Stats

  • 6 335 787 Hits
360TotalSecurity WW
Paradox [CPS] WW
Paradox [CPS] WW
24/11/2020

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

La marine chinoise aurait dépassé en nombre d’unités la marine US

Il y a eu la fameuse invincible Armada espagnole qui avait failli envahir l’Angleterre en 1588, puis les Hollandais volants, la Royale et enfin la très redoutable Royal Navy, marine de guerre impériale de l’empire britannique à l’apogée de sa puissance au 18e et 19ème siècles. La marine britannique n’a jamais été concurrencée en son temps, même quand Bismarck tenta de doter l’empire Allemand d’une Kriegsmarine aux moyens asymétriques, essentiellement basés sur une force submersible à défaut d’une marine de surface compétitive avec celle de l’empire britannique. Après 1945, c’était le tour à l’US Navy ou la marine de guerre des États-Unis avec son aéronavale omniprésente et ses sous-marins lanceurs d’engins nucléaires. La marine soviétique tenta diverses approches pour rivaliser avec la maîtrise des mers mais ne put jamais suivre le rythme américain. Après 1991, la puissance militaire US sur les océans demeurait sans aucune concurrence. Les flottes américaines se partageaient les mers et les océans. Jusqu’à la résurrection de la marine de guerre chinoise. Résurrection car au 14ème siècle, la dynastie des Ming disposait de la plus grande flotte dans le monde d’alors.

En 2020, la Chine dispose de la plus grande flotte militaire au monde en termes de nombre d’unités mais pas en tonnage, avec 350 bâtiments de surface et submersibles dont 130 bâtiments de guerre. Les États-Unis disposent de 293 unités (bâtiments de surface et submersibles) mais gardent toujours le tonnage le plus lourd en partie grâce à leurs groupes de combat (11 portes-avions dont certains de plus de 100 000 tonnes).

La Chine n’avait pratiquement pas de marine de guerre il y a quarante ans. Les forces navales chinoises se résumaient alors en une force côtière composée essentiellement de petites embarcations. Mais les choses ont radicalement changé : Beijing a investi d’énormes moyens durant les trente dernières années pour se doter d’une marine de guerre hauturière fiable dotée de systèmes d’armes sophistiqués et souvent révolutionnaires comme le canon et la catapulte électromagnétiques et les armes à énergie dirigée de très haute puissance.

La Chine s’est surtout focalisée dans ce domaine sur la conception et la construction d’une nouvelle génération de croiseurs, de destroyers et de frégates sophistiqués comme le destroyer Type 055 (classe Renhai). Cette classe déploie une large gamme de missiles de croisière anti-navires et de missiles Surface- Air mais également des missiles balistiques anti-surface.

Cependant, c’est dans le domaine des submersible que réside toujours la force de frappe de la marine Chinoise. Une demi-douzaine de nouveaux modèles de submersibles à propulsion diesel ou nucléaires sont en cours de développement en plus des sous-marins lanceurs d’engins nucléaires Type 094, portant des SLBM JL-12 et très prochainement le nouveau sous-marin lanceur d’engins Type 096 qui emportera un nouveau type de SLBM dont les spécifications sont inconnues.

%d blogueurs aiment cette page :