Stats

  • 6 157 087 Hits
360TotalSecurity WW
Paradox [CPS] WW
Paradox [CPS] WW
19/09/2020

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

Incroyable: la communauté du renseignement US accuse la Royal Air Force britannique d’avoir tué des centaines de civils innocents en Irak ces cinq dernières années !

Quel retournement de situation !

Toutes les agences de renseignement US affirment détenir des preuves irréfutables sur la mort de centaines de civils irakiens dans des raids aériens effectués par la Royal Air Force britannique.

Le Ministère britannique de la défense a rejeté ces accusations en insistant que les frappes aériennes britanniques n’ont visé que des objectifs de Daech mais les Américains n’en démordent pas: ils veulent essuyer l’ensemble des violations massives des droits humains et des droits de la guerre sur leur allié britannique.

Le renseignement US a monté un dossier en béton dénombrant dans le détail toutes les bavures commises par la Royal Air Force (RAF) en Irak depuis janvier 2015 jusqu’au 25 février 2020 et d’après ces rapports étayées par des documents vidéo, des images satellite et des témoignages des victimes, les britanniques ont commis des crimes de guerres en Irak en tuant des centaines de civils.

Que doit-on comprendre de cet extraordinaire retournement de situation ? Washington sacrifie un de ces plus proches allié dont les avions de combat bénéficiaient de la logistique US pour mener ses missions en Irak pour tenter de contenir la colère des populations et du gouvernement irakien.

En réalité, les avions de la RAF britannique nagissaient pas seuls. Des avions de combat français, belges, hollandais et danois ont également commis de très grosses bavures en Irak entre 2015 et 2019. Des écoles, des centres de soins, des bureaux de poste et des orphelinats ont ainsi été bombardés par erreur causant la mort de plusieurs dizaines de civils qui en outre subissaient la menace de Daech.

Pourquoi Washington a-t-il choisi de jeter son allié britannique en pâture dans le dossier irakien et pas les autres ? Ce point demeure mystérieux et suscite des interrogations en Irak où on soupçonne un arrangement americano-britannique visant en premier lieu à calmer les esprits en Irak. De plus en plus de voix réclament le départ de toutes les forces de la coalition internationale d’Irak et certaines milices sont passées à l’action en ciblant des installations militaires et diplomatiques de la coalition internationale dans ce pays par des salves de roquettes.

Ce début de consensus irakien effraie la coalition internationale car il commence à se former en dépit des chèques et des fonds secrets versés par l’ambassade US à Baghdad aux principaux leaders politiques, les chefs de partis politiques, les chefs religieux et tribaux pour les maintenir dans son giron. Des chefs comme Moqtada Sadr, proche de la CIA, continue à appeler les irakiens à la retenue et à ne pas cibler les bases US mais de plus en plus de milices irakiennes semblent déterminées à recourir à l’action armée pour obtenir le départ des forces de la coalition internationale dans un pays dont l’espace aérien est ouvert à l’ensemble des forces aériennes de l’Otan.

%d blogueurs aiment cette page :