Stats

  • 6 356 906 Hits
360TotalSecurity WW
Paradox [CPS] WW
Paradox [CPS] WW
30/11/2020

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

La Chine sanctionne des individus liés à la gestion des révolutions colorées, la subversion, l’ingénierie du chaos et la guerre hybride

La Chine, première manufacture du monde en 2020, est-elle devenue complotistes pour s’en prendre avec une précision d’orfèvre au coeur du dispositif d’ingenierie du chaos de l’Empire? C’est le cas de le dire à la lumière des sanctions chinoises annoncées le 10 août 2020 à l’encontre de onze individus portant entres autres la nationalité US.

Cette mesure spéciale intervient en représailles à des sanctions US à l’encontre de responsables du gouvernement central Chinois et de la région administrative spéciale de Hong Kong après l’adoption de la loi sur la sécurité nationale pour Hong Kong.

Beijing a visé au nanomètre près en sélectionnant des législateurs proches de l’Etat profond US, du lobby pro-israélien et des mafias italiennes et cubaines aux États-Unis comme Marco Rubio et Ted Cruz.

Les autorités chinoises semblent connaître parfaitement l’origine exacte des révolutions colorées, la subversion visant le changement de régime et l’ingénierie sociale par le chaos en réseaux et par internet mis en oeuvre en tant qu’armes de guerre hybride contre des pays ciblés par Washington.

Les sanctions chinoises ont ciblé le dénommé Carl Gershman, président de la très fameuse NED ou National Endowment for Democracy, une ONG écran de la CIA derrière tous les coups fourrés et les révolutions colorées ou tentatives de révolution de couleur en Georgie, en Ukraine, en Égypte, en Libye, en Tunisie, en Syrie, en Iran, au Vénézuela, en Ecuador, au Paraguay, à Hong Kong, en Thailande, en Birmanie, en Roumanie, en Serbie, dans plusieurs pays d’Afrique et en Russie. Cette officine est impliquée dans la propagande noire, la manipulation des médias et de l’opinion publique, la création de fausses oppositions, la subversion, la gestion des manifestations pacifiques, le recrutement des agents locaux présentés comme des acteurs de changement politique, culturel ou social, la promotion de nouveaux clivages ethniques, sociétaux et culturels, dans le cadre des moyens d’action de la guerre hybride usant des populations du pays cible pour parvenir à un changement de régime sans aucune intervention extérieure apparente et de préférence sans l’usage de la force externe.

Un autre individu ciblé par les sanctions chinoises est le dénommé Derek Mitchell, président du National Democratic Institute ou NDI, un autre outil central de la guerre hybride US et un des organismes les plus dangereux de la planète. Ils sont suivis par les dénommés Daniel Twining, président de l’International Republican Institute ou institut Républicain international, une autre devanture très proches des lobbies les plus bellicistes de l’Etat profond; Kenneth Roth, directeur exécutif de la fausse ONG Human Rights Watch et Michael Abramovitz, président de l’officine Freedom House, directement liée aux factions les plus dures et les plus secrètes de la communauté du renseignement des Cinq Yeux (Five Eyes).

Les autres individus sanctionnés sont Josh Hawley, Tom Cotton, Pay Toomey, Chris Smith et Daniel Twining qui sont tous connus pour leur appartenance à l’Etat profond US et au lobby sioniste international.

La Chine confirme par ce ciblage subtil et ultra-précis ce que les lanceurs d’alerte et les personnes accusées de verser dans les théories du complot tentent de révéler depuis des années . Dans ce cas de figure, les voix qui criaient au complot ont fini par avoir raison sur toute la ligne.

%d blogueurs aiment cette page :