Publicités

Sur instigation de Washington, des rebelles syriens planifient l’enlèvement de militaires russes-par Ahmad Al-Khaled

Des sources informées de la situation dans le sud de la Syrie ont indiqué qu’une réunion des chefs du groupe armé syrien « la Résistance populaire » avec des officiers américains de haut rang s’est tenue sur la base militaire des États-Unis de Mafraq en Jordanie.

Les participants à la réunion discutaient du plan de l’attaque qui concernait l’enlèvement du personnel militaire russe dans le sud de la Syrie. Les Américains ont donné aux radicaux syriens qu’ils appellent des « opposants modérés », un ordre de capturer des conseillers russes ou le personnel de la police militaire russe agissant dans les provinces de Kuneitra et de Deraa.

Des représentants des États-Unis se sont engagés à fournir aux combattants rebelles l’armement nécessaire et des moyens de communication modernes, ainsi que des renseignements sur les mouvements des militaires russes.

Les terroristes devraient à leur tour capturer des militaires russes, en ayant auparavant changé de tenue militaire pour faire semblant qu’ils appartiennent à d’autres groupes djihadistes, tels que l’EI (DAECH) et Hayat Tahrir al-Cham (HTS).

Ce n’est pas par hasard que cette région est choisie par les américains pour réaliser des attaques. La situation sécuritaire dans les provinces du sud de la Syrie s’est fortement aggravée ces derniers temps. Il n’y a pas si longtemps, les forces gouvernementales syriennes ont été forcées de lancer une opération contre les cellules dormantes des insurgés extrémistes dans la ville Al-Sanamayn en réponse aux troubles de masse organisées par des radicaux.

Il convient de noter que les agences de renseignement des États-Unis ont une grande influence dans les zones frontalières entre la Jordanie et la Syrie. C’est notamment sur les bases militaires américaines dans le royaume hachémite que des combattants loyaux à Washington s’entraînaient. Les services de renseignements américains et leurs agents sont extrêmement actifs dans les régions du sud de la Syrie: ils s’emploient à provoquer une escalade de la violence pour ne pas permettre à Damas de rétablir la paix dans les provinces de Deraa et Kuneitra.

Pour mémoire, il y a neuf ans des manifestations antigouvernementales ont commencé dans la province de Deraa. Elles se sont très rapidement transformées en une révolte armée sous les drapeaux d’organisations extrémistes. La province était le bastion de la soi-disant « opposition modérée » jusqu’en 2018, lorsque les forces gouvernementales ont pu en prendre le contrôle avec l’aide de la Russie et ont désarmé les combattants pour les intégrer à la vie paisible. Il est évident que de telles provocations conduiront à une escalade de la violence et au discrédit des forces d’opposition en Syrie.

Les actions des États-Unis visant à organiser des opérations terroristes indiquent une fois de plus que Washington n’a pas intérêt à contribuer au rétablissement de la paix régionale et qu’il se tient prêt de se livrer à tous les crimes pour atteindre ses propres objectifs politiques.

Ahmad Al-Khaled, journaliste et auteur syrien.

Publicités

10 thoughts on “Sur instigation de Washington, des rebelles syriens planifient l’enlèvement de militaires russes-par Ahmad Al-Khaled

  1. Un espace public dans lequel ont échange nos analyses, avis et impressions, implique d’être critiqué sur ceux-ci.
    Pareil pour les hommes et femmes qui ont un métier public.
    Acteurs, politiciens, journaliste, chanteurs. …….
    La richesse dans n’importe quel débat, c’est quand il est contradictoire, car les désinformateurs n’auront pas d’autoroute devant eux pour l’extrapolation.
    Que cela n’en déplaise !

    1. Ceci est un espace libre.

      Nous avons eu une discussion avec d’autres blogs alt situés aux quatre coins du monde et nous avons tous convenu de l’imminence d’une « rupture » ou événement exceptionnel devant se produire le courant de cette année. Tous et Dieu sait que nous sommes divergents sur quasiment tout, avons convenu que la catastrophe est déjà enclenchée et elle n’est pas due au COVID-19.

      Cet espace restera ouvert et libre même en cas de cataclysme.

      Perso, j’ai été habitué au confinement lors des années 2002-2008 dans des zones de guerre ou grises. J’ai du aider pas mal de gens à regagner leurs pays ces deux dernières semaines et je pense que l’effondrement est en cours.

      Bien à vous tous. Prenez soin de vous et restez éveillés. Le débat contradictoire est toujours sain.

      1. Merci cher ami Strategika51.
        Effectivement ; ce qui arrive depuis peut, n’est certainement pas une coïncidence.
        Les humains, conçoivent ce qui dépasse l’imagination comme une utopie, ils refusent d’accepter l’évidence.
        Perdre le contrôle total de leur vie, les paralysies.
        Prenez soin de vous à toutes et à tous.

  2. Dommage que l’auteur ne connaisse que très peu la complexité de la distribution des pouvoirs au USA…
    Mettre tout le monde dans le même sac est ridicule, il est évident que Trump et son administration travaillent depuis des mois à la pacification du Moyen-Orient. A l’opposé, encore sous l’influence des Clinton/Obama, une partie des forces armées et agences de renseignements poursuivent à faire dégénérer une situation déjà explosive. La « guerre sans fin » était leur raison d’être et ils continuent coute que coute à s’accrocher à leur rêve.

  3. ben voyons les Russes sont stupides et du genre a se promener seul en Syrie !
    c’est le deuxieme article de suite du soit disant journaliste et auteur syrien Ahmad Al-Khaled . deux torchons de désinformation !

     » Il convient de noter que les agences de renseignement des États-Unis ont une grande influence dans les zones frontalières entre la Jordanie et la Syrie  »
    il ne pourrait s’agir là que de la CIA nid de mondialiste !
    il se passe quoi stratégika51 le site est piraté ?

    1. Moi c’est certains commentaires sur le site, qui commencent a me chauffer serieusement. Tes commentaires, sont toujours bien tu ne changes pas et c’est bien ainsi. Depuis quelque temps, je lis seulement les articles a present

      1. oui on dirait que les commentaires sont passés en mode guerre informationnelle, on se croirait presque dans la section commentaire de RT

        1. C’est la guerre. La vraie. J’ai déterré ma veste treillis. C’est l’année la plus fatidique entre 2000 et 2050. Le COVID-19 est passé au troisième plan.

          1. oui çà chauffe on le sent, j’espère que ton blog allumé le plus longtemps possible

Répondre à rocbalie Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :