Publicités

Escroquerie globale COVID-19: les Nations Unies veulent que 10 % des ressources financières de la planète soient allouées à la lutte contre… le coronavirus !

On la voyait venir de loin cette escroquerie ou plutôt la forme la plus aboutir de ce que serait le Saint-Graal de l’escroquerie ultime: voilà que l’Organisation des Nations Unies exploite la crise hyper dopée du COVID-19 pour vouloir s’accaparer de 10 % de l’ensemble des ressources financières de la planète.

Ne vous leurrez point. La crise du COVID-19 n’est pas celle que l’on vous vend à travers des médias qui n’ont jamais été crédibles. En l’espace de deux semaines, plus de 1670 tentatives de manipulation de l’opinion ou son orientation en exploitant le COVID-19 ont été recensées par un collègue ayant suivi uniquement deux chaînes TV d’informations en continu en France.

Outre les stimulus financiers gigantesques entrepris par le gouvernement des États-Unis et promis par l’union européenne, lesquelles portent sur des sommes astronomiques variant de 2 à 8.7 trillions de dollars US au taux du jour (lesquels s’apparentent de plus en plus à un nouveau schéma de Ponzi), les Nations Unis, ce machin ne servant strictement à rien depuis 1990 veut allouer 10% des ressources mondiales pour la création d’un fonds spécial pour la lutte contre le COVID-19. En d’autres termes l’équivalent de 9.5 trillions de dollars US au taux du jour pour un fonds de lutte contre le COVID-19 incluant la contraception et « la santé reproductive ». Malthus aurait applaudi des deux mains et des deux pieds s’il était encore vivant et s’il n’y avait actuellement autant de maîtres escrocs dans la haute sphère de la finance transnationale. Passons. Le mot-clé est la réduction de la démographie humaine pour lutter contre la COVID-19, dont la létalité n’est pas jugée satisfaisante pour réduire les 7 800 000 000 d’êtres humains qui vivent sur la planète.

Cette crise induite et artificielle du COVID-19 à fait sortir tous les partisans de l’eugénisme de leurs tanière qui trouvent normal de faire un tri immoral entre les malades en se basant sur l’âge où l’utilité (adieu la Déclaration universelle des droits humains ou quelque chose y ressemblant), les rapaces de la haute finance qui ne se sont jamais autant enrichis avec cette crise COVID-19, armés du délit d’initié et cerise sur un gâteau pourri, la destruction de ce qui reste de l’économie réelle et la disparition accélérée du cash au profit de la monnaie électronique. Il fallait un fonds global pour pouvoir se servir. Les Nations Unis, l’ONU a osé le proposer.

Conclusion temporaire:

La crise surfaite du COVID-19 est une immense escroquerie financière.

C’est probablement l’opération noire (Black Op) la plus massive et la plus audacieuse de l’histoire contemporaine et c’est pour cela qu’à côté du coronavirus SRAS-nCov-2, se cache un autre vecteur utilisé par d’autres acteurs selon le pays ou le contexte.

Cette crise a dévoilé le mythe des constructions établies, toutes basées sur un mensonge permanent nourri par un appareil de propagande universel et l’absence totale et avérée de toute éthique ou semblant d’éthique dans ce que l’on appelle par paresse intellectuelle l’Occident. La seule valeur sûre et principe premier a toujours été l’escroquerie financière et intellectuelle. Tout le verbiage restant n’est qu’un écran de fumée.

L’être humain ne vaut plus rien. Il est méprisé au plus haut point. C’est à peine s’il sert de consommateur compulsif dépensant un pécule de monnaie fictive qu’on lui distribue au nom de la solidarité dans les pays riches et qu’il est forcé de gagner par un moyen ou un autre dans le reste du monde. Cette crise du COVID-19 n’est pas fortuite. Elle a été provoquée. C’est une guerre. Une guerre contre ce qui reste d’humanité. Dans un monde d’esclaves de grands joueurs ont franchi la ligne rouge pour s’attaquer à ce qu’ils perçoivent comme une menace. Les rivalités géostratégiques ont toujours existé. Ce qui est nouveau est l’adoption d’un nouveau moyen de combat répréhensible non pas pour gagner une guerre impossible à gagner mais pour accélérer l’enrichissement illicite et illégal d’une poignée de spéculateurs ayant profité d’un système financier global malsain, corrompu et vicieux basé uniquement sur les croyances superstitieuses des masses orientées par les médias de masse appartenant à ces vautours de malheur.

Il n’y a plus de pays développés et de pays sous-développés. Il y a une humanité réduite en esclavage partout. Le concept de l’oligarchie n’a jamais été autant pertinent qu’en 2020, année du SRAS-nCov-2 puis de la disette et enfin de la guerre.

Les objectifs affichés de l’organisation des Nations Unies sont pour les gogos. Les complotistes avaient partiellement raison. Cela explique l’acharnement des élites à détruire les religions de l’intérieur et leur obsession à transformer l’éthique en une sorte de compétition pour la survie « du plus fort ». Au final seul compte l’argent fiat et le pétrole, la seule richesse réelle.

Vous pouvez m’insulter autant que vous le voulez, me qualifier de tous les noms d’oiseaux et de me traiter de complotiste. Le fait demeure inchangé: on vous a menti. On vous ment. On vous mentira encore. La crise du COVID-19 sert à une vaste escroquerie à l’échelle planétaire. Les populations confinées comme du bétail applaudiront à ce changement de régime sans même le savoir. A la veille du SRAS-nCov-2, des spéculateurs boursiers se sont enrichis. Pendant cette crise du SRAS-nCov-2 des spéculateurs continuent à multiplier leurs fortunes par trois au minimum. Applaudissons et attendons ces gouvernement de gestionnaires fantôches se gausser de « reprendre la souveraineté économique » en fabriquant de simples masques de papier. Pour des puissances industrielles c’est vraiment le degré zéro du démagogisme le plus pathétique qui soit.

Les agendas du Nouvel Ordre Mondial ont changé de méthode mais d’objectifs. Vous les connaissez tous.

La crise du COVID-19 est une gigantesque escroquerie globale.

Le COVID-19 vise à instaurer des objectifs précis. Si cette opération noire échoue, on a déjà une crise économique terrible et un début de disette dont les contours se précisent en Afrique orientale, en Europe et en Asie vers le mois d’octobre 2020. Si le COVID-19 n’atteint pas les objectifs recherchés alors c’est la guerre. Soit par proxy dans différents points chauds stratégiques choisis avec minutie ou un affrontement global. La chair à canon dévaluée, abrutie par les réseaux sociaux, intoxiquée par la propagande suivra et ira à la boucherie avec enthousiasme. Une chair à canon qui n’est plus adaptée aux privations et à la guerre sera jetée en pâture par les spéculateurs financiers pour le renouvellement d’un système injuste, inique et fort corrompu basé sur le mensonge permanent dont la moindre fissure sera prétexte à un génocide.

Nous vivons des temps anormaux. Réveillez-vous. Il n’y a plus de gouvernance réelle. Que des spéculateurs. Les médias offrent le bruit de fond. Le COVID-19 est une escroquerie globale.

Publicités

51 thoughts on “Escroquerie globale COVID-19: les Nations Unies veulent que 10 % des ressources financières de la planète soient allouées à la lutte contre… le coronavirus !

  1. Ça va peut être choque mais la vérité est qq fois amer
    Les personnes qui on envoyés leur parent aux centres de vieillards a cause de la gène ont une part de responsabilité sur la mort de leurs parents ca restera écrite dans l’histoire
    Un sage disait ce que tu fait subir aux autres tu le subira par d’autres

  2. Psychose, Macronavirose, Vaccinose et Pot aux Roses
    Seconde Partie

    La Pharmacratie Orchestre un Holocauste Vaccinal Universel au Sein des Nations Transformées en Camps de Concentration et de Confinement

    http://xochipelli.fr/2020/03/psychose-macronavirose-vaccinose-et-pot-aux-roses-02/

