Les antiviraux cubains derrière la disparition du COVID-19 dans les provinces chinoises de Anhui, Fujian et du Xinjiang, sur fond de guerre du pétrole

La Chine a eu recours aux antiviraux cubains pour lutter contre le nouveau coronavirus SRAS-nCov-2, responsable de l’épidémie de COVID-19 et le résultat des traitements cubains seraient très encourageants puisque les provinces chinoises d’Anhui, de Fujian et du Xinjiang ont été déclarées zones blanches, c’est-à-dire avec zéro cas de contamination grâce aux antiviraux cubains.

En dépit du blocus affectant lourdement l’économie et la médecine cubaine, cette dernière est parvenue à se développer en dehors des grands circuits de ce que l’on appelle le Big Pharma et est parvenue à produire des traitements alternatifs basés sur des molécules produites localement avec les moyens de bord. Le système de santé cubain que l’on croyait moribond a pu produire d’excellents médecins et praticiens qui s’exportent dans une douzaine de pays dans le cadre de missions médicales. Très peu connus et fort souvent méprisés par les médias occidentaux, les médicaments cubains s’avèrent plus économiques et surtout assez efficaces en comparaison avec les traitements disponibles mis à disposition par les grandes firmes pharmaceutiques mondiales.

En dépit de six décennies de blocus et d’une économie à terre, Cuba est devenu le premier pays disposant d’une des meilleures médecines au monde en termes de gratuité et de résultat. Les Chinois ont essayé tous les traitements disponibles sur le marché international avant de recourir aux molécules cubaines. Et le résultat serait encourageant selon bon nombre d’experts chinois, qui précisent toutefois que de nouvelles mutations du coronavirus exigent une réadaptation continuelle des traitements.

Du côté du Département Américain de la Santé, on estime que le COVID-19 deviendra vite une maladie saisonnière comme la grippe avec laquelle les humains devront s’accommoder pour très longtemps.

A condition qu’il n’y ait pas de mutations trop brusques ou d’une intervention humaine dans le matériel génétique du coronavirus car les nouvelles en provenance d’Italie et de Grande-Bretagne ne sont pas très bonnes. De nouvelles souches du SRAS-nCov-2 y sont à l’œuvre.

Publicités

10 Replies to “Les antiviraux cubains derrière la disparition du COVID-19 dans les provinces chinoises de Anhui, Fujian et du Xinjiang, sur fond de guerre du pétrole”

  1. If this any true well done Cuba, hopefully other nations will help them and M » Trump will acknowledge the success they accomplish in the medical segment….. Let’s all help each others and live happy

  2. Une statistique intéressante sur les résultats du système de santé Cubain ; l’espérance de vie y est légèrement supérieur a celle des américains, pour un montant dépensé de plusieurs ordre de grandeur inférieur…….

  3. Les chinois ont fait dans leur froc lors de la guerre commerciale avec Trump, du coup ils ont était forcer de mettre un coup d’arrêt à leur économie sous couvert de pandémie. Trump se trompe d’ennemi, son pays est entre les mains des usuriers, il ne se relèvera plus jamais et il coulera quand ils n’auront plus besoin de lui, mais ça il le sait au fond de lui, lui qui a passer sa vie d’affairiste à leurs lécher les pieds !

  4. Je crois pas que le but de l’association internationale des malfaiteurs Big Pharma est de guérir les malades ; la branche étant dictée par le système lourdement corruptif anglosaxon, le but premier c’est de faire des sous/maximiser les profits ; pour l’atteindre il faut recourir – entre autre – à une manipulation médiatique quasi-permanente ; la solide réussite du système de santé cubain n’a aucune chance d’être relayée par les médias occidentaux car ceux-ci font partie intégrante – et très active – du système de corruption atlanto-sioniste ; ce que j’appelle la sainte trinité criminelle: Politique/médias/finance.

  5. Comme quoi un embargo favorise les solutions locales la Corée du Nord et Cuba en sont de bon exemple

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.