Ionic engines or thrusters will not break the current stagnation in outer space exploration.Ion thrusters use electrostatics as ions are accelerated by the Coulomb force along an electric field.

L’un des mythes sur la létalité du SRAS-nCov-2, le coronavirus responsable de la pandémie COVID-19, vient de s’effondrer: la mortalité liée au COVID-19 n’est plus liée à l’âge avancé ou à la co-morbidité dues à d’autres maladies ou d’état de santé chancelant. De plus en plus de personnes jeunes sont gravement affectées par le COVID-19 en Italie, en Iran et Espagne. Ces derniers développent des fibroses pulmonaires assez graves pouvant entraîner la mort. C’est l’un des premiers constats des autorités sanitaires italiennes et une réalité très durement vécue en Iran.

30 thoughts on “La chute d’un mythe: le COVID-19 affecte gravement de plus en plus les jeunes (autorités sanitaires italiennes)

  1. Salam Aalikoum, j espéré que tout le monde va bien, j en suis pas sur, mais j ai l impression que je suis infecté, ou juste attrapé froid, le fait de descendre de la voiture rapidement a chaque foi que je croise un pharmacien en roulant la nuit , bref si je suis infecté je teste sur moi les molécules que j ai réussi a avoir en observant les phénomènes d inflammation des poumons, et je vous donne le résultat
    je prie Allah de nous guidé 🙂 et nous orienté vers le bien

  2. Donc bon, voilà. On ne parle plus juste d’infos chinoises.

    Des médecins confirment que les personnes en rémission luttent pour respirer en marchant doucement.

    https://www.scmp.com/news/hong-kong/health-environment/article/3074988/coronavirus-some-recovered-patients-may-have

    La covid doit donc absolument être qualifiée de pneumopathie chronique invalidante. La bataille se joue sur les mots.

    La restructuration de la société prendra du temps, mais sera probablement soutenue par des hélicoptères monétaires.
    On devrait voir arriver des emprunts publics, ou des bonds à 100 ans…

    Qui ici croit encore que la chose va s’arrêter là ? Des croyants ? Le printemps ?

  3. salam. c est pas le virus qui tue mais la reponse du system immunitaire. solution bloqué l histamine et Interleukine 6 et certain cytokine. pour desarmé le system immunitaire pendant 14 jours. Solution l’iodophéniramine et la fluorphéniramine avec la vitmaine C, et eviter les raillon x
    le virus ne tue pas mais c ‘est votre immunité
    message Meliki Abdelraouf

    1. @ Raouf,
      Salam, ok pour ce qui est de bloquer histamine et interl6 mais pourquoi éviter les RX? Personne ne soumet par plaisir aux RX (hormis pour un diagnostic de fibrose pulmonaire et dans ce cas ce nest pas par plaisir non plus).
      Comme traitement, Vous pensez à :PARACÉTAMOL/VITAMINE C/PHÉNIRAMINE SANDOZ CONSEIL(généric du FERVEX)?

      1. Les raillions x double l’an réaction inflammatoire svp faite une liste des aliments qui contiennent de l histamine genre le porc et le vin….. fait trouver la molécule que j ai cité en plus y a une étude qui dit que elle peut être utilisée contre le paludisme sans effet grave. Vous voyez le rapport ???? Le problème et auto immunitaire. Faut que c est endoctriné de chercheur et pseudo médecin arrêtant de ce concentrer sur le virus. Le faite qui il touche pas les enfants c est déjà une grande explication. Car les enfants ont un system immunitaire moin agressive……. c est saloperie OGM qui ont déséquilibré notre system . immunitaire. Bref ça prendre des jours à expliquer . En résumé c est pas le virus qui tue. Le foie les reins sont des dommage collatéraux de notre system immunitaire

        1. Raouf,

          Salam, ceci vous parle t il?
          Syndrome aigu des cytokines
          Au printemps 2006, six sujets volontaires sains inclus dans un essai de phase I en Grande Bretagne ont développé dans les 90 minutes suivant l’administration d’un anticorps monoclonal anti-CD28 activant les lymphocytes T (TGN 1412), un syndrome inflammatoire généralisé, suivi au bout de 12-16 heures par une atteinte pulmonaire et rénale, et une coagulopathie intravasculaire disséminée. Cet épisode malheureux, plus tard rapporté dans un article paru dans le New England Journal of Medicine, a immédiatement fait les titres de la grande presse. Il permet de rappeler les caractéristiques d’un effet indésirable connu depuis longtemps, mais apparemment encore souvent ignoré : le syndrome aigu des cytokines.

          Habituellement peu sévère et relativement inconstant, le syndrome pseudo-grippal est l’un des effets indésirables classiques des médicaments immunostimulants. Il a été décrit dès les années 80 alors que les premiers médicaments immunostimulants, comme le lévamisole et des inducteurs d’interféron faisaient l’objet d’actives recherches cliniques. Il est fréquemment observé après un rappel de vaccination antimicrobienne. Ce syndrome se manifeste par une réaction fébrile modérée (38-38,5°C) associée à une sensation de malaise, des frissons, des céphalées, des myalgies et/ou des arthralgies. En règle, il est facilement corrigé par l’administration d’antipyrétiques (paracétamol, ibuprofen).

          A côté de cette forme généralement bénigne, le syndrome pseudo-grippal peut revêtir un réel caractère de gravité. Outre les signes déjà mentionnés, il se caractérise par une hyperthermie majeure (> 40°C) à laquelle peuvent être associés des perturbations tensionnelles allant parfois jusqu’au collapsus, des troubles de conscience d’intensité variable et des désordres gastro-intestinaux. Ce syndrome est volontiers traitement-limitant ; il impose soit l’arrêt du traitement en cause soit la réduction de la posologie. On parle alors de syndrome aigu des cytokines. En effet, cette forme majeure est surtout associée à l’administration de cytokines recombinantes, qu’il s’agisse de la plupart des cytokines testées jusqu’ici (interleukine-1, IL-6, IL-10, TNF-𝝰, interféron-ɣ…) ou d’agents thérapeutiques validés comme l’IL-2, les IFN-𝝰 et β, et des facteurs de croissance (G-CSF, GM-CSF). A la différence du syndrome pseudo-grippal, le syndrome aigu des cytokines affecte la majorité, sinon la totalité des patients traités. Cependant, un phénomène de tachyphylaxie encore mal expliqué est habituel, se traduisant par une réduction progressive de l’intensité et de la fréquence des accès hyperthermiques après plusieurs administrations. Le traitement repose sur des mesures symptomatiques visant à atténuer l’hyperthermie, les douleurs musculaires et les troubles gastro-intestinaux ou cardio-vasculaires. Il n’existe pas de traitement spécifique. L’administration de paracétamol, d’ibuprofen ou de corticoïdes (prednisone) en début de traitement ou à titre préventif semble atténuer l’incidence et/ou la sévérité des manifestations cliniques, mais aucun protocole n’a fait la preuve d’une nette supériorité à ce jour.

          Le mécanisme du syndrome pseudo-grippal (et du syndrome aigu des cytokines) est assez bien élucidé. La responsabilité de facteurs endogènes dans la genèse de l’hyperthermie est connue depuis longtemps. Initialement appelée “endogen pyrogen”, l’IL-1 libérée par les leucocytes joue un rôle central dans ce processus, mais d’autres agents pyrogènes, comme le TNF-𝝰, l’IFN-β, l’IL-6, l’IL-8 sont également en cause. La fièvre est consécutive à la libération de prostaglandines, notamment la PGE2, elle-même induite au niveau central (hypothalamus notamment) par ces cytokines pro-inflammatoires. Par ailleurs, la libération des anaphylatoxines C3a, C4a et C5a provoquée par l’activation du système du complément a été également invoquée. Elle permet d’expliquer la survenue d’un syndrome clinique similaire au syndrome aigu des cytokines, mais apparaissant au décours de l’administration d’anticorps monoclonaux pourtant a priori dénués de propriétés immunostimulantes (par exemple, le rituximab ou Mabthera°). On comprend ainsi que la fréquence et la sévérité du syndrome pseudo-grippal ou du syndrome aigu des cytokines soient directement parallèles à l’intensité des effets immuno-activateurs du traitement responsable. Inconstant et habituellement bénin avec des substances faiblement immunostimulantes, comme les vaccins antimicrobiens, il devient fréquent, sinon constant et sévère avec des substances puissamment immuno-activatrices, comme les cytokines recombinantes.

          Un tableau clinique similaire à un syndrome pseudo-grippal est parfois décrit dans d’autres circonstances. Il peut s’agir d’une infection microbienne. Des médicaments comme les statines, les biophosphonates, des antidépresseurs (fluoxétine) sont parfois incriminés, mais un mécanisme immunostimulant n’est a priori pas en cause. Un syndrome pseudo-grippal peut également s’observer lors d’un sevrage en antidépresseurs ou en opiacés. Il peut encore être la seule manifestation d’une intoxication oxycarbonée. Enfin, la classique fièvre des soudeurs entre dans le cadre du syndrome pseudo-grippal ; une libération de cytokines pro-inflammatoires, notamment par l’oxyde de zinc, a été démontrée in vitro et in vivo.

          1. les anticorps monoclonal sont des OGM extrêmement dangereux , j ai pas terminé la lecture mais je tiens a dire que le soucis vient de il6 et l histamine et d’autre cytokine, la réponse immunitaire agressive, c est presque la meme pour la dingue le paludisme et le collera ……. on sait pas ce que ils ont ajouté au corona comme fragment, bref j ai quelque molécule dispo dans les pharmacies. celle que je cherche réellement je la trouve âs et elle est breveté en USA
            reste a testé ce que j ai, je suis a Alger le corona est surment en incubation chez les gens il attend le facteur déclencheur, ce que je redoute le plus c ‘est que ca soit un virus ethnique , c est pas normal ce qui ce passe en Italie,,,,,, L’antigène HLA-B27 (human leucocyte antigen B27) est un antigène de surface de classe I, codé par le locus B du complexe majeur d’histocompatibilité, sur le chromosome 6. Sa fréquence dans la population générale varie de 8 % chez les Européens à 0,5 à 1 % chez les Japonais
            donc ca explique le nombre de mort trés faible au japan

          2. Merci pour ces infos. Les fragments D’ARN ajoutés au SRAS-nCov-2 semblent issus d’un virus HIV pour certains et d’un méga-virus pour d’autres selon mes contacts chinois. Chose capitale à rappeler: tous soit la totalité des scientifiques et biologistes chinois ainsi que les responsables de ce pays sont plus que convaincus du caractère génétiquement modifié du SRAS-nCov-2. C’est-à-dire que ce coronavirus est issu d’une manipulation externe. Cette conviction est partagée par des microbiologistes indiens dont les travaux ont été censurés par le gouvernement.

        2. vi porgo la mia esperienza personale. questo virus potrebbe essere il mezzo che scatena reazione autoimmune con patologia reumatologica grave a danno del polmone ma con compromissioni anche renali pancreatiche e cardiache. che cosa lo attiva? cibi animali di allevamento (non il pesce) ormai ci sono antibiotici anche nella terra dappertutto.
          per me una dieta tendente al veg con poco pesce 2 volte alla settimana e tanta frutta e verdura CRUDA porta l’intestino ad uno stato di fortissima difesa immunitaria. poi lo sport quotidiano è fondamentale.

      2. Je pense que notre ami veut nous inciter à être très attentifs à ne pas ingérer d’aliments ionisés.

        Pour moduler la réponse immunitaire et tempérer la cytokine storm, je me méfierai personnellement des molécules chimiques avec ce virus.

        Le patchouli, en HE, a en revanche une activité immunomodulante bien documente. Belle synergie avec la cannelle verte. Le céleri peut être intéressant ( toujours en HE ).

        Je confirme la forte pénurie d’huiles essentielles en cours. Les grossiste n’ont pas des stocks préparés à une telle mode, et les approvisionnements vont souffrir. Stockez. Idem sur l’ascorbic.

        1. on doit a tout prix eviter la tempete cytoquinique
          le vin, le porc. additif sucré dans le tabat industriel; les agrume et levure …………
          il exsite un bloquer de histamine naturel Ammi visnaga
          pour les fumeur de tabac faut trouver du tabat 100 pour cent genre Java/ le sevrage des aditif sera un peu severe mais ca passe; mangez du riz et patate
          la vitamine C seule ; aussi c ‘est reducteur d histamine
          Stratigika est en retard pour publier les derictives a prendre
          les infame du modialisme ce debarassent des petit actionnaire pour tout reprendre sous un seul loby en ce moment, va y avoir de l anarchie

          1. eviter le vin, le porc. additif sucré dans le tabat industriel; les agrume et levure …………raillion X

        2. Il est peut-être intéressant d’ analyser la, les réactions tant des professionnels que des individus face à la grippe et certainement dans le climat actuel de panique:
          Les gens se disent “pour lutter contre la grippe et les virus, il faut booster le système immunitaire”. Tout y passe, allopathie, homéopathie, phytothérapie, aromathérapie, complémentations diverses en vitamines et automédication.
          L’évidence des dégâts causés par “l’orage cytokinique” est établie et semble les plus grandes causes de décès et de lésions au long cours.
          Est il imaginable qu’ à dessein (lors de la mise au point du virus), l’action du virus se voit renforcées par les mesures préventives ou curatives et que les populations les plus réactive et/ou “allergisées” soient les plus touchées.
          A contrario, les populations moins soumises aux polluants et allergisants de même qu’aux campagnes (voire bashing”) de prévention soient les moins touchées?
          Tout comme la prise de d’ibuprofène en première intention est délétère, une “surpréparation” de notre immunité semblent clairement jouer en notre défaveur.
          Effectivement, les molécules chimiques inhibitrices de IL6 comportent des effets secondaires abominables.
          Un vieux réflexe m’a poussé à chercher du côté des antidotes habituellement distribués aux militaires.
          Il se fait que l’atropine est utilisée pour combattre les épisode inflammatoires aigüs qui étouffent les militaires soumis aux neurotoxiques et autres gaz de combat et qui ressemblent étrangement à ce que nous voyons.

          Pour notre ami d’Alger ;-), l’étude ci-après est assez parlante: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3710077/

          En sachant que tous les militaires ont dans leur kit de survie RNBC des auto-injecteurs combo pen:

          Sulfate d’atropine solution injectable 0.5 mg/mL ampoules/flacons En cas de besoin ≥ 100 mL
          Intoxication légère à moyenne par un neurotoxique Dose initiale: 2 mg i.m. ou de préférence i.v. en injection unique Escalade de la dose toutes les 5-10 min en doublant la dose jusqu’à disparition des symptômes muscariniques (hypersécretion) Dose initiale: 0.05 mg/kg PC de préférence i.v.
          La saturation est effectuée en répétant la dose initiale jusqu’à amélioration de la résistance pulmonaire ou du bronchospasme. Les symptômes cliniques peuvent différer de ceux de l’adulte.
          L’atropine déloge l’acétylcholine des récepteurs muscariniques Atropine = traitement principal Les intoxications par les organophosphorés peuvent nécessiter des doses très élevées. Doser plus prudemment lors d’intoxication par les carbamates (toutes les 10 20 min) Attention Veiller aux signes d’atropinisation Autre palier d’augmentation possible: 1-2 mg toutes les 5 min i.v.
          Intoxication sévère par un neurotoxique Dose initiale: 3 à 5 mg i.m ou de préférence i.v. en injection unique Escalade de la dose toutes les 5-10 min en doublant la dose jusqu’à disparition des symptômes muscariniques (hypersécretion) Dose initiale: 0.05 0.1 mg/kg PC i.m. ou de préférence i.v. en injection unique
          La saturation est effectuée avec la dose initiale jusqu’à amélioration de la résistance pulmonaire ou du bronchospasme. Les symptômes cliniques peuvent différer de ceux de l’adulte.
          Toxogonin® solution injectable (chlorure d’obidoxime 250mg/1mL ampoule) Après la première administration d’atropine et pas plus tard que 6 heures après l’intoxication 1 ampoule (250 mg) (4mg/kg PC) de préférence en i.v. lente Enfants: 4-8 mg/kg PC de préférence en i.v. lente max. 250 mg Réactivateur de la cholinestérase lors de blocage récent des enzymes Intoxication par des carbamates: atropine uniquement
          Dormicum® solution injectable (Midazolanum 50 mg/10 mL ampoule) Après l’application d’atropine et de chlorure d’obidoxime off-label uniquement lors de crampes musculaires 0.2mg/kg PC i.v. Enfants: 0.15-0.2 mg/kg PC i.v. Permet d’éviter les crampes initiées dans le SNC Alternative: diazépam 10 mg/2ml i.m. ou en i.v. lente

          1. Merci beaucoup, stp envoie moi les noms de ces molécules en urgence pour les étudié, ce virus vise les porteur antigène HLA-B27 plus de 10% des Européens surtout l Italie, le japon 0.5 % ca explique la faible mortalité y a rarement de choque cytokinine, la chine quelque ville seulement ou y’a ce gène
            Le virus est a Alger et le pire en est un grand mélange de gène, stp contacte moi sur facebook pour partager les information
            https://www.facebook.com/raouf.meliki

      1. @ stratigika51 vous devez publier un article qui explique exactement le deroulement de la tempete cytokinique sur le poumon par le system immunitaire, je vous envoie plus tard quelque ligne

      2. Merci Anonyme, espérant juste que la police ne va pas me bloquer sur la route, je dois faire une liste de molécule dispo sur le marché qui bloquent la décharge de cytokine pro inflammatoire sans effet secondaire grave, aprés me déplacé a l hôpital ou y a des gens avec des symptôme inflammatoire pulmonaire
        je prie Allah de nous guidé et faire de nous de gens utiles et de bonne foi

        1. acetilcisteina 600mg x2 ogni 12 ore per fibrosi polm.
          poca tachipirina per portare la febbre a 38-38,5
          esercizi di controllo respirazione e rassicurazione
          latte vegetale con zenzero e curcuma ( un cucchiainox2)
          impacchi caldi e tiepidi alternati
          argento colloidale prima dopo e durante
          propoli
          brodi vegetali e idratazione

  4. Une des explications mais sûrement pas la seule est l’automédication à base d’AINS (Ibuprofène, mais la cortisone aggrave aussi l’infection) pour soulager les symptômes et qui a pour conséquence une augmentation de l’expression des récepteurs cellulaires ACE2 qui sont la porte d’entrée du virus dans les cellules cibles (rappelons que le virus cible l’épithélium respiratoire, le foie, l’intestin et provoque des myocardites). Surprenant virus …

    1. Effectivement, paracetamol uniquement en per os (1Gr/6hr max 4Gr/jour)et éventuellement des inhalations d’eucalyptus radiata (5gts dans un bol d’eau bouillante sous un trochon 4 à 5fois/jour) et friction gorge et grille costal avec HE Ravintsara (4à5gte) (certain travaillent aussi les plantes de pied…).
      Vitamine C à bonne dose (en comprimés mais également miel+cannelle+jus citron) et beaucoup d’eau!
      Dites vous bien que la plupart des victimes ne pourront compter que sur elles-mêmes

      1. Les gens s’en rendent compte. C’est la ruée sur les huiles essentielles et l’argent colloïdal. Sur certaines les stocks sont épuisés pour des semaines…

  5. Avaient ils des problèmes de santé chroniques, diamètre, cardio-vasculaire, asthme, hypertension. ….
    Toutes ces pathologies sont des facteurs à risque pour celles et ceux qui ont choper le virus.
    Et ceci qu’elle que soit l’âge.
    Il faut confondre plusieurs notes qui renseigneront les scientifiques sur tous les malades et les personnes décédées.
    Et tirés des conclusions en recoupant toutes les informations sur les patients.

      1. le malattie autoimmuni non si possono curare con i farmaci, esami rx il cortisone, l’antibiotico il sedativo l’antivirale eccetera anzi i farmaci spesso le fanno peggiorare. la medicina convenzionale deve deporre le armi.

        l’unica cosa che funziona a parte trattamenti ayuvedici o alternativi è l’ossigenozono terapia, trasfusione di 3 ore

        1. Grazie mille per questa testimonianza. Confermi i nostri dubbi sulle terapie farmacologiche contro la reazione autoimmune. Ne avevo due a dicembre 2019 e pensavo di avere l’angioedema. Sono andato al pronto soccorso, ma i dottori mi hanno detto di andare a vedere un allergologo.
          È un’emergenza che può causare la morte.

Leave a Comment/Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :