Publicités
Le Ministre turc de la défense, Hulusi Akar, présent dans une salle de contrôle et de commandement de drones d’attaque en action à Idlib et à Alep, en Syrie

A Idlib, la Turquie a lancé la première campagne massive de raids aériens menés au moyen de drones d’attaque dans l’histoire. Les drones d’attaque ont agi de concert avec des projectiles d’artillerie à guidage laser. Les observateurs russes déployés sur le terrain ont pris note de cette nouvelle donne et l’ont considéré comme une innovation tactique majeure. La Turquie utilise des drones tandis que la Syrie utilise des avions d’attaque au sol bien plus véloces et manœuvrables. Dans les deux cas, les pertes au sol ont été significatives. C’est la guerre et dans une guerre tous les coups sont permis. Ce qui interpelle dans les combats opposant la Turquie a la Syrie à Idlib est le comportement à la limite de la schizophrénie du leadership turc. Le ministre turc de la défense et son staff sont allés jusqu’à supporter les frappes à partir d’une salle de contrôle de commandement de drones comme si il assistait à un match de football. Le Président Erdogan qui se targue devant les députés au Parlement d’avoir exigé de Poutine d’ôter les forces russes du chemin des turcs pour régler son compte à la Syrie dans une tirade digne d’un film Western ou de gangsters; un conseiller du président turc qui évoque les 16 guerres ayant opposé la Russie tsariste à l’empire Ottoman en affirmant que les turcs n’ont pas peur d’une 17ème confrontation… Tout cela soulève des interrogations quant à l’état d’esprit du leadership turc qui semble totalement irrationnel, a fortiori quand Erdogan affirme haut et fort qu’il ne partira pas d’Idlib, une province syrienne rebelle, car c’est lui l’hôte et non pas l’invité (le Droit international est mort depuis longtemps mais en ce cas de figure cette déclaration mérite d’être classée comme un morceau d’anthologie). On savait qu’Idlib est de facto un protectorat turc mais c’est la première fois dans l’histoire contemporaine qu’un Chef d’Etat revendique une partie du territoire d’un autre État souverain comme le sien d’une façon aussi flagrante. S’il le pouvait, il aurait déjà attaqué la Russie et c’est la raison pour laquelle il a menacé de sanction ses alliés européens après avoir exercé sur eux un chantage que l’on a pas vu depuis des siècles. C’est pour cela également qu’il prétend avoir bombardé un site de production d’armes chimiques à Alep afin d’offrir l’occasion aux faucons du complexe militaro-industriel US d’intervenir ou du moins d’avoir des leviers de pression en vue d’une telle éventualité.

Quels sont les objectifs d’Erdogan à Idlib ? Protéger les rebelles syriens et surtout ce qui reste de l’outil Al-Qaïda sous un nouveau label et des autres organisations extrémistes que des pays occidentaux et arabes ont soutenu, financé et armé jusqu’au bout pour obtenir un changement de régime en Syrie ? Veut-il occuper des territoires que les turcs ont revendiqué pour empêcher la Syrie de revendiquer la province de Hatay ? Être celui qui sauvera le plan de remodelage du Moyen-Orient tel qu’il a été conçu initialement pour s’approprier un nouveau rôle prédominant au Levant et en Orient ? Quelles que soient les justifications turques, elles ne tiennent pas la route. La perte de 200 militaires turcs peut justifier des représailles mais pas une politique qui semble de plus en plus irrationnelle et mégalomaniaque offrant des similitudes avec celle de la stratégie à long terme d’Israël. En résumé, le leadership turc semble être devenu fou.

Publicités

14 thoughts on “Les dirigeants turcs sont-ils devenus irrationnels ?

  1. Deux infos majeures (le 01-03-2020):
    « … Des sources rapportent une frappe de missiles russes par des missiles de croisière. Après l’expiration de l’ultimatum turc contre la Syrie, l’armée turque et les terroristes contrôlés par Ankara ont lancé une attaque à grande échelle, cependant, selon des sources, 14 missiles de croisière de calibre ont été lancés depuis la zone de la base de la marine russe à Tartous, qui a infligé un coup puissant aux djihadistes à Idlib. . . À l’heure actuelle, aucun commentaire officiel n’a été fait par la Russie à ce sujet, cependant, plusieurs navires de guerre militaires russes, chacun équipé de 8 missiles de croisière de calibre, et d’un espace aérien sur une partie de la Syrie, ont été immédiatement repérés il y a plusieurs jours au large des côtes syriennes. Il (l’espace aérien) a été partiellement fermé, ce qui indique indirectement le fait que la flotte russe avait vraiment l’intention de lancer d’autres attaques de missiles de croisière sur la Syrie. Entre autres choses, il est également prouvé qu’aujourd’hui de multiples attaques de missiles ont effectivement été lancées sur le territoire d’Idib.
    Important: Quelques heures plus tôt, le fonctionnaire de Téhéran a menacé la Turquie de mesures très sévères. Dans le cas où Ankara n’arrêterait pas l’opération militaire en Syrie, notamment, il pourrait s’agir d’une frappe de missiles contre les djihadistes et les principaux postes d’observation de l’armée turque à Idlib et Alep … »

    1. Info encore plus que conditionnelle, mais, chose intéressante, qui viendrait juste après une sévère mise en garde iranienne. La Russie semblerait craindre davantage l’entrée en scène balistique de l’Iran que les bombardements continus de la Turquie, y compris sur ses propres soldats.
      Le sud s’embrase à nouveau, et là aussi, le risque est grand de voir beaucoup d’acteurs entrer en scène.

        1. ça concerne celui là :
          Le ministère russe de la Défense a démenti qu’un Su-24 russe ait été abattu dans l’espace aérien au-dessus de la zone de désescalade d’Idlib.

          La Défense russe a qualifié de fausses les informations selon lesquelles un avion Su-24 russe aurait été prétenduement abattu à Idlib.

          «Les informations faisant référence à des sources sur Internet, selon lesquelles un avion russe Su-24 a été prétendument abattu par des systèmes portatifs de défense aérienne dans l’espace aérien au-dessus de la zone de désescalade d’Idlib sont des fakes», a indiqué le ministère russe dans un communiqué.
          https://fr.sputniknews.com/international/202003011043157014-moscou-dement-quun-de-ses-avions-ait-ete-abattu-a-idlib/

          1. c’est la méthode de propagande grotesque et putassière (et pute-à-clic) de presstv et avia-pro si chère à certains des gogols qui commentent ici et ailleurs.

            Le qualificatif « russe » est volontairement utilisé pour tromper car il fait évidemment penser à « un Su-24 des forces russes » ; or il s’agit d’un Su-24 de fabrication russe mais des force syriennes. Ces sites putassiers se gardent bien de préciser ce point critique mais mentionnent le point secondaire en le tronquant pour confondre les crétins.

      1. tiens ? on passe de « ultimatum » à « mise en garde » puis après à « conseil » puis « discussion » ? — clic-a-putage

        1. @Debunker ecoute, la grosse pute içi c’est toi qui ramène ton cul à chaque fois qu’un membre de ce forum poste un lien sur des sites qui ne TE plaise pas.
          T’est un bon chien chien, gentil, à la niche. Si tu ne veux pas aller sur ces sites, c’est ton droit, mais arrète de faire ta pute pour la propagande sioniste, elle n’à pas besoin de toi, t’est trop vielle..

  2. César, pharaon, Napoléon, et d’autres comme eux
    S’immaginaient eux aussi être des immortels et invincibles, et pourtant. …….

    1. « Il a voulu vivre César, il sera mort Pompée.  »
      On peut avoir une grande ambition, mais c’est compliqué de la réaliser en menaçant l’Europe, la Russie et nombre de voisins de méditerranée. Un bon paquet doivent déjà lui rêver de gros ennuis et c’est encore la Russie qui devra battre la mesure. L’horrible destin infligé aux syriens leur révèle un courage extraordinaire. Il est loin d’être sûr que nous ayons encore de tels hommes en Europe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :