Stats

  • 6 160 265 Hits
360TotalSecurity WW
Paradox [CPS] WW
Paradox [CPS] WW
21/09/2020

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

La guerre entre la Syrie et la Turquie pourrait aboutir à des frappes de missiles balistiques ou de croisière

Duel d’artillerie entre forces syriennes et turques près de Sarakeb, localité hautement stratégique dont la chute précipitera celle du Chef-lieu d’Idlib

Neuf ans après le début de la guerre en Syrie que les médias nous ont « vendu » comme une « guerre civile », l’Armée syrienne et ses alliés se heurtent violemment aux forces armées turques tentant de sauver le dernier bastion rebelle d’Idlib pour le compte de l’Otan. La confrontation est rude.

Nos sources ne parviennent plus à énumérer les noms des militaires tombés et qui continuent de tomber des deux côtés. C’est une guerre régionale opposant deux pays et deux blocs.

Le Sukhoï Su-24 s’est avéré comme un redoutable avion d’attaque au sol
Camions dde transport de troupes de l’Armée Arabe Syrienne sur le front d’Idlib
Les drones d’attaque turcs commencent à opérer en essaims, « tirent sur tout ce qui bouge au sol »
Des L-39 Albatros des forces aériennes syriennes. Ces appareils à réaction d’entraînement modifiés pour l’attaque au sol ont mené des dizaines de frappes sur Idlib depuis sept jours.
Un Mig-23 des forces aériennes syriennes au-dessus d’Idlib et évoluant à basse altitude sous le feu des rebelles.

Les soldats turcs semblent particulièrement motivés et montrent un zèle peu commun au combat. En face, les soldats syriens semblent allergiques à tout ce qui est turc et mettent un point d’honneur à prouver au monde que malgré une guerre de bientôt neuf années, ils sont capables de croiser le fer avec un pays membre de l’Otan qui n’a jamais cessé de soutenir la rébellion en Syrie.

Après les duels d’artillerie et l’assaut des drones, le terrain est investi par les forces spéciales de plusieurs pays dont les Spestnaz russes. Des heurts entre blindés ont été signalés. L’annonce turque selon laquelle leurs forces auraient détruit un dépôt d’armes chimiques à Alep s’est avéré un mensonge de guerre pour entraîner les États-Unis à intervenir directement dans cette guerre. Par contre, Damas serait tenté d’utiliser des missiles balistiques contre les positions militaires turques à Idlib et contre les stations de contrôle de drones à l’intérieur de la Turquie. Cela amènera la Turquie à utiliser des missiles de croisière contre des objectifs situés en profondeur en Syrie. La Russie y a dépêché en urgence des navires de guerre armés missiles de croisière Kalibr. La tension est paroxystique. Les pays occidentaux et Arabes font semblant de ne rien à voir alors qu’ils sont impliqués jusqu’au cou dans ce conflit. Des milliers de réfugiés viennent de passer en force les frontières grecques depuis la Turquie avec pour objectif les grandes villes d’Europe occidentale. Ce n’est que le début d’un grand déluge. Les médias dominants ne peuvent plus mentir. Le Grand Jeu continue.

%d blogueurs aiment cette page :