15/08/2020

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

Exclusif: le Coronavirus COVID-19 à l’assaut du monde, avec des variantes meurtrières en Iran et en Corée du Nord

La réaction particulièrement énergique de la Chine, la manufacture du monde, face à la menace désormais existentielle du coronavirus COVID-19 n’est pas à la portée de tous les pays, même ceux appartenant au G-7. En dépit que quelques dysfonctionnements due à la bureaucratie et à la nature de la gouvernance locale chinoise, Beijing a mobilisé de formidables ressources œuvrant quasiment 24 heures sur 24 heures pour endiguer ce que l’on pourrait maintenant qualifier sans l’ombre du moindre doute la pire menace sanitaire de l’histoire connue de l’humanité.

1000 masques par minutes ! Source: CGTN

Des erreurs ont cependant été commises comme l’emprisonnement de personnes infectées refusant de se conformant aux mesures de quarantaine ou ayant tenté de fuir l’hospitalisation forcée. Résultat: des centaines de détenus dans les prisons chinoises de Hubei et du Shandong sont désormais infectés selon le Global Times, journal de référence chinois. Beijing affirme que ses équipes scientifiques travaillent d’arrache-pied à élaborer un premier vaccin experimental d’ici prévu pour le mois d’avril 2020 mais il semble que la nature du nouveau coronavirus soit en train de changer.

La plus grosse erreur commise n’est cependant pas celle des autorités chinoises mais celle du personnel du Département d’Etat US et de l’antenne de la CIA à Tokyo. Aveuglés par l’obligation du résultat peu importe les moyens et par une rivalité avec les équipes de la CDC (Centers for Disease Control) dépêchés au Japon pour évaluer les risques d’un rapatriement de centaines de ressortissants US du navire de croisière le Diamond Princess. Sans attendre les l’avis ou les recommendations des autorités sanitaires japonaises, les ressortissants US ont été rapatriés par avion dans l’urgence aux États-Unis. Des personnes infectées ont côtoyés des personnes non-infectées dans un même vol et cela a provoqué une onde de choc au sein du gouvernement américain.

Source: ABC Channel

A l’issue d’un briefing tenu à ce sujet, le président américain en est ressorti estomaqué et terrifié car les équipes du CDC et la Task Force COVID-19 lui ont communiqué des détails demeurés inconnus du grand public de l’évolution asymptomatique de l’infection. Un responsable du CDC a qualifié d’insensées et même de criminelles les décisions des gouvernements ayant décidé de rapatrier leur ressortissants des foyers d’infection vers d’autres pays.

Le COVID-19 demeure en réalité une énigme. Tous les éléments constitutifs d’une bioarme sont présents. Y compris son haut degré de déstabilisation sociale et son faible taux de létalité. Mais l’absence totale d’informations en provenance de la Corée du Nord et la mortalité élevée des cas infectés en République islamique d’Iran laissent penser à un nouveau scénario. Soit une nouvelle souche mutante du COVID-19 est à l’œuvre dans ces deux pays, soit leurs systèmes de santé ne sont pas préparés à de telles éventualités extraordinaires. On ne dispose pour le moment d’aucune donnée d’aucune sorte pour la Corée du Nord (black-out total sur l’ensemble des activités nord-coréennes, comme si ce pays a subitement disparu) même si les rares informations des zones frontalières chinoises (la Corée du Nord a été le premier pays au monde à fermer sa frontière avec la Chine) laissent penser à priori à un scénario de film de science-fiction apocalyptique. Ce que personne au monde ne souhaite.

Pour l’Iran, des données sont disponibles et aussi étonnant que cela puisse paraître, le taux de mortalité du COVID-19 est anormalement élevée. Les raisons de cette létalité au dessus de la moyenne statistique par rapport aux cas recensés en Chine continentale et à bord du paquebot de croisière le « Diamond Princess » sont pour l’instant inconnus. Ce qui est certains est que le COVID-19 se propage à travers le monde. La Chine et les États-Unis semblent unanimes à éviter une panique globale qui mettra plus à mal une situation économique et sociale mondiale pas très reluisante, il demeurera très difficile à circonscrire des mouvements de panique dans des pays comme l’Italie où le début de confinement de certains zones aura un impact certain sur l’ordre social et politique dans un pays qui a toujours été enclin au réalisme. Ce sera nettement moins le cas en France même en cas de risque majeur puisque les gouvernements français ont toujours su nier la réalité, voire la supprimer. Comme dans un cauchemar, l’épidémie de Wuhan est en train de se transformer en pandémie mondiale avec l’apparition de nouveaux cas quotidiens au Moyen-Orient (Iran, Israël, Liban, Égypte), dans le Golfe, en Amérique du Nord et bientôt partout ailleurs. Une pandémie face à laquelle peu de pays ont réellement les moyens d’y faire face.

Message de soutien de cosmonautes russes à la Chine

Stats

  • 6 043 709 Hits
360TotalSecurity WW
%d blogueurs aiment cette page :