Publicités

« Nous sommes en guerre contre le COVID-19, nous sommes en guerre avec les terroristes et nous sommes en guerre contre les cartels de la drogue… Nous sommes les forces armées des États-Unis et nous défendons notre pays! » général Marc Milley, Chef d’état-major US…

Encore un peu et on se serait cru en plein film d’Armageddon ! Il ne manque plus que les extra-terrestres, les trolls du monde souterrain et les zombies d’un monde post-apocalyptique.

Que vient faire le COVID-19 avec le mythe très lucratif de la guerre sans fin contre le terrorisme et la « guerre contre les cartels de la drogue »? Vous l’avez peut-être compris. Tout est lié. Pour Washington cette crise est « business as usual » et la dernière allusion au Venezuela est claire. Un pays avec un budget de défense de 748 milliards US inventera ses ennemis ex-nihilo.

Publicités

19 thoughts on “« Nous sommes en guerre contre le COVID-19, nous sommes en guerre avec les terroristes et nous sommes en guerre contre les cartels de la drogue… Nous sommes les forces armées des États-Unis et nous défendons notre pays! » général Marc Milley, Chef d’état-major US…

  1. Des “vieux de la vieille” de la CIA décrivent comment les chefs de cartels comme Pablo Escobar et d’autres voyageaient à travers les Etats-Unis avec les membres de l’équipe de Reagan, donnant des ordres aux officiels de la CIA et du FBI tandis que le ministère de la défense américain fournissait un équipement de brouillage électronique haute technologie afin de permettre à la cocaïne de pénétrer sans être détectée dans l’espace américain, où elle était larguée dans les marécages des Everglades de Floride et éventuellement, amenée directement sur des terrains d’aviation aussi loin au Nord que le Commonwealth de la Pennsylvanie.

  2. Il fait la guerre dans trente-six directions. Il a sûrement attrapé un torticolis. À mois qu’il n’ait un cou de hibou avec des virages rapides à 250° et plus.

  3. Le général Jack Ripper, convaincu que les Russes ont décidé d’empoisonner l’eau potable des États-Unis, lance sur l’URSS une offensive de bombardiers B-52 en ayant pris soin d’isoler la base aérienne de Burpelson du reste du monde. Pendant ce temps, Muffley, le Président des Etats-Unis, convoque l’état-major militaire dans la salle d’opérations du Pentagone et tente de rétablir la situation.
    https://youtu.be/KLMDd6kzzrA

    1. Sterlin Hayden inoubliable: « Je suis résolu à ne pas tolérer l’infiltration communiste, la propagande communiste, la subversion communiste, l’intoxication et le complot communiste qui sapent et qui putréfient tous nos plus précieux fluides corporels ».

  4. C’est moins crédible que si un caïd marseillais du côté du vieux port se mettait à gueuler en bas de la Canebière: « Nous sommes (lui et ces petites frappes qui fourguent la drogue et démolissent les commerces qui refusent de payer le racket) en guerre contre le proxénétisme et le trafic de stupéfiants. »
    Par contre: « nous sommes en guerre avec les terroristes » doit être vrai ; il a juste oublié de dire contre qui ; ma certitude c’est que c’est contre le reste de l’humanité.
    Et « nous sommes en guerre contre les cartels de la drogue…  » est d’un comique qui dépasse les sommets de l’art de Charlot.
    Limitons-nous aux faits: Afghanistan avant l’arrivé des forces armées des États-Unis produisait à peine qqs dizaines de Kg de l’héroïne ; la production actuelle? je vous laisse deviner ou googler.
    « Nous sommes les forces armées des États-Unis et nous défendons notre pays! »
    Non, hélas, non vous êtes des prédateurs criminels sans précédent dans l’histoire de l’humanité ; et les hordes d’Atila étaient des gens honnêtes comparés à vous.

      1. Exact 🙂 mais on voit mieux le Pentagone sur la photo de l’article quand tu es au pied du bâtiment tu ne te rends pas compte.
        C’était un dimanche après midi quand j’ai pris la photo . donc il n’y avait pas foule

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :