Publicités

Les nouveaux sous-marins lanceurs d’engins balistiques de la Corée du Nord consacrent la seconde composante de dissuasion nucléaire

Pyongyang est sur le point d’annoncer le déploiement effectif de ses nouveaux submersibles lanceurs d’engins balistiques. Le lancement du premier sous-marin lanceur d’engins balistiques, un bâtiment de plus de 3000 tonnes et pouvant emporter entre trois et six missiles balistiques à portée intermédiaire sera célébré à Sinpo sur le littoral oriental du pays même si des informations fiables indiquent que le premier submersible de ce type serait déjà opérationnel.

L dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un avait appelé, le 24 mai 2020, à renforcer davantage la dissuasion nucléaire de son pays dans un véritable pied de nez aux visées de l’Etat profond US qui cherche à tout prix à désarmer la Corée du Nord afin d’y faciliter un changement de régime. Et c’est la toute la problématique de la question coréenne: Pyongyang n’est pas du tout disposé à abandonner ses armes nucléaires en échange d’un allègement du train de sanctions économiques et financières auquel ce pays isolé.

Le renforcement des capacités de dissuasion évoqué par Kim Jong-Un concerne donc la mise au point d’une composante SLBM (Submarine Launched Ballistic Missile) de conception locale et suivant une doctrine adaptée à la philosophie locale. C’est un défi qu’un pays comme la Corée du Nord n’avait aucune chance de gagner. Le lancement des premiers sous-marins lanceurs d’engins démontre la ténacité de ce petit pays aux revenus pauvres à défier l’empire dans son propre domaine.

Les théoriciens néo conservateurs pourront glosser à l’infini sur leur vision archaïque et surannée du monde. Nonobstant son type de régime, la Corée du Nord a réussi à imposer sa propre réalité, laquelle n’est pas celle des désirs pervers de la clique belliqueuse ayant décrété la fin de l’histoire en 1992.

La Corée du Nord dispose désormais de sa seconde composante de dissuasion nucléaire et il semble que le pays ait délibérément ignoré le développement du vecteur aérien au profit des vecteurs balistiques et d’une force compacte de submersibles lanceurs d’engins.

Publicités

15 thoughts on “Les nouveaux sous-marins lanceurs d’engins balistiques de la Corée du Nord consacrent la seconde composante de dissuasion nucléaire

  1. « La Corée du Nord dispose désormais de sa seconde composante de dissuasion nucléaire et il semble que le pays ait délibérément ignoré le développement du vecteur aérien »

    Il faut savoir savoir qu’à travers le monde peu de pays ont les moyens techniques d’avoir des SLBM. Les techniciens, ingénieurs et scientifiques coréens ont fait des prouesses.
    Pour répondre sur le vecteur aérien, il semble que justement le choix des leaders nord coréens s’est tourné vers le + urgent, c’est à dire sanctuariser le pays dabord et avant tout, et de fait neutraliser la menance US pour au moins plusieurs decennies. Ce qui va laisser les leaders nord coréens les mains libres pour priviligier les armes conventionelles, en particulier les avions de combat. Tes articles sur l’armée de l’air nord coréenne, et en particulier la possibilité de fabriquer en reverse engineering des RD-33/93 sont trés interressants, parce ce que c’est de nature à bouleverser l’équilibre fragile des cartes géostratégiques.
    Dans le domaine des armes terrestres comme les missiles anti chars, cannons anti aeriens de fabrication nord coreenne ont permis aux milices libanaises de stopper net l’expansion d’Israél. Les américains lors de l’occupation en Irak ont perdu des centaines de blindés lourds dus à des armes d’origines nord coréennes.
    Si les nord coréens parviennent -et à mon avis c’est une question de temps, j’en suis absolu convaincu- à fabriquer des avions de combat, et les exporter, cela pourrait mettre en peril le fragile leadership occidentale.
    Ce qui terrifie les occidentaux c’est le fait que le savoir faire nord coréen est hautement exportable. A la différence des russes et chinois, les nord coréens n’eprouvent aucune peine à exporter ce qu’il font de mieux.
    Les developpements technologiques de l’Iran, de la Birmanie, du Vietnam etc… sont dus aux transferts de technologie venant de Pyongyang.
    Autre sujet qui affole les USA, c’est le fait que les chinois ont rattrapé les USA dans presque tous les secteurs. A présent la Chine produit en serie le WS-15 , moteur -le + puissant du monde dans sa catégorie- qui equipent le J-20, ce qui confere à cet avion une manoeuvrabilité exceptionnelle.
    En outre la maitrise de la technologie à poussée vectorielle à encourager la Chine à moderniser toute son aviation, c’est ainsi que les avions J-10, J-11, J-15, et J-16 seront equipés pour la plupart.
    A compter de 2020, il n’y a plus d’hyperpuissance US, désormais les US font face à deux trés puissants rivaux, la Chine et la Russie. Ainsi le spectre d’une troisième guerre mondiale est de facto inexistant.

  2. C’est la honte pour les pays sans embargo qui ne produisent même pas un tiers de ce que produits la Corée du Nord au niveau militaires.

    1. Quelque part c’est logique.
      Regardes, nous en France, on est en paie, on se fout du matos de guerre. Il nous suffit d’avoir de quoi écraser quelques mercenaires devenus méchants dans les pays dans lesquels on va foutre la merde et quelques trucs pas trop pourris à refourguer aux copains crédules…

      Tant que ca marche, pourquoi chercher mieux ?

      1. Je pensais plutôt aux pays qui ne fabrique rien et qui achète tout alors que rien ne les empêche d’en fabriquer.
        Même l’Iran a réussi à fabriquer l’équivalent du F35 alors qu’ils sont sous embargo.

        1. Oui mais ca coute les études, la recherche, le développement et les essais.
          La production coute encore bien plus chère, surtout pour des petites – moyennes séries.

          Du coup, si tu connais la paie à tes frontières et que tes copains te vendent du matos et s’engagent à venir t’aider en cas de pépin (Organisation Terroriste de l’Atlantique Nord), rien ne te sert de dépenser quelques € dans quoi que ce soit…
          Mondialisation des armées.

          Quand on vois ce que Covid à fait subir à la réputation de cette fameuse entraide de ces pays, ca laisse rêveur sur les fondements de l’OTAN !

          Pour aller plus loin, c’est clairement volontaire.
          Aujourd’hui l’ensemble des avions militaires utilisés par l’OTAN sont fabriqués un peut partout dans le monde. Les trains ici, un bout de moteur là, un autre bout ici, les sièges par là, etc, etc…

        2. @Niagara
          « Même l’Iran a réussi à fabriquer l’équivalent du F35 alors qu’ils sont sous embargo. »
          La réponse est catégorique : En l’etat actuel des choses, Non l’Iran ne fabrique pas, et ne peut pas fabriquer un equivalent au F-35, au moins pas avant 20 ans. C’est pas parce que Parstoday -qui est un organe de propagande d’état du régime à Téhéran- le dit, que c’est vrai pour autant. C’est de l’intox.
          Cependant comme l’a fait remarquer notre ami Stratégika, oui en effet les iraniens fabriquent l’équivalent du F-5F, ce qu’ils appellent le Saeqeh. C’est en gros l’équivalent d’un F-20, ce qui est deja pas mal pour un pays comme l’Iran sous blocus de l’Occident, mais aussi et on ne le dit jamais assez sous blocus de la Chine et de la Russie.
          Il y a des sources qui affirment qu’une petite poignée de Saeqeh ont été fabriqués, et ces sources affirment que le nombre de ce chasseur iranien est trés limité, parce que les iraniens ne savent pas fabriquer les moteurs de jet assez fiable.
          J’en avais deduit à l’époque qu’ils prennaient les moteurs d’autres avions pour les rassembler en un.
          D’autres sources affirment que le nbre de Saeqeh dans l’armée de l’air iranienne s’eleverait à plusieur centaines. Si c’est le cas ça voudrait dire que l’Iran maitrise la fabrication de moteurs d’avions de combat supersonique de generation III.
          Ce qui me semble probable etant donné que les autorités iraniennes avaient revelé en sept 2016 la fabrication de moteurs d’avion de combat du F-5. Partant de là la progression peut etre fulgurante, parce que c’est bete comme choux, les américains avant de faire le F-22, ont produit les F-14, F-15, F-16, F-18, et avant ces chasseurs, ils ont fabriqué les F-5, F-4 Phantom II, LTV A-7 Corsair II, avant eux les Crusaders, F-100, F-104 etc…Faut demander à Strategika, il a certainement plus d’infos sur le sujet.
          Donc objectivement question avions de combat on dira que les iraniens sont dans le meilleurs des cas entre la generation III et generation IV. Ainsi ils sont loins du F-35. Cependant ça peut aller trés vite pour l’Iran si l’allié nord coréen fabrique ces Mig-29. Et d’aprés Strategika c’est entrain d’etre le cas.

  3. Quand la plèbe comprendra que la Corée du Nord est un satellite israelien qui vise à maintenir l’instabilité dans cette zone ?

    1. Euh, la Corée du Nord un satellite israélien !!! Vous auriez quelques sources à partager, c’est la première fois que je lis une affirmation pareille.

    2. Non, justement ; ce sont ses engins nucléaires qui garantissent la stabilité dans la région ; dans le cas contraire le scénario proche oriental aurait été mis en œuvre déjà dans les années 90

    3. et « israel » c’est un satellite de qui ? J’image les sionards fuyant à toute jambe devant le hezbollah entrain de se marrer en disant « notre plan a marché »

    4. Je fais confiance aux savants Iraniens même à la grande époque de l’islam beaucoup des grands savants était des Perses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :