Stats

  • 6 363 526 Hits
360TotalSecurity WW
Paradox [CPS] WW
Paradox [CPS] WW
02/12/2020

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

L’aile militaire du Hamas palestinien récupère des obus de l’épave sous marine d’un navire de guerre britannique datant de la Première guerre mondiale

L’aile militaire du Hamas palestinien, qui contrôle la bande assiégée de Gaza, aurait récupéré des obus d’un navire de l’épave d’un guerre britannique datant de la Première guerre mondiale pour les utiliser dans la fabrication de missiles locaux.

Capture d’écran d’une vidéo des Brigades Al-Kassam montrant la différence entre les obus de l’artillerie navale britannique de la Première guerre mondiale et des obus israéliens modernes ainsi que l’usage qui en est fait. Les obus britanniques ont ainsi servi à la fabrication de missiles plus puissants que ceux basés sur les obus israéliens.

Le navire de guerre de la Royal Navy, le HMS M-15 a été coulé par le submersible UC38 de la Kaiserliche Marine Allemande au large de Gaza le 11 novembre 1917.

Le HMS M-15

Les obus récupérés par les plongeurs palestiniens de Gaza sont donc des munitions destinés au canon BL 9.2 inch Mk IX de calibre 233,7 mm, en service au sein de la marine royale britannique de 1899 jusqu’au années 1950 et qui fut l’un des meilleurs canons de l’histoire de l’artillerie navale britannique.

Voici quelques spécifications de cette munition:

Poids: 170 kgs.

Calibre: 233.7 mm

Vitesse initiale : 806 mètres par seconde

Portée : 26,7 kilomètres

Cette munition datant de plus d’un siècle est actuellement utilisée pour le développement des roquettes S-40 et S-55 par les brigades Al-Kassam.

Cela veut dire que les palestiniens de Gaza ne reçoivent pas de matériel émanant de pays tiers comme l’avancent des médias occidentaux et que l’étau mis en place par l’Égypte et Israël ne laisse rien passer. Les palestiniens s’approvisionnent en armes du marché noir israélien ou redoublent d’ingéniosité pour fabriquer leurs propres ateliers artisanaux avec les moyens de bord. La découverte de l’épave du HMS M-15 plus de cent ans après avoir été envoyé par le fond et la récupération de ses munitions pour leur recyclage dans la fabrication de nouvelles roquettes démontrent qu’en dépit d’un siège militaire très serré doublé d’un embargo économique, les humains sont capables de s’adapter à toutes les contingences.

Ironie du sort, la prochaine roquettes palestinienne qui s’abattra sur une colonie israélienne près de Gaza aurait été produite avec des composants fabriqués par Vickers il y a plus de 105 ans en Angleterre…

%d blogueurs aiment cette page :