Ionic engines or thrusters will not break the current stagnation in outer space exploration.Ion thrusters use electrostatics as ions are accelerated by the Coulomb force along an electric field.

10 thoughts on “Un B-52H près des côtes d’Afrique du Nord et des intercepteurs Mig-25 Foxbat et des chasseurs Su-30 MKA algériens apparaissent sur les radars…

  1. La photo d’illustration ne peut pas être une photo de l’écran d’un radar militaire , je m’explique :

    sur un écran radar militaire ou civil le transpondeur nous donne :

    identification de l’appareil
    cap /vitesse/ altitude

    L’IFF militaire peut nous donner plein d’autres infos sur l’appareil mais vous ne verrez jamais cela en open source c’est classifié .

    Le type de l’appareil là est connu est par la DA algérienne puisque ce sont eux mêmes qui les auraient fait décoller pour monter sur l’éventuel B52 .

    Le type d’appareil importe surtout chez les civils , notamment pour les approches , par exemple l’approche sur Toulouse
    Blagnac aux heures de pointe , si vous avez un bimoteur léger et vous avez derrière un Airbus A320 vous avez intérêt
    à bien anticiper la différence de vitesse d’approche car l’Airbus va vite pousser derrière.
    Là oui il est important de connaitre le type d’appareil .

    1. ça c’est le job des contrôleurs APP puis TWR ; et mieux vaut être devant et plus bas que derrière et au-dessus d’un gros machin qui produit plein de turbulences :-))

      1. Bonjour Debunker , je vous donne un petit truc comme cela parle beaucoup de B52 en ce moment sur divers sites ( opex360 etc etc ) ,
        vous pourrez assez souvent lire que le B52 ne peut pas faire de mission de guerre élec car c’est un bombardier .
        Alors non le B52 , enfin la seule version qui nous reste en fait , peut être équipé d’un pod pour faire du receuil ELINT .
        C’est une mission secondaire bien sûr mais les caincains ne sont jamais à court d’imagination dans cette guerre là .

  2. En fait si le B-52 a longe la cote algerienne c’etait dans un seul et meme but, celui de tester les defenses aeriennes et degre de rapidite des chasseurs a intervenir

    1. En vérité vous n’en savez rien du tout ce n’est que spéculation et la mission se serait déroulée ainsi :

      le B52 n’aurait bien sûr pas longé la cote algérienne mais aurait eu bien à l’avance un cap direct vers la frontière de l’Algérie . Là la DA
      algérienne l’aurait vu , enfin espérons le , et ils auraient pu faire décoller un ou deux appareils pour aller le reconnaitre avant l’espace
      aérien algérien .
      Il y a ensuite une fréquence de veille où le controle algérien leur aurait demandé , gentimment , de s’identifier , l aurait prévenu qu’il se dirigeait
      vers l’espace aérien algérien et lui aurait demandé de changer de cap . Le cdt de bord aurait confirmé avoir bien compris .

      Alors plus concrètement , l USAF a fait des exercices d’interopérabilité avec les pays alliés ou partenaires d’afrique du Nord , avec les marocains et les tunisiens , a aussi fait un exercice d’interdiction contre un destroyer US en sud méditérannée .
      Je ne sais pas , on le saura bientôt , si un exercice d’interopérabilité aura été réalisé avec l AA algérienne .

      1. “Je ne sais pas , on le saura bientôt , si un exercice d’interopérabilité aura été réalisé avec l AA algérienne .” C’est fort possible, en tout cas la disposition des intercepteurs, ont l’air d’indiquer que c’etaient des manoeuvres conjointes d’interopérabilité d’apres l’image (de synthese) radar

  3. Cool !
    On a enfin la suite des aventures du B-52 fantôme…
    Certains disent qu’il est piloté par des spectres de pilotes US sacrifiés au vietnam.
    D’autres pensent que c’est un drone.
    Enfin, d’aucun s’en foutent totalement…
    Un B-52 ne fait pas le beau temps. (authentique faux proverbe soviétique)
    Vivement qu’il s’écrase sur une capitale quelconque. Je mets une pièce sur l’Elysée, mais uniquement parce que ça m’arrangerait…

  4. Ces Soukhoï et ces Mikoyan-Gourevitch combiner aux General Dynamics F-16 Fighting Falcon devraient servir à assurer la sécurité au Sahel, la ou l’armée française entraine et finance des milices djihadistes dont le but de créer le chaos et d’empecher le commerce entre l’Afrique noire et le Maghreb. D’ailleurs le projet de gazoduc Maroc-Nigéria et le projet du gazoduc trans-saharien (dit aussi NIGAL) devant relier le Nigeria à l’Algérie pour transporter du gaz naturel sont au point mort. Tebboune la face de rat et Haschich VI sont des pantins.

Leave a Comment/Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :