Publicités

Le Mig-17 qui passa sous un pont à Mach 1.06 en Sibérie occidentale…

le 04 juin 1965, le pilote soviétique Valentin Privalov passa sous un pont à Novosibirsk à bord d’un chasseur à réaction Mig-17 provoquant l’ire de sa hiérarchie. Il fut sauvé suite à une intervention personnelle du ministre soviétique de la défense de l’époque, le Maréchal Rodion Malinovsky, qui l’affecta dans une escadrille d’élite à Kubinka, près de Moscou. La photographie est sujette à controverse mais le fait est attesté dans les archives sovietiques et par des centaines de témoins oculaires.

C’était une belle journée ensoleillée que celle de ce 04 juin 1965 à Novosibirsk, ville située en Sibérie occidentale. C’était une journée fériée et les gens se promenaient sur les rives de l’Ob quand un avion à reaction aux couleurs argentées, symbole de la puissance spatiale soviétique, commença à réaliser des figures géométriques d’une haute précision au-dessus de la ville, ébranlée par le bruit du réacteur, avant de piquer subitement et passer sous la portion centrale du pont communal sur l’Ob, soulevant derrière lui des tonnes d’eau sous le regard ébahi de centaines de promeneurs. Le Mig-17 passa l’espace étroit de 30 mètres à une vitesse supersonique évaluée à 1126 km/heure soit Mach 1.06!

Le pilote du Mig-17 qui venait de passer sous le pont communal à une vitesse supersonique s’appellait Valentin Privalov et c’était un esprit rebelle qui croyait que l’on pouvait [presque] tout faire avec un Jet de combat. Son passage avec un Mig-17 lui vaudra une suspension et des sanctions de la part de sa hiérarchie qui n’appréciait guère ce genre d’écart avec un appareil coûtant une fortune au budget de l’État. Mais la prestation de Privalov fit tellement de bruit qu’elle attira l’attention du ministre de la défense soviétique de l’époque, le Maréchal Rodion Malinovsky, qui intervient personnellement pour éviter la cour martiale à Privalov et le muter dans une escadrille de l’élite de l’élite des pilotes de chasse stationnée à Kubinka, non loin de Moscou. Privalov rejoigna plus tard les deux meilleures formations acrobatiques de l’armée de l’air soviétique où il dépassa toutes les limites du possible. Cependant le caractère rebelle de Privalov finit par atterrir en fin de carrière comme haut fonctionnaire dans…le contrôle aérien civil dans la région de Moscou.

C’est donc une véritable histoire de Maverick sovietique, plus de vingt ans avant la sortie du premier Top Gun, film américain réalisé par Tony Scott en 1986.

Publicités

17 thoughts on “Le Mig-17 qui passa sous un pont à Mach 1.06 en Sibérie occidentale…

  1. Passer sous un pont n’est pas une performance extraordinaire, même en vitesse (au contraire : la vitesse fait gagner en efficacité les commandes, rend moins sensible aux effets des vents traversiers…) ; mais la photo n’est pas crédible car elle suggère que l’avion a fait une ressource très serrée immédiatement après le passage. Je doute que le pilote, et même l’avion, aient pu supporter cela. Si le fait est avéré, il a sans doute effectué sa remontée beaucoup, beaucoup plus loin, et avec une pente beaucoup moins raide.

  2. Les ponts soviétiques (ou de la Russie tsariste) étaient sans doute très solides, mais à une telle vitesse, je ne suis pas certain que celui-ci ait résisté à l’onde de choc supersonique.

    mais même s’il est passé dessous en subsonique, chapeau ! ces fers à repasser doivent voler vite pour ne pas se planter, ça laisse peu de marge. Avec mon Cub, ce ne serait pas un exploit, mais je n’essaierai pas …

    1. L onde de choc dépend de la taille de l’objet , c’est un petit avion donc pas une onde de choc très forte , on a sur internet des passages filmés de F14 ou F18 , avions bien plus gros à coté de leur porte avion , en supersonique , avec plein de monde sur le pont pour regarder , l’onde de choc n’est pas forte non plus .

  3. le 11 septembre 2001, un type a réussi à peu près le même genre de manoeuvre, non?
    faire un demi-tour de 330 degrés environ pour voler en rase-motte au dessus de la pelouse du Pentagon à 853 km/h.
    bien entendu, les fausses données dites ‘officielles’ sont fausses, comme pour indiquer le degré de Mensonge qui nous a été servi.

  4. Bonjour a tous,

    Quand je vivais en Lituanie, de 2000 a 2008, j’ai souvent eu l’occasion de voir Jurgis KAYRIS, aux commandes de son SU 31, passer sous le pont de la Neris, a Vilnius. Aussi bien pendant les entrainements que pendant les exhibitions.
    Nous étions des centaines de personnes a venir l’applaudir…
    D’apres la video, il passait aussi sous le pont traversant le Niemen a Kaunas.
    Un grand champion et un sacre pilote !
    En 2007, nous avons aussi eu l’occasion de rencontrer les pilotes de Mirage 2000 bases a Siaulai, dans le cadre de Baltic Air Policing.
    De bons souvenirs !

  5. Bonjour a tous,

    Quand je vivais en Lituanie, de 2000 a 2008, j’ai souvent eu l’occasion de voir Jurgis KAYRIS, aux commandes de son SU 31, passer sous le pont de la Neris, a Vilnius. Aussi bien pendant les entrainements que pendant les exhibitions.
    Nous étions des centaines de personnes a venir l’applaudir…
    D’apres la video, il passait aussi sous le pont traversant le Niemen a Kaunas.
    Un grand champion et une sacre pilote !
    En 2007, nous avons aussi eu l’occasion de rencontrer les pilotes de Mirage 2000 bases a Siaulai, dans le cadre de Baltic Air Policing.
    De bons souvenirs !

  6. L’article ne prétend pas que la photo soit authentique mais que le pilote d’un Mig-17 est passé sous ce pont à Mach 1.06.

    1. « L’article ne prétend pas que la photo soit authentique mais que le pilote d’un Mig-17 est passé sous ce pont à Mach 1.06. »
      Il est possible qu’il en fut ainsi, meme si honnetement j’ai des doutes, cependant exploit ou pas le Mig-17 a été une piece maitresse de la lutte contre l’impérialisme partout dans le monde. A l’epoque l’URSS n’hésitait aucunement à vendre ses avions de combat à tout pays le désirant, chose qu’aujourd’hui l’adminstration « chrétienne » au Kremlin est plus que reticente. Il a fallu des decennies avant que les elites russes ne livrent aux « freres » slaves serbes des avions de combat dignes de ce nom, et encore en toute petite quantité.
      Alors que les US livrent aux turcs plusieurs centaines d’avions de combat, dont plusieurs dizaines de F-35.

  7. @Strategika.
    Au risque de decevoir ton auditoire, comme tu l’imagines j’ai passé des années et des années à authetifier cette image, et malheureusmeent, fort malheureusement cette photo est un trucage. Helas!
    Ca ne diminue en rien la capaicté exceptionnelle de cet avion qui durant la guerre du Vietnam, les pilotes de la VPAF ont abattu nombre de F-4 Phantom II, et esquivaient sans problème les missiles air-air lancés contre les Mig-17. A tel point que l’US Air Force a été forcée d’ajouter un cannon au F-4. En gros signant la fin du mythe du tout missile air-air, la guerre du presse bouton.
    Soit dit en passant un autre avion de legende le Mig-21, un exploit qui mérite d’etre rappellé. Tout le mentionne mentionne le cobra de Pugatchev à bord du SU-27, il faut savoir que d’aprés le le chercheur occidentale Tom Cooper des pilotes arabes l’ont effectué des les années 60 avec des Mig-21. C’est dire!

    1. Il fallait pas y passer des années c’était facile à analyser : la photo montre le 17 avec 2 réservoirs , pour un MIG17 qui déjà n’arrivait pas en supersonique en lisse à haute alti c’était foutu d’avance .
      On n’a jamais enregistré , écouté , un vol d’accoutumance , un VA mission type Nato F06 , de MIG 17 en supersonique .
      D’où le développement du MIG 19 pour combler la lacune .
      Sinon admettons qu’il passe sous le pont à 450 noeuds , plein d’énergie , la ressource que l’on voit est totalement impossible on serait dans du 25/30 G avec un tel angle et vitesse .

      Pour avoir souvent vu des chasseurs dans les 450 noeuds bas sur l’eau , en dessous des minima , il n’y a pas de gerbe d’eau non plus .

    2. L’article précise que la photographie d’illustration est sujette à une grande controverse.
      Il est assez remarquable qu’il n’y avait plus d’originalité et de fortes personnalités iconoclastes en Union Soviétique qu’en Europe occidentale ou aux États-Unis.

      1. N’oubliez pas Chuck Yeager , André Turcat , Jacqueline Auriol , Jacqueline Cochran , Kostia Rozanoff , les anglais dont l ‘immense Eric Brown , les 2 frères de Hadviland ,et les plus célèbres chez nous comme Mermoz , St Exupéry .

        1 mention spéciale au pilote de SR71 et qui est une encyclopédie de la grande époque de la reco : Brian Shul , un type extraordinaire .

        1. Tout exploit concernant la Russie ou l’URSS est systématiquement contesté et immanquablement critiqué, puis comparé aux pseudos  »exploits » hollywoodiens u.s ou otanesque, on a l’habitude… Ça fait partie de la propagande oxydentale depuis des décennies, on connaît ! Il n’empêche que le premier satellite humain, le premier homme en orbite réelle et complète, les premiers exploits spaciaux, les seuls actuellement capables d’approvisionner l’ISS, les seuls en tête sur la vitesse hypersonique et autres armes en réplique aux lance pierre u.s, sont soviétiques ou russes. Je ne parle pas de l’avance en matière nucléaire pacifique (invention du tokamak) et autres avancées physiques…. Voilà la réalité. Alors les petits sous entendus des couleurs de cheveux en 4 pro OTAN va y en guerre, ça nous amuser encore…

          1. Bonjour, c’est Tokamak ou tomahok… Il ne faut pas vous vexer Grandloup 74… Moi aussi j’aime bien les russes. Et n’apprécie pas le mépris cultivé à leur égard, alors que leur patrimoine et leur histoire doit être hautement significative… Il faut en prendre et en laisser partout

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :