Stats

  • 6 952 843 Hits
24/07/2021

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

Au sujet de l’infiltration de la base aérienne de Nevatim (base 28)

C’est une histoire digne d’un roman d’espionnage de haute volée. Officiellement, deux bédouins palestiniens ont réussi, le lundi 08 février 2021,  à infiltrer la base aérienne de Nevatim à bord d’un véhicule de tourisme, et ont pénétré la zone hautement sensible où sont stationnées les avions de combat F-35i « Adir », le nec plus ultra de l’aviation de combat israélienne. 

Selon des sources israéliennes, la principale motivation des deux bédouins est le cambriolage. Mais l’histoire semble bien plus complexe qu’un simple cambriolage. 

Des unités de commandos sont à la recherche des ces mystérieux individus. Sans trop de résultats jusqu’ici. Cette infiltration au cœur d’une des bases militaires les plus sécurisées d’Israël a non seulement choqué l’ensemble de l’état-major israélien mais a suscité un vent de panique indescriptible au sein du gouvernement.  

Pour les médias israéliens, l’un des individus ayant réussi à pénétrer à l’intérieur de la base aérienne de Nevatim a réussi à franchir deux mur de cinq mètres de haut, un fossé, une grille électrique et des systèmes de surveillance et de détection opto-électroniques.   

De toute  évidence, la version diffusée par les médias souffre d’incohérence et de non-dits. Il ne s’agit pas d’un coup de chance, extraordinaire vu les circonstances- puisque tout indique que les deux individus ayant réussi cette prouesse avant de disparaitre dans la nature sont des professionnels. 

Pour des analystes militaires israéliens, cet incident gravissime démontre que les meilleurs appareils de combat israéliens ne sont pas hors d’atteinte d’une opération de sabotage entreprise par un adversaire qui est en train de fixer de nouvelles règles de jeu et une nouvelle équation dans la région, en référence au Hezbollah libanais et son allié iranien. 

Un détail intrigant: outre l’ensemble des unités d’élite mobilisées pour rechercher les auteurs de cette opération, deux unités spéciales US et la CIA participent activement aux recherches. Ce qui donne du poids à une rumeur circulant au sein de certains milieux proches du Hezbollah selon laquelle un sous-système électronique de l’avionique du F-35i aurait été la cible des infiltrés. La connaissance, la localisation et le démontage d’un tel équipement n’est pas à la portée du premier venu. La version israélienne faisant porter le chapeau à des bédouins ne tient pas la route, à moins qu’un de ces bédouins incriminés ait été un ancien militaire de l’armée de l’air israélienne. Dans ce dernier cas de figure il aurait été vite identifié.  Or ce n’est pas le cas. 

Cet incident mystérieux s’inscrit dans une série d’infiltrations de bases militaires israéliennes imputées aux bédouins. Ces derniers ont récemment « visité » plusieurs bases militaires israéliennes comme le démontre cette vidéo ci-dessous:

L’incident de Nevatim ne concerne cependant pas le vol de quelques dizaines couverture (29 d’une base de l’infanterie mecanisée selon le narrateur de la vidéo ci-dessus)ou la déchirure de quelques tentes. L’infiltration d’un site ultra-sensible comporte un risque extrême et le fait que les deux individus aient pu pénétrer autant de niveaux de sécurité et en sortir avant de fondre dans la nature laisse subsister un sérieux doute sur les capacités d’Israël à se prémunir d’une opération qualitative adverse d’autant plus que le Hezbollah libanais vient d’abattre trois drones militaires israéliens dont un avec un missile Sol-Air et que les raids aériens israéliens en Syrie se sont révélés mitigés, notamment au Golan où se multiplient les accrochages avec l’armée syrienne.

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

%d blogueurs aiment cette page :