Stats

  • 6 176 123 Hits
360TotalSecurity WW
Paradox [CPS] WW
Paradox [CPS] WW
28/09/2020

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

Blackout médiatique sur la visite mystérieuse de Bernard Henry Lévy en Tripolitaine…Tempête en Libye

Surnommé localement le diable de Misrata, Bernard Henry Lévy serait officiellement en possession d’un ordre de mission du Financial Times (couverture journalistique usuelle pour des missions d’espionnage et de subversion)
L’inscription en Arabe sur le pick-up RAM signifie: Administration des Missions Spéciales, plaque d’immatriculation officielle du gouvernement local de Misrata
Le garde portant une mitrailleuse aux côtés de Lévy n’appartient pas aux forces de Misrata et pourrait appartenir à une société militaire privée ayant recruté des miliciens sur place
Géolocalisation du convoi armé de Bernard Henry Lévy en Libye: 32.432863, 13.626607
Porte-parole du gouvernement libyen: « le dénommé Bernard Henry Lévy n’est pas le bienvenu en Libye »

Le gouvernement d’Entente Nationale de Tripoli a publié une déclaration dans laquelle il s’étonne que « le dénommé « Bernard Henry Lévy » soit en Libye alors qu’il n’est pas le bienvenu vu la position de la France et son parti pris en faveur du criminel de guerre [le Marechal] Haftar ». Le président du haut Conseil d’Etat de Tripoli, Khaled el-Mechri exige une enquête à ce sujet et des sanctions…

Des avions Osprey V-22 de l’US Navy ont-il infiltré Bernard Henry Lévy à Misrata ? Des officiels de Misrata déclarent que Bernard Henri Lévy aurait atterri à Misrata à bord d’un jet privé de type Falcon avec une escorte aérienne non identifiée qui a rebroussé chemin. Des sources proches du gouvernement de Tripoli affirment que cette personne aurait été infiltré en Libye avec l’aide d’avions de l’aéronavale de l’Otan et que sa présence à Misrata a coïncidé avec la présence au large de cette ville d’un submersible non identifié.

L’ambassadeur de Libye en France, Hamid el-Houderi, a dementi que ses services consulaires aient délivré le moindre visa d’entrée au dénommé Bernard Henry Lévy.

Le Ministre libyen de l’Intérieur, Fethi Bachaga, a lui aussi réagi en niant les informations l’accusant d’avoir invité le dénommé Bernard Henry Lévy que le ministre libyen a qualifié « d’intellectuel juif français controversé » en assurant que le gouvernement n’a pas officiellement invité des journalistes [étrangers] à visiter la Libye.

Cependant certains propos de Bachaga laissent penser qu’il est soit en accord avec la visite non officielle de Bernard Henry Lévy en Tripolitaine.

Pour Bachaga, cette affaire n’a pas lieu d’être et il accuse « certaines parties pêchent dans des eaux troubles pour obtenir des gains politiques » en soulignant  » que la visite d’un journaliste sans invitation officielle du gouvernement n’a aucun impact politique et que l’opinion publique a le droit de réagir vis à vis d’un événement public. » Ces propos ont enflammé l’opinion libyenne qui y voit plus un aveu à peine masqué qu’une réaction.

Pour une grande partie de la presse libyenne, Bernard Henry Lévy est un espion du Mossad israélien en mission commandé et des éditoriaux au vitriol exigent déjà des têtes ou du moins les noms des officiels ayant permis à ce « sinistre individu » de remettre les pieds en Libye. Pour un autre éditorial influent, la visite de ce prétendu « écrivain » connu pour être un fervent partisan d’Israël ne peut qu’être commanditée par les services spéciaux d’une puissance hostile. Même son de cloche du côté du camp de Haftar et qui considère que la visite de Lévy vise en guise de couverture le recensement de violations des droits de l’homme afin d’incriminer les forces de Haftar à des fins de chantage politique dans la plus pure tradition du Tribunal Pénal International vis à vis des chefs d’Etat africains.

Ce qui est étrange est que les médias en France ou ceux affilié à ce que l’on désigne comme l’État profond aux États-Unis et particulièrement les médias proches des Clinton et d’Obama et autres Démocrates dont le New York Times font tout ce qui est possible pour passer sous silence les activités de cet individu oisif faisant partie de la nébuleuse du Likoud dans le monde dit libre.

%d blogueurs aiment cette page :