All current weapons systems are overrated and unfit for post modern warfare.

Une percée technique permet aux israéliens et à l’US Air Force de bombarder des sites en Syrie et en Iran en attendant la réaction technologique russe.

Les nouveaux missiles de croisière israéliens seront certainement contrés d’ici peu mais les raids de missiles israéliens sur Damas en ce lundi 20 juillet 2020 démontrent que la guerre technologique fait rage. La moindre percée technique permettra à l’un des principaux protagonistes de la guerre en Syrie d’emporter un avantage comparatif relatif mais toujours temporaire.

La guerre électronique évolue très vite en ce mois de juillet 2020. Les syriens apprennent qu’il ne faut jamais se fier a un système unique et que la diversification des fournisseurs de systèmes d’armes s’impose comme une évidence. Cependant, la guerre économique et financière que subit la Syrie mais aussi le Liban rend l’acquisition de nouveaux systèmes sophistiqués très difficile.

Au prochain mouvement de pion sur un échiquier sans bord ni fin.

30 thoughts on “Une percée technique permet aux israéliens de cibler Damas et des sites à l’intérieur de l’Iran, en attendant le prochain équilibre des forces

  1. Il est important de relancer l’industrie Syrienne. L’impression de shekels pourrait être une mesure de rétorsion amusante et lucrative. La fabrication de fentanyl créerait une industrie chimique à haute valeur ajoutée. Si Hollywood soutient trop Israël, l’accès gratuit du plus grand nombre à la culture pourrait être facilité sur torrent.assad.sy

    Et l’incendie fortuit d’un pétrolier alimentant Israël, suite à un accident malencontreux, serait une conséquence économe en vies humaines pour punir les terroristes en F-16.

  2. Le 21 juillet 2020 Par Ali Akika

    Pourquoi l’accord Chine-Iran fait trembler l’Amérique !

    Le président iranien, Hassan Rohani, et le président chinois, Xi Jinping.
    L’entente qui fait peur.
    L’accord Chine-Iran de 25 ans «snobé» par la presse européenne crée, en revanche, de l’inquiétude aux Etats-Unis et en Israël.
    Ledit accord va introduire de grands bouleversements potentiels dans le domaine économique, géostratégique qui vont s’accentuer avec une certaine remise en cause de la mondialisation, pilotée par les Etats-Unis.
    Le monde entier, ahuri, avait assisté au spectacle des Etats-Unis «quémandant» (mais en payant cash) des masques et des respirateurs à la Chine et à la Russie. L’Union européenne a révélé aussi sa dépendance et l’absence de solidarité entre ses membres. L’on sait que les Etats-Unis et l’Europe ont des capacités industrielles, technologiques et financières pour inonder au sens propre du terme le monde entier en masques, respirateurs, médicaments.

    Pourquoi diable ces deux monstres économiques ont-ils eu besoin de recevoir de l’aide de la petite Cuba ? Tout simplement, ils «ont exporté» leurs usines ailleurs pour faire suer le burnous pour des clopinettes et ramener leurs vêtements et médicaments pour pas cher. Sont-ils benêts à ce point ? Pas le moins du monde ! Ils sont prisonniers de la folle recherche du profit maximum et le plus rapidement possible. Derrière cette «folie» se cache une vision financière de l’économie alors que celle-ci est, selon ses pères fondateurs, politique (1). C’est cette vision qui a poussé les Etats-Unis et l’Europe à se désindustrialiser et que Trump essaie de ramener «ses» usines chez lui. Mais, d’une part, c’est trop tard et, d’autre part, ce n’est pas si facile. De plus, cette financiarisation de l’économie ne connaît qu’une boussole, celle du temps court alors que l’économie (comme la science) obéit au secret de l’accumulation, donc du temps long.

    La guerre commerciale qui fait rage entre la Chine et les Etats-Unis se déroule donc dans un décor de la confrontation entre deux visions philosophiques de l’Histoire. C’est pourquoi un détour par l’histoire de ces pays est nécessaire pour comprendre les tenants et les aboutissants de la confrontation en cours. La guerre du feu et de l’acier est une option nulle pour l’heure. La faire revient à jouer à qui gagne perd. Chacun des adversaires sait quand bien même il gagnerait, il ne se relèverait pas du champ de ruine que son ennemi aura labouré avec des armes qui dilue tout, même l’air invisible.

    Première puissance hors catégorie, les Etats-Unis s’échinent à rester le gendarme du monde. Ils utilisent évidemment leur puissance militaire, le levier du dollar comme monnaie internationale et ont même élevé leur législation nationale au-dessus de la «loi internationale». Dans le doux confort de leur puissance, ils pensent que personne n’oserait se mettre sur leur chemin. Leur erreur est liée à leur philosophie reposant sur leur légendaire pragmatisme. Ils oublient juste que la politique n’est pas guidée par des yeux rivés sur un guidon mais par une boussole qui indique d’où l’on vient et où l’on va. Avec Trump, l’arrogance et le pragmatisme se sont mariés et ça a produit des embargos et des sanctions à tout bout de champ.

    En face d’eux, des puissances émergeaient et devant cet enfant gâté par une petite parenthèse de l’histoire d’une centaine d’années, ces nouvelles puissances lui firent comprendre que leur culture millénaire leur a permis d’élaborer avec l’art et la manière comment dégonfler l’enflure des egos. Lesdits pays émergents se sont rassemblés en une organisation nommée Brics (1) pour contourner l’écueil du dollar qui fait la pluie et le beau temps sur le commerce mondial. Ils décidèrent donc de payer les marchandises dans les échanges entre leurs économies avec leur propre monnaie nationale en attendant la mise sur pied d’une monnaie spécifique qui leur est propre pour leurs échanges. L’Europe, en dépit de l’opposition des Américains et grâce à sa puissance économique, a réussi à créer son euro. Les Etats-Unis voient en l’Europe un marché qui a besoin de son parapluie nucléaire. La Russie, certes, armée jusqu’aux dents n’est pas un adversaire économique. Leur attention est focalisée sur la Chine et l’Iran. Des proies que l’on pense mettre aux pas. Erreur et quelle erreur !

    L’Iran n’est évidemment pas un pays qui leur fait de l’ombre sur le plan économique. Ce qui les ennuie, ce sont des problèmes politiques et géostratégiques. Comme on le sait, leur protégé Israël n’est pas rassuré par une puissance dont on soupçonne qu’elle a le désir et les capacités de fabriquer une arme nucléaire. Ni Israël ni les Etats-Unis ne s’interrogent sur leurs propres armements nucléaires ni sur «leur droit» de s’octroyer l’interdiction aux autres ce qu’ils possèdent en abondance. Sans doute qu’ils se considèrent comme des Etats «civilisés» et dirigés par des hommes d’Etat rationnels. Leur volonté d’empêcher l’Iran de posséder l’arme nucléaire est motivée par leur peur de voir ce pays potentiellement capable de fermer le Golfe et d’enfermer toutes ces principautés arabes gorgées de pétrole mais incapables de se défendre. Bombe nucléaire ou pas, les Etats-Unis ne peuvent abandonner ces principautés «amies».

    L’Iran, sous embargo depuis 40 ans, n’a pas courbé l’échine, elle est en train de conclure un accord faramineux de quelque 400 milliards de dollars. Avec qui ? Avec la Chine pardi ! qui est le grand cauchemar de Trump. Pourquoi un tel cauchemar provoque-t-il une telle colère chez le président américain ? Parce que la Chine vient de conclure deux accords qui vont modifier, dans un proche avenir, la physionomie de l’économie et du commerce dans le monde. Nous verrons plus loin les conséquences d’un tel bouleversement. A la politique du jeu du bluff de poker dans lequel excellent les Américains, les Chinois et les Iraniens répondent en bons joueurs de Go et d’échecs, deux jeux qui sont la quintessence de la rationalité sans une once de psychologie, ni de l’esbroufe du poker.

    La Chine est une vieille connaissance de l’Amérique. Elle partage avec les Etats-Unis le Pacifique. Elle a un très gros avantage sur son adversaire. Elle est à la fois puissance maritime du Pacifique et puissance continentale ayant pratiquement des frontières avec tous les pays amis de l’Oncle Sam. Ces atouts géostratégiques reposent sur une économie 2e du monde, une puissante marine de guerre capable de tenir en respect d’éventuels «pirates» qui se croient tout permis dans l’immense Pacifique où se trouvent des alliés traditionnels de l’Amérique, le Japon et le continent Australie.

    Pourquoi le contrat Chine-Iran enrage-t-il les Etats-Unis ? Parce que ce contrat desserre l’étau américain qui étouffe l’Iran. L’Iran pourra vendre son pétrole à la Chine grosse consommatrice de cette matière première. Leur commerce échappera à la dictature du dollar puisque les échanges économiques peuvent se passer des banques américaines, etc. Outre la possibilité de vendre son pétrole, la Chine s’engage à investir dans des infrastructures en Iran de toutes natures, impossibles à réaliser à cause de l’embargo américain. Quant à la Chine, elle entre dans une région stratégique où les Etats-Unis compte de nombreux amis comme on sait. Une région utile pour sa route de la soie. La Chine est déjà présente sur le continent africain (Djibouti), elle sera dorénavant «installée» en face, en Iran, dans le port de Chabahar qui a une liaison directe avec la Chine.

    Ainsi présente sur les deux bords Afrique-Asie, la Chine s’est donné les moyens de se projeter à partir d’une route maritime où passe près du tiers du pétrole et des ports sur la route de la Méditerranée (canal de suez) et à partir d’Iran sur les mers chaudes de l’Océan indien. Quant à Israël, il rumine sa rage pour deux raisons. On sait que les Américains lui ont interdit «d’offrir» Haïfa à la Chine pour sa route de la soie. Il perd ainsi un grand partenaire économique et, cerise sur le gâteau, la Chine «libérée» de ses liens économiques avec Israël ne va pas s’empêcher de renforcer ses liens avec des pays de la région. Bref, pour Israël, le cauchemar se conjugue en termes économique et politique.

    Les effets de ces bouleversements seront énormes sur le plan géostratégique (militaire et diplomatique) mais aussi à la suite de l’émergence d’une zone économique gigantesque qui échappera à la domination du dollar. En effet, les deux accords en cours de concrétisation entre la Chine et l’Iran et entre la Chine, la Russie et l’Inde vont concerner d’immenses et puissants pays représentant démographiquement près de la moitié de l’humanité. Pour la petite histoire, on remarque que ces zones géographiques étaient les royaumes du commerce depuis l’antiquité jusqu’à Marco Polo qui ouvrit l’Asie à une Europe prête à entrer dans la Renaissance qui accouchera de la naissance du capitalisme. La Chine, aujourd’hui avec sa route de la soie, «renoue» d’une certaine façon avec son histoire.

    On peut supposer et espérer que cette nouvelle aire économique, débarrassée de l’épée de Damoclès du dollar, saura introduire d’autres paramètres dans les relations internationales qui souffrent de nos jours des contradictions d’un monde qui tente de résoudre ses problèmes en les exportant chez les autres. Par des guerres et, plus «pacifiquement», en faisant tourner la planche à billets du dollar pour que les enfants du tiers monde paient les extravagances des enfants du Coca-Cola de l’Oncle Sam.

    A. A.

  3. Bizarre comme article… Est-ce qu’on parle bien de l’avancée technique qui a permis aux forces armées Israéliennes de se faire repousser, puis canarder par surprise au-dessus du Golan et de la Jordanie avant même d’avoir dégainé ?

    1. Bien pris celui qui croyait prendre. Scène 1. Perspective de ce côté-ci.

      Ceci dit, les règles de l’hébergeur du site ont change et comportent un volet politique digne de l’ex-NKVD. Bizarre venant de Californie.

      1. << les règles de l’hébergeur du site ont change et comportent un volet politique digne de l’ex-NKVD ! >>
        pourquoi ne pas les exposer dans un article ?

  4. et celui qui faisait le guignol en se prenant pour ras pou tine de bone y m à été trouvé mort à moscou ou st petersbourg ! et la haagen daz !
    et si un ou des groupes dans le monde ont pu avoir en secret les doc’s et autres secret de la momie d’otzi que les chercheurs les ont fait parvenir avant d’etre tués dans un accident d’auto car ils allaient dans une con ference de presse et dire les 4 vérités .
    et en ce qui concerne pour la recherche de metal c’est dans les zones vaste de vieux chateau qu’il y en a beaucoup et a coup de bip , bip , ou en ancien poelle à frire dans le jargon .
    et en bref quel était le motif de l’épouvante qu’avait les peuples des gaules , angles , saxes et autres à cette époque , que le ciel leurs tombe sur la tete , comme quoi cela était resté gravé les tetes de leurs ancetres et qui les racontaient à leurs progénitures , ou les légendes et mythes ont de la vérité.
    peut etre que ce imanuel velokowski ,dans monde en collision , avait raison.

  5. le site s51 a changé , maintenant c’est du go-pro , en 3 points c’est les memes images et articles avec des couleurs disant orange et qui tourne et avant c’était du rouge .
    pourquoi ne pas faire 3 rectangle ou dans l’un vous montrez les bobards des médias menteurs , dans le dexio , un peu de compréhension de ce qui se trame et en tercio , la vérité , comme cela on aura un apercu .
    et les khordad de syrie ont donné une raclée aux missiles et f16 sionistes , et cela n’est qu’une petite demonstration de la résistance , alors comment sera la suite .
    car façe aux crimes , complots , sanctions , embargo , les césar et cie et assasinats ciblés des puissances de l’arrogance mondiale et dont sont victimes les populations qui subissent cela , alors ce n’est que la hyper redoutables guerilla de la résistance qui triomphera.
    il ne faut pas oublier que la chine et autre pays ont été victime d’une agression par armes biologiques et qui fort heureusement ont pu à temps le démasquer , ref le vol malaysia pseudo disparu et que écrit un journaliste cubain , francisco godoy dans un noir complot .

  6. J’ai lu qu’ils profitaient des décollages et atterrissages d’avions civils sur les aéroports, pour viser la Syrie, est-ce vrai ?

  7. 22:41 Les systèmes de défense antiaériens repoussent une agression israélienne aux missiles menée depuis l’espace aérien de Majdal Chams dans le Golan syrien occupé (Sana)

  8. 22:41 Les systèmes de défense antiaériens syriens repoussent une agression israélienne aux missiles menée depuis l’espace aérien de Majdal Chams dans le Golan syrien occupé (Sana)

  9. Apparemment Bashar al-Assad aime voir les missiles voler au dessus de son palais. Quel incapable, quel honte pour le monde arabo-musulman. Il suffirait de diviser l’armée syrienne en deux contingents, l’un au nord renforcer par des divisions kurdes et l’autre plus au sud, qui se chargerait de parcourir les 319,6 km qui sépare Damas de Tel-Aviv.
    Mais Vladimir Loubavitch est justement intervenu en Syrie pour éviter ce genre de scénario catastrophe pour ses compatriotes installer en Palestine.

    1. N’importe quoi : la strétégie élémentaire commande de se méfier des divisions de forces et des multiplicatios de front. Si vous croyez que les Russes ou les Syriens vont ouvrir un nouveau front actif juste pour vos beaux yeux, vous rêvez. Ils se tourneront vers le sud quand ce sera le moment : 1) les Russes terminent leur blindage stratégique en 2022 ; 2) les Turcs toujours présents dans le Nords ont commis l’erreur d’ouvrir une second front en Libye et il convient d’attendre qu’ils s’y enfoncent jusqu’aux genoux avant de leur porter l’estocade ; 3) le Czar Vladimir Le Juste a des objectifs qui dépassent la durée d’une vie humaine.

  10. Quid des S-400! Quand je voyais, lisais la blogosphere alternative s’enthousiasmer sur les systemes de defenses anti aériens russes, les pensant invulnérables, je m’eclatais, parce qu’une arme miracle n’existe pas.
    En fait il est trés dificile d’arreter une attaque, et les missiles tirés sont souvent impossible à stopper, et aucune DCA n’y pourra quelque chose, on en avait longuement parlé ici sur ce forum, la géographie autour de la Syrie, n’aide pas la DCA.
    La seule chose qui pourrait arretter ces agressions israèliennes et US c’est une riposte de la Syrie.

    Derrière ces raids israèliens il y a une obssession, vouloir à tout prix qu’une guerre eclate maintenant entre l’Occident et dirons nous le monde chiite.
    L’armée d’Israèl est incapable de penetrer à Gaza, la crainte de lourdes pertes hantent l’état major, que va-t-il se passer du jour le camps d’en face aura l’armée et la technologie ?
    En fait ce qui permet aux israèliens de jouer pour l’instant avec le feu, c’est qu’ils savent que leurs adversaires feront tout pour éviter cette catastrophe. Mais du jour ou elle eclatera, elle se retournera contre les leaders sionnistes. Israèl et meme avec l’aide des USA, face à ses adversaires ne fera pas le poids. Cependant ils sont leurrés par leur propre propagande eschatologique, c’est ce qui va precipiter leur fin.

    1. ne pas non plus oublier le « changement de règles d’engagement » tant vantée depuis au moins deux ans, qui affirmaient que Damas répliquerait à chaque attaque (cf EJ Magnier dans le genre …). Reste leur réponse nihiliste : « ce ne sont que des dommages minimes, on se réserve pour le grand soir ». Vous verrez que cette soupe froide sera resservie après les que les Iraniens aient installés une défense A/A en Syrie selon ces mêmes sites (Bavar 373 et autres missiles miracles)

    1. « en quoi consiste cette percé technologique ? ? ? »
      Percée sans doute due à des missiles supersoniques, voir inderctables aux radars syriens.
      Regarde la géographie de la Syrie, en plus la prime est souvent à celui qui attaque. Arretter un missile, contrairement à ce qui est fanfaronné, c’est trés difficile voir presqu’impossible.
      Or aujourd’hui les occidentaux pensent qu’ils peuvent frapper impunément aussi longtemps qu’ils le desirent, ils estiment que le camps d’en face n’osera pas riposter ad vitam aeternam.
      Calculs qui se sont souvent termines en desastre pour Israèl, comme pour les USA.

      1. Je précise, à ma connaissance les occidentaux ne disposent pas de missiles de croisières supersoniques comme ceux des russes. Ils ont par contre des missiles air sol supersoniques.

      1. De Michel Dakar :
        Guilaine J. et Zammit J. (2001) – Le sentier de la guerre. Visages de la violence préhistorique
        Commentaire de Dak-Art :
        Ouvrage qu’il est indispensable de posséder pour pouvoir le long des années y jeter un oeil.
        Présence de premiers charniers vieux de dizaines de milliers d’années, unissant par leurs os entremêlés femmes, enfants vieillards, morts tous au même moment, l’extermination d’une communauté par une autre, et toutes ces merveilleuses pointes de silex montées sur les flêches, qu’on retrouve fichées dans les os, beaucoup dans les main, car la victime a du vouloir se protéger, dans les vertèbres, les cranes enfoncés sans doute à coup de masse, les dessins sur les parois des grottes exposant les supplices type mafia moderne (étranglement lent par un lien attaché aux jambes repliées en arrière et en tension) etc…
        Un ouvrage qui devrait figurer dans les documentations des écoles de guerre et des services spéciaux, et en plus intelligent et bien fait (belles photos et dessins).
        Cela ne viendra pas parce que c’est déjà venu, et on y est toujours. On n’a pas fait un millimètre en avant depuis au moins 50 000 ans.
        Et personne ne se pose la question de pourquoi, personne ne voit qu’il y a un problème, et évidemment personne ne cherche à exister autrement.

        1. dans l’histoire de la momie dite otzi découverts en 1991 , il y a des secrets que les pseudo élites gardent , car tous les découvreurs et chercheurs et autres sont tous mort de façon très suspect , disant le en clair , assassinés , qu’ont’ils découvert pour etre tués .
          et d’après leurs calcul cette momie avait dans les quelques 5000 ou plus d’an , avaient’ils découvert de la chirurgie dentaires ou autre tech de notre actuel sur la momie et qu’ont’ils découvert d’autre , car la momie a bien été préservé par la glace .
          et aussi cette experience dite de philadelphie et le navire l’eldridge et von neuman , einstein , et d’autres chercheurs qui ont participé a cette experience de l’horreur .

          1. De Michel Dakar
            Une idée pour les chercheurs d’argent sur les plages de cet été, la glace de momie, marque Otzi,vendue dans de vieille bandelettes, qui devrait concurrencer la vieille marque Haagen daz, tout en écoutant cette merveille :
            Rasputin : https://www.youtube.com/watch?v=16y1AkoZkmQ

        2. Ce que tu décris est principalement l’apanage des peuples germaniques ; le guerrier Franc dont le pays que nous habitons porte le nom a nettoyé la moitié d’Europe à coup de francisque.
          Cette cruauté accompagné de ruses infinies, et d’instinct prédateur jamais vu ailleurs leur a permis de s’approprier des continents entiers en réduisant les population autochtones à l’esclavage.
          Maintenant que grâce à l’internet la circulation d’information commence à ce faire plus libre, ils sentent approcher la fin de leur arnaque criminelle ; alors ça bave et aboie de toute part contre la Chine ou la Russie.
          Cachant au passage qu’aucun de ces pays n’a jamais commis qqchose de comparable.

    2. Bonne question… Je trouve que le site a décidément changé depuis les attaques cybernétiques de l’an passé : on était habitué à plus de sagacité et d’exactitude. Là, on a l’impression d’un parti pris. C’est à se demander si l’auteur du blog est le même…

Leave a Comment/Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :