Ionic engines or thrusters will not break the current stagnation in outer space exploration.Ion thrusters use electrostatics as ions are accelerated by the Coulomb force along an electric field.
Screen-Shot-2020-11-01-at-2.08.04-PM-1234x615

Biden: des guerres tous azimuts en perspective mais l’Empire n’a plus les moyens de déclencher une dizaine de conflits simultanés…

L’Etat profond ou le Deep State compte sur Joe Biden pour redorer le blason d’une Amérique va-en-guerre et belliqueuse. Dans ce sens, le candidat Joe “Sleepy” Biden est le mieux indiqué car il va suivre à la lettre les injonctions d’un État profond plus dangereux que jamais et qui ne projette pas moins de mener ou de déclencher une dizaine de guerres simultanées à travers la planète pour rattrapper le temps perdu depuis quatre ans. Les révolutions colorées feront à nouveau florès et seront soutenus cette fois par l’apport discret mais détabilisateur des armes orbitales. Un pays d’Afrique a récemment été le terrain d’essais de ces armes qui ont déclenché sur son territoire une cinquantaine d’incendies de forêt simultanés.

La confrontation avec la Russie est inevitable, du moins sur les marches occidentales russes car la guerre reprendra avec plus de violence en Ukraine et tout sera fait pour embraser la Biélorussie et la Moldavie. Mais l’arme de prédilection des néo-conservateurs US qui feront un grand retour avec les marionnettes Biden/Harris est l’outil du terrorisme dit “islamiste” avec la réapparition surprise de dizaines d’autres épouvantails du type Al-Zawahry, Al-Zarkawi et autres dénominations marketing avec leurs lots d’attentats et d’organisations écrans. Biden (et sa famille) est un corrompu notoire. Les richissimes potentats Arabes du Golfe vont le corrompre pour garder le statu quo et jouer l’escalade face à l’Iran.

La Chine détient des preuves formelles de la vaste corruption des Biden et il sera intéressant de constater la transformation du Russiagate utilisé contre Trump en Chinagate mais les affaires sont les affaires. L’Etat profond vit de la corruption generalisée.

Quid de l’Europe? Elle répétera mot par mot le jargon Novlangue de l’Etat profond US et n’aura aucun droit au chapitre.

L’Empire a t-il encore les moyens onéreux d’une telle politique? Il est permis d’en douter. Il va droit vers sa perte.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

61 thoughts on “Biden: des guerres tous azimuts en perspective mais l’Empire n’a plus les moyens de déclencher une dizaine de conflits simultanés…

  1. L’état profond, la société ouverte de Soros, le Globalisme (synonymes), décrit par Plaquevent, nous annonce une guerre civile mondialisée.
    C’est sans doute la raison du réservoir djihadistes à Idlib, non ?

  2. Bonjour,
    deux questions presque hors sujet?

    quelqu un a t il des nouvelles de Vladimir, il serait souffrant dit on ?

    Pour ce qui est du résultat des Us, je note quelques commentaires assez contradictoires avec l’esprit du site, comme dans d’autres articles récents d’ailleurs, ce site interresserait il quelques conservateur craignant la subservsion?

    Ne lachez rien, tout cela ne fait que commencer ce sera pour 2026.

  3. L’Etat profond US est engagé dans une lutte à mort contre une réorganisation totale de l’économie mondiale avec les tensions que cela peut impliquer. Certains êtres humains sont hypnotisés, sous le sort du nouvel épouvantail en forme de bioarme appelé COVID-19 sur lequel repose la tromperie et l’endormissement des populations mondiales, mais dans quelques temps, ils retrouveront leurs esprits. C’est une constante. Tous les systèmes de manipulation sont éphémères.
    Les conséquences de la tromperie sur une société endommagera gravement toute société jusqu’à son effondrement. Il se peut que la guerre mondiale ne soit pas une guerre de fusils, de chars, d’avions, ni même de bombes. Dans ce rude climat, les chefs d’états sont bien sûr menacés, que ce soit dans leur pouvoir mais aussi en ce qui concerne leur propre existence.

  4. Joe Biden a été élu président des États-Unis jeudi face à Donald Trump au terme de 72 heures tendues, pleines de suspense. La “prime au président sortant” n’a pas suffi au milliardaire pour se faire reconduire à la tête du pays pour un second mandat, selon une projection de CNN dévoilée ce samedi.

    Le scrutin s’est finalement joué en Pennsylvanie, ce swing state de l’Est du pays, où Joe Biden a rattrapé un retard pourtant conséquent il y a plusieurs heures. Comptant pour 20 grands électeurs, l’État permet au démocrate d’atteindre les 270 grands élus nécessaires.

    1. Narrative tendancieuse qui laisserait accroire que Sleepy Joe a gagné à la loyale…Mais savez où cette leçon sera appliquée d’ici 1 an et demi avec quelques nuances probablement ? En Afrique ? Non, cherchez encore un peu. Vous ne trouvez pas ? Allez, je vous donne un indice: GJ.
      La farce est de plus en grotesque. Le Logos gît au sol, il a deux trous rouges au côté droit. Nature berce le tendrement, il a froid.

    2. “…e Biden a rattrapé un retard pourtant conséquent il y a plusieurs heures. Comptant pour 20 grands électeurs,”…. ca psittacise mieux que dans une volière ; mais finalement cette psittacisation devient vraie si on finit la phrase par: … rattrapé à coup de sacs bourrés à mort de bulletins Biden.
      Quand on est un criminel aussi coriace que Jo, on n’a qu’une seule morale: “La seule chose qu’est immorale c’est celle de se faire prendre”

  5. Autopsie d’une élection présidentielle américaine inédite à l’ère de la pandémie
    ========================/============
    Le duel ne sera pas fini après l’annonce des résultats.

    Par Dr Abderrahmane Cherfouh –
    Tous les regards sont tournés vers les Etats-Unis qui ont organisé, ce 3 novembre, leur élection présidentielle ayant coïncidé cette année avec la crise mondiale du Covid-19 qui fait des ravages, particulièrement dans ce pays où les contaminations dépassent les 100 000 cas quotidiennement. Les Etats-Unis ont toujours fasciné le monde de par la place qu’ils occupent dans le monde, leur influence, leur prestige, leur savoir scientifique, leur apport et le message qu’ils ont toujours véhiculé à travers les siècles pour la dimension humaine dans sa globalité.

    Les Etats-Unis ont toujours occupé dans le monde moderne les devants de la scène, dans tous les domaines. Ils sont, à l’instar d’autres pays, à l’origine de beaucoup d’inventions et de découvertes qui ont fait progresser l’humanité et lui ont permis de faire des avancées scientifiques considérables dont nous profitons tous des bienfaits et des avantages. Ils ont toujours collaboré et apporté leur savoir pour élever la science à son firmament. De tout temps, le pays de Mohamed Ali, de Martin Luther King, de Marilyn Monroe, de Coca-Cola avait exercé une attraction considérable sur les immigrants qui caressaient le fol espoir de s’y installer et d’y trouver une société stable, riche et sans problème, qui leur permette de construire leur avenir et celui de leurs enfants à la hauteur de leurs rêves et de leurs aspirations.

    Or, une fois confrontés à la réalité du terrain, ces prétendants à une vie meilleure vont vite déchanter pour ceux qui ne se sont pas bien préparés et vont découvrir l’autre facette de cette Amérique et les côtés impitoyables du libéralisme économique. Il faut dire que ce pays a tant donné à l’humanité dans le domaine scientifique, mais son l’histoire est parfois peu reluisante, traînant un passé peu glorieux – surtout au Vietnam –, un pays qui a toujours cherché à exercer son hégémonie sur le reste du monde et dominer les autres.

    Et, lorsque ce pays organise son élection présidentielle tous les quatre ans, le monde entier se sent impliqué de près ou de loin pour plusieurs raisons. Parce que, entre autres, les Etats-Unis sont le leader mondial, ils sont la première puissance économique et militaire du monde et ils ont une grande responsabilité à assumer vis-à-vis de leurs alliés et de leurs partenaires à travers le monde, qui attendent avec impatience le nom du vainqueur et tous espèrent nouer des relations privilégiées avec le futur locataire de la Maison-Blanche dont le destin politique de certains parfois en dépend.

    Par ailleurs, compte tenu de l’ampleur qu’exerce l’influence américaine sur le reste du monde et afin de saisir toute l’importance, la portée, les mécanismes, les nuances, les conséquences et les impacts potentiels de cette élection pas comme les autres, tous les dirigeants du monde, amis comme ennemis, suivent minutieusement les résultats de cette élection et lui accordent une attention toute particulière. En tout état de cause, le monde est impatient de connaître le dénouement et le nom du futur vainqueur, Américains et autres, qui tous retiennent leur souffle et tous espèrent être dans le camp du futur vainqueur.

