Publicités

Des drones d’attaque et des avions de combat turcs ont mené des frappes aériennes sur des positions militaires syriennes à Alep et Idlib. Des unités de la défense aérienne syrienne sont en route vers le Nord de la Syrie et il semble que les premières unités de la défense aérienne déployés au nord d’Alep n’aient pas activé leurs radars. Des dizaines de drones d’attaque turcs survolent des portions de l’autoroute M5. Un missile turc tiré sur une base de l’Armée syrienne à Alep a été intercepté. Des drones d’attaque et l’artillerie turcs ont bombardé des positions militaires syriennes au sud de la localité stratégique de Sarakeb à Idlib. Les forces syriennes déployées sur le front ont reçu l’ordre de ne pas riposter.

Bilan partiel des pertes syriennes:

Artillerie automobile: 20

Chars de bataille: 17 (30 selon d’autres sources)

Lance-roquettes multitudes BM-21: 6

Véhicules blindés de transport d’infanterie: 15

En outre, parmi les militaires syriens tombés au combat sur le front du Nord, on dénombre au moins deux officiers généraux.

Les avions de combat russes et syriens n’ont pas fait dans le détail. Ils ont massivement bombardé les forces turques. Voici une vidéo très rare montrant des soldats turcs sous ce bombardement prise peu avant la mort de plus de 33 soldats des forces armées turques dans une frappe aérienne russo-syrienne à Idlib:

Les soldats turcs ont abattu auparavant des hélicoptères militaires syriens au-dessus d’Idlib avec des missiles Sol-Air portatifs Rokestan Stinger. Des Sukhoï Su-24 russes ont également été ciblés des Stinger turcs mais la plupart des avions russes visés ont activé avec succès leurs contre-mesures défensives.

Le président turc Tayep Reçep Erdogan semble suivre une stratégie incompréhensible en Syrie puisqu’il a déclaré Idlib, une province rebelle syrienne, comme faisant partie du territoire turc et appelé l’Allemagne et la France, pays alliés de l’Otan, à le joindre dans sa « 17ème guerre contre la Russie ». Devant le silence fort gêné de Berlin et de Paris, Erdogan les menace d’une véritable invasion migratoire « comme le monde n’en a jamais vu avant » en ouvrant les vannes aux millions de réfugiés syriens et kurdes parqués dans des camps en Turquie. L’Union européenne est tétanisée.

Publicités

29 thoughts on “Idlib, champ de bataille entre la Turquie et la Syrie

  1. Pendant qu’Iznogoud s’excitait devant un parlement à moitié acqui à sa cause et le conseil de sécurité turcs, la marine Russe a juste forcé le Bosphore et la Turquie a fait que dalle. Les navires de poids stratégique (de surface ou non) et calibrés pour la rectification à venir sont déjà sur zone. Échec et mat. La Syrie est sous le parapluie stratégique russe est le restera. Otan en emporte le vent.

    1. les kalibr peuvent être livrés de partout, y compris par la Caspienne. Le blocage, à part provoquer une guerre, ne peut pas empècher la Russie de porter les plus forts coups.

  2. Je me demande jusqu’à quel point la Russie et la Syrie ne se sont pas lancées dans une guerre de communication inversement proportionnelle à leurs succès sur le terrain.

    Il y a un tel silence de leur part, c’est étonnant… Sauf si cela obéit à une logique où ils nettoient le territoire syrien des djihadistes tout en laissant Erdogan raconter ce qu’il veut. D’ailleurs, si Erdogan braille qu’il a demandé aux Russes de s’écarter encore aujourd’hui, c’est que le Russes sont toujours sur son chemin. En tout cas, ce peut être un moyen de lui permettre de garder la face, l’important étant de libérer le territoire syrien.

    Je pense aussi que les Turcs ont frappé avec leurs drones d’observation, que Russes et Syriens ont fini par s’en agacer, mettre le holà, et maintenant, les Turcs publient les vidéos de ces frappes en prétendant qu’elles sont des frappes de rétorsion. Et il y a cette histoire de Pantsir libyen présenté comme un Pantsir syrien. A noter que les Libyens ne s’embarrassent pas, eux, de précautions oratoires pour détailler par le menu la rouste qu’ils sont en train d’infliger aux Turcs. Pourquoi les Syriens ne seraient pas capables d’en faire autant avec l’appui direct des Russes ?

    D’où une dissonance cognitive maximale. Soit ils ont frappé traîtreusement ce qui en dit long sur leurs capacités réelles et ce qu’il se passe maintenant, c’est du cinéma. Soit ils sont réellement aussi forts qu’ils l’affirment, mais pourquoi appeler la France et l’Allemagne à l’aide, ainsi que les autres pays de l’OTAN ? Cela n’empêche pas des frappes épidermiques comme celle qui a frappé des responsables du Hezbollah, mais de là à croire qu’ils auraient annihilé l’armée syrienne alors que les systèmes Smerch ou Tochka permettent des frappes absolument dévastatrices… Bien sûr, on reste sur le fil du rasoir… D’où ce silence de communication.

    En particulier sur les pertes subies par les djihadistes cette semaine lors de l’assaut de Saraqib. Rien. Pas la moindre estimation alors que les Russes sont habituellement très factuels. Plus la moindre annonce de reprise de villes au sud de la M4. Comme si les djihadistes étaient désormais les seuls à se battre. Dans tous les cas, 1 frappe sur des positions de l’armée turque, et 80 soldats (aux dernières estimations) sont morts, sans compter les blessés. Et c’était une manière d’avertissement. De là à ce que d’ici quelques jours, on nous annonce que l’armée syrienne a repris tous les territoires qu’elle entendait reprendre et que les Turcs auraient conservé le contrôle d’une bande de quelques kilomètres le long de la frontière comme les Russes l’avaient proposé pour y accueillir notamment les réfugiés.

    1. Je ne peux que vous dire ceci : communication en temps de guerre = zéro indications à l’ennemi. La Russie et la Turquie sont techniquement en guerre, maintenant. pourquoi voulez-vous qu’ils fassent du papouillage verbal, alors que leurs forces spé’ arrivent sur zone (via le navire de débarquement Orsk). La marine russe est déjà en action https://fr.sputniknews.com/international/202002281043150068-des-fregates-russes-armees-de-missiles-kalibr-font-route-vers-la-syrie/

      Sans parler de l’insertion silencieuse des sous-marins diesel-électriques. Il faut savoir qu’une confrontation entre Turquie (AKA OTAN) et Russie est potentiellement nucléaire. La doctrine défensive Russe entrant en action, c’est s^r, c’est la défaite Turque ou l’atiomisation générale. Poutine a déjà prévenu tout le monde, et les Russes ne bluffent jamais. Plus besoin de parler. Erdogan a déjà tout perdu, mais il ne l’accepte pas encore. Mauvais perdant, à défaut de taper l’incruste, il voudrait bien partir en décochant un vrai mauvais coup, mais cela pourrait le poursuivre jusqu’à Ankakra. Échec et mat.
      À la guerre, il ne s’agit pas de jouer à qui a la plus grosse, mais de la mettre où il faut, et là les Russes ont une grosse option, il faut bien le dire.

    2. Lattaquié/Alepp c’est moins de 150km et Sarakeb/Idlib 100km, ces drones volant nécessairement assez haut ils sont donc parfaitement vus et suivis par les radars russes … il est très étonnant qu’un seul ait été détruit. A moins qu’il n’y ait pas « Des dizaines de drones d’attaque turcs » …

  3. Si la situation dégénère, et que la Russie bien trop complaisante avec erdogan, ne stop pas rapidement ces drones et autres artillerie Turc détruire l’AAS, l’Iran va certainement bientôt rentrer en action !

    1. Alchimie écrit : « … Si la situation dégénère, et que la Russie bien trop complaisante avec erdogan, ne stop pas rapidement ces drones et autres artillerie Turc détruire l’AAS, l’Iran va certainement bientôt rentrer en action ! … »
      C’est déjà le cas, les Iraniens sont là où il (le) faut, (en particulier au sud de la Syrie, Golan-Quneitra, et le Hezbollah en appui, les Palestiniens ont bien trop à faire pour l’instant, mais ils sont quand même actifs et intégrés à l’AAS au nord-ouest de la Syrie…) Au nord-ouest justement la Chine à détacher des troupes d’élites, (en soutien à la Syrie) et qui dit Chine, dit La Corée du Nord (officiellement la république populaire démocratique de Corée). Donc tout est bouclé du nord-ouest, au sud-ouest de la Syrie… et quelques surprises de taille attendent les troupes de la soi-disant coalition (Etats-Unis d’Amérique-OTAN, l’entité sioniste, l’Allemagne, l’Angleterre et la France, etc., etc.)
      PS : la Russie n’est pas complaisante avec erdogan, elle veut seulement éviter un conflit généralisé au Moyen-Orient, qui risque de déraper en guerre mondiale ouverte…

      1. errata : il fallait lire : « Au nord-ouest justement la Chine a détaché des troupes d’élites,… » et non : « Au nord-ouest justement la Chine à détacher des troupes d’élites,… »

      2. @sergio , biensur que l’Iran est déjà en Syrie, depuis presque le début de l’agression de l’impérialisme sioniste.
        Mais je pensais plus particulièrement à une riposte massive et fatal dans le nord ouest Syrien pour mettre un terme à l’agression Turc.

  4. les Syriens ainsi que les Russes ne font pas ce qu ils devraient faire sans une bonne maitrise du terrain et du ciel avec ce nouveau changement de la situation , simplement s en prendre aux troupes Turcs qui sont dans des postes d observation c est aussi mettre a découvert les troupes Russes patrouillant avec les Turcs de l autre coté de l Euphrate ainsi que les postes militaires Syriens.

    A mon avis ils vont mettre de l ordre pour verrouiller le ciel au nord Est et des nouvelles consignes aux postes les plus exposés et apres ça ils procede a l etape suivante liquider les restes de HTS et consort a Idlib.

  5. je pense qu’Erdogan ne se contentera pas d’argent cette fois mais il peut toujours rêver les européens sont trop lâche pour oser combattre a ses cotés contre la Russie !

    1. Il vient d’annoncer qu’il avait demandé à Poutine de le laisser en tête à tête avec Al-Assad pour un duel à l’Ok Corrall !
      Il devient cinglé

      1. La position turque est claire, pareil pour la Syrie qui est prête à confronter la Turquie. Qu’en est il de la Russie de Poutine ??

        1. La Russie de monsieur Vladimir atteindra au moins un objectif: sortir la turquie des petits papiers de l’otan et de l’Ue, en révélant ce qui était voilé !

        2. Ben, je crois que la chaise renversée de Sotchi parle d’elle-même (https://fr.sputniknews.com/international/201711231034007580-poutine-erdogan/). Vous ne trouvez pas ?

          Les Russes pilonnent sans retenue les Turcs à Idlib — Turcs qui blâment les Syriens, vu qu’ils n’ont pas les « cojones » pour parler directement contre les Russes — et il n’y a pas de position plus claire. Si jamais il touche à un Russe (et je crois que c’est déjà fait : quel con !), c’est sûr, la fessée s’ensuivra (et c’est en cours). Erdogan a perdu sur tous les plans : stratégique, tactique et politique. Je ne serais pas surpris que l’Otan même (13 pays de lUE on boycotté le soutien à la Turquie dasn ce baroud de déshonneur) soit obligées de le dégager (manu militari) prochainement du pouvoir, au profit d’un mec (Gülen ?) plus aux ordres. Il est trop ingérable le gonze, même pour eux. Trop de leviers contre ses maîtres (Incirlik, chantage au S400, raz de marée migratoire, etc.). Moi, je dis, un Lexomil et au lit !

      2. en plus il ne le demande pas particulièrement gentiment. Pour être précis, il fait ce qu’il faut pour obtenir l’inverse. Alors oui, cinglé, mais sans doute depuis longtemps. A moins que tout son pognon soit aux states.

  6. Ça 17 ème guerre contre la Russie ?
    Idlib ville syrienne devient territoire turc.
    Chantage aux migrants contre l’europe s’ils ne lui graisses pas la porte monnaie de milliards d’euros, et ne viennent pas à ces côtés jouer les rambos.
    Ce type va énervé tout le monde et propager la guerre sur son territoire en Turquie.

    1. la guerre civile en Europe, la guerre des européens contre la Russie, le chaos économique. A part israel et un peu les usa, qui peut gagner quelque chose? c’est là si on voit s’il reste quelques vertébrés en Europe.

    2. Il cherche à ce qu’on s’en prenne à la Turquie : pour donner un prétexte à L’OTAN. Mais la dsicipline russe est d’acier et il va juste se faire couper les doigts à Idlib. Avis aux amateurs…

  7. qu’est-ce qu’ils font les Russes?

    par, Leith Fadel (https://twitter.com/leithfadel)

    Turkish military struck a Syrian Army-Hezbollah command meeting in the town of Zerbeh in Aleppo. Several Republican Guard and Hezb officers killed.

    Turkish attack also did immense damage to the Syrian Army’s reinforcements to Saraqib. The attack was devastating enough to end any counter-attack and the area is likely to see a bit advance by the Turkish-backed forces.

    There wasn’t Russian-Turkish coordination or any agreement, the Syrian Army said. 25th Special Mission Forces’ (formerly Tigers) reinforcements to Saraqib area were hit.

    1. Ouais, ouais, e attendant on annonce plus de 100 Turcs au tapis en un seul passage.
      Yeah, yeah, meanwhile more than 100 Turks are announced on the carpet, in one pass.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :