Stats

  • 6 168 948 Hits
360TotalSecurity WW
Paradox [CPS] WW
Paradox [CPS] WW
25/09/2020

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

Une normalisation entre des pays alliés en coulisses est-elle vraiment une normalisation? Ou la stratégie de l’escroquerie pratique

Repéré pour vous : la pseudo « normalisation » entre certains pays Arabes et Israël n’en est pas une mais une médiatisation de relations longtemps gardées discrètes.

On ne peut dès lors parler d’une « aube nouvelle pour le Moyen-Orient » sauf si cela concerne des pays n’ayant jamais voulu reconnaître l’existence d’Israël et dans ce cas le nombre de pays concerné coïncide approximativement mais pas toujours avec les pays ayant été ciblées par des guerres civiles ou hybrides par proxy ou non.

Le plus amusant dans cette mise en scène boostée d’une bonne dose de marketing est que techniquement les Emirats Arabes Unis et le Bahreïn font partie de la péninsule arabique et n’ont jamais montré un quelconque signe d’hostilité même sur le plan symbolique à l’égard des politiques israéliennes. Au contraire, il y a toujours eu des liens assez suivis entre ces pays et une certaine coordination allant jusqu’à encourager une prise d’assaut de la Bande assiégée de Gaza ou encore l’accompagnement des investissements israéliens massifs au Kurdistan irakien et en Tierra del Fuego à l’extrême Sud de l’Amerique du Sud et le financement de la guerre en Syrie.

Jared Kushner, le gendre de Donald Trump, à qui on attribue cette politique de réhabilitation diplomatique d’Israël est en train de brasser du vent. On ne peut normaliser ses relations entre des gouvernements alliés en coulisses et présenter cela comme une avancée historique par un promoteur immobilier peu scrupuleux et braillard comme Trump. C’est de l’escroquerie manifeste.

Ce qui va changer: rien. D’autres pays entretenant des liens plus ou moins secrets avec Israël vont certainement tenter de profiter de l’effet d’annonce et engranger quelques subsides ou avantages en termes d’image à l’international mais sans plus. C’est le cas d’Oman, du Soudan, de la Libye (les deux gouvernements rivaux) et du Maroc. Pour l’Irak c’est déjà acquis depuis longtemps dans le Nord de ce pays.

Israël profitera seul de ces opérations marketing. Mais pas pour longtemps. On pourrait parler de normalisation dans le cas où Bashar Al-Assad de Syrie déciderait éventuellement de tourner casaque et reconnaître Israël, ce qui n’est pas pour demain vu l’acharnement de la guerre en cours depuis 1973 entre Israël et la Syrie.

Donald Trump est un promoteur immobilier qui est capable de vendre du vent au mètre carré. Il est tombé sur des maîtres escrocs capables de lui vendre l’idée même du vent à l’intérieur d’une boîte hermétiquement fermée. On le répétera mais assez, le système politique US n’a jamais été bipartisan out dualiste qu’en apparence et en trompe l’œil. Les Républicains et les Démocrates servent un seul maître et passent le temps de s’accuser mutuellement pour que le show continue.

Et le show que l’on a pompeusement baptisé Abraham en est bien un mais bidon.

Au suivant !

%d blogueurs aiment cette page :