Gas buyers switch to long term contracts to avoid volatile prices--The so-called green energy was a marketing hype. Fossil energy will be used beyond 2150
27/06/2022

15 thoughts on “Hacking the human mind

  1. effectivement comme disait l’autre certains messages passent à la trappe…

    je disais que cet article est excellent, sans pour autant verser dans le complotisme, il met les choses au clair

    mais que comme moi je suis complotiste, j’y aurais rajouté une mention spéciale sur les vaccins, qui modifient l’adn des gens et dont les fragments métalliques qui persistent dans le corps réagissent aux rayonnements de type 5g…

    1. Il semble que l’algorithme de la plateforme vient d’être modifié sans que les utilisateurs en aient été avisés.
      Je réitère qu’il n’y a aucune censure ici.

  2. article très bon, surtout parce qu’il reste dans le politiquement correct et ne verse pas dans le complotisme, cela a l’avantage de mettre déjà pas ma de choses au cair

    (mais personnellement, en tant que complotiste, je trouve qu’il y manque une mention spéciale sur les vaccins qui modifient notre adn… et donc les fragments métalliques qui persistent dans le corps réagissent aux rayonnements de type 5g…)

  3. Le risque et rôle des GAFAM dans le transhumanisme est évoqué par Luc Ferry dans son livre la révolution transhumaniste paru en 2016. Amin Nour est à la bourre.

  4. je sais pas quoi dire , on à tous dépassé le demi-siecle ou en plus ou en moins d’age et suivant le calcul du temps de la terre et c’est moins qu’une 0.0000000000000000000 ou plus de nano-seconde et dieu seul sait quand viendra notre heure pour quitter ce bas monde .
    mais pour tous ces enfants ou bébés quel sera leur avenir dans ce present/futur de cauchemar .
    en priant dieu et en souhaitant que tout se passe très bien pour eux et leurs familles et parents.

  5. Tant que nous continueront de manger du fruit de l’arbre défendu ( arbre de la connaissance du vivant) nous nous enfoncerons encore et toujours.
    Regardez avec le virus qui est invisible, il n’y aurais pas eu de recherche sur les virus, la grippe serait passée comme d’habitude environs 7 jours, avec les anciens qui décèdent souvent avec soulagement, et la vie continuerait sans problème. Si il est un virus artificiel , cela n’aurais pu exister.
    Que cherche Satan qui est seulement esprit, c’est qu’a la mort votre esprit ce sépare de votre âme, pour que vous le rejoignez séparer de Dieu (la paix) dans la tourmente. Regardez cette médecine qui est devenu une vrai religion avec comme signe ostentatoire le masque dans le monde entier! alors qu’on le sait inutile, c’est devenu une religion universel que beaucoup attendait!

  6. l’importance de lire, de très bien comprendre d’ analyser , de mettre en pratique pour les croyants de confession musulmane de la sourate khaf du noble coran et ce que nos frères de confession chretiens nomment les dormeurs d’ephèse .
    çeçi dit , entre les experiences de ces savants completement malades ou meme disant possédés par des forces du mal comme le josé delgado et cie qui mettaient des electrodes dans les cerveaux des taureaux dans les années 60/70 et ou les 1er ordis faisaient leurs apparitions et celui de ces autres possédés par le mal en pareil que les autres et qui mettent des puçes dans le cerveaux des porcs , il n’y a aucune différence , c’est le meme clan satanique , démoniaque du mal , anti dieu , anti bien , anti humain et j’en doute pas un instant que ces maudites créatures ont du déja tester sur des cobayes humains leurs immondes experiences dans des centres secrets ou lors de guerres et meme des transplantations de cerveaux humains .
    comme quoi la fiction devient hélas réalité dans le film : l’ile du docteur moro.
    voila l’ ultime séduction d’iblis le djinn maudit pour les enfants d’adam ( p ) , se prosterner devant des robots ou bio-robots et dont fait partie le maudit dajjal ou le faux messie , ce bio-robot et dont le big brother et mother est un outil déja utilisé par presque tous dans le monde .
    d’ou la maudite néom , bati sur la zone sacré du vrai mont sinai qui est en arabie près de jebel lawz et pas en egypte , et ou les supots de satan feront un lieu de débauche et de robots et d’ia et dont les faux ibn séoud en font partie , car ils ont autorisé cette construction démoniaque et d’ailleurs le robot qui a eu sa nationalité saoudienne se nomme sophia , et qui avait une ressemblance avec la sataniste de hillary clinton , tout est lié , souvenez vous en de la rencontre entre tous ces supots de satan en arabie dite séoudite et que ces individus mettaient leurs mains sur une boule qui s’allumait et leurs danses du sabre avec le trump , sissi et consorts .
    oh moise (p ) enleve tes sandales car tu est dans la vallée sainte , de tuwa , en ref au glorieux coran et cette vallée sacrée est bien cette zone du vrai mont sinai en arabie , zone du jebel lawz et ou ont campé tant de prophètes d’allah ( p ) , ibrahim , ismael , issac jacob , moise , shoaib , jesus , muhammad et tous les autres , paix sur eux tous .
    mais , ces criminels supots du mal regneront que pour un temps très court et après ce sera leurs anéantissement total au niveau mondial par des cataclysmes d’épouvante .
    on est au présent à cet instant et le futur aussi .
    que dieu nous preserve et nous fasse misericorde à tous ainsi que nos familles de ce terrifiant futur qui s’annonce , Amen .

