Stats

  • 7 126 480 Hits
22/10/2021

Strategika51 Intelligence

 Πάντα ῥεῖ…

Le programme fort onéreux de l’avion de combat US multirôle de cinquième génération Lockheed Martin F-35 “Lightning II” est un désastre sans précédent dans l’histoire de l’aéronautique et de l’industrie aérospatiale.

Ce programme n’est toutefois pas un échec complet pour les parasites du complexe militaro-industriel US puisqu’il a permis d’alimenter les gigantesques circuits de la corruption et enrichir une myriade d’intermediaires et de lobbyistes.

Dépenser près de deux trillions de dollars US (les estimations officielles varient de 1.2 jusqu’à 1.7 trillions de dollars mais la facture réelle dépasse de loin ces chiffres déjà astronomiques) pour obtenir un fer à repasser tout juste capable de décoller, incapable de manœuvrer, souffrant d’interminables problèmes de propulsion, de commandes de vol et d’avionique, incapable d’assurer un combat Air-Air basique, sans parler de son design qui laisse à désirer, souligne la gigantesque gabegie du complexe militaro-industriel américain. Au total cet avion de combat de 5e génération devant assurer la supériorité aérienne dans la guerre du futur totalise près de 1000 problèmes techniques et ne pouvait tenir face à n’importe quel autre avion de combat de génération 3+.

Le Pentagone a fini par reconnaître cet aveu d’échec. Après avoir dépensé des dizaines de millions de dollars pour sa promotion par des “spécialistes” et des “journalistes spécialisés défense” qui ont tenté de présenter cet avion comme le nec-plus-ultra de ce qui ce fait en la matière. Histoire de camoufler la corruption astronomique qu’il génère et les profits en rétro-commissions et autres dessous de table empochées par des cols blancs maniant un langage marketing politiquement correct.

Le F-35 n’a jamais été prêt au combat. Comme tous les avions de combat “marketing”, tout a été fait pour qu’il ne soit jamais directement exposé à un fâcheux incident susceptible de porter préjudice à son image de marque.

Que dire des vassaux européens et asiatiques qui ont investi (sous la coercition du grand frère) des sommes colossales dans ce programme foireux, jetant de l’argent par les fenêtres, pour acquérir un avion de combat futuriste aux capacités moindres de celles d’un appareil soviétique des années 85-90? La Turquie avait raison de laisser tomber ce programme foireux et de lorgner du côté de la Russie en dépit de ses différends avec Moscou.

Dans cette affaire qui s’apparente à une escroquerie en bonne et due forme, seul Israël n’a pas mis la main à la poche puisque cet appareil lui a été fourni gratis, dans le cadre d’un montage financier fort complexe relevant de l’aide militaire US à son plus proche allié dans le monde. Les israéliens ont non seulement reçu l’appareil gratis mais ont pu mettre la main sur des systèmes à l’état de prototype conçus par le DARPA, l’agence de recherches militaires des Etats-Unis pour tenter de l’améliorer un avion dont la vitesse maximale théorique ne dépasse pas Mach 1.8 dans le meilleur des mondes possibles. Cela a abouti à la création de l’Adir. Ce dernier n’a jamais volé seul et dans toutes les opérations de combat engagées par les israéliens en Syrie ou en Irak, le F-35I Adir était toujours devancé par des F-16 et des F-15. Ironie du sort, le F-35 était sensé remplacer l’iconique F-16 Fighting Falcon. Mission non réussie.

Resultat des courses: l’US Air Force reconnaît que le F-35 est un échec consommé. Cela signifie qu’un autre avion de combat US, probablement de sixième génération, est en développement très avancé. Sinon l’échec du F-35 n’aurait jamais été reconnu. De très nombreuses informations concordantes indiquent le développement par les États-Unis de deux nouveaux avions de combat plus ou moins secrets et que l’un d’eux serait sur le point de franchir les dernières étapes du processus de développement. Ce dernier bénéficiera certainement du réseau opérationnel des données intégrées (ODIN: Operational Data Integrated Network), lequel a remplacé le système d’information logistique autonomiste (ALIS) du F-35. Un système tellement instable et erroné que Lockheed l’a littéralement abandonné pour l’ODIN, basé sur les technologies du Cloud sécurisé.

Cependant le mal est fait. Des escrocs et des voleurs en col blanc se sont enrichis sur le dos du contribuable US (et ceux des pays alliés à Washington) tandis que 40% des familles des militaires d’active US ne survivent que grâce aux coupons d’aide alimentaire et que des États entiers comme le riche Texas souffrent d’un effondrement inédit dans la qualité des infrastructures et des conditions de vie. Deux trillions de dollars US se sont envolés comme les autres trillions consacrés aux guerres sans fin contre des ennemis factices dans des endroits désolés de la planète.

En attendant, comme un très mauvais film de série Z, le F-35 restera dans l’histoire de l’aviation comme le plus grand désastre financier et technique de l’histoire. Il révèle surtout l’influence hautement nocive des parasites gravitant autour du gouvernement dans le déclin de l’industrie et de l’innovation.

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 4.6 / 5. Vote count: 15

No votes so far! Be the first to rate this post.

%d blogueurs aiment cette page :