Stats

  • 6 248 192 Hits
360TotalSecurity WW
Paradox [CPS] WW
Paradox [CPS] WW
31/10/2020

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

Crise du COVID-19: l’intervention d’un chercheur proche de certaines factions du Hirak algérien sur France 24 provoque la vive colère de l’Algérie et la convocation de l’Ambassadeur de France en Algérie

En pleine crise de COVID-19, l’intervention d’un journaliste et chercheur d’origine juive algérienne lors d’une couverture de la chaîne de télévision française d’information internationale en continu sur la pandémie du COVID-19 au Maghreb, a suscité la colère de l’Algérie mais aussi une réaction de la Chine.

Résultat: l’ambassadeur de France à Alger est convoqué le 31 mars 2020 par le Ministre des Affaires étrangères, qui lui fait part officiellement des « vives protestations » de l’Algérie suite à l’intervention du journaliste Francis Ghilès sur le plateau de France 24.

Cette protestation d’Alger fut suivi par un communiqué de condamnation d’une rare sévérité émis par l’Ambassade de la République Populaire de Chine à Alger dont voici le texte:

« L’Ambassade de Chine en Algérie a remarqué qu’un certain Francis Ghilès, Chercheur au Centre des Relations internationales à Barcelone, avait tenu des propos mensongers, haineux, diffamatoires et pleins d’ignorance à l’égard de l’aide fournie à l’Algérie par une société chinoise et des efforts conjoints de la Chine et des pays amis comme l’Algérie dans leur lutte contre le COVID-19, lors d’une interview sur une chaîne de télévision française.

L’Ambassade est profondément choquée et condamne fermement ses propos.Le gouvernement et le  peuple chinois gardent toujours à cœur les aides précieuses des pays amis comme l’Algérie dans la lutte chinoise contre le COVID-19, et maintenant c’est au tour de la Chine de fournir des soutiens et aides, dans la mesure de sa possibilité, à l’Algérie et aux autres pays amis, pour faire face à cette pandémie.

La partie chinoise, à travers la société CSCEC, a offert son premier don de matériels médicaux, composé de 500.000 masques chirurgicaux, 50.000 masques médicaux de type N95, 2000 blouses médicales de protection, couvre-visage et gants médicaux, et respirateurs, à l’Algérie. Et la Chine a la certitude que ces matériels, très demandés actuellement par le peuple algérien, pourront jouer un rôle positif dans la lutte de l’Algérie contre la propagation du COVID-19. Il faut souligner que cela n’est qu’une partie de l’aide médicale urgente que la Chine offrira à l’Algérie.

Les dons offerts par la Fondation de Charité MA Yun et les ressortissants chinois résidant en Algérie sont également arrivés à Alger et les autres matériels médicaux arriveront très prochainement les uns après les autres.L’aide sincère de la partie chinoise a fait l’objet d’une haute appréciation et de remerciements du gouvernement et du peuple algériens.

Tous les complots visant à noircir l’aide chinoise et à saper la coopération entre la Chine et l’Algérie en semant la discorde entre les deux sont voués à l’échec. Le gouvernement et le peuple chinois seront toujours aux côtés du gouvernement et du  peuple algériens  et continueront à fournir des soutiens et aides à l’Algérie afin de lutter ensemble contre la pandémie.

L’aide sincère de la partie chinoise a fait l’objet d’une haute appréciation et de remerciements du gouvernement et du peuple algériens. Tous les complots visant à noircir l’aide chinoise et à saper la coopération entre la Chine et l’Algérie en semant la discorde entre les deux sont voués à l’échec.

Le gouvernement et le peuple chinois seront toujours aux côtés du gouvernement et du  peuple algériens  et continueront à fournir des soutiens et aides à l’Algérie afin de lutter ensemble contre la pandémie. »

Il faut dire que Xavier Driencourt, l’Ambassadeur de France à Alger demeure l’un des hommes les plus critiqués en Algérie en raison de sa trop grande proximité avec les grands barons de l’oligarchie qui a dilapidé les ressources du pays durant presque vingt ans de règne et dont une partie croupit actuellement en prison ou est parvenue à fuir en Europe. Il a adopté un profil bas depuis la démission de l’ex-président Bouteflika dont il était un ami pour se faire oublier jusqu’à la retraite imminente mais voilà qu’une intervention un peu passionnée d’un militant d’un certain segment minoritaire du Hirak algérien sur une chaîne relevant de l’audiovisuel extérieur de la France ne vienne le mettre en mauvaise posture.

D’autre part, les Algériens n’ont jamais tout à fait digéré le fait que la plupart des Ambassadeurs de France postés à Alger durant les douze dernières années soient des barbouzes ou des dirigeants du Contre-espionnage français et point des diplomates.

A présent, les autorités algériennes sont extrêmement irritées par la crise du COVID-19 coïncidant avec une chute brutale du cours de pétrole et tentent par tous les moyens possibles de rassurer la population. L’Algérie est un pays pétrolier et gazier qui s’est retrouvée dans le rang des victimes collatérales directes de l’effondrement de l’Accord Opep+ et du bras de fer titanesque entre la Russie et l’Arabie Saoudite.

Outre la chute des cours du brut, Alger est particulièrement choqué de voir l’Italie, un pays ami, sombrer dans une crise sanitaire sans précédent sans que l’Union européenne ne lui vienne en aide. Cette donne a été prise très a sérieux par les Algériens puisque, fait rarissime, le Premier ministre a déclaré que cette crise du COVID-19 allait changer toute la géopolitique mondiale et que l’Algérie allait revoir radicalement ses alliances et ses relations en privilégiant dorénavant les pays pour lesquels la dimension humaine et la solidarité ont encore un sens. l’Allusion aux politiques non productives et négatives de l’Arabie Saoudite, la France et la Turquie était claire. Les conflits en Libye et au Mali, aggravés par la passivité complice de l’oligarchie politico-financière algérienne durant les années Bouteflika, passent extrêmement mal au sein de l’opinion qui est sidérée et ulcérée par l’interventionnisme militaire turc et des pays du Golfe dans un pays voisin, la Libye, appartenant historiquement au Maghreb.

%d blogueurs aiment cette page :