    Pour une fois, les deux candidats sont tous les deux avancés dans l’âge. Cela ressemble étrangement aux candidats du tiers-monde. Pour avoir été le président des Etats-Unis pendant quatre ans, Trump est mieux connu sur la scène internationale que Biden. Tout le monde connaît la personnalité controversée de Trump, son côté burlesque, ses déclarations tonitruantes, ses sautes d’humeur, l’homme qui a plusieurs facettes et qui n’a pas la langue dans sa poche, etc. Par contre, Biden est moins connu. On sait qu’il a été deux fois vice-président d’Obama, qu’il est âgé de 77 ans et que sa mémoire le trompe souvent. Il fut aussi accusé par deux fois de plagiat : une fois pour avoir copié mot à mot le discours de l’ancien chef du Parti travailliste britannique, Neil Kinnock, et une seconde fois lorsqu’il s’est inspiré d’un texte qu’avait écrit l’ancien chef du NPD canadien, Jack Layton, quelques jours avant son décès, en 2011. Il fut aussi accusé par quelques femmes d’avoir eu envers elles des gestes inappropriés, ce qu’il a évidemment démenti.

    Pour la préparation de cette élection très importante, chacun avait affuté ses armes, ne ménageant aucun effort et ne lésinant sur aucun moyen colossal – dont les deux camps disposent – pour être prêt à en découdre le jour J en sollicitant les faveurs des électeurs. Bien avant ce jour fatidique, tout le monde pensait que cette élection était déjà pliée et que ce n’était qu’une formalité pour Biden, d’autant plus que tous les pronostics penchaient du côté des Démocrates et que tout le monde prédisait que la vague bleue allait déferler sur le pays et emporter tout sur son passage. Ce qui s’est avéré finalement une chimère.

    Trump a provoqué, encore une nouvelle fois, la surprise et a démenti tous les pronostics qui ne lui étaient pas favorables au départ. Il faut toujours se méfier, comme dit l’adage, de la réaction de la bête blessée. Détesté à l’extrême par la plupart des médias mondiaux, surtout occidentaux, qui voient en lui un danger potentiel pour la paix mondiale, Trump, de l’avis de tous, a subi un lynchage médiatique savamment orchestré à tort ou à raison, d’ailleurs. Haï, voire vomi par certains, il incarne le mal, la mauvaise foi, le mensonge, la malhonnêteté ; il ne fait preuve d’aucune humilité, d’aucune retenue, il n’a pas de compassion, il ne cultive aucune valeur humaine, il est amoral, inculte, impoli, il fait honte aux Américains et symbolise à lui tout seul la décadence des Etats-Unis, arguent ses détracteurs.

    Tous ces «mauvais qualificatifs» et ces «dénigrements» n’ont pas eu d’emprise sur son public qui le soutient et voit en lui le sauveur de l’Amérique et l’homme providentiel capable de réaliser les aspirations des Américains. Ses partisans ne l’ont jamais trahi et se tamponnent le coquillard de ce que pensent les autres de leur favori et n’ont cure du qu’en-dira-t-on.

    Tout ça, c’est pour l’histoire. Trump va sûrement perdre cette élection pour le bien de tous, pour la paix mondiale et pour d’autres raisons encore. A mon humble avis, l’adversaire de Trump, ce ne fut pas Biden lui-même, ni les Démocrates, mais c’est certainement le Covid-19 qui est pour beaucoup dans sa défaite. Malgré tout ce que le monde pensait de lui, et malgré son impopularité dans le monde et sa mauvaise réputation, Trump aura failli gagner. En prenant à la légère cette pandémie, Trump a précipité sa chute. Il ne voyait pas venir les conséquences de ce redoutable fléau qui allait écraser tout sur son passage, y compris sa personne.

    Mais, il faut le dire aussi, en toute honnêteté, Trump n’avait pas la capacité de gérer cette pandémie et rien ne le prédisposait à y faire face. Pour certains analystes, malgré tout ce que le monde pense de lui, le «trumpisme» est un mouvement en marche et les Républicains, malgré leur défaite, vont sortir renforcés de cette élection. Comment expliquer ce phénomène ? Quel est le secret de cet homme qui est sans style ? Cet affreux, ce méchant, cette personnalité controversée qui ne laisse personne indifférent et qui attire des sympathisants par dizaines de millions dans son pays ? Je ne sais pas s’il y a une explication plausible, mais d’autres vont s’enfermer dans des ghettos idéologiques pour expliquer ce phénomène.

    Que dire encore de cette élection ? On dit que la personnalité de Trump, qui avait accusé le camp démocrate de fraudes sans avoir fourni des preuves, a terni cette élection et lui a porté un grave préjudice. Cette accusation sans fondement de la part de Trump sur le déroulement de cette élection a provoqué des réactions passionnées, voire déchaînées de part et d’autre et elle a semé la controverse. Elle a beaucoup nui à la réputation de cette élection qui a été entachée et qui est habituellement le propre des Républiques bananières et la copie conforme de ce qui se passe dans les pays ou la démocratie n’est que de façade.

    Comme toujours, jusqu’à la fin, Trump est resté fidèle à lui-même, ne reculant devant rien pour obtenir gain de cause. Sentant la défaite dans les dernières minutes, il a multiplié les démarches pour tenter d’inverser la vapeur en faisant fi de toute considération morale. Il s’est conduit tel qu’il a toujours été, en homme sans principes ni morale, et il a offert au monde un spectacle affligeant indigne de quelqu’un qui a été le dirigeant le plus puissant du monde.

    Que dire encore de cette élection ? L’ère de Trump est révolue et une nouvelle ère va s’ouvrir avec Biden qui va s’atteler à combattre un adversaire plus que redoutable et qui l’attend au tournant, à savoir le coronavirus qui ne va lui laisser aucun moment de répit.

    Une autre question mérite d’être posée : à l’aube de ce changement, la politique américaine vis-à-vis du reste du monde va-t-elle changer ?

    A. C.

    (Montréal)

        1. en effet !
          ils se dévoilent et vont définitivement se discréditer !
          que peut valoir un média aussi puissant soit il face a une court suprême et les mitraillettes des militaires ?
          en détruisant la société d’Etat de droit, honnête, bienséante, et policée qui leur permet d’exister les média ont sciés la branche sur laquelle ils étaient assis !

        1. moi je te prédit que Trump prêtera serrement en janvier et sera président quatre ans de plus !
          qui vivra verra !

          1. Un moment il faut se réveiller autant j’étais pour Trump face à Hillary cette fois je m’en fous mais tout ce cirque me fait rire quand-même.
            De toute façon un président des États-Unis reste un président des États-Unis l’un comme l’autre ne changera pas ma vie.

  6. Il est évident que les USA ne sont plus en mesure de donner des leçons électorales à qui que ce soit.

    1. si les coupable de ce crime contre la démocratie sont vraiment sanctionnés les USA pourront a nouveau donner des leçons électorales et en toute légitimité !

  7. Incendies : la patrie attaquée, le peuple doit faire front dans une union sacrée.

    Par Youcef Benzatat –
    Une attaque terroriste de grande envergure s’est produite contre notre pays la nuit du vendredi 6 au samedi 7 novembre. Des incendies gigantesques se sont déclarés aux alentours de plusieurs villes, simultanément. Ce qui ne laisse aucun doute sur les circonstances ayant provoqué ces feux qui ne peuvent qu’être de nature criminelle.

    Quels que soient les auteurs et leurs motivations, l’heure est à la solidarité avec les forces de secours et de sécurité pour maîtriser ces incendies, neutraliser les terroristes coupables de cette attaque abominable et éventuellement prévenir de nouvelles attaques. Ce n’est un secret pour personne que notre pays compte beaucoup d’ennemis et représente pour eux une cible privilégiée.

    Ces attaques, ayant eu lieu dans le centre et l’ouest du pays, rendent l’hypothèse que celles-ci sont l’œuvre de terroristes infiltrés par la frontière ouest assez plausible. D’autant qu’un plan de déstabilisation du pays à partir du Maroc, au tout début du Hirak, vers le mois de mars 2019, avait été découvert et dénoncé dans Algeriepatriotique par nous-même, sous le titre «Un plan de destruction de l’Algérie est entré en action à partir du Maroc».

    De toute évidence, il est plus aisé pour ces terroristes de s’infiltrer dans les zones proches de la frontière ouest du pays où ils disposaient certainement de complicités pour la préparation de ces attaques et de lieux de repli.

    Quant au choix du moment pour lancer cette attaque, celui-ci coïncide avec un certain nombre de facteurs propices à la déstabilisation du pays, tels que la vacance de la Présidence du fait de l’éloignement du chef de l’Etat à l’étranger pour des soins de santé, le rejet de la gouvernance actuelle par l’abstention massive au référendum pour l’amendement de la Constitution et la mort du moudjahid Lakhdar Bouregâa, qui a galvanisé la population vers une reprise du mouvement populaire.

    Plus que jamais, nous sommes dans le devoir de nous unir pour faire front commun contre cette lâche tentative de déstabilisation de notre patrie et de laisser nos divisions pour le chantier historique qui nous attend, celui de la construction de la nouvelle Algérie dans un cadre légal, souverain, apaisé et serein.

    Y. B.

  8. Algérie Patriotique

    Mystérieux feux de forêts simultanés dans le pays : négligence ou sabotage ?
    7 novembre 2020 – incendies forêts
    La simultanéité des incendies indique qu’il s’agit d’un sabotage. New Press

    Par Houari A. – Les incendies de forêts qui se sont déclenchés en même temps à travers plusieurs wilayas de l’ouest et du centre-ouest du pays ne peuvent être un simple fait du hasard. Leur simultanéité, leur propagation fulgurante et leur survenance à ce moment précis où l’Algérie traverse une grave crise multidimensionnelle, sous-tendue par une périlleuse instabilité politique, font qu’il est peu probable que leur occurrence soit accidentelle.

    D’aucuns estiment que derrière cette catastrophe se cachent des mains invisibles qui ont prémédité et planifié un acte de sabotage dans le triple objectif de détruire la faune et la flore, de provoquer un vent de terreur, d’occuper les services de sécurité et de la Protection civile et de semer la discorde dans le pays. Ces incendies qui ne peuvent être que volontaires, selon des sources concordantes, seront suivis, dans les heures et les jours à venir, par une campagne enragée outre-mer pour achever d’annihiler leur peu de confiance qui existait encore entre le gouvernement et les citoyens. Ils interviennent, par ailleurs, au lendemain de deux faits saillants : le décès du moudjahid opposant Lakhdar Bouregâa dont l’enterrement a été marqué par une tentative de récupération politique par les animateurs du Hirak dévoyé et des gesticulations dangereuses à nos frontières ouest. Sans compter les réseaux mafieux locaux tentaculaires et extrêmement nocifs.

    Certains voient dans cette hécatombe qui a touché les wilayas de Tlemcen, Oran, Tiaret, Chlef et Tipasa un casus belli déclaré par le Makhzen, dont les services secrets auraient profité de l’absence du président de la République, hospitalisé à l’étranger, et du climat de doute et d’incertitude auquel cette vacance momentanée du pouvoir a donné lieu, aggravée par une communication brouillonne et maladroite des autorités publiques, pour donner le feu vert à ses agents opérant en Algérie et infiltrés parmi les travailleurs clandestins nombreux sur le territoire national.

    Des avertissements avaient été lancés sur la présence dans le pays de personnes étrangères malveillantes qui attendaient le signal pour agir. Il faut rappeler que ces incendies de forêts ravageurs, en plein automne, font suite à une série d’actes violents inédits en Algérie qui ont défrayé la chronique, notamment les cas d’enlèvements et les explosions enregistrées çà et là, qui peuvent paraître comme de simples faits divers mais qui feraient partie d’une stratégie plus vaste visant à détruire le pays par des actions sournoises difficilement imputables à des officines secrètes. Il ne s’agirait pas d’attentats terroristes au sens classique du terme, mais d’un désordre dont les effets sont aussi dévastateurs.

    Il va sans dire que ces feux sont aussi la conséquence de graves négligences dans ces moments de relâchement où la politique a pris le dessus sur tout le reste et où le Covid-19 a fait se concentrer tous les services de l’Etat sur cette pandémie qui enregistre un effrayant rebond à travers plusieurs régions du monde. L’Algérie n’est pas épargnée, en dépit des chiffres bas annoncés par le ministère de la Santé, des chiffres qui sont loin de refléter la réalité, assurent des médecins et des laborantins qui font état de milliers de nouveaux cas contaminés chaque jour. De nombreuses institutions officielles étant elles-mêmes frappées de plein fouet par l’épidémie du coronavirus.

    C’est dans cette ambiance délétère que ces incendies interviennent, leurs commanditaires semblent avoir choisi le moment venu pour craquer l’allumette, à savoir une météo propice à la propagation des incendies : ciel couvert et températures au-dessus des normales de saison.

    Nous y reviendrons.

    H. A.

  9. Là , vous êtes remonté contre Biden ; totalement remonté…
    Ce qui me choque dans vos prises de position ,c’est qu’elles coincident à la virgule près à celle de l’entité judéonazi.Elle aussi soutient à fond la caisse Trump et pouquoi svp?
    Si les noms importent peu, pourquoi cette fixation et cette attaque outrée contre ce candidat?

    1. bah moi c’est juste parce que Biden est un pédophile, un voleur un traître a sa nation !
      si ce n’était que cela ça irait encore mais en plus, fait impardonnable, il est comme Macron, Véran, Buzin, . . . un looser !

      1. C’est la même secte et je suis un peu étonné que beaucoup de gens l’ignorent.
        Cette secte est la même en Allemagne, pourtant une colonie.

        1. l’Allemagne par ses banque est totalement inféodé a la City donc ça doit être la même secte qu’a la City de Londres !

          1. dans se que l’on nomment lignées de sang
            ou lignées satanique .le classement hiérarchique
            est le suivant :des familles
            Allemagne
            royaume unis
            france
            viennent ensuite les états unis
            italie etc..

    2. Parce que ce candidat est fort connu pour ses méfaits réels. On le suit depuis trente ans et on sait exactement pour qui il roule.

      Pour Israël, inutile de suivre car ils sont en crise totale.

  10. Bonne prédiction. Seulement la prière reste.
    D’autre côté, la Russie a l’air d’être bien armé; nous pouvons espérer qu’ils vont se casser les dents définitivement.
    Le écologistes, ne protestent jamais contre les amerlocs leurs guerres criminelles et leurs armes sales.

    1. D’autre côté, la Russie a l’air d’être bien armé; nous pouvons espérer qu’ils vont se casser les dents définitivement.
      Te casse pas trop la tete de ce coté là, jamais personne en l’etat n’osera attaquer ni la Russie, ni la Chine. Par contre c’est vrai qu’au Moyen Orient se profile la grande guerre tant attendue, et tant redoutée. Si cette confrontation a lieu, elle entrainera la disparition de l’etat d’Israèl, et par effet de dominos probablement la disloquation des Etats Unis. Il ne reste plus qu’à esperer que la France ne fasse pas partie de cette aventure.

      1. désolé mais moi je pense que Trump va écraser Biden et rester président quatre ans de plus au cours desquels il nettoiera les USA des mondialistes et contiendra la Chine .
        je soupçonne Poutine d’être son complice car la Russie ne veut pas d’une Chine trop puissante a ses frontières !

        1. La guerre sera par procuration et la Russie ne pourra pas suivre partout, étant donné que avec l’appauvrissement et la planche à billets, les USA peuvent recruter à volonté des bons à rien déjà lavés de cerveau.
          Izrahell a des armes atomiques, il tuent quand ils veut, qui il veut, dans tous les pays du monde.
          Comment survivre à tout ça? L’esclavage déshonorant et la grosse saignée au propre se profilent.
          Il ne reste qu’a prier

  11. La confrontation avec la Russie est inevitable, ….
    En dépit de ce qu’il n’y parait, les américains ne sont plus en position de force, tout au plus ils peuvent nuire aux interets russes, cependant, une guerre en l’etat est absolument impensable. C’était quelque chose qui pouvait s’envisageait de façon trés trés limité à la toute fin des années 1990’s et encore sur certains théatres extérieurs à la Russie. Aujourd’hui, pour les raisons que je ne vais pas détailler, sans quoi le post prendrait des pages et des pages, c’est juste inenvisageable. Les américains ont à peine les moyens d’engager une guerre limitée contre l’Iran, et encore, loin en tout cas de ce qu’ils ont été capable de faire en janvier 1991.
    Il faut bien avoir à l’esprit que ce coup d’etat auquel on assiste à l’heure actuelle contre Trump, traduit davantage les difficultés que traversent les Etats Unis en ce moment sont dues aux facteurs exterieures. Ca implique des dépenses astronomiques pour maintenir un complexe militaro industriel de moins en moins efficace, et de plus en plus gourmand en ressources qui commencent à se tarir.
    Certes, l’empire est en position de force en Syrie, pour plusieurs raisons. Mais cet avantage, est du fait de l’aide turc. Or l’équipe Biden s’est donnée comme priorité d’abattre Erdogan. Il va pas sans dire que les Etats Unis, dans la toute prochaine guerre qu’ils preparent au Moyen Orient vont droit dans le mur, malheureusmenent entrainant la France avec eux.

    1. Concernant la situation syrienne.
      C’est trés mal expliqué par les blogosphère anti système, parce qu’on aime se convaincre d’une réalité qui est souvent utopique. Assad ne represente pas la majorité du peuple syrien, la réalité est là. En Syrie la majorité de la population au moins + de 80% sont des sunnites parce que pas de recensement depuis au moins dix ans. Ceux qui detiennent le pouvoir ce sont les alouites 8 à 10% de la population syrienne. Ils ont les places les + elevees economiquement, socialement et politiquement. Ce qui ne fait que frustrer l’autre partie de la population. Les US jouent sur du velours.
      Il faut savoir que la plupart des musulmans considerent les alouites comme des hérétiques, pour pas dire une secte, avec toute la conotation que ça implique. La haine de l’immense majorité des musulamns contre les alaouites est encore pire que la haine qu’ils ont contre Israèl, aussi paradoxal que cela puisse paraitre. Inutile de dire qui si par malheur les sunnites prennent l’ouest du pays, on va assister à un génocide puissance 13.
      Or l’immense majorité de la population sunnite voit Erdogan comme quelqu’un d’acceptable, et pire, le voit volontier à Damas, à la place des alouites. Autrement dit l’OTAN est mieux perçu que ne l’est Assad. C’est pour cette raison que les US étaient, et sont toujorus en position de force en Syrie.
      Vous avez tous vu les images israèliennes qui montre -clament- la destruction d’un SA-22 Pantsir syriens. Pour la simple raison c’est qu’au sein de l’armée ssyrienne, il y a enormément de sympathisants d’Erdogan. Le general russe qui s’est fait assassiné, l’a été du fait des trahisons au sein de l’etat major syrien.
      La base russe en Syrie Hmeimim semble relativement épargnée, parce que située en pays alaouite.
      C’est la raison principale qui fait que l’OTAN est position de force en Syrie, et cela quoiqu’en dise les autres blogs alternatifs. Or, malgrés tout ces atouts, les US ont été incapables de renverser Assad. Ce qui prouve que leur appareil militaire, malgrés les sommes astronomiques injectées est incapable de traduire les plans géostratégiques US.

    1. @Gers: il y a beaucoup de grabuge au sein de la CIA. Le directeur des opérations spéciales supervise sa première guerre hybride contre les États-Unis. Ironie du sort, cet homme n’a jusqu’ici connu que les pays en faillite…

      1. Le directeur des opérations spéciales supervise sa première guerre hybride contre les États-Unis.
        Ca se passe à peu de choses prés comme ce qu’avait décrit Igor Panarin vers 1998-1999, je pense que tu dois le connaitre. Les Etats Unis vont inelucatablement vers l’imposion. A l’epoque le géostratège russe avait compris les lignes de fractures de la societé US. Problèmes ethniques, et confessionnelles. Rappelle toi ce qui s’est passé pendant les emeutes de Los Angeles en 1993 ou 94.
        La chaine d’Igor Panarin -je l’ai souvent cité dans ce forum depuis plusieurs années- pour ceux que ça interresse.
        https://www.youtube.com/channel/UCXhA8SwxOW_3kMUXNKdFeiQ/videos

          1. Merci. La dystopie apparait l’avoir remporté pour l’instant. Des heures sombres se profiles dès maintenant. Qu’en penses-tu Strategika?

          2. Une guerre hybride à l’intérieur des États-Unis. Ils sont partis pour une très longue période d’instabilité. Leur matrice idéologique est enrayée et n’y pourra rien.

  12. «Un pays d’Afrique a récemment été le terrain d’essais de ces armes qui ont déclenché sur son territoire une cinquantaine d’incendies de forêt simultanés».
    Parlez vous de l’Algérie?

    1. l’Algérie a subi une première attaque combinée au drone et au satellite hier à 0100 locale. Neuf foyers initiaux d’incendie en cours. L’essai est toujours en cours.

        1. Pouvez-vous nous confirmer qu’il y a actuellement des incendies simultanées dans au moins quatorze préfectures en ce mois de novembre morose?

          1. Effectivement, plusieurs incendies ont déclenché simultanément sur plusieurs régions du pays

      1. Tipasa, Sidi Bel Abbès, Oran, Blida, Relizane, Chlef, Tlemcen et Mascara sont actuellement touchees par ses incendies. En parlant de l’attaque faite par drone, sais-tu ce que cela veut dire? Ca veut dire tout bonnement, que les radars ont failli a leurs missions et ca c’est gravissime. Est-ce les U.S qui sont derriere tout ca?

        1. Est-ce les U.S qui sont derriere tout ca?
          C’est + que probable.
          Ca veut dire tout bonnement, que les radars ont failli a leurs missions et ca c’est gravissime.
          Quand je vois certains guss de la blogosphere alternative en extase devant les S-400, ça me fait rire. Y a pas d’armes miracles. Contre certains drones à l’heure qu’il est, y a pas de parade. Regarde les images que les iraniens ont diffusé. Ils y montrent des drones survolant impunement les porte avions US. De l’autre coté les US ont des drones qui sont capable d’espionner en Chine, en Russie, en Iran, en France etc…
          Il y a quelques années les nord coréens pour narguer le haut commandement US avaient laché des tracts au dessus des bases americaines en Corée, mais aussi ailleurs. Les US ne l’ont pas ébruité, de peur de la perte du prestige. Je pense que ces drones au dessus de l’Algérie, c’est des nouveaux drones US indectables.
          D’un autre coté les palestiniens envoient des drones indectables au dessus d’Israèl, espionner et guider l’artillerie, et vice versa.
          Voilà, si tu veux devenir riche, trés riche, faut inventer qqch pour detecter ce genre de chose, mais si tu y arrives, ce jour là tu ne frequenteras plus ce forum 😉

  13. Sincèrement je n’arrive pas à comprendre votre acharnement contre Biden et votre “allégeance” à Trump.Si je ne m’abuse Trump et Biden sont les faces de la même pièce ;et l’impérialisme qu’il soit “républicain” ou “démocrate” ne peut être chose que ce qu’il EST .Ses determinations sont la bellicosité ,la guerre ,l’expansionnisme,le génocide,etc…Faire dans la dentelle est au dessus de ses moyens .Donc votre défense de Trump contre a quelque chose de suspect.Je ne dirai que vous êtes inféodé à Trump, Poutine vous suffit!Et comme la transitivité ne joue pas qu’en mathématiques, il est à parier que puisque Poutine préfère Trump,vous suivez tel un laquais votre mentor.Ce n’est pas fini!Demain ce seront les impérialismes russe,chinois,etc…

    1. “Trump et Biden sont les faces de la même pièce”
      quand l’un sera en prison sous le coup d’accusation de haute trahison et de corruption et l’autre dans le fauteuil de président des Etats Unis d’Amérique a la maison blanche vous ferez alors la différence !

    2. Hunter Biden, aucune affaire de corruption en Ukraine ou en Chine?

      Joe Biden, pas de grosses casseroles?

      Vous vous trompez si vous croyez que l’on soutient des personnes. Le facteur humain est éphémère. Il y aura bientôt un après-Poutine en Russie où il y a autant d’idiots et d’imbéciles qu’en Occident ou partout ailleurs.
      Trump est un phénomène passager. C’est le choix désastreux de l’Etat profond de Biden. Plus mauvais choix possible. Ancien pickpocket dans sa prime jeunesse. Escroc notoire, menteur invétéré, pédophile, membre de trois sectes de fraternité violente, hyper-cupide et j’en passe. Vous croyez que cela va nous faire plaisir de revoir le politiquement correct criminel à la Clinton/Obama mêlé du style loufoque de Bush junior avec une sauce juive indienne extrémiste (Harris)?
      Vous allez voir ce qui va se passer très bientôt et ce ne sera pas beau.

    1. Je trouve consternant que vous puissiez accorder le moindre crédit à ce ramassis d’élucubrations claires comme un morceau de charbon.

      1. “tu trouve consternant. . . ”
        mais rassure toi d’ici le 20 janvier 2021 tu seras bien consterné face a l’échec du plan de tes maîtres mondialistes !

        1. Les votes légaux sont les votes autorisés par la loi de chaque état et ce n’est pas Trump sui n’a aucune formation ni expérience professionnelle en droit qui peut le définir. Ce n’est pas un maître à penser. Pour saisir la SCOTUS, il faut un motif juridique fédéral et il faut une saisine par état contesté.

          1. Le système électoral US est à réformer en totalité. La seule différence entre le cirque US et ce qui ce passe dans les autres pays dits du Tiers-monde est qu’aucun autre pays ne condamne ni ne menace Washington de sanctions.

Leave a Comment/Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

maxresdefault.jpg Previous post Fraude électorale massive aux États-Unis
USA_banana_republic Next post Banana Follies : la mère de toutes les révolutions de couleur
%d blogueurs aiment cette page :