Ionic engines or thrusters will not break the current stagnation in outer space exploration.Ion thrusters use electrostatics as ions are accelerated by the Coulomb force along an electric field.

Il ne faut pas remettre en cause notre formidable système économique et par dessus tout éviter la phrase “plus rien ne sera comme avant” car pour les pseudo-élites qui nous ont mené vers le présent cul-de-sac, certains “comportements humains” sont innés et ne changeront jamais. Pour faire court, l’attrait de l’argent, l’égoïsme et le statut social l’emporteront toujours.

Dans cette étrange crise du COVID-19, une pandémie causée par une opération de guerre psychologique où les États sont forcés de céder à une certaine hystérie sous peine d’être accusés de complicité dans la propagation d’un syndrome provoqué par l’usage d’une bioarme de disruption à faible niveau de létalité (pour le moment ni vu ni attrapé). En conséquence, certains pays ont commencé à trafiquer leurs chiffres pour rapporter le maximum de victimes de COVID-19. Tous les personnes qui trépassent et elles sont nombreuses (chose que l’on a tendence à oublier puisque les médias de masse nous cassent les couilles avec leur amplification sur de faux actes de terrorisme et de fausses guerres causant une centaine de morts en deux décennies…) sont automatiquement ajoutés à la liste des victimes du COVID-19. Mimétisme de masse ou effet de mode, certains gouvernements craignent d’être ciblés par les médisances des médias occidentaux dont la mauvaise foi n’est plus à présenter. Il suffit de se remémorer en trois secondes l’hystérie de ces médias aux ordres contre la tenue des jeux olympiques en Chine ou leurs vociférations incontrôlables contre la Syrie depuis 2011.

La Russie a présenté une aide aux États-Unis et maintenant que la Russie est durement touchée, le président US Trump a décidé de renvoyer l’ascenseur. C’est à ce moment que réapparaissent des démons que l’on croyait disparus à tout jamais dans les ordures de l’histoire: un certain Barack Obama, parrain de toutes les nuisances possibles, une vieille sorcière qui ne veut pas crever du nom de Madeleine Albright, de la même tribu élue que Bernie Sanders, qui a bien berné son monde et trahi par deux fois la confiance de ses fans. Ce dernier comme Tulsi Gabbard, la fausse cruche des sionistes de Hawaï, a fini par endosser Joe Biden, tout comme Obama et Clinton. C’est une bonne voie vers l’hubris final. Plus rien ne sera comme avant après cette attaque biologique et ce ne seront pas des gérontocrates kléptomanes qui changeront la donne.

C’est la même chose en France. Un sinistre personnage qui est allé jusqu’à préconiser l’usage de balles réelles contre des manifestants, est maintenant paniqué rien qu’à entendre la phrase: “Plus rien ne sera comme avant”. Il défend des privilèges d’une caste de parvenus par le faux et l’usage du faux, le mensonge et la manipulation. Même réflexe du côté des grands gourous de la finance et des magouilles boursières. Ils se sont même crus obligés de réagir à cette phrase magique qui les a fait sortir de leurs trous remplis de produits financiers toxiques. Le COVID-19 n’a pas que des inconvénients. C’est le résultat d’une décision irréfléchie d’un acteur ayant calculé qu’il fallait renverser la table du jeu mais de façon à ce que cela puisse paraître accidentel. Ce mauvais perdant est pris à son propre piège. La guerre civile 2.0 aux États-Unis et donc au cœur de l’empire a fini par tout emporter. Le hold up est en cours. On confine des populations entières en attendant le forfait final. Crise systémique d’un monde en effondrement depuis longtemps. La fausse pandémie du COVID-19 n’est que l’un des symptômes d’une fuite en avant suicidaire entamée depuis longtemps.

C’est aussi un test de vérité. Notre système “parfait” en est arrivé à assassiner les personnes âgées et à refuser les soins aux personnes sans ressources. Ce massacre ne suscite aucune condamnation. Pas le moindre communiqué des milliers de fausses associations, ONG’s ou autres collectifs fictifs servant à peine d’écrans aux services spéciaux gouvernementaux et à d’autres organisations criminelles transnationales. Rien. Silence on tue dans le silence des agneaux. Et pourtant n’avait-on pas reprochés aux Nazis avant la guerre d’avoir pratiqué une sorte d’eugénisme? Où est-ce le rapport avec la mort qui est considéré comme un business comme les autres en terre néolibérale qui est en cause ? Les médias de Goldstein sont là pour nous endormir et nous réveiller à leur guise. Or, après cette attaque biologique, plus rien ne sera comme avant. Il y a des choses qui disparaîtront à tout jamais et cela énerve nos élites.

