Stats

  • 6 248 123 Hits
360TotalSecurity WW
Paradox [CPS] WW
Paradox [CPS] WW
31/10/2020

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

Exclusif! La sur-mortalité attribuée à la grippe saisonnière de 2018-2019 était due à un coronavirus inconnu

Des sources chinoises affirment que les épidémies de grippe ayant affecté l’Europe et les États-Unis en 2018 et 2019, caractérisées par une sur-mortalité non expliqué seraient dues non pas à la grippe saisonnière comme cela fut annoncé par les médias mais par un coronavirus inconnu qui devient à partir de novembre 2019 le SRAS-nCov-2, responsable de la présente pandémie du COVID-19.

Cette information est extrêmement importante car elle rejoint les doutes exprimés par de nombreux médecins à travers le monde qui ont mis en doute la narration officielle tentant de justifier la sur-mortalité attribuée à la grippe saisonnière dans certains pays européens et en Amérique du Nord depuis quelques années et que des partisans des theories du complot lient souvent avec des agendas cachés des grands groupes pharmaceutiques internationaux.

C’est sur cette base que le porte-parole du Ministère chinois des Affaires Étrangères a accusé l’US Army d’avoir ramené le SRAS-nCov-2 à Wuhan lors des jeux militaires internationaux qui s’y sont déroulés peu avant l’apparition des premiers cas de la pandémie dans la même province.

Une étude statistique sommaire de la mortalité attribuée à la grippe saisonnière en France depuis l’année 2004 démontre une manipulation grossière des chiffres et une volonté manifeste de cacher les véritables causes d’une sur-mortalité qui ne s’explique pas par l’âge avancé des patients décédés. Il y a eu de véritables hécatombes en France que le gouvernement français a attribué faussement à la grippe saisonnière.

Les gouvernements français auraient donc menti sur une véritable hécatombe ayant affecté la France durant deux ou trois années consécutives sans chercher à en divulguer les véritables causes en l’imputant à des causes naturelles.

Officiellement 8100 personnes seraient décédés en France de la grippe saisonnière durant la saison 2018-2019 (taux de mortalité situé entre 0.2 à 0.50 % du total de la population infectée).

Des recherches sur ce sujet ont commencé aux États-Unis et en Italie.

%d blogueurs aiment cette page :