Publicités

Un Char Abrams M1A1M de l’Armée irakienne atteint par un missile antichar 9M133-1 Kornet E (2016)

Dans cette vidéo de Daech (organisation terroriste interdite dans la plupart des pays du monde) prise en 2016, un missile antichar 9M133-1 Kornet E (première version a l’export) frappe l’arrière d’un char Abrams M1A1M (version export réservée à l’Irak sans blindage à l’uranium appauvri, un capteur thermique à très basse résolution et sans système de veille circulaire de situation) des forces armées irakiennes.

Les munitions du char de combat explosent dans un compartiment isolé qui dirige le blast vers le haut mais l’Abrams est détruit par la double charge creuse (Tandem)

Les versions du Kornet à charge thermobarique sont encore plus destructrices et il serait intéressant de les voire à l’œuvre sur le blindage à uranium appauvri doublé d’un autre blindage classé secret défense des dernières versions en développement du char Abrams M1A3.

Publicités

7 thoughts on “Un Char Abrams M1A1M de l’Armée irakienne atteint par un missile antichar 9M133-1 Kornet E (2016)

  1. A défaut de mourir sur le coup, ils mourront quelques mois ou quelques années plus tard à cause de la radioactivité.

  2. Je ne suis pas spécialiste en armement, quelqu’un peut m’expliquer comment quelque chose qui se balade si lentement ne peut pas être intercepter où évité en se déplaçant.

    1. Les missiles antichar évoluent en général à des vitesses comprises entre 250, 300 et 350 m/seconde.
      Les premiers missiles de ce type étaient filoguidés, c’est-à-dire relié à fil jusqu’à l’impact avec la cible. D’autres étaient guidés à distance par différents moyens.
      Le Kornet est guidé à distance (Saclos) aussi mais par laser.

      1. Ce que je n arrive pas à comprendre c est qu avec une vitesse si faible ça ai une telle puissance à l’impact, du coup, ça ne va pas plus vite que la bonne vieille roquette du lrac de 89?

        1. @Anonyme;
          Ici ce n’est pas l’énergie cinétique de la munition (ce n’est pas un obus flèche) qui transfert de l’énergie mais bien la double charge qui a pour but d’annuler l’effet des blindages réactifs ou affaiblir les composites. Une fois le dard de chaleur dans l’habitacle c’est BBQ et 14 juillet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :