Stats

  • 6 341 062 Hits
360TotalSecurity WW
Paradox [CPS] WW
Paradox [CPS] WW
26/11/2020

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

Lutte, résilience et résistance

La chape de plomb n’est plus l’apanage d’un gouvernement ou d’une influente multinationale mais est devenue un des instruments de contrôle de la réalité des grandes compagnies du Net.

Après une éclipse forcée, les publications reprendront dans les heures qui viennent. Un réajustement de la ligne éditoriale s’est avéré nécessaire pour faire face à la censure nouvelle.

L’enjeu de la réalité imposée est immense. La construction mentale du réel est devenu le principal champ de bataille. D’où ce durcissement drastique et cette répression souriante qui s’abattent sur toute forme de liberté d’expression hors narration pré-formatée. Cet enjeu dépasse la stratégie de la division à des fins de contrôle sociétal. Le système ne veut plus que sa version de la réalité soit remis en cause. Cela me rappelle un souvenir lié à une rencontre informelle entre l’ex-Secrétaire Général de l’Organisation des Nations Unies, feu Boutros Boutros Ghali et l’ex-Secrétaire d’Etat US Madeleine Albright durant les années 90. La discussion était convenue, formelle et le dialogue était orienté suivant un étroit canal duquel on ne pouvait s’écarter d’un iota. Albright avait constamment ce sourire faux, professionnel et faisait mine d’ignorer une ou deux allusion du diplomate égyptien. Un autre officiel US qui jouera plus tard un certain rôle lors de la troisième guerre du Golfe assistait à cette discussion. Je ne me rappelle plus de son nom mais il avait ce sourire faux et ce visage hypocrite que certains d’entre-nous ne supportent guère. A un certain moment de la discussion, Boutros Boutros Ghali évoqua avec beaucoup de tact et de diplomatie, à voix presque basse, la question palestinienne. En mois d’une seconde, le sourire convenu de Madeleine Albright se figea avant de se transformer en une grimace d’effroi. Son accompagnateur du Département d’Etat fit un pas en arrière comme si un paquet venait de lui rentrer dedans. Albright lâcha une phrase où l’on put entendre le mot « shocking » (choquant) et fit remarquer au SG des Nations Unies que l’évocation de ce sujet est fort malpoli, malséant et inconvenant dans une société civilisée… C’était une technique de contrôle du réel. Les prêtres du nouveau temple nient toute réalité qui ne corresponde pas à leur fiction mentale qu’ils s’efforcent de construire à coups de concepts et de bombes. Ils vous dénient votre propre réalité. Ils vous dénigrent si votre réalité commence à créer des fissures au sein de leur construction sémantique. Ils tentent de vous réduire et si cette option s’avère impossible, ils vous supprimeront par divers moyens.

C’est l’une des raisons pour lesquelles je n’aime pas le discours politiquement correct, lequel demeure une arme de guerre et de sujétion. C’est un joug invisible comme le sont le crédit, la monnaie fiduciaire, le conformisme social, etc. C’est par dessus tout un mensonge savant. Il vise à vous classer parmi les facteurs à ignorer lors de l’élaboration d’une théorie ou d’un paradigme.

Toute personne douée d’un minimum de bon sens, quelle que soit ses origines, son idéologie ou sa religion, se doit de lutter contre cette supercherie basée sur le mensonge et le profit sans fin, illimité et illégitime, le genre de profit que des pseudo experts basés à Washington et à New York se font sur le dos des afghans, des coréens, des cubains, des iraniens et de tous ces peuples vivant dans des points chauds d’une planète en guerre.

Nous ne laisserons pas cette vermine imposer ses fantasmes pervers. La lutte s’impose naturellement. Nous ne serons ni les premiers ni les derniers à le faire. Alors luttons !

Strategika51 est un vecteur de lutte et de résilience.

Vive la Résistance!

%d blogueurs aiment cette page :