Ionic engines or thrusters will not break the current stagnation in outer space exploration.Ion thrusters use electrostatics as ions are accelerated by the Coulomb force along an electric field.

Ceci est une informations exclusive non encore publiée et inédite.

Les forces de défense CBRN (Chimique, biologique, radiologique et nucléaire) de la Fédération de Russie en Italie ont confirmé la thèse d’une attaque biologique qui n’est pas due au SRAS-nCov-2 mais à un autre vecteur. Le COVID-19 dont le vecteur existe est une diversion masquant l’usage d’une véritable bioarme.

Le COVID-19 n’est pas le vecteur d’une bioattaque mais un écran de camouflage cachant l’usage d’un autre vecteur inconnu, lequel ne serait pas chimique mais bien biologique.

Les thèses sur un usage éventuel du gaz Sarin sont totalement écartées par les équipes CBRN russes. Les premières conclusions de l’enquête des spécialistes russes à Bergame ont déclenché une alerte à la guerre biologique à Moscou.

La Stampa et les grands journaux italiens ont reçu l’ordre de mener une campagne extrêmement négative contre l’aide militaire russe à l’Italie. Les grands médias italiens tirent à boulets rouges contre l’aide russe, qualifiée d’intervention militaire ostentatoire dans un pays de l’Otan, et mettent fortement en doute son efficacité.

Nos sources soulignent qu’il faut absolument éviter de céder à la multiplication des fausses pistes dont une grande partie émane des grands médias dits dominants dont la battement médiatique sur le COVID-19 ainsi que l’action de certains gouvernements visent plus à brouiller les pistes. Ce qu’il faut retenir selon les mêmes sources est que le SRAS était au début des années 2000 bien plus létal (~10%) que le SRAS-nCov-2 et que les mesures prises par un nombre grandissant de gouvernements visent en priorité la création d’un climat favorable à l’injection d’immenses quantités de monnaies fiat (de 2 à 8 trillions de dollars USD) pour sauver le marché financier et boursier mondial et la mainmise du dollar sur fond d’une guerre de pétrole mené via l’Arabie Saoudite visant à terrasser économiquement des pays producteurs de brut comme l’Iran (cible prioritaire), le Venezuela, la Russie, la Chine, l’Algérie et le Nigeria.

122 thoughts on “Alerte: les équipes CBRN russes en Italie confirment une attaque biologique en cours qui n’est pas due au coronavirus

  1. Hello S51,
    Pas de nouvelles de nos amis russes ?
    Ont-ils trouvé des preuves d’une attaque biologique ?
    Si les autorités italiennes les ont laissés venir faire leur enquête, c’est qu’ils ont plus que des soupçons !

      1. Les tests PCR utilisés pour le dépistage du SRAS-nCov-2 ne sont pas spécifiques et induisent des faux positifs.
      2. Les appareils de dépistage coûtant entre 9800 et 10200 € en HT ne sont pas fiable mais font tout de même l’objet d’un marché fort lucratif

      3. Beaucoup d’entre-nous serions testés à coups sûr positifs puisque nous avons déjà subi des grippes provoquées par des fragments D’ARN d’un type de la famille des coronavirus

      4. Le COVID-19 ne tue pas mais un autre facteur déclenchant une détresse respiratoire aiguë entraîne une intubation invasive et le recours à des moyens lourds (respirateur) susceptibles d’entraîner une détérioration de l’état de santé.

      5. Il doit exister un autre facteur déclenchant une réaction immunitaire incontrôlée ou l’orage cytokinique et ce facteur X est le principal segment offensif.

      6. Il existe un profil racial de plus en plus affirmé associé au facteur X. Les personnes portant des gènes identifiés (et répandus) y seraient plus réceptives.

      7. La souche originelle du SRAS-nCov-2 est en Europe et pas en Chine ou aux États-Unis, ce qui est contradictoire avec la genèse de la pandémie.

      8. Le facteur X serait proche d’un allergène provoquant une réaction immunitaire mais fonctionnant de façon mystérieuse en provoquant en outre des lésions pulmonaires et cérébrales irréversibles même chez les personnes guéries.

      9. L’agent d’attaque est aérosol tandis que le coronavirus ne l’est pas tout à fait. Les dernières observations ont conclu qu’il aurait été optimisé pour infecter non pas les personnes âgées mais les coureurs en plein air.

      10. L’usage de la Chloroquine et d’autres antibiotiques retardent certaines interactions mais les scientifiques ne connaissent pas encore les mécanismes de ces interactions à 100%.

      11. Le facteur X est une arme court-circuitant le système immunitaire humain et aurait des éléments communs avec des parasitoses (poumons), les allergènes, le VIH et l’Ebola.

      12. Les spécialistes russes en Russie ont fait appel à l’expertise chinoise car le facteur X aggravant semble protéiforme et changeant.

      13. Une cinquantaine de molécules traitantes aggravent le COVID-19 dont les benzodiazepines administrées à grande échelle aux USA, en France, en Italie et en Espagne. (en France on administre du Rivotril aux personnes âgées en EHPAD…!)

      14. La crise du COVID-19 a bien été exploitée par de nombreux gouvernements pour imposer des restrictions sur les populations et pour tester le degré de contrôle que peuvent avoir les forces de police sur une population de consommateurs assignés à domicile dans une économie tournant au ralenti.

      Je ferais un billet dès que mes sources présentent leur rapport définitif. Le consensus qui semble se dégager est que le COVID-19 est une opération complexe à plusieurs niveaux. Le virus ne tue pas sauf s’il y a une prémorbidité ou co-morbidité. Il y a un autre facteur associé qui tue et d’après les informations recueillies beaucoup d’entre nous auraient été en contact avec cet agent bien avant la crise pandémique car il était présent dans l’alimentation.

      A bientôt !

      1. Merci infiniment S51 pour votre réponse rapide et détaillée ainsi que tout votre travail pour nous tenir informer de ce qui se trame dans ce monde dirigé par les adeptes de satan !
        L’argument de l’existence du facteur X est fort probable sinon pourquoi tant de disparités dans le nombre de morts suivant les pays !?
        Sinon voici une petite vidéo parlant d’une médecin généraliste qui a réussi à traiter ses patients tout âge confondus avec deux antibiotiques sans complications ni effets secondaires en Isère
        https://youtu.be/giyZvits7DU
        Il doit y avoir plusieurs souches et certaines associées au facteur X sont mortelles

    1. No guarantee that only one agent is out there hence based on the symptoms I’d surmise: Anthrax + other agents (ricin, soman, sarin) . Just my personal view

  2. Il y a un programme télé de la RAI3 qui revient dernièrement dans l’actualité italienne: https://youtu.be/5cqwAndU3Uw
    je ne sais pas trop quoi penser ; parait-il que ça a été diffusé en 2015 ; comment vérifier?

      1. Ouf qu’il est courageux, à insulter les gens sans même oser s’approprier un pseudo. Lopette parfaite.

Leave a Comment/Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :