Stats

  • 6 170 578 Hits
360TotalSecurity WW
Paradox [CPS] WW
Paradox [CPS] WW
25/09/2020

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

Guerre hybride contre le Belarus: fidèle à sa réputation, Lukashenko apparaît avec un AKS-74U à la main

Des snipers armés d’ATM postés en hauteur

La Pologne et la Lituanie jouent avec le feu. Une guerre entre ces deux pays ayant ouvert l’ensemble de leurs bases militaires à l’OTAN et le Belarus n’est aucunement à exclure.

Le gouvernement polonais semble n’avoir rien appris des dures leçons de l’histoire. Son obsession à détruire la Russie est susceptible de causer une autre catastrophe mondiale et surtout un autre drame historique pour la Pologne.

Alexandre Lukashenko a toujours été droit dans ses bottes. Ses adversaires le connaissent et ce n’est point un hasard si ses ennemis ont choisi une femme pour jouer le même rôle que le pantin Juan Guaidó au Vénézuela. Lukashenko n’a jamais cessé de critiquer en des termes très crus l’idéologie néolibérale et ses dérives.

En cas de conflit entre le Belarus d’un côté et la Pologne appuyée par les pays Baltes sous le parapluie de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord, Lukashenko peut compter sur le soutien militaire rapide de la Tchétchénie de Kadirov et de légions de volontaires russes et d’autres anciennes républiques soviétiques. Moscou n’aura plus le choix cette fois que de frapper fort car son sanctuaire historique est menacé. Une éventuelle chute de Minsk entre les mains des forces du mal et des satanistes entraînera celle de Moscou. Les souvenirs des guerres Napoléoniennes et l’opération Barbarossa de 1941 commencent à remonter à la surface en Russie.

Le Belarus fait face à une révolution colorée doublée d’une guerre hybride susceptible de se transformer en un feu d’artifice nucléaire.

Les ennemis de Lukashenko sont les mêmes qui sont derrière les marionnettes presque empaillées à l’aspect surréaliste de la Convention du Parti Démocrate aux États-Unis. C’est encore les mêmes qui utilisaient les Epstein et les Maxwell pour de sales besognes de chantage visant des personnalités politiques de premier plan.

L’Etat profond ne se limite pas qu’aux États-Unis : c’est une sorte de gouvernement transnational souterrain informel fonctionnant en arrière-plan. Son objectif est de réduire en esclavage la race humaine à tout jamais.

L’échec en Syrie et au Vénézuela donne des chances au Belarus. Le Grand Jeu a atteint la capitale de la Russie. Les jours qui viennent seront plus que fascinants.

%d blogueurs aiment cette page :