Stats

  • 6 162 772 Hits
360TotalSecurity WW
Paradox [CPS] WW
Paradox [CPS] WW
22/09/2020

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

Après avoir été privé des services Google, Huawei forcé de trouver des alternatives pour ses processeurs Kirin

Le géant chinois Huawei, ciblé par le gouvernement américain en raison de son succès mondial, risque de ne plus pouvoir fabriquer des smartphones haut de gamme après la sortie du Huawei Mate 40, prévue en septembre 2020.

Privé de ensemble des services de Google, Huawei rencontrait déjà quelques difficultés à créer rapidement des alternatives fiables susceptibles de rassurer ses clients. Avec l’extension du décret de Trump interdisant aux compagnies utilisant des technologies US de travailler, coopérer ou traiter avec Huawei. De ce fait, le géant chinois se voit privé des services de son sous-traitant taïwanais Taiwan Semi-Condutor Manufacturing Company (TSMC) produisant les processeurs Kirin conçues par HiSilicon, une filiale de Huawei.

Huawei se retrouvera sans fournisseurs à partir du 15 septembre 2020, soit juste avec le lancement de son dernier flagship, le Mate 40, lequel sera certainement suivi par le Mate 40 Pro. Cependant, la pénurie de processeurs inquiète au plus haut point les dirigeants Huawei qui n’auront d’autres choix qu’à mettre la main à la pâte et produire leurs propres processeurs. Une tâche qui s’annonce ardue vu la miniaturisation avancée des derniers processeurs. Sans processeurs, Huawei ne pourra plus produire de téléphones intelligents et se verra privé de la moitié de son chiffre d’affaires (plus de 64 milliards de dollars US). Du coup, Huawei sera obligé de rechercher dans l’urgence de nouveaux fournisseurs non soumis au diktat américains ou du moins insensibles à des menaces de sanctions. Une mission presque impossible. MediaTek, l’autre fabricant taïwanais de processeurs clé en main peut se poser en alternative temporaire mais demeure sous la menace de pressions politiques US exercées via le gouvernement de Taïwan.

L’affaire Huawei est inédite en matière de conflits commerciaux et de guerre économique. Cet acharnement US à réduire un concurrent dans un domaine de l’activité économique laisse une très mauvaise impression en Chine et renforce les sentiments nationalistes de segments de la société chinoise jusque là très peu ou pas du tout politisée. La guerre déclarée contre Huawei y est perçue comme une injustice et une violation flagrante des règles commerciales de base. Elle renforce dans tous les cas le sentiment que partagent de plus en plus de chinois concernant le mythe de la liberté des affaires en Occident. Il sera difficile à Huawei de s’adapter, à trouver les compétences necessaires et à fabriquer des puces ultra-miniaturisés comme celles équipant ces derniers produits. Mais il se pourrait également que ces difficultés renforcent le géant chinois et le lancent vers l’avant sans compter sur les liens établis par la mondialisation des échanges et la production.


%d blogueurs aiment cette page :