Stats

  • 7 128 899 Hits
24/10/2021

Strategika51 Intelligence

 Πάντα ῥεῖ…

Décidément, la malédiction des Kennedy les poursuit même si elle a changé d’apparence (mais non de nature) et arbore désormais les couleurs Blanc-Bleu de Facebook, propriétaire de l’application Instagram, laquelle a suspendu le compte de Robert F. Kennedy Junior pour crime contre la pensée dominante.

Robert F. Kennedy Junior, un neveu de l’ancien président John Fitzgerald Kennedy, assassiné le 22 novembre 1963 à Dallas, n’a jamais été partisan des thèses anti-vaccination et n’a pas remis en doute la fiabilité des vaccins anti-Covid. Il a simplement émis un doute sur les motivations et les techniques utilisées dans l’élaboration de ces vaccins. Cela a été suffisant pour lui valoir l’accusation suprême d’Antin vaccination et pour que son compte, suivi par plus de 800 000 personnes, soit supprimé sans ménagement aucun par la nouvelle inquisition.

Il existe donc une doxa dominante imposée et toute divergence de pensée ou d’opinion avec la pensée imposée est passibles d’ostracisme numérique, de marginalisation sociale et de ciblage sécuritaire.

Émettre des critiques contre Anthony Fauci, un homme au comportement fort bizarre rappelant un personnage caricatural maléfique de bande dessinée , ou l’un de ses homologues étrangers ayant pratiquement la même idiosyncrasie mais adaptée à la culture locale (Royaume-Uni, France, Allemagne, etc.), est donc interdit selon les normes nouvelles mises en place par les géants du numérique.

Les géants de l’internet veillent sur les intérêts de ce que l’on appelle un peu vaguement le Big Pharma, lequel est détenu par les mêmes coteries finançant l’effort de guerre de l’État profond transnational. Le florilège de vaccins anti-Covid produits à la hâte relèvent de deux catégories distinctes et parallèles entre le prestige géopolitique et les gros intérêts capitalistes. Inutile aussi de préciser que les vaccins basés sur les techniques de l’ARN Messager ne sont pas des vaccins. Ce sont des produits dont l’effet réel est encore fort mal connu. Le dire est contraire au discours politiquement correct.

Combien de morts causées par les vaccins anti-Covid pour que l’opinion s’en émeuve vraiment? Pour le moment, les décès causés par la vaccination anti-Covid sont systématiquement liés à une co- morbidité, les antécédents médicaux ou l’âge des victimes. Et puis, ces décès ne représentent qu’un pourcentage marginal. Après tout ce ne sont que des chiffres comme nous tous. Le profit avant tout.

La grippe tue. On l’oublie souvent. Quid des maladies auto-immunes qui vont être stimulées plus que jamais dans les années à venir? Quid des maladies rares et orphelines? Ou encore d’effets secondaires inattendus ? Les laboratoires vont-ils s’excuser après un demi-siècle? Non. Des clauses de non responsabilité et de non poursuite ont été mises en place cette fois. Aucune réclamation possible. Il ne reste qu’à choisir entre le moins nocif des produits proposés et en l’occurrence, éviter autant que possible tout produit basé sur l’ARN Messager. Dans cette optique, le vaccin russe Spoutnik V semble le moins nocif mais il est déconseillé aux personnes ayant des lipomes, fibromes et autres tumeurs bénignes. Le vaccin Sinopharm est supposé être le plus efficace puisqu’il a été choisi par des rois richissimes mais on manque cruellement d’information à son sujet. Le produit de Pfizer-BioNtech est un condensé de marketing bling bling politiquement correct. L’AstraZeneca (Royaume-Uni/Suède) a été jugé insuffisant pour contrer la variante sud-africaine du Sars-nCov-2 tandis que l’Institut Pasteur n’a pas pu produire de vaccin en suivant la voie de la recherche scientifique normale et ignorant le marketing (le monde a changé) alors qu’il aurait du faire comme la concurrence. Un produit non homologué, un packaging, une solide campagne de marketing soutenue par un activisme diplomatique plus ou moins agressif (gare aux pays qui oseront dire non) tant au niveau multilatéral ou bilatéral, une campagne de tapage médiatique propageant la culture de la peur, un activisme en coulisses, des menaces d’imposer plus de restrictions sur la vie quotidienne des gens, une vaccination automatique de certaines catégories vulnérables ou ne pouvant dire non et ça devrait marcher.

“Pour une simple variante de grippe qui tue?” Enfermez-moi ce mécréant! …”les vaccins ne servent à rien”, abattez ce terroriste sans sommation!

La nouvelle inquisition est d’abord numérique mais elle va vite s’étendre au niveau des aéroports et des ports avant de s’incruster dans la vie privée des gens. La connectique généralisée (merci Starlink) et la culture de la délation, variant selon les pays et les cultures facilitera les basses œuvres de l’avatar Blanc-Bleu du Torquemada du 21e siècle.

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

%d blogueurs aiment cette page :