Stats

  • 6 713 109 Hits
15/04/2021

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

Facebook à l’avant-garde de la censure contre les détracteurs des vaccins anti-COVID-19 ou le commencement de l’ère des zombies

Encore une fois, nous avons vu juste. Les géants du Net comme Facebook,inc. ont finalisé une nouvelle politique visant à réprimer sans aucun ménagement toute voix discordante ou sceptique au sujet de la vaccination anti-COVID-19. Cela veit dire qu’aucun débat à ce sujet ne sera toléré sur Facebook, Instagram et Twitter.

Cet aspect est fort intéressant et révélateur. Nous, simples mortels relevant des 200 enclos que l’on désigne sous le terme moderne d’États-nation de la planète terre, sommes désormais interdits de réflexion et ne devons que suivre ce que nous imposent les géants de l’Internet. C’est un totalitarisme à peine déguisé où la police de pensée est pour l’instant représentée par Facebook et consorts.

Sans surprise aucune, la Grande-Bretagne est le premier pays ayant approuvé un vaccin anti-COVID-19 élaboré par Pfizer/BioNtech. Une mesure jugée un peu hâtive et basée sur des critères peu rigoureux selon le docteur Anthony Fauci, le plus grand expert US en maladies infectieuses.

Nous vivons des temps troublés. C’est en ce moment précis que la Chine annonce un vaccin contre le VIH (SIDA) évoquant une concomitance troublante avec le nouveau Coronavirus. Autre mystère, les pays occidentaux ignorent superbement les vaccins anti-COVID-19 peu chers mis au point par la Russie et la Chine, un signe que toute cette affaire est par dessus tout une affaire d’hégémonie et d’argent dont les cobayes sont le cheptel humain accroc aux écrans des téléphones mobiles.

Le film britannique “28 Days Later” n’est peut-être pas une œuvre de fiction à 100% et une apparition de véritables zombies n’est plus du domaine de l’imaginaire.

%d blogueurs aiment cette page :