Publicités

En prévision d’une intervention americano-turque plus musclée a Idlib: les forces aériennes syriennes sortent leurs Mig-29 mais ils ne seront pas seuls…

Chasseurs Mig-29 de l’Armée de l’air syrienne sur la base aérienne de Shay’rat, mars 2020.

Les appels à l’aide d’Erdogan à ses alliés européens de l’Otan (Organisation du Traité de l’Atlantique Nord) pour faire face aux systèmes de brouillage électromagnétiques russes à Idlib ont reçu une fin de non recevoir en Europe occidentale mais pas à Washington. Le Pentagone se prépare à prêter main forte aux turcs à Idlib et cela explique les revirements soudains du président turc et ses nouvelles menaces contre Damas.

La force de frappe turque à Idlib s’est axée sur la synergie du système Koral, de drones de guerre électronique et d’attaque Anka S et de meutes de drones d’attaque Bayraktar TB2 armés de redoutables missiles Air-Sol MAM-L. Des avions Elint supervisent la coordination du système d’attaque automatisé et cette configuration avait initialement surpris les forces syriennes dont les radars ne parvenaient pas à détecter les drones turcs du fait des mesures électroniques.

Source: SANA

Cette avance initiale s’arrêta net lorsque les systèmes russes de brouillage électromagnétiques ont permis aux systèmes de la défense aérienne syrienne d’abattre les drones Anka S, les modules nodaux du système d’attaque turc (ce qui explique l’intervention des F-16 turcs dès qu’ un drone Anka S est abattu). Cette donne sur le champ de bataille força les turcs à négocier à Moscou un arrangement provisoire, le temps pour Erdogan de faire appel à des alliés. Les européens soumis au chantage migratoire et absorbés par leurs propres difficultés ont affirmé leur disponibilité à aider la Turquie sur le plan logistique dans sa confrontation contre la Syrie mais pas contre la Russie. Cela a énervé au plus haut point Erdogan jusqu’à ce qu’il trouve une oreille attentive à Washington où des ultras se sont déclarés prêts à une guerre limitée avec la Russie sur le théâtre des opérations en Syrie septentrionale. Des équipements US incluant des systèmes de défense ABM et SAM ont été dépêchés en urgence en Irak tandis que des systèmes de guerre électronique ont été livrés aux turcs. Ces derniers ont continué à livrer du matériel militaires aux rebelles syriens et envoyés des renforts militaires conséquents à Idlib.

Les syriens ont donc sorti leurs chasseurs Mig-29 dont un exemplaire s’était écrasé récemment dans un entraînement, la première perte d’un Fulcrum syrien depuis les années 80. Seul ce chasseur ne risque pas de changer la donne au-dessus du champ de bataille au Levant pour intercepter des bombardiers stratégiques US par exemple et dont la menace est réelle. Les Mig-29 syriens seront aux côtés de chasseurs de supériorité des forces aérospatiales russes Sukhoï Su-35 et Mig-29 SMT dont deux ont réussi à repousser une attaque de F-16C turcs visant un avion d’attaque au sol syrien Sukhoï Su-22 au-dessus d’Idlib. Ce sont également deux chasseurs russes qui ont décollé de la base aérienne de Hmeimim pour surveiller une formation de F-35I israéliens survolant l’ouest du Liban. Le message est clair. La bulle de défense aérienne au-dessus de la Syrie occidentale sera maintenue même en cas de décollage de bombardiers furtifs B1B ou B-2 de la base aérienne US de Diego García ou des Açores. Tout ceci reste dans le domaine de la dissuasion préventive. Ce qui est certain est que le Sultan turc n’a pas dit son dernier mot et passera à l’action dès qu’il aura le soutien de Washington car Erdogan n’oublie jamais une offense et est revenu ulcéré de Moscou où Poutine à fait de son mieux pour rappeler le passé des longues guerres entre la Russie tsariste et l’empire Ottoman. L’État profond US fait plus confiance à la combativité du soldat turc en laquelle il entrevoit une opportunité exceptionnelle pour verrouiller le jeu à Idlib (nord-ouest) et empêcher l’expulsion des forces US dans le nord-est de la Syrie, théâtre d’une anarchie indescriptible et donc suffisamment affaibli pour tomber entre les mains des loyalistes et leurs alliés.

Signe qui ne trompe pas, les forces turques ont déployés leurs systèmes de défense aérienne les plus avancés à la frontière avec la Syrie et ce ne sont pas les systèmes S-400 qui ne seront opérationnels qu’à la fin du mois d’avril et ne seront probablement jamais utilisés car leur acquisition par la Turquie répondait moins à l’impératif de sa défense qu’à l’art de la guerre dans le cadre du Grand jeu en cours pour le contrôle de l’Eurasie et du Levant.

Publicités

12 thoughts on “En prévision d’une intervention americano-turque plus musclée a Idlib: les forces aériennes syriennes sortent leurs Mig-29 mais ils ne seront pas seuls…

  1. Les Turcs d’autrefois de l’époque Ottoman, tout cela est belle et bien révolu.

    Les armes, les techniques de combat, la haute technologie, des armées de terre, de mer, et surtout aérien, ne peut-être

    Comparable à ce qu’étaient autrefois les guerres de campagne où de forêts contre des peuples complètement démunis d’armées et d’armes de défense contre des attaques de masses.
    Erdogan est toujours plongée dans le passé et n’en démord pas.
    Les jeunes soldats syriens et turcs vont malheureusement périr pour rien.
    Les uns défendent leurs pays et les autres pour la plupart, malgré eux, contre leurs volontés, vont tuer des gens chez eux.
    À cause de la folie d’un homme .

  2. L’âne turc reviendra à Moscou à genoux. La séance ne devait pas être suffisante. Pas sûr qu’entre l’orgueil d’un âne et la faillite des pétroles de schiste, ça soit l’âne qui compte le plus. Les russes ont la main pleine de cartes. Les américains peuvent encore nuire, mais ils sont de plus en plus vulnérables.

    1. le fait que les USA soient coincés le dos au mur en ce qui concerne les schistes pourrait expliquer leurs gesticulations pro Turc !
      les USA fournirons le matériel les Saoudiens le financement et les Turc les combattants !
      cela fera t il remonter les cours du baril ?
      a moins que la baisse des prix ne soit provoquer par les Saoudien sur ordre de USA !

      1. Rocbalie @

        Quand il y a guerre ; le prix du baril soit, il reste stable, compte tenu des deux pays en question qui se livrent la guerre.

        Où il baisse proportionnellement si l’un des pays en guerre est un pays producteur important ou pas ! !
        Soit les deux sont deux pays, producteurs de pétrole où aucun des deux n’est producteurs de pétrole.
        Il faut tenir compte de toutes ces variantes.
        Et là vous aurez la réponse d’une augmentation où d’une baisse du prix du baril de pétrole.

    2. Au risque de me répéter, nous assistons au remake de l’assassinat de JFK où Herr Dog (à son maître) joue le rôle funeste de Lee Harvey Oswald.
      Les vautours du couchant lui ont probablement bourré le mou et promis monts et merveilles sauf que le Peuple turc n’ira pas très loin (il est déjà bien au fait) !
      Surtout lorsque les sacs à viande reviendront en quantité au pays, la grande majorité des turcs (équipés de smartphones et d’antennes satellite) se posera la question de savoir ce que leur fils peut bien aller défendre (JFK, Vietnam)…
      La partie va être riche en nouveautés et les capacités de guerre électromagnétique russes devraient faire merveille au grand damne aux crétins qui n’ont pas encore bien compris la différence entre mousquets et armes à effet dirigé…
      Encore une fois, le spectacle et les analyses vont en valoir la peine même si de nombreux soldats, jeunes et ignorants de ce qui les attend vont y laisser leur peau!

    3. Je ne sais pas s’il existe un autre peuple autant meprisé insulté que les turcs sur la francosphere ! les mot Turc vous fait perdre la raison , hi hi hi

      1. Bonjour Turco,
        Je parle uniquement pour moi, mais je respecte les Turcs.

        J’en connais assez peut, mais ceux avec qui j’ai eu à travailler étaient majoritairement des gens bien, que j’ai apprécié.
        Enfin bref, aucun apriori personnel…

        Par contre, l’âne turque, que je ne connais pas personnellement pour le coup, lui, c’est une autre histoire.
        Il en vas de même pour l’âne français.

  3. après avoir utilisé les islamistes ils vont utiliser les citoyens Turc comme chair a canon !

  4. La Turquie fantasme encore sur l’époque où les guerres de faisait avec des chevaux des épées et des hommes robuste.
    Aujourd’hui c’est des guerres d’un autres types, même si sur le papier les Turcs ont l’air impressionnant c’est pas leurs dernières sorties qui vont impressionné leurs adversaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :