syrie septentrionale, Ankara menace Damas et Moscou tout en cherchant un appui aérien français”

  1. « Les soldats syriens n’ont pu bénéficier d’aucune permission depuis plus de six ans sur le front Nord » plus (+) « Russie : les tupolev Tu-160 seront équipés de missiles Kinjal » etc., etc., (et actuellement dans le ciel syrien), nous entrons en période de perturbation intense, larguons par tous les moyens possibles et imaginables l’engeance sioniste (y compris de notre site), le mieux c’est quand même notre bonne vieille kalachnikov, et pas de quartier !

  2. Il est gonflé le sultan ; chercher un appui aérien français au nom de quoi? Des attentats de Nice et de Paris que ses servis secrets avaient organisés?

  3. À se demander pourquoi Poutine leurs à vendus des S400.
    La Turquie n’a jamais été digne de confiance.

      1. C’est bien pour ça que je n’ai jamais compris cette erreur de Poutine de fournir des armes sophistiqué à la girouette Erdogan.

        1. C’est une version à l’export et si les Russes ont cédé le S400 à la Turquie ou à l’Inde c’est qu’ils possèdent le S500+ (on parle de plus en plus du S600)
          La vente d’armement est l’une des principales expositions de la Russie.

          1. Il aurait pu se contenter de leur livrer des S300 même la Syrie allié fiable des Russes n’ont pas eut droit au S400

          2. Les S500 c’est pour detruire des satellites en basse altitude, donc les S600 se sera pour detruire les satellites en haute atmosphere (on pourra appeler ca la guerre des etoies)

      1. Oui j’ai lu qu’il avait eu droit à 150 missiles et que les Turcs n’était pas content, j’espère qu’ils leurs ont fourgué une daube.

        1. Je ne pense pas que les russes soient assez stupides pour ca, oui ils leur ont livre de la camelottes

  4. Suite à sa déclaration concernant l’OTAN en état de mort cérébrale lors de laquelle il avait justement pris comme exemple de dilemme l’action de la Turquie en Syrie, il m’étonnerait que Macron se lance dans une couverture aérienne d’autant plus que le groupe aéronaval actuellement embarqué est moitié moindre de la capacité normale. Erdogan n’a pas un tel niveau de popularité en France qu’on puisse s’engager à ses côtés pour faire plaisir à ses envies. Les français ne comprendraient pas et les kurdes encore moins. Erdogan fera encore son chantage à l’ouverture des frontières concernant les migrants, on verra alors l’attitude de l’Europe qui, jusqu’à présent et en caricaturant, avait tendance à la se limiter à la fourniture d’infirmières et de cercueils en soutien des opex françaises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.