    1. Je n’ai pas lu les dizaines, centaines, milliers de emails… Mais qu’apprend-on de si croustillant ? Que Benalla était l’amant de la Trogneux ?^^

  7. Hacker l’esprit humain

    Il y a deux ans, presque jour pour jour, j’ai écrit un article [2] dans ces mêmes colonnes. Ce que je pensais être un sujet important, à savoir la relation étroite et dangereuse entre les GAFA et le transhumanisme, est passé quelque peu inaperçu, par rapport à d’autres questions plus pressantes à l’ordre du jour international à cette époque.

    Cependant, les récents événements mondiaux et américains ont mis le sujet au premier plan, alors que, malheureusement, le PDG de TESLA, Elon Musk, a confirmé mes prévisions à deux reprises.

    Tout d’abord, lorsqu’il a dévoilé, en août 2020, un cochon appelé Gertrude avec “une puce informatique de la taille d’une pièce de monnaie dans son cerveau pour démontrer ses plans ambitieux de créer une interface cerveau-machine fonctionnelle”[3] Sa start-up Neuralink a demandé à lancer des essais sur l’homme en 2019 en vue de permettre à des personnes atteintes de maladies neurologiques de contrôler des téléphones ou des ordinateurs avec leur esprit. M. Musk soutient que ces puces pourraient éventuellement être utilisées pour aider à guérir des maladies telles que la démence, la maladie de Parkinson et les lésions de la moelle épinière, l’ambition à long terme étant d’inaugurer une ère de ce qu’il appelle la “cognition surhumaine”, en partie, soi-disant, pour combattre l’intelligence artificielle “si puissante qu’elle pourrait détruire la race humaine”.

    Deuxièmement, à l’occasion du débat actuel sur les termes de la vie privée de WhatsApp. En effet, face aux protestations croissantes de ses centaines de millions d’utilisateurs à travers le monde, WhatsApp, le service de messagerie appartenant à Facebook-owned, vient de décider de retarder le déploiement de son projet controversé de protection de la vie privée afin de tenter d’endiguer une sérieuse réaction de rejet qui entraînerait des pertes financières importantes. WhatsApp a déclaré qu’il repousserait les changements, au 15 mai à partir du 8 février, afin de donner aux utilisateurs trois mois supplémentaires pour examiner et accepter ses nouvelles politiques dans l’espoir de dissiper ce qu’il qualifie de “confusion” et de “désinformation”. Les utilisateurs avaient initialement été informés qu’ils devaient accepter les nouvelles règles avant le 8 février, sous peine de voir leur compte suspendu ou supprimé.

    L’un des entrepreneurs milliardaires du GAFA, Elon Musk – qui est maintenant la personne la plus riche du monde après avoir dépassé le PDG d’Amazon, Jeff Bezos, en termes de valeur nette – a récemment tweeté un mème critiquant Facebook et suggérant à ses 41,5 millions d’adeptes de télécharger Signal, une application concurrente de messagerie cryptée.

    Suite à ce coup de pouce de Musk, un nombre croissant d’utilisateurs de WhatsApp se sont précipités vers des applications concurrentes telles que Signal et Telegram, à la recherche de ce qu’ils perçoivent comme une meilleure sécurité et une meilleure protection de la vie privée. Signal, en particulier, a connu une augmentation remarquable du nombre de nouvelles inscriptions, à tel point que la société constate des retards dans la vérification des numéros de téléphone des nouveaux comptes auprès de plusieurs fournisseurs de téléphonie mobile. [4]

    Ce sont là certaines des caractéristiques les plus trompeuses et les plus “distrayantes” de la controverse actuelle, caractérisée par une rafale de préoccupations liées uniquement aux dommages collatéraux d’une guerre sans précédent menée contre la nature biologique de l’Homme par les milliardaires propriétaires des GAFA. Dans leur quête fébrile pour atteindre l’objectif inatteignable de l’immortalité, ils entraînent l’humanité, à marche forcée, dans les profondeurs de l’immoralité.

    Quant aux conséquences réelles et véritablement “destructrices” de cette guerre, un aspect du débat presque complètement effacé par ces mêmes GAFA et leurs ardents défenseurs, elles ont été – paradoxalement – très bien analysées et expliquées par Yuval Noah Harari lors de la présentation[5] de son livre à succès et acclamé “Homo Deus” : A Brief History of Tomorrow”, au SAGE Center for the Study of the Mind de l’Université de Californie. Ce centre, basé à Santa Barbara, est considéré comme un catalyseur pour l’étude interdisciplinaire des relations entre le cerveau et l’esprit. Il intègre un large éventail d’activités et de technologies scientifiques dans les domaines des sciences humaines, des sciences sociales et des sciences, notamment “la métaphysique et la philosophie de l’esprit ; les méthodologies des sciences sociales et comportementales ; et les outils relativement récents qui ont été développés dans les sciences, tels que la neuro-imagerie fonctionnelle, les techniques génétiques, la modélisation informatique et la technologie des environnements virtuels immersifs”.

    Porté au firmament de la célébrité mondiale, avec beaucoup de battage et dans un laps de temps étonnamment court rarement enregistré dans l’histoire récente, ce professeur de 44 ans au département d’histoire de l’université hébraïque de Jérusalem a connu un parcours très singulier, d’abord spirituel – selon ses propres termes – puis “scientifique”. En effet, il y a quelques années à peine, Harari était un obscur historien israélien spécialisé dans une discipline non moins obscure appelée “histoire militaire médiévale”. Passant de ce domaine d’activité intellectuelle “insuffisamment rémunéré” au domaine hautement valorisé et rémunérateur des grandes idées, il a écrit Sapiens dans son pays natal en 2011, mais n’a récolté les fruits de son travail qu’en 2014, lorsque le livre a été publié au Royaume-Uni. Ce livre, une synthèse interdisciplinaire de l’histoire humaine, a été traduit dans de nombreuses langues, s’est vendu à des millions d’exemplaires et lui a valu de nombreux admirateurs publics, comme Barack Obama et Bill Gates, ainsi que Mark Zuckerberg, l’un des directeurs généraux du GAFA.

    La résolution du nouvel an 2015 du PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, était de lire un livre important toutes les deux semaines et d’en discuter avec la communauté Facebook. Le club de lecture de Zuckerberg s’est concentré sur les grandes idées qui influencent la société et les entreprises. Pour son 12ème choix, il a expliqué sur sa page Facebook personnelle : “Ce livre est un grand récit historique de la civilisation humaine – de la façon dont nous nous sommes développés à partir de chasseurs-cueilleurs au début jusqu’à la façon dont nous organisons notre société et notre économie aujourd’hui. Après la Muqaddimah, qui était une histoire du point de vue d’un intellectuel dans les années 1300, Sapiens est une exploration contemporaine de nombreuses questions similaires. Je suis impatient de lire ces différentes perspectives”. Avec un tel élan d’une telle célébrité mondiale, Harari n’a pas eu besoin d’autres encouragements pour monter triomphalement sur la plus haute marche du podium des best-sellers aux États-Unis.

    Dans ce livre, Harari se tourne vers l’avenir et explore comment “des technologies divines telles que l’intelligence artificielle et le génie génétique définiront ce que nous deviendrons”. Et dans une interview avec Steve Paulson, le 27 décembre 2018, dans “NAUTILUS”, un trimestriel scientifique en ligne et imprimé basé à New York, Harari a déclaré qu’il se sentait “inquiet pour nos âmes” parce que la transformation en profondeur des données de l’humanité pourrait être une recette pour le désastre. Il est d’accord avec son interlocuteur pour dire que ce moment de l’histoire a quelque chose de très différent. Ils pensent que nous sommes au bord d’une révolution qui changera l’humanité pour notre bien ou notre destruction éternelle – ce qui n’est pas clair. “Pour la première fois dans l’histoire”, a déclaré Harari, “nous n’avons absolument aucune idée de ce à quoi le monde ressemblera dans 30 ans”. Interrogé sur ce qui est différent à ce moment de l’histoire, l’historien israélien répond que la différence réside dans le rythme du changement technologique, en particulier les révolutions jumelles de l’intelligence artificielle et de la bio-ingénierie. Elles “permettent de pirater les êtres humains et d’autres organismes, puis de les réinventer et de créer de nouvelles formes de vie”. Nous n’avons plus peur de la machine, souligne Harari, nous sommes devenus la machine : “Nous ne recherchons plus l’information. Nous faisons des recherches sur Google. Nous faisons confiance à l’algorithme de Google et nous perdons la capacité de rechercher des informations de manière indépendante”.

    Vers la fin de l’interview, on a demandé à Harari s’il était optimiste ou pessimiste quant à notre avenir. Il a répondu qu’il y a des choses que nous pouvons faire pour améliorer la situation, “même si cela n’est pas inévitable”. Exprimant des doutes sur la croyance que la science et la technologie créeront inévitablement un monde meilleur, Harari affirme que la science et la technologie ne garantissent qu’une seule chose. Et cette chose, c’est le pouvoir : “L’humanité va devenir plus puissante. Mais que faire de ce pouvoir ? Nous avons ici toutes sortes d’options. Si vous regardez en arrière dans l’histoire, les gens utilisent parfois le pouvoir de manière très judicieuse, et très souvent ils en font un mauvais usage. L’une des forces les plus importantes dans l’histoire de l’humanité est la stupidité humaine. Nous ne devrions jamais sous-estimer la stupidité humaine. Lorsque vous combinez les ressources illimitées de la stupidité humaine avec les nouveaux pouvoirs étonnants que l’humanité va acquérir au 21e siècle, cela peut être une recette pour le désastre”.

    Dans l’excellent livre[6] qu’ils ont publié en 2016, Marc Dugain et Christophe Labbé affirment que les géants du numérique, les GAFA, aspirent à contrôler les individus par la collecte de données sur nos vies. Derrière cet espionnage, dont on mesure chaque jour l’ampleur, on découvre, disent-ils, qu’il existe un pacte secret, scellé par Big Data avec l’appareil de renseignement le plus puissant de la planète. Ce couplage entre les agences américaines et les conglomérats numériques donne naissance à un nouveau type d’entité. Une puissance mutante, semée par la mondialisation, qui aspire à re-formater l’humanité. La prise de contrôle de nos vies est opérée en faveur d’une nouvelle oligarchie mondiale. Pour Big Data, la démocratie est obsolète, tout comme ses valeurs universelles. C’est une nouvelle dictature qui nous menace : Une Big Mother encore plus terrifiante que Big Brother. Si nous laissons faire, demain nous serons des “hommes nus” sans mémoire, programmés, sous surveillance. Les auteurs avertissent qu'”il est temps de passer à l’action”. Amen !

    Amin Nour

    L’auteur est un chercheur algérien en relations internationales, auteur du livre L’Orient et l’Occident à l’heure d’un nouveau Sykes-Picot, Editions Alem El Afkar, Alger, 2014, téléchargeable gratuitement, en cliquant sur les liens suivants : http://algerienetwork.com/blog/lorient-et-loccident-a-lheure-dun-nouveau-sykes-picot-par-amir-nour/ (français)
    http://algerienetwork.com/blog/العالم-العربي-على-موعد-مع-سايكس-بيكو-ج/ (arabe) ↑

    Voir : https://thesaker.is/the-enduring-quest-for-ubermensch-from-renaissance-humanism-to-silicon-valleys-posthumanism/#comments
    Lire : https://www.bbc.com/news/world-us-canada-53956683
    Lire : https://www.theverge.com/2021/1/7/22218989/signal-new-signups-whatsapp-facebook-privacy-controversy-elon-musk
    Regardez la vidéo de la télévision de l’université de Californie (UCTV) : https://www.youtube.com/watch?v=4ChHc5jhZxs
    Marc Dugain & Christophe Labbé, “L’Homme Nu : la dictature invisible du numérique”, Robert Laffont et Plon, Paris, 2016. ↑

    Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator

    1. Celle ci montre où ils en sont actuellement . En gros ils peuvent déjà ” effacer et reprogrammer conscience et mémoire humaine ” comme dans le film X-men. Qui arrêtera le délire ?

    2. Lorsque la politique, la religion, la pseudo-technologie dénuée de toute moralité, et les faux rituels sont intimements liés, il s’ensuit un sentiment de toute puissance qui précipite les empires dans leurs chûtes.

      Atlantide where are you now ….. under the see, under the see….

Leave a Comment/Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :