Publicités

La Chine s’apprête à envoyer la mission Tianwen-1 vers la planète Mars sur fond d’une nouvelle course de l’espace avec Washington

La Chine envisage de lancer une mission d’exploration automatique vers la planète Mars au courant du mois de juillet 2020. Cette mission comprendra un module d’exploration au sol.

La mission chinoise sur Mars est baptisée Tianwen-1, un nom dérivé d’un poème de Qu Yuan, un des plus grands poètes chinois anciens ayant vécu entre 340 et 278 avant Jésus-Christ. L’agence spatiale chinoise à également révélé pour la première fois le logo officiel de ses futures missions d’exploration interplanétaires, élaboré sur la base de la lettre latine C, signifiant Chine.

La Chine entend mener simultanément des missions scientifiques en Antarctique sur la planète Terre tout en continuant l’envoi de missions automatiques sur la face cachée de la lune et sur Mars. Une planète qui intéresse de plus en plus les chinois après la promulgation par le président US Donald Trump d’un ordre exécutif susceptible de paver la voie à des revendications territoriales sur d’autres corps célestes du système solaire.

.

Publicités

2 thoughts on “La Chine s’apprête à envoyer la mission Tianwen-1 vers la planète Mars sur fond d’une nouvelle course de l’espace avec Washington

  1. Hong Kong, retourne dans la rue, manipulation, révolte, contre les autorités chinoises, révolution colorée ?

    Tear gas fired as thousands protest Beijing’s planned national security law for Hong Kong

    Hong Kong Police Fire Tear Gas at ‘China Security Law’ Protesters

  2. Des missions pareilles, en sus d’étre onéreuses exigent des connaissances scientifiques trés poussées.
    Là n’est pas le probléme.
    On doit se rendre compte qu’une autre planéte sur laquelle on tenterait une vie similaire que sur terre est une hypothése bien qu’improbable.
    Ce qui est sur, c’est l’encombrement de la stratosphère d’engins investis de plusieurs missions pas exclusivement scientifiques.
    On dit qui controle le haut, controle le bas. Donc, celui qui détient la suprématie aérienne sera en mesure d’influer sur les activités terrestres avec leurs différentes composantes.
    Mais ce qui est plus grave est la possibilité d’un Etat de détruire, d’endommager ou bien de brouiller les satellites de son voisin. Et comme les communications sous leurs différentes formes s’appuient sur des supports aériens, il s’en suit une perturbation hautement préjudiciable dans les rouages de l’Etat envers lequel ces sabotages sont dirigés.
    La vraie future guerre n’aura peut étre pas un terrain d’affrontement terrestre, mais ses impacts seront plus dévastateurs qu’une guerre conventionnelle .
    Le progrés de la science ayant pour ambitions initiales l’harmonie et le bien étre de l’humanité aurait finalement donné l’occasion aux opportunistes mercantiles de la canaliser à des fins morbides

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :