Ionic engines or thrusters will not break the current stagnation in outer space exploration.Ion thrusters use electrostatics as ions are accelerated by the Coulomb force along an electric field.

Le programme fort onéreux de l’avion de combat US multirôle de cinquième génération Lockheed Martin F-35 “Lightning II” est un désastre sans précédent dans l’histoire de l’aéronautique et de l’industrie aérospatiale.

Ce programme n’est toutefois pas un échec complet pour les parasites du complexe militaro-industriel US puisqu’il a permis d’alimenter les gigantesques circuits de la corruption et enrichir une myriade d’intermediaires et de lobbyistes.

Dépenser près de deux trillions de dollars US (les estimations officielles varient de 1.2 jusqu’à 1.7 trillions de dollars mais la facture réelle dépasse de loin ces chiffres déjà astronomiques) pour obtenir un fer à repasser tout juste capable de décoller, incapable de manœuvrer, souffrant d’interminables problèmes de propulsion, de commandes de vol et d’avionique, incapable d’assurer un combat Air-Air basique, sans parler de son design qui laisse à désirer, souligne la gigantesque gabegie du complexe militaro-industriel américain. Au total cet avion de combat de 5e génération devant assurer la supériorité aérienne dans la guerre du futur totalise près de 1000 problèmes techniques et ne pouvait tenir face à n’importe quel autre avion de combat de génération 3+.

Le Pentagone a fini par reconnaître cet aveu d’échec. Après avoir dépensé des dizaines de millions de dollars pour sa promotion par des “spécialistes” et des “journalistes spécialisés défense” qui ont tenté de présenter cet avion comme le nec-plus-ultra de ce qui ce fait en la matière. Histoire de camoufler la corruption astronomique qu’il génère et les profits en rétro-commissions et autres dessous de table empochées par des cols blancs maniant un langage marketing politiquement correct.

Le F-35 n’a jamais été prêt au combat. Comme tous les avions de combat “marketing”, tout a été fait pour qu’il ne soit jamais directement exposé à un fâcheux incident susceptible de porter préjudice à son image de marque.

Que dire des vassaux européens et asiatiques qui ont investi (sous la coercition du grand frère) des sommes colossales dans ce programme foireux, jetant de l’argent par les fenêtres, pour acquérir un avion de combat futuriste aux capacités moindres de celles d’un appareil soviétique des années 85-90? La Turquie avait raison de laisser tomber ce programme foireux et de lorgner du côté de la Russie en dépit de ses différends avec Moscou.

Dans cette affaire qui s’apparente à une escroquerie en bonne et due forme, seul Israël n’a pas mis la main à la poche puisque cet appareil lui a été fourni gratis, dans le cadre d’un montage financier fort complexe relevant de l’aide militaire US à son plus proche allié dans le monde. Les israéliens ont non seulement reçu l’appareil gratis mais ont pu mettre la main sur des systèmes à l’état de prototype conçus par le DARPA, l’agence de recherches militaires des Etats-Unis pour tenter de l’améliorer un avion dont la vitesse maximale théorique ne dépasse pas Mach 1.8 dans le meilleur des mondes possibles. Cela a abouti à la création de l’Adir. Ce dernier n’a jamais volé seul et dans toutes les opérations de combat engagées par les israéliens en Syrie ou en Irak, le F-35I Adir était toujours devancé par des F-16 et des F-15. Ironie du sort, le F-35 était sensé remplacer l’iconique F-16 Fighting Falcon. Mission non réussie.

Resultat des courses: l’US Air Force reconnaît que le F-35 est un échec consommé. Cela signifie qu’un autre avion de combat US, probablement de sixième génération, est en développement très avancé. Sinon l’échec du F-35 n’aurait jamais été reconnu. De très nombreuses informations concordantes indiquent le développement par les États-Unis de deux nouveaux avions de combat plus ou moins secrets et que l’un d’eux serait sur le point de franchir les dernières étapes du processus de développement. Ce dernier bénéficiera certainement du réseau opérationnel des données intégrées (ODIN: Operational Data Integrated Network), lequel a remplacé le système d’information logistique autonomiste (ALIS) du F-35. Un système tellement instable et erroné que Lockheed l’a littéralement abandonné pour l’ODIN, basé sur les technologies du Cloud sécurisé.

Cependant le mal est fait. Des escrocs et des voleurs en col blanc se sont enrichis sur le dos du contribuable US (et ceux des pays alliés à Washington) tandis que 40% des familles des militaires d’active US ne survivent que grâce aux coupons d’aide alimentaire et que des États entiers comme le riche Texas souffrent d’un effondrement inédit dans la qualité des infrastructures et des conditions de vie. Deux trillions de dollars US se sont envolés comme les autres trillions consacrés aux guerres sans fin contre des ennemis factices dans des endroits désolés de la planète.

En attendant, comme un très mauvais film de série Z, le F-35 restera dans l’histoire de l’aviation comme le plus grand désastre financier et technique de l’histoire. Il révèle surtout l’influence hautement nocive des parasites gravitant autour du gouvernement dans le déclin de l’industrie et de l’innovation.

37 thoughts on “L’échec total du F-35

  1. Les russes viennent de devoiler un nouveau chasseur bombardier -secret de Polichinel, on savait que les russes travaillaient depuis de nombreuses annnées sur une version light du SU-57 – qui est mono-moteur mais à poussée vectorielle. Il sera ainsi doté d’une manoeuvrabilité phénomenale. Il est hautement probable que cet avion se destinera à l’export pour un prix defiant toute concurrence.
    Nul doute que cet avion rencontrera un succés auprés de pays qui non seuleument luttent depuis nombreuses années contre la Pax Americana -Venezuela, Syrie, Serbie etc…-, mais il va encourager d’autres pays supposés alliés des USA à quitter l’alliance occidentale, l’Egypte, la Turquie, l’Indonesie, et pourquoi pas l’Argentine. L’Argentine qui aimerait bien recuperer ses Malouines pleine de petrole et de gaz que les compagnies du UK pillent. Ce coup ci les argentins s’engageront avec des avions et des missiles qui canarderont vraiment la flotte britanique sans crainte d’etre trahis par des supposés alliés comme en 1982.
    A coté le F-35 fera pale figure. Heureusement que les tirailleurs senegalais du XXI° siecle sont là pour limiter la casse d’un empire en pleine decomposition.
    Les nouveaux tirailleurs senegalais sont les européens, à commencer par les pilotes français, et aprés britaniques. Le Rafale et le Typhoon eux sont des valeurs sures, cependant ils ne pourront pas faire de “miracles” contre les avions modernes russes et chinois. Rappelons que le FC-31 chinois est en phase terminale de tests, il sera bientot homologué et sera equipé de moteurs 100% chinois.
    Si les russes et chinois le decident, les FC-31 et ce nouvel avion russe seront peut etre les nouveaux Mig-15, ou Mig-21 du XXI° siècle. A Washington on rit “jaune”.
    https://www.sandboxx.us/blog/heres-what-we-already-know-about-russias-new-stealth-fighter/

  2. Alors que partout on mesure les capacités du F-35 qui revelent au grand jour que cet avion n’est rien de plus qu’une enorme escroquerie d’une ampleur jamais vue. Meme les hauts commandements australiens et canadiens sont entrain de se poser des questions.
    Et pourtant…
    V’là que l’etat major helvetique a choisi le F-35 aux depens du Rafale. Encore pire! Alors que partout les missiles Patriot demontrent leur inefficacité et qu’ils ne protegent de rien du tout, les suisses optent pour des Patriot aussi. Incomprehensif!
    Pourtant la Suisse c’est pas connu pour etre un bastion de la corruption, c’est pas non plus un pays reputé pour l’incompetence des elites. Je ne comprends plus nos amis helvetiques. Qu’es ce qui s’est donc passé ? L’envie de continuer avec les memes fournisseurs US -parce que les avions de combats suisses tournent autour des F-5, et des F-18- ?
    Es ce que les suisses ont ils eu de meilleurs prix ? Il est vrai qu’au vu de la situation geographique et de l’histoire, il est trés peu probable qu’un conflit eclate entre la Suisse et ses voisins. Enfin ça dit pas comment et pourquoi que les suisses ont choisi le F-35.

    1. L’une des clauses de la transaction stipulait : “On vous débarrasse d’une partie de la ferraille qui vous reste sur les bras mais au retour vous vous engagez à ne plus inciter des procédures judiciaires doublées des lynchages médiatiques en règle contre nous au sujet du supposé l’or de nazis soi-disant volé aux Juifs pendant lesheureslesplussombresdenotrehistoire et autre tralala”

      1. @Strategika
        En matière d’acquisition défense, la corruption fait partie intégrante de tout contrat.

        Il s’avere que l’etat majors, et les industriels suisses voulaient tous le Rafale, cependant aprés la trés “opportune” visite de Biden à Geneve, la classe politique a definivement opté pour le F-35.
        Il sera trés difficile à prouver qu’il y a eu corruption en Suisse, tant les institutions la-bas sont vigilentes. Par contre, il est fort probable que l’admiration envers l’Uncle Sam et tout ce qu’il represente a été tellement forte, que ça a fait basculer le choix en faveur du F-35.
        Aprés tout, qui va menacer la Suisse ? L’Autriche ? L’Italie ? La France ? l’Allemagne ? On sait trés bien que la force aérienne suisse est surtout faite pour conserver un savoir faire en dans le domaine industriel probablement, et former de bons pilotes, etc…La Suisse n’est ni Taiwan, ni la Corée du Sud, ni l’Australie, en réalité les helvetes n’ont pas vraiment besoin d’une force aérienne en l’etat actuel des choses. Donc acheter un avion qui servira pas ou peu qu’es ce que ça change ?

        1. Et surtout, la Suisse est très petite. Un avion rapide, sitôt décollé et accéléré atteint les frontières du pays. Un avion lent comme le f35 mettra plus de temps pour arriver chez les voisins🤣 et avec ses avaries donnera au pilote l’impression d’avoir effectué un vrai vol de combat…

  3. “Après avoir dépensé des dizaines de millions de dollars pour sa promotion par des “spécialistes” et des “journalistes spécialisés défense” qui ont tenté de présenter cet avion comme le nec-plus-ultra de ce qui ce fait en la matière.”

    Il ne faut pas oublier les volontaires, idiots utiles et autres larbins qui font ad-nauseam cette promotion gratuitement ; preuve par notre cher GE ; un sandwich de temps à autre ; ou juste le sentiment rassurant que le complexe corrompu dont il est salarié, reflète une réelle force.

    Plus sérieusement, ce que vous décrivez est une formidable allégorie de l’entourloupe occidentale ; car la première question que nous impose la lecture de ce texte c’est: Comment ce genre de bonneteau est possible dans une société qui se dit démocratique? Ou chaque étape d’un projet – de l’idée de base à sa production en masse – est logiquement sanctionnée par des tests pratiques devant des commissions composés d’experts ; ou chaque partie d’allocation du budget est analysée par des commissions d’autres experts ; et ou l’ensemble d’acteur est régulièrement auditionné par les instances politiques.

    La réponse est très simple: Le monde occidental est miné par une corruption indescriptible ; la foule abrutie par une permanente rengaine écrite sur du papier à musique d’Edward Bernays et flattée à outrance par un discours sur sa supposée supériorité en comparaison avec le reste du monde où “les gens ont faim!!!!” (j’oublierais jamais la morgue incroyable avec laquelle mes interlocuteurs prononçaient cette centaine dans les discussion bourgeoises, quand j’évoquais la Russie ou la Chine) afin qu’elle ne se rende pas compte de sa propre indigence ; si cette même foule prenait la peine d’être lucide ne serait-ce qu’un quart d’heure par jour elle verrait naitre en elle un tel tourbillon de colère que les années 1789-93 en comparaison ne serait qu’un petit chahut.

    Mais cette lucidité, faut aller la chercher ; il faut la vouloir ; on peut la trouver même dans la distraction ; même au détour d’un film hollywoodien: Snake Eyes de De Palma par exemple que j’encourageais déjà par le passé vos lecteurs d’aller voir.

  4. LE SABLE EMPORTÉ PAR LE VENT DU DÉSERT ALGÉRIEN JUSQU’EN FRANCE EST RADIOACTIF

    Par Mohamed K. – Le sable à Reggane est toujours radioactif. C’est ce que nous apprennent des scientifiques français qui ont analysé les poussières parvenues jusqu’en France depuis le sud de l’Algérie par le sirocco. En effet, selon la chaîne de télévision publique française France 3, «les poussières de sable du Sahara [algérien] étaient porteuses de césium-137, résidu d’anciens essais nucléaires français». Pour France 3, ce nuage de sable jaune orangé «rappelle le passé».

    “Du sable ramassé dans le massif du Jura a été analysé par un laboratoire près de Rouen, en Normandie. On y retrouve des traces des essais nucléaires français au Sahara au début des années 1960», rapporte la version online de la chaîne française, qui fait parler un spécialiste de la radioprotection à l’Université de Caen. «Ce jour-là (jour de pluie de sable, ndlr), c’était très étrange, nous avons chaussé les raquettes tôt le matin, la neige était blanche, au fil de la balade tout a changé, ça a duré toute la journée. J’étais avec des amis qui étaient inquiets en voyant ces poussières ocres recouvrir le sol», a-t-il affirmé.

    La tempête de sable a déversé de fines particules et la neige et le ciel étaient devenus orange dans le massif du Jura, dans l’est de la France. Le scientifique a alors prélevé un échantillon sur sa voiture pour l’analyser. Il affirme qu’il a déjà eu à étudier en laboratoire du sable en provenance du Sahara [algérien]. «On y avait vu des traces de césium-137. Trente ans après, je ne savais pas si on en aurait encore des traces, à une si lointaine distance du Sahara», a-t-il fait remarquer, selon France 3, qui précise que «le résultat de l’analyse est sans appel, du césium-137 est clairement identifié». «Il s’agit d’un radioélément artificiel qui n’est donc pas présent naturellement dans le sable et qui est un produit issu de la fission nucléaire mise en jeu lors d’une explosion nucléaire», explique le scientifique français, qui a toutefois indiqué que ces traces de césium-137 «sont sans danger pour notre santé».

    Sans danger à des quantités infimes parvenues en France après qu’une grande quantité s’est éparpillée dans l’air ou sans danger quelle que soit la quantité ? Le scientifique répond : «Le césium-137 a une période de vie de trente ans. Tous les trente ans, il perd la moitié de sa teneur radioactive. Au bout de sept cycles de trente ans, on considère qu’il ne reste que 1% de substances radioactives.»

    «Dans cette étude, il n’était pas question de dire qu’il y a une mise en danger de la population, mais de rappeler ce qu’a fait la France et d’autres pays en termes d’essais nucléaires. Au Sahara, dans le Sud algérien, la population vit avec ces traces de césium-137 au quotidien, certains terrains sont toujours fortement contaminés, cela donne une idée de la contamination de l’époque», a rappelé Pierre Barbey. Tandis que pour France 3, «derrière le nuage de sable du Sahara qui a traversé le ciel début février et fait le bonheur des réseaux sociaux avec ses images aux tons incroyablement orangés, l’histoire est un peu moins belle».

    M. K.

    1. @ : KAMEL

      3.1. Effets du césium 137 sur la santé
      Radioactivité
      Radioactivité

      On distingue généralement l’exposition externe et l’exposition interne au césium 137. Les contaminations cutanées sont difficiles à éliminer (la période au niveau de la peau étant d’environ quatre jours) et une dose locale élevée de césium 137 provoque une brûlure cutanée qui doit être traitée comme une brûlure classique (voir irradiation).

      L’exposition interne est beaucoup plus dangereuse. En effet, s’il est inhalé ou ingéré, le césium 137 est assimilé comme son homologue et compétiteur naturel, le potassium, dans l’ensemble de l’organisme en se concentrant préférentiellement dans les muscles (avec une charge plus importante chez l’enfant que chez l’adulte). Sa période biologique (c’est-à-dire le temps au bout duquel la moitié du césium 37 qui a pénétré dans l’organisme est rejetée à l’extérieur dans les urines, les selles et la sueur) est de 100 jours environ.

      L’ingestion de fortes doses de césium 137 a des effets dévastateurs : insuffisance médullaire, altération du système immunitaire et de la fonction de reproduction, affections rénales… Par ailleurs, à doses plus faibles et à plus long terme, le césium 137 entraîne une augmentation des cancers de la thyroïde, des malformations congénitales et fœtales, ainsi que des troubles neurologiques.

      En termes de prise en charge thérapeutique des patients contaminés par le césium 137, le bleu de Prusse (ferrocyanure de fer) est le seul traitement efficace pour évacuer le césium 137 après ingestion.

      Vos journalistes ont interrogées nos scientifiques, qui ont fortement minimiser la dangerosité du CÉSIUM 137.
      La vérité est toute autre…..

    2. En mars 2011, des milliers de Japonais se sont retrouvés confinés dans un rayon entre 20 et 30 km autour de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima Daiichi. Aujourd’hui, en tant que confinés, on peut se rendre compte de ce qu’ont vécu ces gens pris au piège de l’événement que personne n’avait prévu. Et puisqu’aujourd’hui, on a le temps et l’expérience, profitons-en pour réfléchir à ce que signifie être confiné en cas de catastrophe nucléaire.

      Il y a des parallèles intéressants entre ces deux maux invisibles et insidieux, les virus et les radionucléides qui se répandent dans l’environnement. Des analogies, des différences et des interactions.

      Demi-vie

      La “demi-vie” du virus du Covid 19 est de quelques jours au plus, comparé à ce qu’on trouve à Tchernobyl et Fukushima, le Césium 137 a une demi-vie de l’ordre de 30 ans, le Plutonium de l’ordre de 24 000 ans, et il faut encore beaucoup plus longtemps pour en être totalement débarrassé. Certains déchets radioactifs durent des centaines de milliers d’années.
      En cas de pollution radioactive, se laver les mains sera utile, mais ne suffira pas, surtout si l’air est pollué par l’iode radioactif, entre autres poisons ! Et la contamination se fera aussi par ingestion.

      La détection de la radioactivité, du moins quand la contamination est forte, est facile à détecter avec des instruments bien au point et souvent portatifs, alors qu’à chaque nouvelle mutation d’un virus, il nous faut refaire les tests et les vaccins, ce dont nous rendons compte en ce moment. C’est bien le seul point ou la gestion de l’épidémie marque un petit point sur l’atome…

      Prévention

      Il n’y a pas de vaccin contre la radioactivité, ni les hommes, ni les autres êtres vivants ne développent d’immunité pour se protéger ni de ces rayons, ni de ces particules radioactives ! Les pilules d’iodes ingérées plusieurs heures avant le passage du nuage radioactif peuvent limiter les dégâts dus à l’iode dans les premiers jours, mais il faudrait que tout le monde les ait reçues avant la catastrophe, et il y a bien d’autres dangers que l’iode 131 !

      Confinés ou évacués ?

      En cas de catastrophe nucléaire, certains seront évacués d’urgence, d’autres seront confinés « temporairement » dans de mauvaises conditions, puisque toute l’alimentation dans une zone étendue sera contaminée et que les transports seront limités. Il faut savoir que le traité Euratom a prévu de relever « temporairement » les normes des doses « acceptables » dans la nourriture et l’eau à des niveaux qu’on peut qualifier de criminel, souvent plus élevé que ceux des deux autres catastrophes les plus connues (voir encart ci-dessous). Perdre son logement et absorber du poison sans pouvoir se protéger réellement pour une durée inconnue, ce n’est pas comparable à ce que nous vivons actuellement dans une pandémie.

      L’après

      À Fukushima les évacués ne peuvent (et beaucoup ne veulent pas.) toujours pas rentrer chez eux après 9 ans. Le but du gouvernement japonais, en organisant les Jeux olympiques, était d’effacer la tache sur l’honneur du Japon créée par l’accident de Fukushima, de forcer les évacués à rentrer chez eux dans des zones encore dangereuses, là où les normes admises (20 mSv/an) correspondent à celles des travailleurs des centrales nucléaires, à proposer de la nourriture soi-disant propre provenant de la région de Fukushima pour faire croire que tout cela s’est terminé, et relancer le commerce. Les faibles doses de radioactivité n’entraînent pas un risque nul, mais un risque plus faible (2). C’est un peu comme la cigarette, si vous fumez une cigarette tous les deux jours, le risque est plus faible que si vous fumiez un paquet par jour. Mais il est quand même plus élevé que si vous ne fumez pas du tout. Autour de Tchernobyl, les problèmes de santé continuent aussi plus de trente ans après.
      L’échelle de temps entre les deux catastrophes n’est pas comparable, même si nous devons nous attendre à des vagues en retour du virus dans les années à venir.

      Décontaminer

      La radioactivité ne se décontamine pas comme les virus qui se désactivent après quelques jours et qui ne résistent pas à un nettoyage sérieux, à la portée de tous. Au Japon, la « décontamination » de la région a consisté, entre autres, à mettre en sac des milliers de tonnes de terre qui contiennent entre autres du césium 137, qui va encore irradier pendant presque 300 ans (dix fois la demi-vie). Les autorités japonaises n’ont rien trouvé de mieux que de disperser ces terres pour en faire des remblais dans tout le pays. Faible dose signifie faible probabilité de choper un problème de santé. Faible mais pas nulle, donc à l’échelle d’un pays, c’est un sérieux problème, des malades par milliers certainement. Et ce n’est qu’un exemple de l’extrême difficulté de décontaminer la radioactivité. Lors du démantèlement des centrales, les industriels voudraient bien recycler les métaux irradiés dans la filière métallurgique existante, en disant que si c’est dilué, le danger est négligeable… Mais en réalité, il n’est pas nul !

      Retour à la normale ?

      Dans la période anormale que nous vivons actuellement, nous avons la ferme espoir que cela ne durera pas, que les infrastructures, les usines, les terres agricoles, l’air et l’eau, la nature (3) seront parfaitement utilisables dès que le coronavirus ne bloquera plus les activités sociales et économiques, que la médecine aura de meilleures armes pour le neutraliser et prévenir les futures vagues en retour. Le but actuel est de mettre l’économie sous cloche, en sachant que tout peut redémarrer !
      Je n’ose pas imaginer l’état psychique d’une population soumise au danger d’un accident nucléaire grave, qui n’offre aucun futur prévisible, sauf la faillite généralisée de l’économie et de l’État.
      Pour en avoir une idée, il nous faut relire « La Supplication », de Svetlana Aleksievitch (4), qui montre la réalité vécue par la population lors de la « gestion » de la catastrophe de Tchernobyl ; un vrai reportage de guerre. Malgré tout, nous devons beaucoup à l’intervention énergique de l’URSS et à ses centaines de milliers de volontaires désignés comme « liquidateurs », et envoyés au casse-pipe. Je doute qu’un État Européen actuel puisse gérer ce genre de situation, pire que la situation actuelle…

      Le temps long

      Dans le cas d’une catastrophe nucléaire, nous serons confinés ou évacués sans aucune certitude de retour à la normale dans un temps prévisible, qui pourrait se compter en dizaines d’années, voire en siècles. Les deux catastrophes de Tchernobyl et de Fukushima se sont passées dans des zones moyennement peuplées. Être évacué, c’est abandonner son logement et presque tout ce qui s’y trouve; une partie sera définitivement irrécupérable.
      Imaginons une catastrophe à Tihange, près de Liège et Namur, à Cattenom à 25 km de Luxembourg, à Nogent sur Seine, à 90 km en amont de Paris. Comment évacuer ces villes, et pour aller où ?
      La ville de Fukushima, à 62 km de la centrale, n’a échappé à la contamination que grâce à la bonne direction des vents, en tous cas au début. Le premier ministre Japonais a un moment craint de devoir évacuer Tokyo. Les vents ont soufflé plutôt vers la mer. Ce qui n’empêche que des particules chaudes ont aussi atterri à Tokyo. Peu, mais trop !

      Nous voyons aussi que le nucléaire est sensible au changement climatique (besoin en eau froide pour refroidir les centrales), aux tsunamis, aux séismes mais aussi … aux épidémies.
      Il n’y a pas une grande réserve de personnel qualifié pour piloter une centrale, il ne faut pas que le virus se répande dans l’équipe, et le télétravail n’est pas une solution… Dans certaines centrales en France, ils ont vérifié l’état de santé de l’équipe, et les ont confiné, voire enfermés, dans la centrale avec des lits de camps et de la nourriture pour des mois : ils ont peur de devoir arrêter la centrale si trop d’entre eux tombent malades… Si trop d’ingénieurs nucléaires sont écartés, nous craignons que les gestionnaires de centrale y placent des personnes incompétentes…

      Pour le moment nous avons un bon réseau de télécommunications, mais en plus du virus la panne électrique ou la panne des réseaux de communication (internet, télé, radio, téléphone, journaux), et même la distribution d’eau, ce sera vraiment ingérable et invivable pour les communautés isolées ! Un peu partout, y compris aux USA, la pandémie menace la gestion des centrales et pourrait les mettre à l’arrêt, ou empêcher leur maintenance périodique et le rechargement de combustible, ce qui revient aussi à, soit les arrêter, soit les rendre plus dangereuses.
      Bonne illustration du fait que, dans ce cas précis, le “tout nucléaire” pourrait nous renvoyer à la bougie, contrairement aux énergies renouvelables !

      1. L’homme, en tant qu’individu, vit et meurt. Les civilisations font de même. L’humanité fera de même également, ainsi que la Terre se transformant en Mars ou venus, puis le syste solaire lui même, voire l’univers… Tout n’est qu’une question de temps. Et même si, bien entendu, on n’est pas pressés, l’inévitable arrivera forcément. La question est de savoir si on est capables de vivre de façon harmonieuse en attendant l’inévitable, et surtout de ne pas le précipiter par des choix débiles faits par des décisionnaires encore plus débiles qui se pensent intelligents parce que capables de tirer la couverture à eux… Et on l’a compris et constaté, la réponse est non ! Les ”scientifiques” eux mêmes -et en premier lieu- sont ceux qui apportent le plus de dangers cachés dans les maigres avantages de leurs créations. Créations rendues encore plus funestes sitôt remises dans les mains de truands politiques et/ou financières….. Bref, que la fin de la civilisation arrive par les causes naturelles cycliques de l’univers, l’homme ne la verra pas puis que cette fin sera précipitée par le ”genie” de cerveaux détraqués, qui créant les armes nucléaires, des virus artificiels, ou le dérèglement climatique, démographique ou autre enfermement ”social” prétendu ”sanitaire”. La connerie humaine atteint son apogée. (On en a un bon exemple en France avec un prétendu dirigeant juste apte à museler et piquer le peuple…)

  5. On dirait qu’il y a aussi des parasites dans la construction de la centrale nucléaire française EPR de Flamanville qui n’en finit pas.

  6. De Michel Dakar, Grand Spécialiste des armes guerrières antiques et modernes et aussi de l’avenir :

    Connaissez-vous, Hé les Gars, l’histoire du V-20 chinois, l’avion invisible.

    Les chinois avaient au 21è siècle, inventé l’avion invisible total.

    Le seul problème était qu’ils ne retrouvaient plus les V-20 garés sur les parkings, car ils étaient invisibles … bien sur.

    Alors, les pilotes ont commencé à coller des badges sur les ailes et la carlingue pour savoir lequel des V-20 était leur propre avion, puis ils s’inspirèrent de la fameuse série télévisée l’Homme invisible, et entourèrent le V-20 avec des bandelettes de papier kraft, qui lors des vols avaient tendance à s’effilocher, ce qui faisait que les observateurs Us prenaient les V-20 pour des cerfs volants.

    Les chinois étendirent le procédé d’invisiblité aux chars et aux navires de guerre, puis même aux uniformes et aux soldats.

    Tous cela avait tendance à s’effilocher et la Chine commençait à ressembler à une copie bizarre de film gore des années 60 tels l’invasion des momies.

    Puis la Chine elle-même sur les cartes de géographie, les atlas, commença à devenir invisible, et les services de guerre étrangers durent crayonner sur les emplacements de la Chine pour permettre de la retrouver.

    Enfin, le grand Mao 2, issu d’un clonage de cellules d’un cil de Mao 1er, décida que le plus simple était encore de rendre invisible tout le reste de la planète, puis de l’Univers hormis la Chine.

    C’est ainsi que la Chine devint le maître du monde.

  7. et que dire des agents biologiques trafiqués ou non et largués peuvent faire plus de morts que ces aéronefs .
    lire : les guerres biologiques , chimique , nucléaires .

  8. il va y avoir du sport :
    Les Dunkerquois confinés alors que les soldats US débarquent
    Comment est-il donc possible de faire circuler des troupes venant d’un pays si lointain sur une zone où les habitants, eux, n’ont plus le droit de circuler librement et ont même l’interdiction de prendre l’air le week-end?
    ou que viennent réellement faire les soldat US lors de l’opération Mousquetaire qui transitera par le port de Dunkerque et l’aéroport de Calais-Marck et qui se déroulera dans les Hauts-de-France du 23 février au 31 mars ?
    http://www.observateurcontinental.fr/?module=articles&action=view&id=2481

    1. Pendant ce temps là, un de plus au tapis : https://insideeko.com/frank-suarez-obituary-death-frank-suarez-dead-passed-away/
      http://82.221.129.208/.us2.html :
      “A PROMINENT DOCTOR HAS BEEN MURDERED
      The info came through Claudia. I am still getting details. This doctor bucked the system and published real health info, and was killed in an “unfortunate fall from the 9th floor”. Claudia has to teach some kids online so I can’t get the details now, but his name was Frank Suarez.
      UPDATE: They are claiming suicide now, DOUBT IT.
      Why would they kill this doctor? Because everything he published worked and was the exact opposite of what the mainstream medical community claims. He un-did too much sabotage and the for-profit medical system hated him. I know for a fact his advice worked, it was better than anything else out there published by anyone.
      It is also highly probable he had the dirt on Covid and they offed him for it, MANY latino doctors have the dirt on Covid and if they are private and un-affiliated they pull no punches. They all know it is a con job and that the vax is a scam. It is very different in Latin America, doctors can get away with rebellion. Frank Suarez may have been too prominent to allow this with.”

    1. @Caligula
      Je suis toujours content de te relire mon cher Caligula. Un peu dommage qu’on ne te lise pas plus souvent et que l’ami Diablo ne nous donne plus de nouvelles. Si t’as des contacts avec lui, passe lui le bonjour.
      Sinon concernant le sujet, tout a été dit ou presque concernant ce JSF. Des le millieu des années 2000 au vu des infos que j’avais sur le F-22, j’etais sur et meme certain que cces deux coucous auraient le meme sort que le F-105. Il semble que ça n’ait pas loupé. Ils ont pres de 250 F-35, dont les 2/3 de l’aveux meme de l’etat majors US ont du mal à voler. Donc resumons nous, cet avion emporte peu d’armes, ne sait tourner, son radar fonctionne mal, son electronique de bord est bourré de bugs, ne sait pas arriver à une vitesse supersonique, ne sait pas mener des missions, n’est meme pas furtif, et maintenant on decouvre que cet avion ne sait pas voler! Mort de rire! Les américains font un joyeux bon en arriere de 30 ans avec une flotte vieillissante, F-15, F-16, et dans une moindre mesure les F-18, avion qui a été repris par Boeing.

      Y a pas trés longtemps, notre ami Strategika nous a glissé que la Corée du Nord entre temps, a fait d’enormes progrés et est capable de repliquer ses Mig-29, et notamment ces moteurs RD-33. Il se trouve que la CDN pourrait produire des avions de Gen IV, et en ce moment les américains c’est pas beaucoup mieux. Un comble!
      Fallait attendre 2021 pour voir ce spectacle, trop marrant!

        1. Vous croyez à ce que vous écrivez ?
          Aussi convaincu que toi, dans ce que tu ecris. A la difference de toi, je cite des sources, je n’invente pas des parcours comme un certain “agent special” en mission de l’autre coté du mur de Berlin. Sans compter ton histoire sur le T-80 qui m’a fait rire aux eclats. Mais bon on mettra tout ça sur le compte de ta memoire decripite, et ta personne en mal de reconnaissance, et sans doute l’effet du Schnaps qui souvent te monte à la tete.

          1. Foxhound toute info sur les capacités opérationnelles d’un avion militaire est classifié SD ( ou son équivalent dans les autres armées ) donc on ne peut rien savoir en open source et donc à part déblaterer n’importe quoi il n’y a rien de sérieux.

            C’est pour cela que je vous demande si vous croyez à votre blabla puisqu’il n’est basé sur rien ?

            Je vous donne un exemple , vous affirmez que la furtivité n’a plus de sens , mais alors , on va prendre un cas concret puisque vous prétendez vous y connaitre : pourquoi donc et comment l USAF modifie la signature radar des F22 et F35 lors qu’ils sont exercices avec l OTAN ou au Moyen Orient ? Vous devez forcément le savoir puisque vous évoquez plus bas la furtivité face aux radars russes ou chinois ( vous avez été opérateur dans une autre vie sur un de ces matériels ? Ou avez été à l’analyse Elint ? Non bien sûr .

          2. Foxhound toute info sur les capacités opérationnelles d’un avion militaire est classifié SD …
            Excuse moi, mais j’ai attendu fevrier 2020 pour l’apprendre de ta part!

            C’est pour cela que je vous demande si vous croyez à votre blabla puisqu’il n’est basé sur rien ?
            Et toi tes conneries que tu racontes ? Tu y crois ? Surtout genre mission speciale derrière le mur, en plus du T-80. Si toi t’es passé derrière le mur en mission speciale, moi j’etais cosmonaute sur Mars. Contrairement à toi, tout ce que je cite ce sont des faits, facilement vérifiable sur le Web.

            Je vous donne un exemple , vous affirmez que la furtivité n’a plus de sens …
            Non Man, y a pas de je dans cette histoire, on s’en tape du Je, c’est des faits.
            – Xtopher Miller ex secretaire d’etat à la defense -c’est un ancien Beret Vert, lui au moins n’est pas un couille molle, il a pas passé sa vie le cul sur une chaise, regardant des ecrans- avait declaré en nov 2020 que le F-35 c’est un tas de “merde”.
            – Le non moins celebre Pierre Sprey, concepteur des deux fameux avions le F-16, et le A-10, -ce que tu es à des années de lumières de pouvoir faire-, et consultant auprés du ministere de la defense des USA, dans une interview à la chaine CBC avait declaré que contrairement à ce que tu dis, la furtivité c’est je cite de “l’arnaque”, en fait de la truanderie. Et c’est pa le p’tit technicien focntionnaire des armées -mais pas soldat– qui parle.
            J’ai cité ces deux personalités que j’aime pas forcément, mais au moins contrairement à toi, ils savent de quoi ils causent.

            pourquoi donc et comment l USAF modifie la signature radar des F22 et F35 lors qu’ils sont exercices avec l OTAN ou au Moyen Orient ?
            Question minable à la con -ça reflete la personne qui la pose-, aprés ce que je viens de dire, est il encore necessaire de conjecturer sur de la “Merde” ?

            vous avez été opérateur dans une autre vie sur un de ces matériels ? Ou avez été à l’analyse Elint ?
            Tes enfantillages relevent parfois de la psychatrie.

        2. @Un ancien de la GE L’empire est en déclin l’ami ! Le pire dans tout ça, c’est que dans cet empire, il y’a un maquereau, les américains et une pute, la France. Je te laisse immaginer l’état de l’armée française.

          1. Almo ça fait 15 ans que je lis que l’empire est en déclin , que l’armée française est foutue et que la Russie brouille tout en créeant des bulles infranchissables .
            Je ne fais pas comme Foxfrancky dans le blabla je me contente juste de lire ce qu’on a en open source : dernier en date : bombardement US en Syrie sur des pro iraniens , ça la fout mal encore une fois pour le brouillage russe et les S200 S300 syriens .C’est tout . Faut juste regarder et analyser un peu les faits .

          2. Ancien de la GE

            Faut juste regarder et analyser un peu les faits .
            En parlant d’analyse, t’es bien placé dis moi voir. Parce que question neurones c’est deficit puissance 13.
            Ohé! Oyez ecoutez tous! Les américains ont retrouvé leur super-puissance. Ben oui quoi! Ils viennent de bombarder un entrepot desafecté, ou était censé se trouver une bande de va-nu-pieds, en sandales. Tu comprends l’analyse de l’histoire implique des neurones, et il semble que la grande muette formatte des soldats betes mais dissiplinés. Quelqu’un de bete mais dissipliné a toujours eu du mal avec les concepts.

            Allez Man, sans rancune! Oublie la politique, retourne à ton bon vieux picton, et camembert.

        3. En tous cas, on ne croit pas en ce que vous, vous écrivez et commentez. Mais vous nous amusez beaucoup, merci !

          1. Je m’adressais à GE. Je précise, car l’emplacement de ma réponse pourrait prêter à confusion…

    2. ça part comme des petits pains ; tout le monde en veut ; Euro Disney est déjà en rupture de stock!!!

  9. J’allais le dire, Philippe Grasset va enfin pouvoir partir en retraite !
    Comme quoi tout arrive, et c’est là qu’on voit qui était nu, et qui avait vu juste.
    N’oublions pas le F104 et les autres faiseurs de veuves.
    Une nouvelle pareille fait aussi plaisir que Linux dans Windows (WSL, ça existe, c’est Balmer qui avait raison, c’est un cancer ce truc 😉
    Faut pas,que ça aille trop vite non plus, bientôt il ne restera rien aux complotistes, on va s’ennuyer.

  10. Israël n’a rien payé,car c’est une autre preuve que cette entité n’a rien d’un état,c’est juste une entité parasite,ou cellule cancérigène crée par les sionistes qui ne fait que profiter de tout les avantages,sans assumer les responsabilités,pour le seul but de participer à la destruction et le chaos.

    Et ce prétendu avion F35 adir,qu’on veut nous presenter comme une exception,et une reussite à cette débâcle, n’est qu’une propagande parmi toutes les propagandes,entourant ce fiasco,et cette escrocrie.

    Et ce n’est pas en qqe mois ou qqe années,que cette débâcle technologique sera rectifié,et le retard rattrapé,par rapport aux russes et aux chinois.il est question de décennies dans ce genre de domaine.

    Et les serviteur européens sont entrain de payer yn avion qu’ils n’ont pas le droit d’exploiter,et pire encore,en le payant,ils empêchent le développement de projets européens dans ce domaine,très sensible et strategique,qu’est l’aéronautique militire.

    Ça s’appel s’auto-détruire en étant très content.et se réunir avec les usa et les anglais à munich,,pour designer les russes et les chinois comme ennemis stratégiques.

    Or leurs vrais ennemis sont en face d’eux,entrain de se foutre de leurs gueule.

  11. J’ai vu passer un article concernant la préférence de l’USAF pour une modernisation en profondeur du F16. Vu l’âge du F16, cela laisse profondément rêveur. Quid des soutes, de la furtivité, du décollage court ou vertical, de la compatibilité aéronavale, du BVR ?

  12. @Strategika
    Quand j’ai appris la news la semaine dernière, je voulais te faire un commentaire mais j’etais sur que tu étais au courrant, et j’attendais ce post.
    Le Pentagone a fini par reconnaître cet aveu d’échec…
    Il faut se mefier des communiqués du Pentagone, c’est que des bobards. Ils rejettent la faute sur les milles problèmes de l’avion, de son informatique etc…, en fait j’ai ma petite idée la dessus.
    Ce programme c’est en definitive la chronique d’une mort annoncée, pour tous les avions de “Generation V”– appellation marketing aussi débile que frauduleuse- ça inclut le F-35, F-22, mais aussi le B-2, le F-117, et leur merde future le B-21.
    Il se trouve que l’année derniere lorsque les iraniens ont riposté de façon trés violente à l’assassinat de leur général contre une base US, les américains étaient decidés à riposter, et engager une guerre avec l’Iran.
    Ils ont envoyé des dizaines de F-35, epaulés par toute la panoplie des avions d’escorte, F-22, F-18, F-15 etc… Immediatement detecté par les radars -d’origine chinoises- de la DCA iranienne, l’operation en cours a du etre stopée, sans quoi les américains risquaient un fiasco puissance 13 devant la face du monde. De cette humiliation est née une exasperation des hauts gradés de l’armée. Du coup les generaux US n’en voulaient plus du F-35 et du F-22.
    La vérité, et les americains ne le reconnaitront jamais, c’est les radars radio photoniques russses et chinois qui ont eu raison des avions F-22, et F-35. Dés le debut c’etait mal barré l’affaire, parce qu’avant meme le deploiement à grande echelle du F-22 à partir de 2005, des voix trés discretes à l’époque avaient commencé à s’elever pour mettre en garde contre un concept qui ne pouvait pas marcher. A l’epoque, les russes avec leur S-300 equipés de radars speciaux detectaient deja à de trés longues distances les Raptor, contrairement à ce que la propagande tapageuse occidentale laissait entendre. Des l’instant ou les russes avaient commencé à miniaturisé leur radars, et les vendre, les jours des F-22 étaient comptés. Du coup Robert Gates alors secretaire d’etat à la defense avait decidé de fermer les chaines de fabrication. Il constatait que les F-22 c’etait de la merde, avec un gros “M“, trop cher, à l’efficacité douteuse, pas trés disponible. Le F-35 c’etait encore pire, mais Lockheed avait suffisament le bras long pour contourner Gates.

    Que dire des vassaux européens et asiatiques…La Turquie avait raison de laisser tomber ce programme foireux et de lorgner du côté de la Russie…
    Eh ben justement, tous les vassaux ne sont pas aussi cons. En fait si tu veux voir les evolutions futures observe bien ce que font les japonais, les allemands, les britaniques et les turcs. L’air de rien ils ont des géostratèges de grandes qualités, malgrés tout ce que l’on puisse penser à juste titre de leurs regimes.
    Quand j’ai vu que les japonais s’etaient lancés dans la construction d’un nouvel avion, je me suis dit OK, c’est fini pour le F-22, comme le F-35. Quand j’ai vu que les japonais avaient decidé de ne plus acheter de pretendu “boucliers anti missiles” j’avais compris que leur putain de SM3, Patriots, dome d’acier etc c’etait de la merde.
    Quand j’ai vu les turcs changer carrément d’alliance, je suis persuadé qu’aujourd’hui les possibilités des USA à influencer le monde sont de plus en plus limitées. En plus l’Egypte est entrain de de reequilibrer ses alliances. Les F-35 ont été achetés certes par les japonais, parce qu’ils n’avaient pas le choix, et sont toujours sous occupation US. De meme pour l’Italie, l’Allemangne -eux au moins ont des EAF Typhoon-. Ils ont pris ça comme un moindre mal.

    Resultat des courses:..Cela signifie qu’un autre avion de combat US, probablement de sixième génération, est en développement très avancé…
    Tu parles d’ici là à ce que cet avion sera deja en etat de voler…puis operationnels… il s’en ecoulera de l’eau sous les ponts. C’est rien que du Marketing.
    Le seul resultat des courses c’est qu’à present les cartes seont rebattues. Et les nouveaux leaderssont….les chinois, suivis des russes. Eh oui, fort discretement les chinois ont completement reconstruit une redoutable puissance de feu autour des avions russes qu’ils ont modernisé, les J-10C, J-11B et surtout le J-11D, et le J-15 de l’aeronavale, avec en plus prés de 200 J-20, ils comptent en construire environ 500 Mighty Dragon pour 2025.
    Autre elemeent la flotte vieillisante de l’US Air Force fait un bon en arriere de 30 ans, ils sont à présent au meme niveau que les russes il y a plus de 30 ans. Sauf que les russes produisent des avions modernisés, les series Mig-29 et SU-30.

    Dire qu’ils comptaient en finir rapidement avec la Syrie, l’Iran, remodeler toutes les cartes de Mesopotamie, puis embrayer immediatement avec l’Egypte et l’Algérie.
    L’armée algérienne c’est au moins quelques 200 Mig-29, et environ une bonne centaine SU-30. Les avions de cette armée sont encore + sophistiqués que beaucoup d’avions américains. Que dire alros, si l’aviation algérienne reçoit -comme c’est hautement probable- des nouveaux avions en provenance de Chine et de Russie, et surtout le nouveau et trés redoutable JF-17!
    Les pakistanais sont entrain de remplacer toute leur flotte de F-16 par des JF-17.

    Je terminerai en citant Robert Gates ex secretaire à la defense sous Bush, et Obama. Celui ci avait declaré que les Etats Unis ne voyaient pas la Chine avoir des J-20 operaitonnel avant 2020, et seuleument une poignée vers 2025. Alors que dans les meme temps les USA en auraient des milliers d’avions de Generation V. Comme on le constate les services occidentaux se sont plantés sur toute la ligne encore une fois. Desormais les americains ne comptent plus que sur leur vieux F-16, F-18, et F-15 -ils en ont commandé 120 à 150 sous le manteau y a quelques mois, il est question d’en recommander des centaines-.

    1. L’US Air Force devrait commander plusieurs dizaines de F-15EX dans un tout premier temps, puis il est question à présent question de remplacer toute la flotte des F-15C et F-15D, ce qui represente au moins 500 avions. Oui les américains vont commander au moins 500 F-15EX. Il est question de laisser ces avions de combat en service jusqu’en 2050 minimum. Ce qui augure mal l’avenir de leur nouveau gadget, l’avion de VI° generation -6° generation! Les ricains ont le secret du marketing, et des pieces de théatre, qui tournent souvent mal-. Gageons, que d’ici là, le F-22 aura rejoint la casse depuis un bail.
      Finalement, malgrés leurs grandes gueules les américains font comme tout le monde, se reposer sur des avions generation IV. Cela la meme qu’ils dedaignaient courrant des années 2000 -il faut noter qu’en ces temps là, il était question de commander au moins 1000 F-22, et des milliers de F-35-.
      Ce revirement à 180° degrés est clairement un aveux d’echec de ce qu’ils appellent “furtivité”. En réalité à part lacher quelques bombinnettes, le F-22, comme le F-35 sont des echecs retentissants.
      Je me suis rendu compte rapidement que quelque chose n’allait pas, lorsque ni la France, ni le UK ne s’etaient présses pour construire un equivalement du F-22, alors que les industries françaises et d’outre manche, contrariement à ce qui est dit en ont les moyens. Les britaniques, comme l’armée de l’air preferant se reposer sur les Rafales, et les EAF Typhoon -vraissemblablement les meilleurs avions occidentaux du moment-.
      Et puis au detour d’un des nombreux forums russes que je frequentais durant les années 2000, un officier russe m’avait confié que la Russie avait mis au point les radars radio photoniques, et que les F-22, comme les B-2 n’avaient aucune chance d’y echapper, aprés les abattre c’est une question de tactique, de combat.
      https://www.popularmechanics.com/military/aviation/a35409149/air-force-first-new-f-15-fighter-in-decades-first-flight/

      On notera que les américains en terme de conneries, n’hesitent jamais, et surtout pas dans les superlatifs. Le F-15EX seront équippes de + de 20 missiles air-air. En fait cet avion ne devient plus qu’un “conteneur de missiles”, question manoeuvrabilité et combat comme autrefois, ben faut pas trop chercher. Dans ce cas là, pourquoi ne pas relancer la prod des B-47, et B-52 et les armer d’une centaines de missiles air-air ?

Leave a Comment/Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :