Des convois militaires de lutte CBRN russes en Italie


Des scènes totalement inconcevables il y a un mois: des convois militaires russes emportant des équipes et du matériel de lutte contre les menaces CBRN (Chimiques, Biologiques, Radiologiques et Nucléaires) sur les autoroutes italiennes en direction du Nord de la péninsule.

L’abandon de l’Italie par l’Union européenne et l’Otan a forcé le gouvernement italiens de demander l’assistance de la Chine, Cuba et la Russie.

En Espagne, Madrid a officiellement demandé l’aide humanitaire de l’Otan. Un abandon de l’Espagne à son sort achèvera la plus vieille alliance militaire contemporaine. La crise du COVID-19 a déjà pulvérisé le mythe de l’Union Européenne et dévoilé l’extrême faiblesse intrinsèque de pays comme la Grande Bretagne et la France.

Publicités

9 Replies to “Des convois militaires de lutte CBRN russes en Italie”

  1. Moi je dirai une chose .
    Je sais que Dieu voit ce qu’il se passe et rien n’arrive que selon sa volonté .
    Si Dieu laisse faire les hommes qui détiennent l’autorité sur ça terre, c’est qu’il a une bonne raison !
    Maintenant il faut chercher à comprendre pourquoi ?
    Les hommes créeront de leurs mains leurs propres perte.
    Car énormément ne méritent plus ça protection, et donc livré à eux mêmes .
    Le mal des hommes prend l’ascendant sur le bien que Dieu leur offrait, ça protection.
    Les hommes doivent prendre le chemin que Dieu leur a prescrit, et il nous protégera à nouveau contre tous les maux venant des hommes et aussi à titre personnel selon le comportement de chacun, dans notre vie au quotidien .
    Salem alikoum

  2. Ils vont d’abord tous nous tester – au commencement, par petites touches, puis ce sera sans aucune retenue. C’est en observant ce qui c’est passé en *Chine et en Corée du Sud, qu’ils ont compris qu’il y avait là, une sacrée opportunité d’imposer une véritable dictature, et même pas rampante! Ils savent dorénavant qu’ils auront la possibilité de l’imposer, et sans faire appel aux fameux « éléments de langage », ni de (nous) faire croire quoi que ce soit, seulement imposer leur volonté (comme l’écrivait si justement Foxhound, ce sera juste un rapport de force, point barre!), et ça va faire très mal… et comme l’écrivait aussi notre ami Strategika51 « Le basculement du monde a réellement commencé », mais sans nous !
    *pas besoin de se référer à la Corée du Nord-la république populaire démocratique de Corée
    Même plus besoin de prendre des précautions en s’embarrassant de lourdeurs bureaucratiques, foncez directement à la case dictature…
    « … Dans un hémicycle presque vide, le Parlement a adopté définitivement, dans la nuit de samedi à dimanche, le projet de loi permettant l’instauration d’un « état d’urgence sanitaire » de deux mois pour faire face à l’épidémie de coronavirus en France. Si le texte a connu quelques légères modifications, sa substance est identique : consacrer des restrictions importantes sur les droits démocratiques, les libertés d’aller et venir, et attaquer le code du travail en profitant de la crise sanitaire. … »
    je suppose que tout le monde aura compris, ce que signifie réellement un «état d’urgence sanitaire» ?
    « … Le durcissement de l’arsenal répressif en vigueur …» « … Cet « état d’urgence sanitaire » constitue la transposition officielle des différentes mesures annoncées par l’exécutif et s’inspire du modèle de l’état d’urgence instauré après les attentats de 2015. D’abord ordonné par décret pour une durée de douze jours, il est finalement instauré pendant deux mois. Concrètement, il permet au Premier ministre, sur proposition du ministre de la Santé, de prendre immédiatement un ensemble de mesures restrictives qui s’appliquent sur l’ensemble du territoire national. Parmi ces mesures, on trouve des restrictions de la liberté d’aller et venir, mais aussi l’interdiction de se réunir ou de se rassembler. … »
    Ça c’est pour amuser la galerie:
    « … Dans sa version modifiée par l’Assemblée, le projet de loi prévoit de durcir les sanctions pour les personnes qui ne respecteraient pas le confinement. L’amende s’élève à 135 euros en cas de violation des règles puis à 1 500 euros en cas de récidive « dans les 15 jours ». Dans le cas de « quatre violations dans les trente jours », le délit sera « puni de 3 700 euros d’amende et six mois de prison au maximum ». … »
    Ça s’appelle du racket…

    1. La planche à billet?, plus d’aucune utilité, la monnaie de singe (ou planche à billets) n’aurait de toute manière pas pu fonctionner, le truc était trop usé, et comme ça, plus de crise financière… Trump a décidé que la contamination mondiale au coronavirus-19, n’avait plus guère d’importance, seule comptait le système financier, et son effondrement n’était même pas envisageable, sauf si…

    2. La planche à billet?, plus d’aucune utilité, la monnaie de singe (ou planche à billets) n’aurait de toute manière pas pu fonctionner, le truc était trop usé, et comme ça, plus de crise financière… Trump a décidé que la contamination mondiale au coronavirus-19, n’avait plus guère d’importance, seul comptait le système financier, et son effondrement n’était même pas envisageable, sauf si…

      1. PS : en ce qui concerne le professeur Didier Raoult, cet homme est suffisamment intelligent pour avoir compris que la situation actuelle n’était pas du tout à son avantage, et a donc choisi de battre en retraite… et c’est très bien vu !

    3. Tu es bien le seul ici à avoir compris la magouille. Tout les autres tremblent devant l’opération d’ingénierie sociale « COVID19 », alors même que tout les spécialistes en microbiologie affirment que ce virus et que cette famille de virus « les coronavirus » existent depuis belle lurette et qu’ils sont inoffensif sauf pour les personnes déjà fragiliser, en somme comme la grippe. De plus en plus de pays à travers le monde adopte le confinement alors qu’ils n’avaient jamais communiquer sur cette épidémie, preuve que les secousses de l’effondrement économique commencent à toucher tout le monde et que les gouvernements dans la précipitation suivent ce qui se fait en occident pour museler les peuples !

      J’ai lu quelque part que le Venezuela de Maduro avait demander un prêt au FMI, je ne pense pas que la république bolivarienne s’abaisse à pareil acte, si la situation n’était pas critique !

      1. Le Venezuela, l’Iran et vingt-cinq autres pays ont demandé officiellement l’aide du FMI.

        Washington a fait pression sur le FMI pour émettre un avis défavorable concernant les demandes de Caracas et de Téhéran.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.