Stats

  • 6 339 440 Hits
360TotalSecurity WW
Paradox [CPS] WW
Paradox [CPS] WW
26/11/2020

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

Idlib, champ de bataille entre la Turquie et la Syrie

Des drones d’attaque et des avions de combat turcs ont mené des frappes aériennes sur des positions militaires syriennes à Alep et Idlib. Des unités de la défense aérienne syrienne sont en route vers le Nord de la Syrie et il semble que les premières unités de la défense aérienne déployés au nord d’Alep n’aient pas activé leurs radars. Des dizaines de drones d’attaque turcs survolent des portions de l’autoroute M5. Un missile turc tiré sur une base de l’Armée syrienne à Alep a été intercepté. Des drones d’attaque et l’artillerie turcs ont bombardé des positions militaires syriennes au sud de la localité stratégique de Sarakeb à Idlib. Les forces syriennes déployées sur le front ont reçu l’ordre de ne pas riposter.

Bilan partiel des pertes syriennes:

Artillerie automobile: 20

Chars de bataille: 17 (30 selon d’autres sources)

Lance-roquettes multitudes BM-21: 6

Véhicules blindés de transport d’infanterie: 15

En outre, parmi les militaires syriens tombés au combat sur le front du Nord, on dénombre au moins deux officiers généraux.

Les avions de combat russes et syriens n’ont pas fait dans le détail. Ils ont massivement bombardé les forces turques. Voici une vidéo très rare montrant des soldats turcs sous ce bombardement prise peu avant la mort de plus de 33 soldats des forces armées turques dans une frappe aérienne russo-syrienne à Idlib:

Les soldats turcs ont abattu auparavant des hélicoptères militaires syriens au-dessus d’Idlib avec des missiles Sol-Air portatifs Rokestan Stinger. Des Sukhoï Su-24 russes ont également été ciblés des Stinger turcs mais la plupart des avions russes visés ont activé avec succès leurs contre-mesures défensives.

Le président turc Tayep Reçep Erdogan semble suivre une stratégie incompréhensible en Syrie puisqu’il a déclaré Idlib, une province rebelle syrienne, comme faisant partie du territoire turc et appelé l’Allemagne et la France, pays alliés de l’Otan, à le joindre dans sa « 17ème guerre contre la Russie ». Devant le silence fort gêné de Berlin et de Paris, Erdogan les menace d’une véritable invasion migratoire « comme le monde n’en a jamais vu avant » en ouvrant les vannes aux millions de réfugiés syriens et kurdes parqués dans des camps en Turquie. L’Union européenne est tétanisée.

%d blogueurs aiment cette page :