Stats

  • 6 343 798 Hits
360TotalSecurity WW
Paradox [CPS] WW
Paradox [CPS] WW
27/11/2020

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

Biden: des guerres tous azimuts en perspective mais l’Empire n’a plus les moyens de déclencher une dizaine de conflits simultanés…

L’Etat profond ou le Deep State compte sur Joe Biden pour redorer le blason d’une Amérique va-en-guerre et belliqueuse. Dans ce sens, le candidat Joe « Sleepy » Biden est le mieux indiqué car il va suivre à la lettre les injonctions d’un État profond plus dangereux que jamais et qui ne projette pas moins de mener ou de déclencher une dizaine de guerres simultanées à travers la planète pour rattrapper le temps perdu depuis quatre ans. Les révolutions colorées feront à nouveau florès et seront soutenus cette fois par l’apport discret mais détabilisateur des armes orbitales. Un pays d’Afrique a récemment été le terrain d’essais de ces armes qui ont déclenché sur son territoire une cinquantaine d’incendies de forêt simultanés.

La confrontation avec la Russie est inevitable, du moins sur les marches occidentales russes car la guerre reprendra avec plus de violence en Ukraine et tout sera fait pour embraser la Biélorussie et la Moldavie. Mais l’arme de prédilection des néo-conservateurs US qui feront un grand retour avec les marionnettes Biden/Harris est l’outil du terrorisme dit « islamiste » avec la réapparition surprise de dizaines d’autres épouvantails du type Al-Zawahry, Al-Zarkawi et autres dénominations marketing avec leurs lots d’attentats et d’organisations écrans. Biden (et sa famille) est un corrompu notoire. Les richissimes potentats Arabes du Golfe vont le corrompre pour garder le statu quo et jouer l’escalade face à l’Iran.

La Chine détient des preuves formelles de la vaste corruption des Biden et il sera intéressant de constater la transformation du Russiagate utilisé contre Trump en Chinagate mais les affaires sont les affaires. L’Etat profond vit de la corruption generalisée.

Quid de l’Europe? Elle répétera mot par mot le jargon Novlangue de l’Etat profond US et n’aura aucun droit au chapitre.

L’Empire a t-il encore les moyens onéreux d’une telle politique? Il est permis d’en douter. Il va droit vers sa perte.

%d blogueurs aiment cette page :