Stats

  • 6 162 858 Hits
360TotalSecurity WW
Paradox [CPS] WW
Paradox [CPS] WW
22/09/2020

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

Crimes et châtiments à l’ère du Grand Jeu

Washington via le Secrétaire d’Etat Mike Pompeo ont redoublé les sanctions économiques et financières visant l’Iran et ont exercé une immense pression sur le Fonds Monétaire International (FMI) pour répondre à la demande d’aide de l’Iran et du Venezuela pour faire face au COVID-19. Les deux pays ont demandé chacun un prêt de cinq (05) millions de dollars US au FMI pour pouvoir répondre à une urgence sanitaire.

L’Iran et le Venezuela sont sur la liste des pays de l’axe du mal de Washington et par conséquent ce refus peut à la limite être expliqué par la tension géopolitique opposant ces pays à Washington. Mais qu’en est-il des pays de l’Union européenne ?

Des informations de plus en plus confirmées font état du refus délibéré de pays comme l’Allemagne et la France de venir en aide à l’Italie, et ce refus ne s’explique pas uniquement par la décision d’interdire l’exportation de matériel et d’équipements médicaux indispensables en cas de pandémie mais encore une fois par des pressions émanant de Washington afin que l’aide chinoise ne puisse parvenir en Italie si elle transite par certains pays de l’Union européenne. Et de Facto, l’Allemagne et la France bloquent les équipements chinois destinés à l’Italie transitant sur leur territoire.

Cette situation hallucinante renforce la conviction d’une immense exploitation de la crise du COVID-19 à des fins géostratégiques, économiques et financières dans le cadre d’un jeu de refus obsessionnel de perte d’hégémonie mondiale. Une grande partie de l’opinion italienne est désormais très en colère contre une Union européenne qui non seulement ne sert à rien mais contribue à les assassiner bien mieux que n’importe quel autre virus mortel.

Mike Pompeo s’en est également pris au Ministre syrien de la Défense, le général Ayoub, en mettant son nom sur la liste noire du Département d’Etat. Pompeo l’accuse nommément d’avoir commis des crimes de guerre à Idlib et consécutivement à ces « actes » présumés, les États-Unis ont saisi la totalité de ses avoir à l’étranger. Seul problème, les avoirs étrangers du général Ali Abdallah Ayoub qui risquent d’être ciblés par les sanctions économiques de Washington sont pour le moment une vieille Peugeot 505 Break datant du milieu des années 80. Le Ministre syrien de la défense, âgé de 67 ans, n’a jamais voyagé en dehors de la Syrie qu’en une seule occasion: une visite officielle en Iran.

Mike Pompeo tire sur tout ce qui bouge. Il accuse enfin la Russie d’avoir tué des soldats turcs à Idlib où ils faisaient une sorte d’écotourisme responsable en tentant d’abattre des avions de combat russes et syriens et en offrant gratis des missiles SAM Stinger aux rebelles.

En Irak, les roquettes errantes ont atteint un minimum d’objectifs… Politiques. Les forces US dégagent de certaines bases comme celles d’Al-Qaim. Un général major irakien a apporté son aide aux milices demandant le retrait total des forces de la coalition internationale d’Irak à coups de Katyousha.


Donc Coronavirus ou pas, la guerre mondiale fait rage. Aux dernières nouvelles les chinois ont expulsé VoA, la Voix de l’Amérique, et quelques médias US très influents hors de Chine en les déclarant agents de propagande étrangers et un navire de guerre chinois a une nouvelle fois pointé un gros laser invisible sur un appareil de reconnaissance US à des centaines de kilomètres à l’ouest de Guam.

Et maintenant ?

Le bras de fer Ryad-Moscou à la suite de l’effondrement de l’Accord Opep+ n’a servi à rien d’autre que de saigner tous les belligérants. Des victimes collatérales nombreuses sont à signaler. Coronavirus ou pas le Grand Jeu s’emballe.

Le monde qui s’annonce n’a plus grand chose à voir avec celui qui est en train de s’effondrer sous nos yeux.

%d blogueurs aiment cette page :