Le bla bla en boucle sur le COVID-19 ne doit pas nous détourner de l’essentiel. Il s’agit d’une répression déguisée dans le cadre d’une vaste manipulation à l’échelle planétaire. Le contexte est connu: une guerre mondiale hybride et cela explique pourquoi l’ensemble des joueurs se positionnent pour une nouvelle configuration géostratégique. Le système économique et financier et nos modes de vie imposés par la force et le matraquage incessant ne sont plus tenables ni fiables depuis longtemps. Les élites le savent trop bien. Le système ne tient que grâce à l’ignorance et c’est un paradoxe à une époque où il n’y a jamais eu autant d’universitaires dans le monde. Le savoir est muselé. Les réseaux sociaux se chargent de débiliser et de crétiniser le plus grand nombre. Internet leur a réservé une surprise: des bribes de vérité jaillissent ça et là et il fallait absolument inventer une parade provisoire. “les fausses nouvelles” ou Fake News émanent des médias de masse. Sinon un personnage aussi affligeant que Joe Biden ne serait jamais revenu sur la scène politique de l’empire et que la plupart des marionnettes faisant office de gestionnaires en Europe n’aurait jamais été désignés (élus)!

Plus rien ne sera comme avant. Sans le savoir, les élites viennent de provoquer un effet boule de neige qui les emportera. Un nouveau monde se dessine avec ou sans bioarme ou guerre nucléaire. Certains d’entre-nous connaissent le véritable enjeu. Le monde qui s’annonce ne plaira à personne. C’est une certitude. Mais il met fin à un rêve de mille ans de puissance. Et c’est cela qui terrorise les pseudo élites dont nous sommes affligés.

Photographie d’illustration: Front de mer de Mogadiscio, Somalie, Corne de l’Afrique. Supposée zone de guerre instable mais servant de lieu de vacances à certaines élites.

81 thoughts on “La phrase “plus rien ne sera comme avant” fait paniquer certaines pseudo-élites

  1. Plus rien ne sera comme avant, Nous y sommes:

    Des discussions entre la Commission européenne et les opérateurs
    Il y a d’abord une interview accordée au Figaro par Stéphane Richard, le patron d’Orange, dans laquelle il a indiqué travailler avec l’Inserm à la possibilité de collecter les données afin de “modéliser la propagation de l’épidémie” ou (OU??? mon cul c’est du poulet, c’est le principal objectif, fliquer et coller des PV!!!) de “mesurer l’efficacité des mesures de confinement”.
    Thierry Breton, commissaire européen au Marché Intérieur, s’est rapidement mis du côté du patron d’Orange, soutenant une utilisation de ces données anonymisées (Wouaaahhhh MDR) et agrégées.

    Le mardi 24 mars toujours, l’Elysée a annoncé la création d’un nouveau Comité analyse recherche et expertise (Care) censé réfléchir sur “l’opportunité de la mise en place d’une stratégie numérique d’identification des personnes ayant été au contact de personnes infectées”. Nouvellement formé, le comité n’a pas encore communiqué sur l’ensemble de ses objectifs et leurs mises en œuvre. (NDRL: un truc qui va encore placer les amis de mes amis, coûter un fric dingue et se planter, comme d’habituuuuude!!!)

    On apprend aujourd’hui (jeudi 26 mars) que le transfert de données anonymisées “est prévu pour dans quelques jours”. L’AFP précise d’ailleurs que “Thierry Breton ( RETENEZ CE NOM) s’est entretenu dès lundi avec les patrons de plusieurs grands opérateurs européens, dont Orange, Telecom Italia, Telefonica, Deutsche Telekom et Vodafone, qui se sont dit prêts à partager ces métadonnées”.

  2. « Et pourtant n’avait-on pas reprochés aux Nazis avant la guerre d’avoir pratiqué une sorte d’eugénisme ? »
    Les nazis étaient avant tout des Allemands.
    Et pour avoir une idée de la vérité derrière la « barbarie » allemande ou « nazi », il est utile de lire l’ouvrage intitulé « Hitler ou Juda ? Un second procès de Nuremberg ».
    Et quand on a pris connaissance de ce livre, on peut dire, effectivement : « plus rien ne sera comme avant ».
    Deux mots l’origine de ce qui se passe actuellement et qui ressemble énormément à une « rupture » de Société.
    Israël c’est le nomadisme séculaire et son pseudo anonymat derrière un nombre incalculable d’acte nuisible au genre humain.
    Véritable secret de polychinelle qui cache un fanatisme messianique et « globaliste » qu’Oscar Levy, en son temps, dénonçait déjà : « Nous les juifs, qui nous sommes posés en sauveurs du monde, qui nous sommes vantés d’avoir fourni au monde le Sauveur, nous ne sommes plus aujourd’hui que les corrupteurs du monde, ses destructeurs, ses incendiaires et ses bourreaux. »
    Aussi, appelons un chat un chat !
    Lorsque le sionisme cherche à faire croire au reste du monde que la conscience nationale des juifs trouverait satisfaction dans la création d’un État palestinien, les juifs dupent encore une fois les sots goïmes de la façon la plus patente. Ils n’ont pas du tout l’intention d’édifier en Palestine un État juif pour aller s’y fixer ; ils ont simplement en vue d’y établir l’organisation centrale de leur entreprise charlatanesque d’internationalisme universel ; elle serait ainsi doué du droit de souveraineté et soustraite à l’intervention des autres États.
    C’est ainsi que, de manière évidente aujourd’hui, elle est devenue un véritable lieu d’asile pour tous les gredins démasqués et une école supérieure pour les futurs bateleurs.
    L’accusation d’antisémitisme est leur arme préférée car l’antisémistisme est avant tout sans danger pour la caste dirigeante et secrète de ce peuple qui, lorsqu’à bout d’arguments (c’est-à-dire tout le temps), dégaine systématiquement la « reductio ad hitlerum » qui soumet et fait taire la moindre opposition ou dissidence, une arme plus ou moins savamment entretenue par une volonté de détestation quasi permanente qu’ils renvoient dans tous les actes qu’ils entreprennent.
    Aussi, depuis près de trois mille ans qu’existe des antisémites, le peuple juif vit toujours et apparaît en pleine forme.
    Donc, si les conséquences de l’antisémitisme possédait la moindre efficacité, le peuple juif aurait disparu depuis longtemps.
    Pour bien comprendre le sentiment de haine que vouent cette caste dirigeante et secrète au genre humain, et même à leurs congénères, juifs du quotidien ou bourgeoisie juive, il est impératif de connaitre leur histoire (sainte).
    https://livresdefemmeslivresdeverites.blogspot.com/2017/07/histoire-des-israelites.html

    1. @Anwen,
      Et oui, vous le faites remarquer très justement, le judaïsme en lui-même est n’est dommageable que pour une minorité personne.
      Le sionisme est réellement un chancre, un odieux projet puisqu’il va jusqu’à fomenter des actes contre les siens pour attirer l’attention (Munchausen par procuration???) et tirer un maximum de profits (tiens donc…) de toutes les situations.

      C’est la minorité en France qui emmerde le plus la majorité de français (450000/67000000) et qui s’arroge le plus de droits et passes droit (surveillance des mosqués et autres centres, bouclage dans Paris pour le diner du CRIF, procès pour néga-sionisme, révisionnisme,…).

      Vous avez remarqué, que les services de renseignement isra-helliens avaient prévenu tous leurs “alliés”, à partir de mi-novembre, du danger de “l’émergence” d’une maladie à coronavirus dans Wuhan….

      Du coup, ils mettent tout le monde dans la merde: comment, nos supers agents de la DGSE n’ont rien vu (idem les chercheurs français sur place), rien entendu en novembre alors que le “jupitérien monarque” visitait Wuhan??? Comment un chef d’état peut-il se rendre dans une ville où émerge une maladie contagieuse sans que les agents (sensés repérer les installations sanitaires en cas d’attentat contre leur “client”) aient effectué un check complet, wouaaaahh, sans doute que l’autre bouffon de Bauer va, une fois de plus, donner son avis sur sionistTV

Leave a Comment/Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :