Publicités

Crise du COVID-19: le Président tunisien veut assimiler les spéculateurs à des criminels de guerre

Le président de la République tunisienne Kaïs Saïed a demandé au président du parlement d’envisager la possibilité d’une révision du code pénal tunisien afin de promulguer une loi spéciale luttant contre les spéculateurs des produits alimentaires en les considérant comme des criminels de guerre.

La promulgation d’une telle loi susciterait à coup sûr une levée de boucliers émanant des pays occidentaux mais aura l’adhésion d’une large part de la population tunisienne.

La spéculation sur les produits alimentaires en temps de crise demeure un problème majeur dans une majorité de pays du monde.

Les spéculateurs ont ravagé les économies de nombreux pays de la région sans qu’aucun gouvernement ne parvienne à trouver un moyen pour les combattre. Dans certains pays, les spéculateurs sont parvenus à influencer lourdement, voire à prendre le pouvoir politique comme en Algérie durant la période s’étalant entre 2001 et 2019 et durant cette période, les spéculateurs infligèrent à l’économie algérienne des dégâts qu’une guerre totale n’aurait pu générer. Dans d’autre pays comme le Maroc et l’Egypte, les spéculateurs bénéficient le plus souvent de complicités avec des éléments véreux des services de sécurité.

L’Irak de Saddam Hussein fut l’un des rares pays au monde à avoir condamné à mort et à exécuter des spéculateurs en public peu avant l’invasion de l’Irak en mars 2003. En Chine, la spéculation est très durement réprimée et est passible de la peine de mort sans possibilité d’appel.

La démarche du président tunisienne est logique et audacieuse car elle vise le mal à la racine. L’assimilation d’un spéculateur à un criminel de guerre émane du fait que les spéculateurs se comptent toujours parmi les nouveaux riches dès la fin du conflit ou de la crise. L’exemple des B.O.F durant l’occupation en France revêt encore aujourd’hui un caractère péjoratif.

Un spéculateur est donc un criminel de guerre. Ce qui risque de déplaire fort à tous les spéculateurs boursiers et autres qui pullulent sur la surface de la planète terre.

Publicités

11 thoughts on “Crise du COVID-19: le Président tunisien veut assimiler les spéculateurs à des criminels de guerre

  1. Pas cons les youpins, ils savent que si ce système financier, qu’ils ont mis des siècles et des siècles à mettre en place tombe, ils tomberont avec, et ce sera retour aux ghettos !

  2. Je ne connais pas bien la Tunisie .
    Je souhaite au peuple Tunisien le meilleur Président qui soit. Aussi quel que soit le pays, le président honnête et aimant les gens doit d’abord s’attaquer à la corruption et aux corrupteurs. Sans cela la bataille est perdue avant même de commencer. C’est ce qu’ont fait le Pr. Poutine et le Pr. Trump. Maintenant il reste l’europe ( la minuscule est voulue) le pire chancre . Qui va ns débarrasser de ces PUANTS ( là, les majuscules sont voulues). Quel est l’homme politique, ds n’importe quels pays européens, qui en a la capacité et le courage?

  3. Il a pas tort.

    Et si en France on assimilait l’enrichissement de ceux qui retardent au Gouvernement les solutions simples, efficaces et pas chères pour imposer des recettes favorables à Big Pharma ,comme des criminels de guerre et de la Haute trahison, çà serait pas mal aussi.

  4. Son projet pour la Tunisie est largement inspiré du modèle libyen du Frère/Leader regretté Mouammar Kadhafi, les Tunisiens l’ont bien compris, l’avenir leur appartient, longue vie au Président Kaïs Saïed !!

  5. Le président Tunisien m’a plus depuis le premier jour de son mandat de président à la tête de la Tunisie.
    Les Tunisiens ont un véritable patriote au commandes de leur pays.
    Il passe l’intérêt de son pays et de son peuple avant toutes autres considération.
    Et pour cela il doit avoir énormément d’ennemis à l’étrange, notamment en occident.

    1. Qu’Allah le protège et le guide sur le bon chemin,j’espère qu’il amènera la prospérité à la Tunisie.
      Mais le chemin risque d’être long et tortueux et les drones américains rodent un peut partout en Afrique.
      Il vient de se mettre tous les spéculateurs à dos même ceux de son pays.

    1. Mon petit doigt me dit que certains feront tout ce qui est possible pour le dégager. La crise économique dont souffre la Tunisie pourrait s’aggraver davantage.

      1. Il a des alliés très puissants en coulisse…
        Fais tes recherches sur l’arrestation de tliba en Tunisie l’année dernière. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :