Ionic engines or thrusters will not break the current stagnation in outer space exploration.Ion thrusters use electrostatics as ions are accelerated by the Coulomb force along an electric field.

Image impressionnante du cratère causé par une attaque arménienne au missile Sol-Sol en plein milieu de la ville de Ganja, seconde ville de l’Azerbaïdjan. Des experts évoquent l’usage d’un missile Tochka mais il semble que ce soit un 9K720 Iskander. Dans tous les cas, cette attaque est un pari fort risqué pour Erevan.

7 thoughts on “l’Arménie a t-elle employé un missile Sol-Sol 9K720 Iskander à Ganja?

  1. «Si la Russie était certaine que l’Azerbaïdjan avait lancé agressivement une attaque non provoquée contre l’Arménie comme le prétend Erevan, alors Moscou aurait probablement activé la clause de défense mutuelle de l’OTSC ou au moins menacé publiquement de le faire à moins que Bakou ne promette de ne plus jamais faire une telle chose. . Cela suggère que la Russie blâme dans une certaine mesure ce qui s’est passé en Arménie, mais pourrait se sentir mal à l’aise de le dire publiquement en raison de ses intérêts politiques, économiques et militaires dans le pays.

    Néanmoins, la décision de la Russie de ne pas discuter de la clause de défense mutuelle de l’OTSC après les derniers développements peut en soi être interprétée comme une expression de sa politique évolutive face au conflit. Cette absence d’action donne de la crédibilité à l’affirmation de l’Azerbaïdjan selon laquelle il se défendait préventivement conformément au droit international contre l’agression imminente de l’Arménie.»analyse andrew korybko

    1. “Si l’Azerbaïdjan approche un poil trop près des frontières officielles internationalement reconnues de l’Arménie, la Russie devra respecter son engagement auprès d’Erevan.
      Elle s’y est d’ailleurs préparée en mettant en alerte les militaires de la base proche de la frontière. Certes, il n’y a pas eu de menace publique, car la Russie est diplomatiquement bien éduquée et n’a pas voulu humilier Bakou. (Elle à surtout des intérêts à préserver avec l’Azerbaidjan…)

      Tient l’Azerbaïdjan n’avance plus, pourquoi donc ?
      Eux ont bien conscience que la Russie respectera ses engagement si ils passent la frontière officielle internationalement reconnue.”
      analyse Benjman.

      1. basta sparare teorie al vento, la Turchia ha attaccato il Nagorno Karabakh con il silenzio assenzo della Russia. Se guardiamo la carta geografica dell’Azerbaigian possiamo osservare che l’enclave armena non ha alcuna legittimità storico geografica. Ovviamente la questione poteva e doveva essere risolta pacificamente e diplomaticamente perchè distruzioni e perdite di vite umane nel terzo millennio non dovrebbero più esistere, soltanto un “bodybuilding” come Erdogan poteva innescare una guerra del genere. L’arma segreta di Erdogan non sono i suoi droni che qualsiasi potenza moderna è in grado di abbattere come piccioni, ma è la “legione straniera” di jiadisti ex ISIS che Erdogan usa come carne da macello in giro per il medio oriente facendo capire alla Russia che tutta la regione del Caucaso è in mano sua e potrebbe innescare un incendio dieci volte maggiore di quello a suo tempo divampato in Cecenia. Il pericoloso gioco tra Mosca e Ankara continua.

  2. Le centre-ville par rapport à l’aéroport c’est une erreur au bas mot de 8 km, cela fait beaucoup pour une erreur.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :