Publicités

Xi Jinping visite l’épicentre de l’épidémie COVID-19 à Wuhan en compagnie de responsables militaires

Source: CGTN

L’utilisation d’antiviraux cubains commence à porter des résultats tangibles en Chine: l’épidémie du COVID-19 est jugulée mais non éradiquée. Les personnes guéries ressentent une très grosse fatigue continuelle semblable à celle qui affectaient les gens vivants près des marais insalubres.

Forte de son expérience avec le COVID-19, la Chine a décidé d’envoyer des missions médicales en Iran et en Irak pour aider ces pays à faire face au nouveau coronavirus. D’autres pays comme l’Algérie et L’Égypte ont évoqué vouloir faire appel à l’aide médicale chinoise.

Des études chinoises sur le point d’être publiées indiquent cependant que le SRAS-nCov-2, le septième coronavirus connu et responsable de la présente épidémie COVID-19 pourrait cacher des variantes distinctes dont les séquences génomiques sont modifiées par les différents traitements appliqué.

Publicités

24 thoughts on “Xi Jinping visite l’épicentre de l’épidémie COVID-19 à Wuhan en compagnie de responsables militaires

  1. Le Professeur Caumes, démonte le « sinistre de la santé (vidéo)

    @verdebancoule
    Pr CAUMES vient de NOUS DIRE que les hôpitaux commencent à saturer et SATURERONS, que nous allons devenir comme l’ITALIE !
    SEUL SPÉCIALISTE EN FRANCE À AVOIR DIT LA VÉRITÉ !!! N’en déplaise à Olivier Verran qui devient tout rouge ! #LaGrandeConfrontation #COVID19 #coronavirus

    https://twitter.com/verdebancoule/status/1237887114911473670

  2. @sizezig
    Het #coronavirus is zijn Europese opmars begonnen rond Milaan. Daar werken 300.000 Chinezen in de confectie. Het is de moeite waard eraan te denken dat het gezondheidssysteem in Noord-Italië (Lombardije) een van de beste ter wereld is. Het virussterftecijfer is ongeveer 8%

    https://twitter.com/sizezig/status/1237858535758651398

    Le #coronavirus a commencé son avancée européenne autour de Milan. 300 000 Chinois y travaillent. Il convient de rappeler que le système de santé du nord de l’Italie (Lombardie) est l’un des meilleurs au monde. Le taux de mortalité par virus est d’environ 8%

  3. Donald Trump vient de tweeter qu’il s’adressera a la nation ce soir a 21 h 00 mm heure de l’est !
    quelqu’un a t il une idée de quoi il s’agit ?

  4. Les dirigeants chinois et la chine entière sont déjà en l’an 3000 en comparaison au reste du monde.
    Bravo à tous les chinois .
    Les seuls qui me font pensé aux chinois, c’est les fourmis.
    Ensembles, Unis, rien ne les arrêtes …..

  5. Les récits et les images effroyables des urgences italiennes: “Ne plaisantez pas avec ce virus” (vidéo et photos)

    https://www.7sur7.be/monde/les-recits-et-les-images-effroyables-des-urgences-italiennes-ne-plaisantez-pas-avec-ce-virus~a2089eed/?utm_source=twitter&utm_medium=social&utm_campaign=socialsharing_web&referrer=https://t.co/5TpCrK3Q8K?amp=1

    “Les cris d’un type à côté de moi qui s’est réveillé intubé et qui a demandé à être libéré. Le sang séché sur mes cheveux. Le tube qui pénètre dans votre gorge et dont vous ne pouvez pas vous passer, même si vous n’avez qu’une envie, c’est de l’arracher. La soif, car les liquides dont vous avez besoin arrivent par les veines, mais votre bouche est si sèche que cela vous empêche de dormir”. Voici le témoignage glaçant d’une femme qui a été admise dans un hôpital de Milan pour se soigner du Covid-19.

    Aux urgences, les patients sont couchés sur le ventre. C’est la procédure habituelle pour tous ceux qui souffrent d’une grave pneumonie à l’abdomen. Grâce à cette position, la circulation sanguine dans les poumons devient plus fluide et le passage de l’oxygène s’améliore. Tout le mucus se déplace également vers l’avant du corps, où il peut être aspiré plus facilement. Les vésicules pulmonaires du dos s’ouvrent à nouveau, ce qui permet aux poumons de reprendre plus facilement l’oxygène.

    Mais malgré les explications, les images restent impressionnantes. Pour l’urgentiste Daniele Macchini, il ne faut pas plaisanter avec ce virus. Il parle même d’une véritable “guerre”. “Dois-je me taire?”, déclare-t-il au Corriere Della Sera. “J’y ai longtemps réfléchi et le silence serait irresponsable. Je ne veux pas semer la panique, mais la population ne se rend pas compte à quel point la situation est grave. Les gens ont besoin de voir de leurs propres yeux en quoi consistent les dangers du Covid-19″.

    “Nous sommes en crise et nous avons été obligés de repenser complétement l’organisation de notre hôpital”, explique-t-il. “Les services ont été lentement vidés, certains traitements ont été interrompus ou reportés. Le service des urgences a été réaménagé pour y mettre plus de lits”.

    “Tous ces couloirs vides à l’hôpital, c’est comme si nous étions en guerre. C’est surréaliste. Personne ne s’attendait à ce que le virus prenne une telle ampleur, pas même moi. Il y a une semaine, j’étais inquiet en découvrant le premier cas de contamination. Quand j’y pense aujourd’hui, c’est ridicule. Vu le nombre de patients, la situation actuelle est dramatique”, s’exclame l’urgentiste.

    “Nous continuons la bataille jour et nuit et nous manquons de lit. Les patients atteints du coronavirus se répartissent dans tous les étages à un rythme impressionnant. Les patients souffrent tous de double pneumonie. Dites-moi quel virus de la grippe peut faire que l’état du patient se dégénère aussi rapidement?”.

    “Beaucoup de gens veulent se rassurer en disant qu’ils n’ont pas peur et ils s’énervent parce que leur routine est perturbée mais l’épidémie est là. Il n’y a plus de chirurgiens, plus d’urologues ou d’orthopédistes. Nous sommes tous des médecins mobilisés pour mener une lutte désespérée contre un tsunami. Tous les jours, quinze à vingt patients arrivent à l’hôpital avec le virus. Les symptômes sont toujours les mêmes: fièvre, toux, problèmes respiratoires”.

    “Donc oui, vous devez limiter vos déplacements pour l’instant mais c’est temporaire. Ayez pitié pour ces personnes âgées que vous pourriez contaminer avec un comportement imprudent”, supplie l’urgentiste.

    En Italie, le bilan s’élève à 9.172 cas de contaminations et 463 décès. Le gouvernement italien a placé tout le pays en quarantaine, ce qui signifie que les habitants du pays ne sont autorisés à se déplacer que pour leur travail ou pour des cas d’urgence.

    1. Here we are. Voici que se profile la rupture de normalité. C’est déjà le cas en Italie, cela arrive en France. Toutes les activités du divertissement et du « bien-être » sont en train de sombrer financièrement. Le retour des peur primales est mauvais, très mauvais pour tout ce qui n’est pas un emploi vivrier. Le touriste est grégaire et c’est la son moindre défaut. L’OMS a lâché, à contrecoeur, le mot « pandémie ». Cela va activer automatiquement la clause « force majeure » de très nombreux contrats d’affaires et d’assurance. Plus personne ne sera tenu à ses engagements et les bras d’honneur vont se multiplier entre entreprises clientes et fournisseurs. Les dominos vont donc tomber. La capitalisation boursière des chaînes hôtelières, compagnies de transport, organisateurs de spectacles, clubs sportifs et bien d’autres s’est effondrée sans espoir de reprise prévisible et les faillites vont bientôt se profiler en série. Cela va activer par ricochet d’autres défaillances dans le domaine de la publicité, des équipements et infrastructures, services, entreprises de travail intérimaire… et aussi bientôt des bancassurances (le vice s’étant appuyé sur le bas du crime depuis des années avec la dérégulation) qui malgré les injections désespérée des banques centrales qui inondent le monde d’argent factice à raison de centaines de milliards de dollars ou d’euros, vont elles aussi, comme les malades de ce nouveau SRAS, se trouver à court d’oxygène. A quoi sert en effet d’avoir de l’argent, qui n’achète plus rien et constitue une créance irremboursable sur un futur qui vient de se disloquer sous les yeux ébahis des traders, animateurs de supermarchés, « stars » de la téléréalité et producteurs de machines à fumée en tout genre ? L’économie est fiduciaire et la « fides » vient de s’évanouir. C’est bien à un coup d’arrêt de la mondialisation que nous assistons. La fin de la quarantaine en Chine arrive probablement trop tard et trop lentement pour permettre de relancer la machine économique déjà fragilisée depuis 2008. Le choc de l’offre du à l’embolie industrielle chinoise a été le retrait de l’océan observé juste avant l’arrivée du tsunami : c’est le choc de la demande qui va être fatal à nos sociétés « modernes », tout en masquant en partie la pénurie d’offre (c’est déjà le cas avec le pétrole, nonobstant la guerre entre pays producteurs). On ne fabrique plus d’appareils dans les usines Canon, mais les touristes des navires de la compagnie Princess Cruises semblent avoir d’autres soucis en tête que des albums photos et il est peu probable que les navires et avions se remplissent bientôt à nouveau. Dommage pour Boeing dont la branche civile suffocante suite à la crise du 737 max est désormais clairement sans avenir car ses clients vont disparaître.
      Alors nous devrions voir ensuite tout ce qui dépend de la consommation de masse contaminé à son tour par les effets du virus : médias sociaux et autres journaux « sérieux » officiels et alimentés par les recettes publicitaires et en fait tout ce qui fait fonctionner la machine « Internet ».
      Il y aura bien un avant et un après Covid-19 (quel nom ridicule politiquement correct). Beaucoup vont courir comme des poulets sans tête ou comme Will E. Coyote au dessus de la falaise ouverte sous leurs pieds. « Sauvez-nous »crient-ils déjà. Venez acheter nos souvenirs en plastique, réserver votre dose d’UV, votre week-end de charme dans un Éden factice, manger nos spécialités industrielles en écoutant de la musique elle aussi industrielle tout en rêvant à l’amour en ligne à 400 km de chez vous.
      Je peux encore me tromper sur l’issue finale de la séquence en cours, mais je ne sais même pas si je le souhaite véritablement. Ce monde est pourri et la puanteur répandue de sa gangrène interdit désormais d’ignorer le sombre pronostic de la maladie.

    2. La France, veut devenir, « championne du monde du coronavirus »

      ALERTE INFO ! L’Italie adopte une nouvelle mesure ce soir :

      «Nous fermons les magasins, bars, pubs, restaurants, coiffeurs, centres de beauté, cantines, restaurants. Seuls les magasins alimentaires et les pharmacies seront ouverts. »

      https://twitter.com/EnCausee/status/1237845959482064902

      Pandémie de coronavirus : 48 décès en France, l’Italie ferme les magasins non-essentiels

      https://francais.rt.com/international/71465-coronavirus-deces-premier-europeen-italie-inquietude-oms-pour-contenir-epidemie

      Les cas d’infection par le coronavirus en Europe se multiplient, notamment en Italie, où le gouvernement a étendu des mesures restrictives à tout le pays. La France est également touchée. L’OMS, inquiète, évoque une pandémie.

  6. N’oublions pas que le parti Communiste Chinois est basé sur le mensonge !!! Nous ne saurons jamais
    le nombre de morts en chine suite au coronavirus et les contaminations sont de l’ordre de plusieurs
    millions !!! Merci les Cubains

  7. La petite crotte belliqueuse, macron, ferait beaucoup mieux que nos amis chinois… La bonne blague! La réalité va salement cueillir ce petit prétentieux! Et elle déblatère à tout va… intarissable la petite crotte! Voici quelques exemples de ses niaiseries habituelles du petit môssieu (plus insignifiant, tu meurs!), et qui valent leur pesant de cacahouètes:
    Quelques exemples parmi tant d’autres (parus sur le site https://francais.rt.com/ ): « … Dans une intervention télévisée, le président de la République a fait valoir que l’épidémie de coronavirus méritait notamment une meilleure coordination européenne, mais ne justifie pas la fermeture de frontières. … », « … Sur Twitter, Emmanuel Macron a déclaré : «Face au Coronavirus, ne laissons aucune place à la spéculation et à l’instabilité. L’Europe devra faire tout ce qui est nécessaire sur le plan sanitaire comme sur le plan économique. …», infatigable le lascar (ma parole, il se dope!?), assénant à tout va son baratin habituel, sans crainte d’être contredit – sauf à un moment donné, tout bêtement par la réalité, – puisque les journalistes et les médias (y compris les médias nationaux-publiques) sont à ses ordres…
    La réalité c’est surtout ça: « … Une chose est sûre en effet, c’est que rien ne sera plus comme avant, et pour une bonne raison : la République populaire a manifestement vaincu l’épidémie en deux mois. Les oiseaux de mauvais augure diront que c’est faux, que les chiffres sont truqués, que l’épidémie peut rebondir. Mais les experts internationaux disent le contraire, et les faits parlent d’eux-mêmes. Le nombre quotidien de nouvelles contaminations est désormais 50 fois plus élevé dans le reste du monde qu’en République populaire de Chine. Sur les 80 000 cas recensés depuis janvier dans ce pays, 70 000 patients sont déjà guéris. Les restrictions aux déplacements sont levées progressivement et l’activité économique redémarre. … », « … On comprend que cette réalité attriste les ennemis de la Chine qui pullulent dans les médias du monde libre, mais il va falloir qu’ils s’y fassent. La Chine a réussi ce qu’aucun pays n’a jamais réussi à faire : vaincre une épidémie par une mobilisation massive de la société et de l’Etat. Après avoir signalé le virus à l’OMS le 31 décembre 2019, la Chine s’est mise en ordre de bataille. Sans précédent dans l’histoire, le confinement de 50 millions de personnes, dès le 23 janvier, a ralenti la progression de l’épidémie. Apparu masqué à la télévision le 8 février, le président Xi a décrété « une guerre du peuple contre le nouveau démon ». Des dizaines de milliers de volontaires ont afflué au Hubei, des dizaines d’hôpitaux ont été construits en quelques semaines, des milliers d’équipes ont été envoyées pour tracer les contacts entre les malades et leur entourage. Un seul exemple : à la fin des festivités du Nouvel An chinois, 860 000 personnes sont rentrées à Pékin. Le gouvernement leur a ordonné de rester chez pendant deux semaines et la municipalité a mobilisé 160 000 gardiens d’immeubles pour s’assurer du respect de cette consigne. … », « … Si l’épidémie est en recul, ce n’est pas parce qu’on a fait tourner des moulins à prière, c’est parce que le peuple chinois a fait des efforts gigantesques. En Europe on critique la Chine, on tergiverse, on « privilégie l’économie », et en attendant la pandémie se répand. En 2009, le virus H1N1 apparu au Mexique et aux EU a infecté 1 600 000 personnes et en a tué 284 000 dans le monde entier. Washington a brillé par sa nullité dans le traitement de cette pandémie, et les médias occidentaux ont préféré regarder ailleurs. Aujourd’hui, il va falloir admettre que notre système est inopérant, tandis que le socialisme chinois a fait une nouvelle démonstration de sa supériorité. Car pour combattre un telle menace, encore faut-il avoir un Etat. Mais le nôtre, où est-il ? La santé publique est-elle sa priorité ? Serait-il capable de construire de nouveaux hôpitaux, alors même qu’il s’acharne à détruire ceux qui existent ? … » Extrait d’un article de Bruno GUIGUE, intitulé: « « Covid-19 : la faillite d’un système » », paru le 10 mars 2020 sur le site: https://www.legrandsoir.info/covid-19-la-faillite-d-un-systeme.html
    A suivre…

    1. PS: « … Une chose est sûre en effet, c’est que rien ne sera plus comme avant, et pour une bonne raison : la République populaire a manifestement vaincu l’épidémie en deux mois. … » D’un naturel méfiant, je ne serai pas aussi affirmatif que ce monsieur… peut-être a-t-il des informations que nous n’avons pas ? (j’en doute!)

      1. Remember: « … Destruction de l’OPEP? Da, OPEP détruite! … », Pour avoir un éclairage à peu près honnête de la situation, cet article de Tom Luongo – paru le 6 mars 2020 – Source : Gold Goats’n Guns, intitulé : « Tranquillement la Russie répond au monde …
        c’est « niet » …», sera le bienvenue… Ça décoiffe!

    2. Bonjour Sergio,
      Merci pour ce billet qui reflète le « monde réel » . « C’est au pied du mur que l’on reconnait le maçon » et bien là, va falloir retrousser les manches et pour beaucoup, découvrir le goût de la sueur et l’odeur de la trouille…
      J’ adore aussi le retour du « boomerang COVID » les chinois ont immédiatement perçu le danger (et l’origine de cette merde).
      Ici, c’en est toujours à des palabres, tergiversations de salon de thé alors que les français ne font aucun effort au niveau prophylaxie (hormis tout ce qui restreint la liberté de manifester…).
      J’ai voyagé en train, en car, c’est « blindé » les uns sur les autres pour partir au ski avec la marmaille, la goutte au nez. En station, hormis la fermeture des pistes vers l’Italie, rien n’a changé, c’est la fête chaque soir…
      Nous risquons fort un effet boule de neige puisque à ce jour et à cette heure « tout va très bien Madame la marquise ».

      Et ce brave Vita-Mira qui imagine que l’on gère 1.5milliard de personnes comme une tribu de Papous! Si la Chine a pu, jusqu’ici s’en tirer, c’est que le sacrifice est encore inscrit dans les gènes, tout comme au Japon.
      J’attends de voir comment d’ici 14 jours (voire avant) la flambée de cas va être traitée et quels seront les commentaires sur le site???

  8. Cosworth57200
    Tu voulais plutôt dire, rapatriés les entreprises françaises de chine en France pour continuer la production en France notamment concernant les secteurs vitaux.
    L’avant et l’après coronavirus.
    Les leçons tirés de cette situation.
    Mais cela ne restera qu’un effet d’annonce, il faut bien qu’ils fassent dans le sensationnel, domaine dont ils excellent sans modération.

    1. Cette crise montre qu’une crise sanitaire peut avoir de lourdes conséquences industrielles, surtout si tous les oeufs sont mis dans le même panier avec un Chine atelier de la planète. Il est clair qu’on ne peut pas se permettre d’être complètement secs sur des productions stratégiques et sanitaires genre masques FFP2, principes actifs de médicaments. A partir du moment où le gouvernement chinois a interdit les marchés aux animaux sauvages, on peut espérer qu’il soit réceptif à des demandes allant de le sens de davantage d’hygiène concernant les relations chinois animaux sauvages ou à plumes, demandes concernant également les asiatiques de l’asie du sud-est. Ne pas oublier qu’une précédente crise de grippe aviaire a été arrêtée par l’abattage, entre autres, de 40 millions de canards et autres volatiles au Viet-Nam.

      1. au fait costco toi qui connais par choeur toute les cartes d’état major sionistes t’en penses quoi des armes biologiques ethniques ?

        1. Le fait d’avoir une connaissance précise des opérations des guerres des 6 jours et du Kippour sur une carte générale à l’échelle de l’ordre de 1/600.000ème ne donne pas pour autant les informations sur des cartes d’état-major dont l’échelle descend jusqu’au 1/5.000ème. Quand on conteste globalement les opérations de la guerre du Kippour, donc l’existence du saillant de Sasa et la traversée du canal de Suez par les israéliens tout en se montrant incapable de préciser où ont eu lieu sur le front égyptien les combats les plus violents (950 hommes et 96 chars hors de combat côté israélien, tout ce qui est démontré est une ignorance crasse de ladite guerre. Qu’on ne sache pas me raconter par le menu les aventures sur le front syrien de la force Tzivka, je l’admets volontiers. Qu’on ignore où les israéliens ont traversé le canal de Suez n’est pas acceptable si on veut avoir un minimum de crédibilité. Des armes biologiques ethniques n’ont pas de sens vu que les différences génétiques entre ethnies ne sont pas telles qu’on puisse viser telle ethnie sans dégâts collatéraux sur les autres.

          1. merci de cette leçon d’histoire militaire… Donc pour toi la guerre c’est surtout un jeu tactique, la stratégie, les rapports de force géopolitiques, le « Grand Jeu » tout çà c’est accessoire.

            sur ce je m’en vais me taper l’intégrale de mike brandt et de rika zarai en chantant : le saillant de sasa, le saillant de sasa, le saillant de sasa

  9. La leçon évidente c’est qu’on ne peut pas se limiter à considérer la Chine à être l’atelier du monde. Nombre de productions délocalisées en Chine vont être rapatriées, les rats pas triés étant en Chine.

Répondre à Anonyme Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :