Publicités

Libye: des convois de chars Abrams M1A2 égyptiens affluent vers la frontière avec la Cyrénaïque

Publicités

18 thoughts on “Libye: des convois de chars Abrams M1A2 égyptiens affluent vers la frontière avec la Cyrénaïque

  1. si c’est vrai,j’espère de tout mon coeur que l’armée algérienne fera barrage à l’axe du mal,israel-emirat-egypte de sissi-arabie yahoudite en s’alliant à la turquie et aux russes en leurs fesant changer de de position,afin de ne jamais laisser l’empire sioniste s’emparer de la libye.

  2. Strategika.51, Un ami me dit que ces images sortent des archives, vous voudrez bien nous préciser la date exacte de ce déplacement de chars

    1. « Si c’était le cas, le FMI (entendre les usa) n’aurait pas accordé …un versement d’urgence de 5, 2 milliards de dollars…L’Égypte n’est que l’instrument des Emirats. »

      Dans cette affaire y a personne qui peut dire avec précision ce qu’il y a derrière la tete des dirigeants egyptiens. Cependant l’histoire nous enseigne des elements qui peuvent nous aider à interpreter et evenutuellement à anticiper au vu des recents developpements. Maintenant dire que l’Egypte est l’instrument des Emirats ne me semble pas approprié, surtout ce que nous montre les recentes actualités. Les choses sont beaucoup trop complexes pour avancer un tel argument en l’etat. Il est possible qu’il y ait des convergences de vus sur certains sujets, mais pas au detriement des elites du pouvoir au Caire.

      Pour comprendre il faut se replonger dans le passé, et à la sortie de la seconde guerre mondiale, l’Egypte était un protectorat britanique et donc completement dependant et aligné sur l’Occident. L’essentiel de son armée tant cadres que matériel venaient de l’Occident et en particulier du UK.
      La creation de l’Etat d’Israèl a traumatisé l’ensemble de ces populations, et personne, presque personne ne reconnaissait l’Etat d’Israèl -y compris chez la presque totalité des elites, y compris ceux les + occidentalisés-, sentiment encore trés vivace de nos jours.
      La guerre qui s’en est suivie a eu pour conséquence l’annexion de territoires au profit de l’etat juif, au detriment des arabes, puisqu’ils avaient perdu la guerre.
      Les remous causés par la defaite de l’armée egyptienne vont amener le renversement de la monarchie egyptienne au profit ‘un groupe d’officiers issus …de la confrerie des Freres Musulmans c’est important de le mentionner parce qu’il demontre que les choses sont beaucoup + complexes qu’elles n’y paraissent.
      Ce groupe d’officiers menés par le gen. Neguib, Nasser, Sadate et bien d’autres voulaient dés le debut reorienter non seuleument les visions economiques et sociales du pays, mais toute sa politique etrangère. Pour y arriver c’est bete comme choux, il faut un armée pour pouvoir se defendre, et eviter le sort de Mossadegh en Iran. Les officiers libres vont dabord s’adresser aux Etats Unis, pour changer leurs equipements militaires et virer le UK qu’il accusait de duplicité en faveur d’Israèl, mais aussi des crédits. Les elites US ne voyaient dans le comité des officiers libres egyptiens que des aversiares, pour pas dire ennemis des USA-c’est exactement ce qui est entrain de se passer aujourd’hui-. C’est alors que les leaders egyptiens vont s’adresser dabord à la Tchecoslovaquie, puis enfin à l’URSS -aujourd’hui la Russie, la Chine, et la Corée du Nord-. Une fois l’appareil militaire completement reconstitué, les leaders egyptiens avaient commencé à retransformer le pays, et à s’attaquer aux interets britaniques, en particulier le Canal de Suez. On connait la suite.

      Cette situation a perduré jusqu’à la mort du président Nasser, puis oh surprise, les élites egyptiennes vont se realigner sur l’Occident, et de fait ignorer l’immense partie de la population au profit d’une toute petite oligarchie alignée, choyée, chouchoutée par l’Occident. Beaucoup d’acquis obtenus durant la période des officiers libres vont etre suprimés, et l’immense partie de la société va sombrer dans la pauperisation, et le sous proletariat, avec en prime les accords de Camp David. En définitive l’humiliation et la vassalisation de l’Egypte à l’Occident. C’est comme ça qu’est vecu la présente situation pour la quasi totalité de la population egyptienne, exceptés ceux qui sont comme par hasard interviewés par… La Fox, CNN, TF1, BBC, France Television etc…

    2. Les Etats Unis ont toujours eu comme projet le Grand Moyen Orient, c’est à dire l’eclatement de tous les états arabes en toutes petites entités dressées les unes contre les autres, afin de permettre à Israèl d’exister au moins pour un siècle. A la fin des années 2000 le contexte était la depression economique, en plus du retrait des armées US d’Irak, mais aussi l’arret definitive de l’expansion du sionisme, aprés la guerre du Liban en 2006. Pour les elites occidentales ils fallaient rebondir, et donc se debarrasser des vieilles elites arabes detestées, et honnis et les remplacer par d’autres leaders + jeunes et pro-occidentaux. C’est ainsi que Morsi a été elu triomphalement en Egypte. Le sous proletariat egyptien devait etre le belier qui devait defoncer tous les regimes arabes, en premier lieu la Syrie, puis la Libye, et continuer avec l’Algérie, la Tunisie, le Maroc, l’Arabie dite Séoudite, et retourner ce sous proletariat contre l’Egypte elle meme, mais aussi dans ce nouveau Djihad beni et agrée par l’Uncle Sam, contre le Hezbollah bien sur, et l’Iran puis pour finir contre la Russie et la Chine. Le tout grace au clergé sunnite des Séoud.

      Sauf que rien n’a marché comme prévu, parce que les élites militaires egyptiennes n’en ont pas voulu. L’armée a renversé Morsi et depuis cette date comme en 1950 se rearme mais via du matériel russe, chinois et nord coréen. Alors vous m’avez objecté que le FMI et donc les américains donnent des crédits. Soit, pour commencer c’est des credits, de l’argent remboursable, en gros un carcan, sauf que là ou les US mettent 5 milliards, la Chine en met 15, 20 milliards sur la table. Du coup l’aide annuelle US d’1.5 milliards $ à l’Egypte à grand coup de tambour, passe comme une aumone indecente, et dailleurs les élites egyptiennes n’en veulent plus vraiment.
      Le message est deja trop long, mais tout le matériel militaire et civile d’origine occidentale depuis 2015 est en passe d’etre remplacé par du matériel venant d’Extreme Orient et de Russie.
      Il faut savoir que l’armée egyptienne a refusé d’aider les USA à renverser Assad. L’armée egyptienne a refusé les demandes des Séoud à l’aider dans sa guerre au Yemen. L’armée egyptienne a refusé d’aider les USA et Israèl au Liban. Le gouvernement egyptien laisse passer les navires iraniens à destination de la Syrie. L’armée egyptienne n’aide pas les américains en Irak contre l’Iran. C’est des signes qui ne trompent pas, qui ne trompent plus.

  3. M1 Egyptiens soit, mais apparement envoyés aux abattoirs. Peut etre que les leaders egyptiens voulaient s’en debarrasser depuis longtemps et ils ont trouvé le pretexte ideal.
    Le char de combat n’est plus la piece maitresse du champs de bataille, et depuis un bail, et les egyptiens plus que tout le monde en savent quelque chose sur le sujet. D’autant plus que la Libye regorge de missiles anti chars derniers cris detenus par des milices. Ca va etre une hecatombe.

    Je ne sais pas ce qu’essaye de prouver les leaders egyptiens.

    1. Surtout que les Turques ce sont fait laminés leurs léopards en Syrie par les kurdes y a deux ou trois ans !!! Et qu’ils acquièrent l’expérience au combat !!!

    2. Songez que les chars égyptiens ne s’avancent certainement pas à découvert et la profondeur stratégique joue pour l’Égypte qui est très solidement dotée, elle aussi, en aéronefs dernier cri.
      « L’armée égyptienne est engagée dans une importante modernisation dont son Armée de l’air. Cette dernière a passé commande en 2015 de 24 Rafale, soit : 16 biplaces et 8 monoplaces. L’année suivante le pays a commandé 50 avions de combat MiG-29M/M2. Plus récemment, Le Caire a placé un achat portant sur 26 avions de combat Sukhoi Su-35 « Flanker-E » malgré les menaces de sanctions américaines (CAATSA).

      L’Italie se positionne maintenant avec plusieurs systèmes, dont l’Eurofighter et le M-346 pour venir remplacer les avions écoles de type Alpha-jet.

      La modernisation de l’équipement militaire égyptien est cœur d’une région où un ré-équilibre des pouvoirs est en cours, qui voit l’axe Egypte-Golfe en concurrence avec la Turquie et le Qatar. La nouvelle flotte égyptienne est destinée à dominer la Méditerranée orientale, où Le Caire construit une deuxième base aéronavale, près de la frontière libyenne, après celle de Ras Banas en mer Rouge. Et il entamera une lutte de plus en plus étroite avec les turques. , qui attend le lancement de son premier porte-avions, l’Anadolu, pour l’année prochaine. La compétition est déjà une guerre par procuration en Libye, où l’on a vu l’importance de contrôler les routes maritimes pour la fourniture d’armes aux milices qui combattent pour Tripoli.

      L’Egypte tente également de faire le même calcul que le Qatar avec un approvisionnement large qui favorise les ententes politiques. Pour autant, l’accumulation de types d’avions de combat va compliquer sérieusement la formation et la logistique de son Armée de l’air ainsi et provoqué une augmentation des coûts de maintenance. L’avenir nous dira, si l’Egypte les reins suffisamment solides pour assumer une flotte aussi large. »

      sa marine n’est pas en reste avec l’acquisition de sous marins :  » Après avoir tenté sans succès, pendant de nombreuses années, d’acquérir des sous-marins neufs, l’Egypte a réussi, malgré les pressions israéliennes, à obtenir le feu vert de Berlin pour la construction de quatre bâtiments du type 209/1400. Les deux premiers ont été commandés en 2011 au groupe allemand TKMS, les deux suivants en 2014 (une option porte sur deux sous-marins supplémentaires). La tête de série, le S41, a été mise à l’eau à Kiel fin 2015 et devrait être opérationnelle en 2017. »
      [© Mer et Marine https://www.meretmarine.com/fr/content/limpressionnante-montee-en-puissance-de-la-flotte-egyptienne%5D
      Et ne parlons même pas de l’autre branche de la tenaille : l’Algérie.

      L’OTAN a bien du souci à se faire — et se le fait, dans les faits, en effet.

      L’eau a coulé sous les ponts depuis que le France se voyait triompher en ventes de systèmes d’armes aux Égyptiens ; mais, c’est quand même elle qui l’a dotée de porte-hélicoptères MISTRAL (garnis depuis, il est vrai, d’hélicoptères dernier cri russes) : « Depuis la visite d’Emmanuel Macron en Egypte en janvier 2019, les mauvaises nouvelles pour l’industrie d’armement française se multiplient. Après ThyssenKrupp Marine Systems (TKMS), qui a vendu l’année dernière six frégates Meko A200, c’est au tour du partenaire stratégique de Naval Group, l’italien Fincantieri d’être très proche de vendre deux frégates multimissions (FREMM) à la marine égyptienne. Ces deux frégates seront prélevées sur le programme de la Marina militare (9e et 10e) : Spartaco Schergat et Emilio Bianchi.

      Résultat, l’Italien peut vendre les deux frégates à prix cassés à l’Egypte pour un montant estimé à 1,2 milliard d’euros. Soit pratiquement le prix de la FREMM vendue en 2015 par la France à la marine égyptienne. Pour cette opération, Fincantieri bénéficie du soutien de la Cassa Depositi e Prestiti (CDP), qui est prêt à consentir un prêt à l’exportation avec l’octroi d’une garantie pouvant aller jusqu’à 500 millions d’euros. Faut-il également rappelé que l’allemand Diehl a remporté la compétition pour la livraison de sept systèmes complets de défense sol-air.

      Pourquoi l’Egypte oublie la France
      Lors de sa conférence de presse du 28 janvier 2019, Emmanuel Macron, sous la pression des ONG, s’était autorisé, sans concertation avec son homologue, à faire la leçon de morale sur la société civile et les droits de l’homme au président égyptien le maréchal Abdel Fattah Sissi. « On ne donne pas la leçon au Pharaon chez lui sans le prévenir », nous avait expliqué un industriel à l’époque. Une erreur fatale dans les relations entre la France et l’Egypte, qui fait payer à Paris cet affront.

      Le résultat a été très rapide : l’attaché d’armement français a été convoqué dans la foulée de la visite du président français pour se voir signifier la fin de la relation armement privilégiée avec la France, inaugurée en 2015 par l’ancien ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, aujourd’hui ministre des Affaires étrangères (vente de quatre corvette Gowind Combat, de deux Mistral, d’une frégate FREMM et de 24 Rafale). Désormais, la France devra affronter la concurrence, le gré à gré étant terminé et l’âge d’or au Caire révolu.

      Le désastre français en Egypte
      Résultat, tous les projets français dans le domaine de l’armement ont pris l’eau. Les 12 Rafale supplémentaires jugés trop chers ont été mis de côté, et ce indépendamment du problème d’autorisation export du missile Meteor (ITAR) qu’Israël ne souhaite pas voir sur les avions de combat égyptiens. Les Égyptiens pourraient acheter du F-15. Le dossier des hélicoptères pour l’armée de l’air (12 H225M) est également jugé cher et pas assez convaincant sur le plan technique. De son côté, Leonardo Helicopters semble avoir signé un contrat d’exportation d’une vingtaine d’appareils destinés au transport de troupes à terre et à bord des navires (AW149 ). Enfin, l’option des deux corvettes Gowind Combat (Naval Group) semble enterrée.

      La France s’est fait complètement sortir ou presque du marché de l’armement égyptien. La nature ayant horreur du vide, la concurrence s’est engouffrée dans la faille créée par l’erreur diplomatique incroyable d’un certain Emmanuel Macron…  »

      (Italie, Libye, Chine, Émirats, Russie, Chine, routes de la soie et du gaz : vous voyez le tableau , ou pas ?)…

  4. L’Almoravide vous avez entièrement raison sur ce point.
    Abdel Fattah al-Sissi pourrait- il entraîner l’Égypte dans un conflit qui affaiblit son pay, si oui !! Qui pourrait en tiré profit !! Quel serait les profits !!, qui sont ceux ou celui qui ont ou a intérêts de voir l’Égypte déstabiliser !! !!, qui pousse l’Égypte au clasch !! La est la question ?

    1. @Andreotti
      « Abdel Fattah al-Sissi pourrait- il entraîner l’Égypte dans un conflit qui affaiblit son pay, si oui !! Qui pourrait en tiré profit !! Quel serait les profits !!, qui sont ceux ou celui qui ont ou a intérêts de voir l’Égypte déstabiliser !! !!, qui pousse l’Égypte au clasch !! La est la question ? »
      Bonne remarque Andreotti, c’est les questions que je me suis posé à chaud en voyant ces blindés de l’armée egyptienne. Sauf que ces blindés et c’est une certitude vont etre taillés en piece. Depuis la guerre d’octobre 1973, et dailleurs meme bien avant les chars ne sont plus à la fete. 1973, chars israèliens et egyptiens ont été taillés en piece par les munitions anti chars qui coutent de moins en moins chers et de plus en plus efficace. 1982 Israèl a perdu je ne sais pas combien de chars, c’est l’omerta sur le sujet, personne n’en parle, sachant qu’une simple RPG-7 pouvait endomager et mettre hors service n’importe quel tank.
      1991 c’était au tour des chars irakiens. Rappelons que la victoire US au Koweit a été due du fait du retrait de l’armée irakienne, et non des combat.
      1993-1994 à Grozny et en Tchetchenie ce fut une hecatombe de chars russes, pourtant les nec +ultras des tanks comme les T-80 n’ont pas résisté aux munitions anti chars. J’avoue que meme moi j’étais sous le choc en voyant les images de T-80 detruits, je me refusais à le croire.
      L’occupation US de l’Irak -de 2003-2010-, des centaines de chars M1 Abrams US ont trépassé, ça s’est terminé par un humiliant retrait. 2006 contre les milices libanaises Israèl a perdu des dizaines de chars Merkava, une grande partie de l’armée blindé d’IDF a été neutralisée, et à ce jour Israèl ne s’est toujours pas remise de ce traumatisme. 2011-2019, l’armée blindée syrienne a été saignée à blanc. 2019-2020 les turcs perdent de nombreux chars Leopards contre les milices kurdes. Partout ou on parle du char, c’est un fiasco, et sur tous les theatres d’operation au monde et à tout moment. C’est une certitude c’est ce qui attend les chars egyptiens que l’on voit sur ces images s’ils sont engagés. Et dailleurs ces memes chars egyptiens au Sinai subissent revers sur revers, mais c’est le black out.

      Maintenant faut se mettre à la place des leaders egyptiens. Le regime au Caire a pris un virage à 180° depuis la mort du president Nasser en 1970, il a delaissé une immense partie de sa population au profit d’une toute petite partie, les oligarques egyptiens et ses courtisans.

      Ainsi le régime est detesté par une enorme partie du peuple, ce faisant une grande partie de ces laissés pour compte ecoutent toutes formes de sirenes y compris les plus maléfiques, à condition qu’ils soient débarrassés de ces leaders qu’ils haissent.
      Le pouvoir egyptien le sait trés bien, s’il ne fait rien un regime islamiste sera installé à ses portes, et prendra le controle des gisement de fossiles de Cyrenaique. Ce faisant c’est une condanation à mort du regime de type feodale du Caire, qui de toute façon sera ineluctable à long terme. C’est la logique liberale menée à son terme.
      Or pour essayer de differer cette echeance cataclysmique les leaders egyptiens montrent les crocs en Libye, au moins ils pourront dire qu’ils ont essayé de faire quelque chose.
      C’est meme possible que cette aventure va accélerer la desintegration du régime, surtout qu’en ce moment, et vous ne le suivez pas trop, mais les officines du renseignements israèliens s’alarment de +en+ du réarmement spectaculaire de l’Egypte, à un point tel qu’il menace à présent la survie d’Israèl.

        1. « Fort pertinent. »
          Ch’suis meme entrain de me demander si dans cette demarche egyptienne, il n’y a pas une volonté de mettre la main sur les champs petroliferes de Cyrenaique, avec peut etre son annexion à la clef, grace la complicité et l’aide discrete de quelques grandes puissances, pour pas nommer la Chine et la Russie. Sauf qu’à Paris, comme à Rome, Washington, et Tel Aviv tout le monde voit rouge. Ca explique peut etre la réorientation du régime egyptien depuis le renversement du regime pro-occidentale de Morsi C’est là ou tu vois que les puissances occidentales ont de – en – d’influence, et de puissance. Personne n’aura le courage d’engager des forces au sol.

          1. Si c’était le cas, le FMI (entendre les usa) n’aurait pas accordé cette semaine au maréchal Sissi un versement d’urgence de 5, 2 milliards de dollars après un prêt de 2, 77 milliards versé il y a 4 semaines

        2. « Si c’était le cas, le FMI (entendre les usa) n’aurait pas accordé …un versement d’urgence de 5, 2 milliards de dollars…L’Égypte n’est que l’instrument des Emirats. »
          Bonne remarques Ouas et Strategika. J’ai pas le temps maintenant, en observant la situation au Moyen Orient et à la lumiere des evenements qui se passent en Egypte, depuis + 7 ans, les choses sont beaucoup, beaucoup +complexes. En depit de ce qu’il n’y parait, les leaders egyptiens sont entrain d’operer une volte face à 180°, peut etre la meme réorientation qu’avait opéré en son temps le président Nasser . En tout cas nbre d’evenements le démontrent. On verra ça ce soir.

    2. @Andreotti Personne ne pousse l’Egypte au clash, on est dans une période assez flou ou chacun joue sa partition dans son coin. Avec l’effondrement économique de l’occident, l’Egypte sait très bien que ses protecteurs habituels ne pourront rien pour elle si elle est attaquer par l’armée turque. Du coup Sissi avance ses pions en Lybie, il anticipe et par la même occasion il va forcer Erdogan à négocier, car je ne pense pas que les turques aient envie d’affronter une dizaine d’armée en Lybie.

  5. Tractés par de magnifiques et modernes camions made in France (Bourg en Bresse plus exactement).

    1. des M1, des camions français… pas certain qu’ils arrivent à bon port…
      et si, par un joyeux concours de circonstances ils arrivaient à leur lieu de villégiature, une tempête de sable et la turbine d’hélico du M1 sera HS pour un certain temps…
      ya pas à dire, faut être un génie pour créer un char équipé d’une turbine d’hélico et l’envoyer crapahuter dans les zones désertiques…

      manquerait plus que les escadrons d’appui soit équipé de F35…

      lol

  6. En dernier recours, les égyptiens pourraient être tenter par une alliance militaire avec la Grèce pour faire face aux turques en Méditerranée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :