Stats

  • 6 225 783 Hits
360TotalSecurity WW
Paradox [CPS] WW
Paradox [CPS] WW
22/10/2020

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

Corée du Nord: campagne visant l’état de santé de Kim Jong-Un sur fond d’une menace avérée d’assassinat le jour anniversaire de Kim Il Sung…Pyongyang envisage des représailles

La Corée du Nord est très en colère. Pyongyang considère en effet que la campagne insidieuse visant le dirigeant Kim Jong-Un et les remarques « désobligeantes et attentatoires » sur sa santé et sa physionomie comme un acte de guerre hostile qui appelle une réaction ferme, appropriée et graduelle.

Dans les faits, la campagne de propagande noire menée tambour battant par l’Etat profond et les adversaires du président US Donald Trump contre Kim Jong-Un a franchi une nouvelle limite depuis le film de propagande anti-coréen produit par Sony. Une information émanant d’une officine surveillant minutieusement les apparitions, la gestuelle, la physionomie, les discours, le mouvement des lèvres et l’arrière plan de Kim Jong-Un est reprise par la communauté du Renseignement US avant d’être amplifiée: « Kim Jong-Un aurait subi une opérations chirurgicale cardiaque et serait dans un état critique », puis forçant un peu plus le trait, « Kim Jong-Un serait en état de mort clinique ». Fort étrangement, on lui a épargné le COVID-19, le nouvel épouvantail en forme de bioarme, sur lequel repose la Grande Comédie universelle d’endormissement des populations mondiales.

Cette campagne s’appuie sur une autre plus ancienne non dénuée d’arrières pensées racistes anti-asiatiques visant la physionomie de Kim Jong Un, de son père ou la population de la Corée du Nord dans son ensemble. On se rappelle des insultes de George W. Bush à l’égard de Kim Jong Il, père et prédécesseur de Kim Jong Un ou encore des insinuations nauséabondes selon lesquelles les nord-coréens seraient des nains sous-développés. Tout cela n’a jamais été oublié à Pyongyang et certains officiels du Ministère Nord-coréen des Affaires étrangères soulignent que les remarques US sur l’obésité de leur dirigeant ne tiennent pas la route car elles semblent avoir oublié qu’il s’agit d’un individu né en 1984 et que personne ne s’est moqué de la physionomie de Winston Churchill par exemple ou de la maladie de Franklin Delano Roosevelt.

Plus sérieusement, ces informations ont été décodées à Pyongyang comme une tentative d’assassinat en cours. Les services de sécurité nord-coréens ont envisagé tous les scenarii possibles variant d’une attaque à l’aide d’une arme cinétique à partir d’un satellite en orbite jusqu’à l’infiltration de commandos de tueurs à partir de submersibles (de telles opérations étaient fort fréquentes dans les années 60, 70 et 80), voire un assassinat par arme à rayonnement dirigé, une inoculation d’un agent pathogène ou d’un agent chimique, une frappe de missile à partir d’une plate-forme furtive inconnue et cet assassinat devait coïncider avec l’anniversaire de Kim Il Sung, fondateur de la République Démocratique de Corée et grand-père tutélaire de Kim Jong-Un (ce dernier lui voue une admiration sans limite et s’efforce de lui ressembler en caractère).

Ce qui est certain est que Pyongyang est déterminé à réagir dans les jours qui viennent. Un ou plusieurs essais nucléaires ne sont plus à écarter et ces derniers ne seraient pas forcément effectués dans les limites territoriales de la Corée du Nord. C’est le seul langage que puissent comprendre approximativement les élites de l’Etat profond US engagées dans une lutte à mort contre l’administration Trump en raison du refus de ce dernier d’engager les Etats-Unis dans de nouveaux conflits inutiles mais fort lucratifs aux parasites du complexe militaro-industriel.

Chose très surprenante, l’éventualité d’une disparition subite de Kim Jong-Un a été adressée par le dirigeant lui même en 2016 après avoir voulu s’inspirer du « mystérieux système de gouvernement du jugement dernier » ou encore du « Gouvernement de la continuité » dans ses variantes US et Russe développées depuis la guerre froide 1.0. Le système sophistiqué et dense de tunnels souterrains en Corée du Nord, un pays montagneux, pourrait en effet cacher de très grandes surprises aux adversaires de Pyongyang même en cas de disparition de l’ensemble du leadership nord-coréen car l’empire sous-estime gravement la détermination de ce que l’on pourrait appeler la technocratie militaire nord-coréenne et la posture stratégique chinoise dans des cas de figure extrêmes.

%d blogueurs aiment cette page :