Stats

  • 6 376 875 Hits
360TotalSecurity WW
Paradox [CPS] WW
Paradox [CPS] WW
05/12/2020

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

L’implication militaire US directe en Israël plus importante que l’alliance entre les États-Unis et la Grande-Bretagne à la veille du débarquement de Normandie en 1944

L’alliance stratégique entre les États-Unis et Israël n’a jamais été aussi étroite et importante au point où de dépasser l’engagement américain en Grande-Bretagne lors de la seconde guerre mondiale. Officiellement, les Américains n’auraient déployé que des batteries de missiles anti-missiles, des escadrilles d’avions de combat Lockheed Martin F-35A/C et F-35I Lightning II et d’une nouvelle variante très agile et furtive du F-15X.

En réalité, l’implication militaire directe des États-Unis aux côtés d’Israël aurait atteint un pic historique jamais atteint depuis sa création en 1948.

La plupart des raids menés contre la Syrie et l’Iran depuis 2015 et attribués à Israël ont vu la participation directe et active des forces militaires américaines. Des F-15 US ont ainsi survolé le Liban depuis Israël et tenté de piéger la défense aérienne russe centrée autour de la base Bassel Al-Assad/Hmeimim dans un environnement de brouillage électromagnétique intense tandis que d’autres appareils utilisaient des tactiques utilisant des avions civils ou de transport comme bouclier afin d’échapper aux missiles SAM adverses.

Plus important est le déploiement de troupes US au nord d’Israël ou ce qui est désigné comme le front Nord par les Israéliens. Ce déploiement de troupes sans précédent a impliqué jusqu’en 2019 entre 6000 et 10 000 militaires dont beaucoup de pilotes et de spécialistes de la défense antimissile. La mise en place d’un commandement militaire conjoint entre Washington et Tel-Aviv consacre une nouvelle stratégie de Washington au Moyen-Orient caractérisée par une approche militaire directe et le déploiement de forces en Israël pour faire face au Hezbollah libanais, la Syrie, l’Iran et la Russie dans le théâtre des opérations englobant un quadrilatère entre le lac de Tibériade, la mer caspienne, le Golfe et les confins du Taurus.

Le Chef des états-majors des Armées US, le général Milley avec le Chef d’etat-major israélien, le général Kohavi, en Israël le 24 juillet 2020 où ils ont rencontré entre autres activites, des pilotes de F-35 ayant mené des opérations contre la Syrie.

Le mastodonte USS Nimitz ou CVN-68, l’un des plus grands portes-avions à propulsion nucléaire jamais construits, a quitté la cinquième flotte à laquelle il est rattaché et se dirige actuellement vers la Méditerranée orientale pour assister les opérations conjointes israélo-US au Levant et au Moyen-Orient.

Des forces conjointes des États-Unis et d’Israël opèrent actuellement à partir de la base militaire d’Al-Tanf en territoire syrien ainsi qu’au Kurdistan irakien (une trentaine de camps fortifiés) et cela explique l’extrême nervosité des forces aériennes US dès qu’une menace apparente s’approche de la base d’Al-Tanf, laquelle est en train de devenir lune des plus importantes bases militaires US dans les confins entre la Syrie, l’Irak et la Jordanie en contrepoids à la base russe de Hmeimim sur le littoral méditerranéen de la Syrie.

%d blogueurs aiment cette page :