    Première Partie

    Vaccinations Anti-Méningite et Pathologies Respiratoires Imputées au Coronavirus ID/2019

    http://xochipelli.fr/2020/03/psychose-macronavirose-vaccinose-et-pot-aux-roses/

  3. Dans le rêve de la création il faut intégrer deux choses…
    D’abord les voyages dans le temps…
    Et puis, qu’ils y a des acteurs invisibles: nous ne sommes pas seuls dans l’univers…
    L’Histoire de la création a été écrite dès le début…
    Et la fin de l’Histoire est déjà connu…
    C’est un rêve…
    Une mise en scène…
    Il y a le rêve…
    Il y a ceux qui rêvent et qui le savent…
    Il y a ceux qui rêvent et qui ne le savent pas…
    Et il y a ceux qui rêvent dans le rêve…
    Les mondialistes veulent perpétuer leur rêve…le Nouvel Ordre Mondial…
    Les Souverainistes veulent dissoudre le rêve…le résorber…
    WWG1WGA

      1. L’Histoire de la Création c’est Nous qui l’avons écrite…Nous sommes à la fois le Créateur et la créature qui joue dans la pièce de théâtre…c’est ça l’Alpha et l’Oméga…le non-manifesté et le manifesté…le Non-Être et l’Être…mais Ultimement Nous restons…avant toute Création…des Absolus…le reste n’est qu’un jeu…un grand jeu…mais qu’un jeu…et aujourd’hui…le jeu pourrait bien cesser…mais Nous …ne passerons jamais…

  4. I don;t see how Trump is a patriot. His son Kushner is scum. He gave Pompeo, Bolton, Steve Choonuchin and many other evil people great power. He picked a fight with China. He put sanctions on Russia. He loves Bibi’s goons. He threatens Iran, steals Syria’s oil and plays with bone saw dick. The man is disgusting and filth like all Oiligarchs in the US without exception.

  5. Par Mesloub Khider – Certes, la pandémie du coronavirus est grave. Mais elle est loin d’être dramatique. Son taux de létalité est proche de celui de la grippe. C’est une épidémie saisonnière. Pourtant, en quelques semaines, elle a réussi à détrôner les autres maladies encore plus meurtrières. D’autres catastrophes sociales plus funestes.

    Sur le chapitre de la santé publique, les maladies cardiovasculaires tuent 17 700 000 millions de personnes chaque année. Tout aussi mortel, le cancer provoque 10 millions de décès chaque année, soit 2 000 fois plus que le coronavirus. Si le taux de mortalité par cancer est-il aussi dramatiquement élevé, c’est parce que les gouvernements des pays industrialisés capitalistes autorisent la dissémination de nombreux polluants chimiques cancérigènes. Sur le chapitre de la malnutrition, il ne faut pas oublier les personnes mortes de famine, actuellement évaluées à plus de 3 millions depuis le 1er janvier 2020. D’ici la fin de l’année, on dénombrera 12 millions de décès. Ne pas oublier également les victimes de la guerre, dont le nombre est incommensurable.

    Sur le chapitre de la sécurité routière, chaque année, plus de 1 350 000 millions de personnes perdent la vie dans un accident de la circulation, dont 90% dans les pays pauvres. Soit 1 mort toutes les 21 secondes. A cela il faut ajouter 20 à 50 millions de blessés. Au rythme actuel, selon les estimations des experts, la route décimera 2,5 millions de personnes chaque année. Ces accidents de la route coûtent aux pays pauvres 5% de leur PIB, privent les familles des victimes de revenus, pèsent sur le système de santé. Or, les pouvoirs des différents pays n’ont jamais pris des mesures d’interdiction de vente de véhicules responsables de ces effrayantes hécatombes. Chaque Etat continue à obliger les personnes à se confiner dans ces cercueils ambulants pour le bien des industries de l’automobile, souvent subventionnées avec l’argent des contribuables. Aucun gouvernement n’a décrété l’arrêt total de la production des voitures, de leur circulation, pour favoriser les transports en commun, moins onéreux et moins nuisibles.

    Pourtant, ces différentes maladies mortelles et catastrophes meurtrières ne suscitent jamais d’affolement, de psychose. Ni des mesures drastiques de protection. Ni des politiques de confinement. Ni des crises économiques. Ni des décisions de restrictions des libertés. Qui pourrait croire qu’un microscopique virus invisible est à l’origine de la déstabilisation de l’ordre social et économique mondial actuel ? Le coronavirus a bon dos. Pour le moment, c’est le peuple qui est contraint de ramper, infantilisé par les puissants.

    La mort n’a pas la même valeur pour tous, surtout pour les classes dominantes pour qui la vie du peuple constitue un coût, une charge. Particulièrement vrai pour les populations surnuméraires, sans travail, les personnes à la santé fragile, les retraités. La mort de ces populations excédentaires improductives permet, aux yeux du capital, la régénération du corps social rentable, parasité, selon les gouvernants, par cette engeance populacière grabataire et sénile. Et si le coronavirus était l’élixir de jouvence des classes dominantes ?

    En effet, en cette période de pandémie, les classes dirigeantes tentent de redorer leur blason, éclaboussé par la corruption et étrillé par les contestations, en frappant les esprits, en essayant de se représenter devant le peuple comme les sauveurs – de vies menacées par le coronavirus. Par cette entreprise de captation politique, elles veulent nous faire oublier leur pouvoir dictatorial, leur illégitimité institutionnelle, leur incurie notoire. Elles tentent de passer en pertes et profits leurs politiques prédatrices et leurs mœurs répressives.

    Cette société macabre se réincarne constamment par la manipulation mentale généralisée. Surfant sur la crise sanitaire du Covid-19, les médias du pouvoir provoquent des vagues de panique, pour nous faire oublier le tsunami de la crise économique et les tempêtes de la politique répressive. La panique des populations fait le bonheur des puissants, toujours aux commandes des entreprises, de l’Etat. Dans le système capitaliste, la crise est la norme. Or, cette énième crise était prévisible, annoncée de longue date. Les puissants et spéculateurs se sont servis du coronavirus pour déclencher cette crise, avec la perspective d’en tirer des profits financiers et des bénéfices politiques, quitte à ébranler l’équilibre économique mondial, mais reconstruit à leur profit. Pour preuve. Depuis des années, l’économie réellement productive représente moins de 10% des richesses. Les 90% restant s’affairent dans la spéculation de la haute finance qui génère plus de profits que l’économie réelle. Au reste, les boursicoteurs ne sont pas condamnés au confinement pénitentiaire. Ainsi, au moment où de nombreux perdent, une minorité gagne. Pendant que les populations sont confinées, soumises au contrôle social, au harcèlement policier et à l’encerclement militaire, la circulation de l’argent s’accélère, les spéculations financières s’envolent.

    Insidieusement, la militarisation de la société tisse sa toile dictatoriale jusque dans la petite demeure familiale, sous couvert de lutte contre le coronavirus, cet ennemi invisible. Les populations sont condamnées à mourir à petit feu dans leur prison domiciliaire, pour permettre aux classes possédantes de prolonger leur existence parasitaire. Le confinement est le vaccin soporifique administré à la population pour permettre aux classes dirigeantes de continuer à vivre dans le raffinement. Les populations sont séquestrées, prises en otage par les gouvernants. Elles sont devenues les victimes expiatoires d’un système moribond qui tente de se reconstituer une éphémère jeunesse sur le sacrifice social de millions de travailleurs livrés aux Vaux d’or assoiffés de profits.

    M. K.

    1. Elle va arriver. Encore un peu de patience. Il est temps de lire Matthieu 24 et Daniel 8 et 7.

  6.  » Démagogie  » plutôt que  » démagogisme  » peut-être, mmhm ?
    Pour le reste, ça fait du bien / du mal à lire.

      1. ST-51
        Croyez moi, beaucoup sur cette planète pense comme vous, et même pire que cela !
        Jamais il n’y à eu un quelconque virus qui à muté d’un animal à l’homme.
        Les seuls virus qui vaille, c’est ceux qui tentent de nous faire croire ça.
        Les hommes de l’ombre sont les uniques virus.

        1. J’ai lu que jamais un virus n’a été photographié même avec le microscope le plus puissant.
          Seul les cellules infectées ont été photographié mais jamais le virus lui même.

          1. Une info confidentielle qui deviendra publique d’ici peu de temps:

            5900 militaires français contaminés dont 150 au Mali.

            Les médias tardent à en parler. Bizarre.

          2. Je me permets cette info venant de la vraie vie et non d’internet. Il se trouve que je connais très bien le père d’un soldat belge travaillant pour l’ONU et souvent en mission au Mali. Il devait revenir en Belgique il y a quelques semaines mais il a prévenu qu’il seraient tous mis en quarantaine non pas à cause du Covid-19 mais pour se remettre de l’enfer qu’ils ont vécu lors d’une mission récente !! Ensuite, en dernière minute, leur retour a été annulé (là semble-t-il à cause des mesures « Covid-19 » et de la fermeture des frontières) et ils doivent rester là-bas pour une durée totalement indéterminée. Il n’a pas souhaité en dire plus même à son propre père.

          3. J’ai L’info sur le nombre mais je ne peux la publier car mes sources ne le souhaitent pas. C’est par milliers.

          4. Les militaires et les forces de l’ordre en dehors des fidèles sûr à 100% seront les premiers éliminé en cas de catastrophes majeur car ils sont les seuls capable de se retourner contre l’élite.

            Si une catastrophes majeur se profil genre film 2012 il ne garderons que le top du top, le reste sera sacrifié après usage pour les tâches subalternes.

            Certains n’ont pas idée du mépris que les vrais élites ( pas du genre Macron) ont pour les peuples.

      2. qu’en est il de Trump ? est il cornerisé, mis a terre ?
        la guerre contre ces mondialiste se gagnera aux USA !
        la guerre du pétrole lancé par l’Arabie MBS semblait comme Poutine pro Trump, pro nationaliste . est ce les producteurs de schiste US qui sont attaqués ou a travers eux ceux qui leurs ont prêtés des milliards ?

          1. Quasiment tous les chefs d’état ne sont que de simple gestionnaires. Il existe des exceptions mais le système financier installe des Premier ministres là où c’est possible de le faire… Remarquer que tous les pays ciblés par la guerre hydride ou une révolution de couleur ont vu leur président disparaître au profit d’un Premier ministre (Irak, Libye, etc.)

          2. Pour ceux qui croient encore que Trump est le sauveur du monde libre il ne fait que défendre les intérêt d’une faction oligarchique contre une autre et ce depuis que le chef de l’Ordre de Malte en Amérique, le Cardinal Timothy Dolan , a présidé sa cérémonie d’investiture, en lisant les Écritures du livre le plus sacré des Francs-Maçons appelé la Sagesse de Salomon. Immédiatement après ce qu’il considère comme un scandale, le pape François a ordonné que tous les francs-maçons soient expulsés de l’Église catholique. Dans une interview le Pape a comparé Trump à Hitler.
            Déjà, le 18 février 2016, afin d’influencer les élections américaines, le pape François a publiquement déclaré que Trump n’était pas un chrétien. Suite à cela, le Conseil de sécurité russe révélait, le 28 février 2016, que le milliardaire Donald Trump était le chef des forces maçonniques américaines, qui se proposent de reprendre le contrôle de l’Amérique des mains des mondialistes parrainés par le Pape, par la Mafia sicilienne et par la CIA. Cette reprise en mains de l’Amérique devait coïncider avec le 300ème anniversaire de la fondation de leurs principales loges maçonniques à Londres en l’an de grâce 1717 et dont les membres sont les véritables créateurs des États-Unis.
            Avec la victoire de Trump à la présidence américaine, le pape François a découvert qu’au moins 34 des membres les plus élevés de l’Ordre de Malte aux États-Unis, ainsi que d’autres hauts responsables de l’Église catholique romaine, ont soutenu Trump dans sa victoire historique sur Hillary Clinton. Ce qui a amené le pape François à ordonner au Cardinal Raymond Burke (en novembre 2016) de «nettoyer» l’Église de tous les francs-maçons de l’Ordre de Malte, et à créer, un mois plus tard (en décembre 2016) une commission d’enquête sur tout l’ordre de Malte.
            Dans sa réponse, qualifiée de «réprimande extraordinaire», l’ordre de Malte a dit au pape François de ne pas s’occuper de ses affaires, et le cardinal Burke menaça le pape François d’un «acte formel de correction » au cas où le Pontife ne reculerait pas.
            Ce qui inquiète le plus le Pape, c’est la vitesse avec laquelle les forces maçonniques dirigées par le président Trump ont détruit le «programme démoniaque de mondialisation» que le pontife appuyait depuis longtemps. Ces victoires maçonniques incluent le Brexit et la victoire de Trump aux États-Unis. Maintenant, les francs-maçons retraversent l’Atlantique pour reprendre en mains la France dont le peuple, à la différence des Américains, craint les forces maçonniques et leur puissance.
            De son côté, les archives secrètes de la Grande Bretagne contiennent une liste de plus de 2 millions de francs-maçons, ce qui explique pourquoi cette nation a été complètement contrôlée par ces forces depuis, au moins, 1733, et cela nécessite certainement, la réécriture complète de son histoire. Son franc-maçon le plus fameux et le plus secret était le Premier ministre Winston Churchill. Son petit-fils, Winston Churchill Jr, est aussi membre franc-maçon.
            Or, ce dernier est un ami de longue date du financier américain et franc-maçon, David Koch.
            David Koch et son frère Charles (propriétaires de l’entreprise géante Koch Industries) ont cherché, pendant des décennies, sans succès, un pouvoir politique personnel. Cependant, ils ont réussi à jeter les bases qui ont permis à leur chef franc-maçon, Donald Trump, de devenir président. Les actions secrètes des Koch ont été décrites comme des petits pas d’un un plan directeur qui se mesure en décennies, et non pas en cycles électoraux. D’ailleurs Charles Koch a déclaré que l’élection présidentielle est «la mère de toutes les guerres.
            Aujourd’hui, le pape François et ses alliés globalistes démoniaques veulent rééditer ce qui s’est produit un certain vendredi 13 d’octobre 1307, lorsque les francs-maçons appelés «frères de Salomon» (plus connus sous le nom de Templiers) ont été éradiqués par l’Église catholique romaine. Ce qui ne sera pas aussi facile cette fois-ci. Le chef de guerre actuel des Templiers (qui est détesté au sein de l’armée américaine) n’est autre que l’ancien secrétaire d’État à la Défense le général James «moine guerrier» Mattis, alias « chien fou » ou « Mad dog ».

          3. cette histoire de Trump franc maçon est peu crédible !
            quand a :
            « le Conseil de sécurité russe révélait, le 28 février 2016, que le milliardaire Donald Trump était le chef des forces maçonniques américaines »
            les Russes n’ont jamais fait de telle déclaration car ce ne sont pas leurs méthodes !

    1. Personnellement je préfère démagogisme ; quand la démagogie est cultivée avec autant de soins, d’obstination et de minutie, le terme inventé par Strategika passe mieux. Si non e verro e bien trovatto.

  7. Excellent texte! Merci!
    L’ONU, les banquiers, les financiers, les politiques…doivent d’abord être dévoilés…rabattus…tel un gibier…qui s’énerve…s’affole…panique…coure dans toutes les directions…et inévitablement se débusque…tel sont les mondialistes présentement…ils croient encore à leur chance d’asservir toute l’Humanité à leurs dictées…mais c’est impossible…
    Ils sont dans le déni…
    Trump et les patriotes aux USA veillent…et avancent leurs pièces…patiemment…inéluctablement…
    Poutine fait de même…
    Les Souverainistes font de même…
    L’étau se resserre…
    La bête se débat dans l’eau bénite…
    L’ONU…la Fed…le FMI, l’OMS, l’OTAN, l’UE, les médias, Hollywood, la City, Wall Street,…toute l’infrastructure mondialiste sera démantelée…
    La dette, l’usure, l’impôt, les taxes…abolis…
    L’économie réelle repartie…
    C’est ce qui est en cours…
    L’armée se prépare…
    Tisse ses plans…
    Partout…
    Dans le secret…
    Poutine et Trump se parlent…
    Entre autres…
    Beaucoup se parlent…
    Tous se préparent…
    Le couperet tombera…
    Tous les agents du NOM seront traqués, arrêtés, traduits devant les tribunaux militaires…emprisonnés ou zigouillés…
    Avant de s’éteindre définitivement…la bête a toujours un sursaut de vie…par réflexe…de survie…
    C’est l’affaire de l’arnaque du Corona…qui progresse…
    Et puis s’affaisse…
    Définitivement…
    Et c’est la tempête…
    Et c’est la Fête…
    Le mondialisme n’est plus…
    L’Humanité a vaincu la bête…

    1. Ont aimeraient tellement que tu ne te trompe pas.
      Ce serait le summum de ce qu’espèrent les peuples des quatre points cardinaux

  8. Il faut leurs reconnaître qu’ils sont forts en entourloupe.
    Même des gens qui voit des Illuminatis de partout me disent que c’est vrai.
    Si même les moutons noirs rentre dans le rang je ne dirais qu’une choses aux élites bravo vous avez entubé la planète entière, continuer comme ça les moutons aiment se faire tondre toutes l’année.

  9. Concernant le mensonge institutionnalisé, il n’y a pas l’ombre d’un doute. Cependant la situation est fort complexe. A mon avis, au sein des gouvernements, voire à leur tête, il y a beaucoup d’idiots utiles qui n’ont réellement pas compris avec quel genre de situation ils étaient aux prises. Notre BLM national qui sert de ministre de l’économie à la France donne toutes les apparences de quelqu’un frappé de stupeur et d’incapacité de jugement devant les évènements. Son 0,1% réévalué à 1% de recul du PIB est pathétique.
    Je ne crois pas un mot des annonces de reprises an main de la souveraineté économique, comme disait qqun sur Twitter, prétendre vouloir « un capitalisme à visage plus humain » c’est comme annoncer l’avènement d’un « Michel Fourniret plus compatissant envers les enfants. » Un oxymore en somme.
    Je suis intimement persuadé que la « crise » pandémique, provoquée ou non, va permettre d’apurer une situation que les acteurs de la finance n’auraient pu assumer autrement. Désormais, c’est la faute au Covid-19 si tout s’effondre. Pratique.
    Je m’interroge en revanche sur l’éventuelle maestria avec laquelle la chose pourrait être gérée de bout en bout. Je pense que l’issue de la pandémie est largement imprévisible dans ses détails dont le fait de savoir dans quelle mesure certains initiés/privilégiés pourraient se prémunir avec certitude de ses conséquences. Quant à savoir si d’autres cavaliers de l’apocalypse suivront, c’est en effet une possibilité à ne pas négliger. Nous vivons un tournant de l’Histoire. La fin de la prospérité pour l’occident. A l’échelle décennale c’est plus qu’évident, séculaire c’est presque certain, millénaire c’est probable étant donné le contexte dans lequel cet évènement s’est fait jour, à savoir celui d’une humanité arrivée au moment où le « progrès » et la satisfaction de ses désirs démiurgiques se retourne contre elle, les ressources s’épuisent et l’ensemble enclenche une reconfiguration entropique (et anthropologique!) majeure.

  10. On change pas une méthode qui fonctionne ; l’arnaque à la taxe carbone est passée comme une lettre à la poste ; pourquoi voulez-vous que les escrocs abandonnent la nouvelle poule aux œufs d’or.
    Un pote à moi avait une formidable métaphore pour ceux-là ; vulgaire mais allons y quand même: « si tu les laisses te sodomiser faut pas s’étonner qu’ils aient l’attention d’y loger les roustes également »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :